« Zaka dance », c’est le titre du single surprise de « Jet Lee Papy Bastin » dévoilé aux éditions Cyriaque Bassoka ce mois de Juin 2019.

Papy Bastin est sur le point d’atteindre la plénitude artistique avec son single « Zaka dance ». Des milliers de vues sur You tube, l’œuvre construite comme un afro beat/Soukous assure déjà à son auteur une notoriété africaine.

D’autre part, grâce à l’explosion du streaming et des réseaux numériques, le distributeur Cyriaque Bassoka s’enthousiasme déjà de l’ampleur que revêt « Zaka dance »

De son vrai nom Ngoma Samba Cyriaque Simplice, « Jet Lee Papy Bastin » débute sa carrière dans la musique à Brazzaville dans l’orchestre de quartier « Look Sompa & Gloria Ecerta » (entre Moungali et les plateaux des 15 ans )

En 1994, Il sort son premier single en solo. Grand succès musical, il sera primé « Révélation de l’année 1995 ». Papy Bastin, à la chance d’être encadré par deux personnalités de la musique Congolaise aujourd’hui décédée, Rigadin Mavoungou et Mamy Claudia, un pas important dans la connaissance des techniques musicales, auprès de ses deux artistes confirmés, puis il intègre l’orchestre « Sakomansa » crée par Joe Balard.

En 1997, après les événements de la guerre civile que Brazzaville a connus, il s’installe dans la ville océane, Pointe-Noire où il se fait remarquer comme un chanteur de charme, avant de faire partie en 1998 du groupe Extra Musica.

Sociétaire du groupe Extra Musica jusqu’en 2004, il participe à la réalisation de trois albums : « Shalaï », « Trop c’est trop » et « Obligatoire ». Papy Bastin compte, par la suite, parmi les dissidents qui ont formé le groupe Universal Zangul, avec un album à la clé « Tapis Rouge » dont deux titres très remarqués, et signés Papy Bastin.

En 2007, il tente sa chance dans une carrière solo avec comme premier album « Bravo » qui sort en 2008 avec 11 titres. Cinq ans après, il sort en 2013 son deuxième album avec 9 titres, avant de s’installer en Afrique du Sud. De retour au pays, après un séjour de plusieurs mois, le nouveau single «  Zaka Dance » est donc le fruit d’une expérience bien acquise.

« Zaka dance » est d’ores et déjà retenue comme la musique de l’été 2019. Un titre simple qui a le mérite de mettre tout le monde d’accord sur les pistes de danse au Congo, en Afrique et dans la diaspora.

Clément Ossinondé
Pratique : Label Cyriaque Bassoka Productions
Email : [email protected]