Voilà, c’est fini, les musiciens d’Archimusic reprennent l’avion. Hier soir la soirée de clôture s’est déroulée devant un public encore plus dense que durant les soirées qui avaient précédé. Nous n’y croyions guère et nous pensions que l’audience serait allée en s’étiolant. Il n’en a rien été.

Mercredi 7, nous avons été un peu déçus de la prestation des Lionceaux. Les danseurs paraissaient intimidés, ne se donnant pas à fond mais surtout, la danseuse du groupe nous a donné une piètre image en mâchant un chewing-gum durant tout son show.

Jeudi 8, Brice Mizingou nous a offert un pot pourri de son répertoire, fort bien soutenu par les musiciens français et Lady Christelle, superbe nous a laissés frustrés en ne chantant un seul titre, nous aurions bien pris un peu de rabiot. Joss Mikiéné a heureusement renouvelé les textes des invités permanents qui commençaient à lasser.

Vendredi 9, la pluie s’en est mêlée, le spectacle a été annulé. Jean-Rémy Guédon en a profité pour faire une crise de paludisme qui lui a valu une perfusion et un repos médical pour le lendemain.

Samedi 10, Jean-Rémy, n’a pas écouté la faculté et c’est en pleine forme qu’il a soufflé dans son sax pour cette soirée la plus longue de la tournée puisque les artistes prévus la veille sont venus renforcer ceux du jour.
A l’ouverture, les enfants du CCE et ceux d’Archimusic nous ont offert une magnifique chorale dénuée de toute niaiserie avec en soliste Marque Nkoukou.
Les Lionceaux ont fait meilleure impression, mais les tortillements fessiers de la danseuse auraient sans doute pu être évités à la forte assemblées d’enfants présents.
Giresse accompagné de deux acolytes ont fait une magnifique démonstration de danse contemporaine façon hip-hop, réglée au millimètre.

Dimanche 11, la soirée a un peu été gâchée par un artiste de la place croyant pouvoir exiger un passage sur scène sous prétexte qu’il avait un album à promouvoir. Dépité il a troublé la soirée avec son fan club. Bof, la sono était assez forte pour couvrir ses invectives.
Marie-Bède Koumbemba de la Cie Bina Ngoua a démontré, si besoin était qu’il est actuellement le meilleur danseur de la place dans un solo à couper le souffle. Bède enseigne la danse à l’Espace Trentenaire de Total depuis le départ de Serge Bissadissi pour Mputu.
Kaly Djatou et son "Premier salaire" sauce Archimusic ont clôturé la série de spectacles comme ils l’avaient commencé.

Nous avons adoré :

- Cette initiative désintéressée et la réaction de Jean-Rémy Guédon à la télévision répondant à un journaliste lui demandant s’il pensait renouveler au Congo l’expérience : "Oui bien sûr, si les autorités françaises veulent bien subventionner notre travail, ou le ministère congolais de la culture, ou la ville de Pointe-Noire" nous rappellerons que ces artistes français, s’ils ont obtenu un peu de sponsoring, sont très largement venus à leurs frais et qu’ils ont, de leur poche rémunéré les invités congolais.
- Leur maîtrise de la musique et l’extraordinaire gentillesse qui a été la leur dans le travail avec les artistes congolais peu habitués à ce type d’exercice.
- Le décor, très arts primaux, d’Aurélie Diansayi qui curieusement n’est apparue que lors de la dernière.
- La fabuleuse conteuse Yvette Makosso, dotée d’une excellente diction et portant très haut des textes très forts.

Nous avons moins aimé :

- La récurrence des textes de Ghislain et Germaine Ololo, servis sans changement d’un soir à l’autre.
- La toilette de cantinière de Germaine qui était très originale le premier soir mais qui aurait mérité d’être changée au fil des soirées.

Nous avons détesté :

- L’oubli systématique qui a été fait de présenter en fin de spectacle Jean-Rémy Guédon, initiateur du projet et qui lui n’a oublié personne du premier au dernier soir.
- L’oubli, encore, de citer certains partenaires lors de la soirée de clôture.

Nous espérons revoir très bientôt à Pointe-Noire des spectacles d’une telle qualité.

MERCI ARCHIMUSIC.


Après une pause de 2 jours, les soirées de Terres Arc en Ciel reprennent dès ce soir mercredi

Les soirées de samedi et dimanche ont vu un peu moins de public que lors de la première, serait-ce parce que le premier jour les invitations avaient été très largement distribuées ? Quoi qu’il en soit les places assises étaient toutes prises lors de ces deux soirées et le public a eu bien du mal à quitter les lieux.

