N’SANGU NDJI-NDJI, est un festival ponténégrin d’art non formaté. Creuset de talents à découvrir, il occupe aujourd’hui le troisième rang des manifestations musicales congolaises après l’institutionnel FESPAM qui dispose du plus gros des moyens mis à disposition par l’Etat et les "Feux de Brazza". N’SANGU NDJI-NDJI, pour sa part, reçoit une aide bienvenue mais hélas très insuffisante. [1]

Sa cinquième édition, œuvre de la collaboration entre l’Espace Yaro et le CCF de Pointe-Noire, aura lieu du 19 au 24 juin. Elle ouvrira vers de nouveaux horizons sonores ses activités musicales. D’autres spectacles (danse, théâtre, cinéma…) et évènements y seront associés justifiant son appellation de Festival International des Musiques et des Arts. La fête de la musique est incluse dans ce calendrier.

La Ville de Pointe-Noire, cité cosmopolite d’Afrique centrale, toute tournée vers son développement économique, montre de fortes carences culturelles et artistiques. La démarche de N’SANGU NDJI-NDJI rejoint celle des autres acteurs du secteur pour inciter les pouvoirs publics et les collectivités locales à prendre en compte la dimension culturelle dans leurs politiques de développement. La municipalité et le département du Kouilou se sont engagés depuis plusieurs éditions aux côté des organisateurs avec efficacité, générosité et gentillesse avec les moyens limités à leur disposition. [2]

Créé par des artistes, ce festival indépendant attire et intéresse d’autres artistes. Annie-Flore Batchiellilys, star gabonaise, en sera cette année à sa deuxième participation [3]. Nombreux sont les musiciens étrangers confirmés et émergents qui n’hésitent pas à apporter leur talent et leur concours à cette manifestation fauchée mais tellement sympathique.

Le Plateau

- GIFPAPE NZIENGUI (Musique) Libreville-Gabon
Il parcourt le monde avec sa cithare pour représenter la richesse musicale gabonaise. Papé demeure à ce jour, la mémoire vivante des musiques à corde du Gabon. Les traditions punus du sud Gabon demeurent sa principale source d’inspiration.
Il viendra nous présenter ses nouvelles expérimentations, sous forme d’opérettes, en solo ou en duo, mêlant conte, chant avec une place faite à l’expression des instruments à cordes comme la cithare.

- PASCAL CONTET (Musique) Paris-France GIF
Parce que l’une de ses tantes jouait de l’accordéon, Pascal, enfant, décide de devenir musicien. A dix ans, ses parents lui offrent son premier accordéon. Après ses études en Suisse, en Allemagne, en Autriche et au Danemark, il revient en France en 1992 et enchaîne des festivals et des créations. Reconnu par la critique internationale comme l’un des principaux acteurs du renouveau de l’accordéon dans la musique contemporaine. Pascal Contet a joué sous la direction de Pierre Boulez, Diego Masson, Jean Claude Casadesus. Avec l’acteur et metteur en scène congolais Dieudonné Diangouna, il a monté un spectacle qui sera cette année présenté dans le cadre "in" du prestigieux Festival d’Avignon.

- GIFAnnie Flore BATCHIELLILYS (Musique) Libreville- Gabon
Est-il besoin de présenter cette incontestable star de la musique gabonaise et continentale, artiste depuis son enfance dans son village de Mighoma. Elle se fait remarquer à Libreville dès 1988, et en 1990 elle tourne déjà en France où elle travaille avec les "grands".
En 2003, elle est de retour au Gabon et fonde sa maison de production, AFB MUSIQUE
De par sa vision et sa démarche de travail, Annie fait partie de ceux qui refusent de sacrifier leur âme d’artiste au show business. Elle ne revendique qu’une influence : celle de sa grand-mère et elle se réclame de la tradition des pleureuses Punu. Les quatre albums qu’elle a réalisés "Afrique mon toit" (1997), "Diboty" (2002), "Je t’invite" (2005) et, "Broute bien" (2006) obtiennent un franc succès.
Elle a préparé pour N’SANGU NDJI-NDJI, une sélection des chansons issues de ses différents albums.
Elle chante le Gabon, l’Afrique en dénonce les injustices d’un monde qui gagnerait à se faire équitable.

- GIFLady CHRISTELLE (Musique) Pointe-Noire – Congo
Lady Christelle nous vient tout droit du cabaret où elle se distingue depuis des années. Passionnée de blues, rock, jazz elle l’est aussi des rythmes de son pays qu’elle intègre à ses compositions. Lady Christelle a sorti son premier album « Espoir » en autoproduction. Elle en assure seule la distribution avec un acharnement qui mérite le respect.

