Samedi 30 novembre 2019, l’ancien sportif, Jean-Michel Ngombo, a été conduit à sa derniere demeure, au Cimetière de L’Est. Une foule immense de parents et amis a fait le déplacement vers l’ultime étape. La cérémonie avait commencé par une messe de requiem en l’Eglise des Assemblées de Dieu, avenue René Boylesve, au Nord de Nice.

Dans son oraison, le Pasteur a lu un passage dans Luc où le Riche et Lazare se retrouvent dans le séjour des morts. « Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent ! » (Luc 16, 29)

Le Pasteur a rappelé que le défunt s’était rapproché du Seigneur aux derniers jours de son existence. Le sportif prit la Sainte Cène peu avant de rendre l’âme, deux jours après, des suites d’un AVC.

Sa fille aînée, Bénédicte, a lu un poème où il est rappelé que la mort n’est pas un départ mais un passage dans la pièce à côté.

A 10 h, le cortège funéraire s’est acheminé vers les collines de l’Ariane où se trouve la nécropole de l’Est de la ville niçoise.

On pouvait remarquer dans le public qui a accompagné l’ancien gardien des Diables Rouges, la présence du colonel Marcel Touanga, de l’ancien ministre Jean-Luc Malékat, de l’ancien joueur Bob Bonguesse, Me Philippe Youlou, son avocat.

A l’issue de la mise en terre, une collation a été offerte par la famille au restaurant Le Palenké, au centre-ville de Nice. Conclusion d’un triste évènement qui a arraché notre frère à l’affection de tous ceux qui l’aimaient.

JPEG
Ultime adieu
JPEG