GIF

Les invités du samedi ont été particulièrement brillants, Yvette Makoso (Comédienne) nous a offert un texte très fort et subversif ; Alain Ngono (Musicien et chanteur) nous a fait profiter de sa voix profonde, il est à noter que ce handicapé en fauteuil est aussi un très bon guitariste ; Gaël Manangou (Sax de poche) s’est parfaitement intégré à l’ambiance musicale.

GIFLe dimanche Giresse (Acrobate) mais surtout danseur hip-hop a mêlé ses pas à ceux de Brice Mbemba ; Roland Kaya (Slammeur) nous a expliqué que tout ce qui nous entoure est de l’arnaque ; Mak de Ardie (Porte-Paroles) pourtant bon comédien, nous a déçus. Trop hésitations et d’approximations dans la diction de son conte. Impréparation ? Pourtant la soirée a été trop courte.

Mesdames et messieurs de Terres Arc en Ciel Congolaises, vous ne pouvez pas nous les faire un tout petit peu plus longues vos soirées ?

Vous avez encore le temps (jusqu’à dimanche) pour apprécier le travail de ces artistes dont le passage fera date.


La première des huit soirées proposées par la Cie Issima et Achimusic a parfaitement tenu ses promesses devant un auditoire dense et subjugué.

GIF - 90.5 ko
Ghislain déclamant devant le décor d’Aurélie Diansayi

L’espace Yaro était comble hier soir pour cette première pour laquelle (fait exceptionnel en ces lieux) de nombreux notables avaient fait le déplacement.
Après qu’Anthony Mouyoungui, journaliste à DVS+, ait fait une brève présentation des motivations du spectacle, nous avons pu entendre trois très courtes interventions de Pierre Claver Mabiala, maître des lieux, Germaine Ololo et Jean-Remy Guédon, les promoteurs de l’évènement. Le spectacle pouvait commencer avec une très innovante version du succès de Kaly Djatou "Premier salaire".
Ce sont deux heures ininterrompues de musique, slam (Roland Kaya), danse (Brice Mbemba, Germaine Ololo), textes (Germaine Ololo, Ghislain, Pierre-Claver...) que nous ont offert les artistes d’Archimusic et leurs invités dans un superbe décor d’Aurélie Diansayi.

Voici ce qu’en à dit Eric Girard-Miclet, directeur du CCF de Pointe-Noire, peu enclin au dithyrambisme :
“Très bonne Première hier soir pour TERRES ARC EN CIEL CONGOLAISES avec l’ensemble Archimusic et les artistes ponténégrins invités. La formule est chaleureuse et produit des rencontres sonores et visuelles nouvelles à Pointe-Noire : voix de Kaly Djatou (visiblement ému) interprétant Premier salaire sur une orchestration de Jean-Rémy Guédon, corps saccadé du danseur hip hop Brice Mbemba sur trompette et sax, mots de Claver Mabiala et de Ghislain relayés par des percussions hypnotiques, long slam de Cairo entrecoupé de clarinette spasmodique...

L’Espace Yaro était donc en fête pour cette soirée passerelle entre France et Congo, entre artistes de tous horizons. Comme l’a très bien dit JR Guédon, l’artiste est un rêveur qui fabrique du réel. J’ai envie d’ajouter du réel partagé, c’est-à-dire du langage. Et hier soir, nous étions dans ce réel là, impulsant de nouveaux chemins. C’est exactement le genre de soirée qui vous fait aimer la nuit. Et vous vous dites "Bon, tout n’est pas foutu. Tant qu’il y aura des types comme ça, on pourra toujours rêver".

Il reste 7 nuits Archimusic... Juste le temps de refaire le monde !”

Nous ajouterons l’excellence du percussionniste et balafoniste Prince Mpoutou à l’impressionnante musculature de culturiste.

Ne commettez pas la sottise de rater cet évènement. Pour vous en convaincre voyez les vidéos sur les chaînes de télévision locale.

Nous vous rappelons la modicité du prix d’entrée : 500 FCFA, à ce tarif venez tôt si vous voulez avoir un siège.