- JUPITER & OKWESS International (Musique) Kinshasa – RDCGIF
Avec Okwess International, Jupiter incarne depuis 1990 le « général rebelle » face au tout puissant ndombolo des Koffi Olomide, Werrason ou J.B.Piana. Il se désole que les médias réduisent la musique congolaise à cette « cacophonie kinoise ». Désormais, bon nombre de jeunes musiciens de la nouvelle scène congolaise, du hip-hop en passant par le reggae, s’identifient au combat du vieux Jupiter et en ont fait leur modèle.
Aujourd’hui, à la tête de son gang de musiciens venus des 11 provinces de RDC, Jupiter porte avec une énergie intacte l’étendard du Bofenia Rock où il réactive les rythmes et mélodies oubliées du grand Congo en y injectant le groove urbain de Kinshasa.

- GIFNKINI Annie (musique) Dolisie - Congo
Nkini Annie est un est produit du Festival N’SANGU NDJI-NDJI. Sa fondatrice Nkini est venue à Pointe-Noire pour rencontrer et s’offrir les conseils des professionnels prestants au festival, dont Annie Flore Batchiellilys du Gabon. Elle a, lors de sa deuxième visite, participé aux animations et a réussi à convaincre les organisateurs et les professionnels sur la qualité son art.
Le festival soutien l’initiative de Nkini de développer les activités d’un groupe à Dolisie (3ème ville du Congo).
Nkini Annie, sera l’une des grandes découvertes 2009

- GIFAlfred et Bernard (musique) Bujumbura – Burundi
Alfred et Bernard sont deux cousins nés d’une famille de musiciens. Il y a quelques années, ils se sont fait remarquer par la société Studio de Production Tanganyika qui a mis sur le marché leur premier album.
Alfred et Bernard ne cessent de surprendre par la maîtrise de leur instrument de musique, sorti des terroirs culturels et traditionnels du Burundi. Ils enchainent tournée sur tournée dans le pays et en Afrique.
On les a vus sur scène avec quelques grands comme Ray Lema.

- Et Aussi…
Prince Mpoutou (musique) Congo-Brazza
Alain Ngono et Guy Durand (musique) Congo-Brazza
Bede Koubemba (danse) Congo-Brazza
Florent Maho (danse) Congo-Brazza
Serge Bissadissi (danse) Congo-France

Le programme

DateHeureLieuIntituléSpectacle
Ven19 10 à 12h CCF Ouverture, animations extraits de spectacles Tous les festivaliers
19h30 CCF Cinéma "Jupiter’s dance" de F de la tullaye et R Barret
21 à 23h TAPAS Soirée Congo et RDC Artistes off de Pointe-Noire et extraits des spectacles de Mastaki et Jupiter
Sam20 16 à 19h30 TRENTENAIRE Concerts Prince mpoutou, Lady Christelle, Alain &Guy, Pape Nziengui
15h CCF Cinéma "Dave chappelle’s block party" de Michael Gondry
22 à 0h TAPAS Soirée congolaise et gabonaise Artistes off de Pointe-Noire et extraits des spectacles de Pape Nziengui et Annie-Flore Batchellilys
Dim21 16 à 21h KOKOLO KOPA Fête de la musique Jupiter &Okwess International, Alfred & Bernard + scène locale
22 à 0h TAPAS Soirée congolaise et Française Extraits du spectacle de Pascal Contet et artistes off de Pointe-Noire
Lun22 10h CCF Conférence "Droits d’auteurs-droits voisins" par Maxime >Foutou, journaliste et chroniqueur culturel
18 à 21h CCF Animation et concert Nkini Annie, Prince Mpoutou, Mastaki
Mar23 10h CCF Conférence "La gestion des risques" par gervais hugues Ondayes, directeur du festival "Les Feux de Brazza"
19 à 21h30 SUECO Animation et concert Pape Nzengui, Alfred & Bernard, Pascal Contet
22 à 22h TAPAS Soirée congolaise et burundaise Artistes off de Pointe-Noire et extraits des spectacles d’Alfred & Bernard
Mer24 10h CCF Conférence "La gestion des risques" par gervais hugues Ondayes, directeur du festival "Les Feux de Brazza"
11h30 CCF Conférence "Sous le kolatier" l’activité culturelle en Afrique centrale par divers intervenants
15h CCF Cinéma "Brasileirinho" de Mika Kaurismäki
19 à 22h SUECO Animation et concert Mastaki, Lady Christelle, Annie Flore Batchiellilys
23h30 TAPAS Soirée de clôture (Animation générale) Tous les festivaliers

De plus en plus professionnel et toujours aussi peu aidé, le festival prend forme mais redoute par dessus tout d’être victime de son succès. Sans le soutien d’amis étrangers il est condamné à terme. Il serait plus que dommage que cette manifestation totalement indépendante disparaisse faute du peu de moyens dont elle a besoin. Toute idée de sponsoring ou de mécénat sera étudiée avec bienveillance et gratitude.

[1] Il faut rappeler que, dans son passé récent (1993 – 1999) , le Congo à traversé une période difficile qui à laissé le pays exsangue. C’est à sa reconstruction que ses gouvernants disent inlassablement travailler. La culture ne peut pas y être prioritaire.

[2] La mairie de Pointe-Noire offre cette année une subvention de 300 000 XAF.

[3] Seule l’imminence d’un heureux évènement l’avait tenue écartée de Pointe-Noire en 2008.