Les Terres Arc en Ciel se posent à Pointe-Noire

L’équipe de musiciens et de techniciens de "Terres Arc en Ciel", après une première expérience béninoise [1] rééditent au Congo. Du 2 au 10 janvier, ils offriront 10 soirées de musique avec les artistes locaux.

Venus de France, les 8 instrumentistes qu’accompagnent un vidéaste, un ingénieur du son, une chargée de développement encadrés d’un directeur technique (sans oublier quatre enfants) vont se produire sur le terreau fertilisé par Jean-Remy Guedon saxophoniste et Germaine Ololo de la Cie Issima. JR Guédon etait venu en éclaireur avec Nicolas Genest trompettiste et Marc Sévenier directeur technique en octobre et novembre 2008. [2]

Les voici de retour pour nous proposer 10 soirées de musique conviviale à l’Espace Yaro de Loandjili. [3]
Nous vous en présentons le programme, pas forcément exhaustif.

GIF

PROGRAMME JOUR PAR JOUR

TERRES ARC EN CIEL, CONGOLAISES

8 concerts d’exception où la musique, les mots et la danse s’harmonisent…
Un partenariat entre la Compagnie ISSIMA (Pointe Noire) et l’Ensemble ARCHIMUSIC (Paris)

8 musiciens jazz et classique + de 28 artistes invités (acrobates, musiciens, slammeurs, danseurs…)

Vendredi 2 :
Archimusic :
Jean-Rémy Guédon (saxophone ténor) ; Nicolas Genest (Trompette, bugle) ; Jean-Pierre Arnaud (Cornemuse, Hautbois, Cor anglais) ; Guillaume Séguron (contebasse) ; Emmanuelle Brunat (clarinette basse) ; Nicolas Fargeix (Clarinette) ; Valérie Granier (Basson) ; Marine Pérez (Flûte) ; Antoine Banville (batterie).
Invités permanents :
Landry (percussions) ; Germaine Ololo (théâtre et contes) ; Prince Mpoutou (percussions) ; Brice M’Bemba (Danse) ; Ghyslain Zinga (théâtre et contes).
Invités du jour :
Kaly Diatou (Musicien et chanteur) ; Claver Mabiala (Comédien) ; Roland Kaya (Slammeur) ; Gisèle Tchicaya (Comédienne, conteuse)

Samedi 3 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
Yvette Makoso (Comédienne) ; Alain Ngono (Musicien et chanteur) ; Gaël Manangou (Sax de poche)

Dimanche 4 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
Giresse (Acrobate) ; Roland Kaya (Slammeur) ; Mak de Ardie (Porte-Paroles)

Mercredi 7 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
Les Lionceaux (Ensemble de percussions traditionnelles)

Jeudi 8 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
José Mickiéné (Conteur) ; Lady Christelle (Chanteuse gospel) ; Brice Mizingou (Conteur) ; Othis (Percussionniste, batteur)

Vendredi 9 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
Chorale des enfants du Centre Culturel des Enfants de Mpaka ; les enfants de la Compagnie Issima et de l’ensemble Archimusic ; Marque Nkoukou (Chanteuse et sanza) ; Les Lionceaux (Ensemble de percussions traditionnelles).

Samedi 10 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
Chorale des enfants du Centre Culturel des Enfants de Mpaka ; les enfants de la Compagnie Issima et de l’ensemble Archimusic ; Marque Nkoukou (Chanteuse et sanza) ; Nibawubo (Collectif de danse Hip-Hop) ; Giresse (Acrobate) ; Yvette Makoso (Comédienne).

Dimanche 11 :
Archimusic : idem
Invités permanents : idem
Invités du jour :
Chorale des enfants du Centre Culturel des Enfants de Mpaka ; les enfants de la Compagnie Issima et de l’ensemble Archimusic ; Marque Nkoukou (Chanteuse et sanza) ; Kaly Diatou (Musicien et chanteur) ; Bède Koubemba (Danseur et acrobate) ; Alain Ngono (Musicien et chanteur)

Droit d’entrée : 500 FCFA la soirée, restauration sur place possible

[1] Voir en cliquant ici les vidéos

[2] Suivez ce lien pour lire l’article que HB Mampouya leur avait à l’époque consacré.

[3] Depuis l’hôpital de Loandjili prendre la direction de Mongo Kamba sur environ 500m, une vaste avenue, non goudronnée, s’ouvre à votre droite, empruntez la. L’Espace Yaro se trouve à droite 100m plus loin juste en face de la mairie de l’arrondissement. Stationnement assuré.