Congo : Littérature – Michel Innocent PEYA signe un nouveau livre sur la vision verte de Denis Sassou Nguesso

Le coup de tonnerre annoncé a bien eu lieu. A l’heure où le monde est secoué et en alerte, la planète menacée, les dirigeants des grands pays pollueurs du monde rejettent l’avenir en se retirant de l’accord de Paris sur le climat (COP21), le Président congolais, Denis Sassou N’Guesso réaffirme une vision verte irréversible pour un monde meilleur. Cette thématique est abordée avec maestria par le célébrissime écrivain et chercheur congolais, Michel Innocent PEYA dans sa nouvelle publication intitulée : « La Vision Verte de Denis Sassou N’Guesso pour un monde en danger et aveugle, évangile du ménagement de l’environnement et du développement durable ». Un véritable instrument de marketing de la pensée écologique ou environnementale défendue par le président congolais.

Avec l’institution d’une journée nationale de l’arbre et d’une école un champs il y a plus de 30 ans, alors que les problèmes de l’écologie ou du réchauffement climatique n’étaient pas encore à l’ordre du jour auprès des scientifiques et autres écologistes, le numéro un congolais, Denis Sassou N’Guesso a été l’un des précurseurs dans la lutte contre le réchauffement climatique et notamment la déforestation qui touche de nombreux pays africains, notamment sahelo-sahelien.

« La Vision Verte de Denis Sassou N’Guesso pour un monde en danger et aveugle, évangile du ménagement de l’environnement et du développement durable  », ouvrage de plus de 260 pages, publié depuis fin Mai 2017 en Français, sera édité en cinq autres langues (Anglais, Russe, Chinois, Espagnol et Allemand), est subdivisé en trois parties, comportant chacune trois chapitres.

Dans la première partie, Michel Innocent Peya présente la vision de Denis Sassou N’Guesso, comme un évangile pour le management de l’environnement et du développement durable. A cet effet, il parle avec luxe et détails de l’expérience personnelle du chef de l’Etat Congolais selon laquelle la nature est liée à l’homme et vice versa. Malheureusement, le Président Sassou constate que l’homme cherche à tout moment à tirer profit de la nature sans songer à la protéger pour le bien de la génération future. Ce constat l’amène à s’engager dans la recherche des solutions aussi bien préventives que curatives pour la protection de l’environnement.

Michel Innocent Peya, en tant que chercheur, fait la promotion, dans cette partie de son ouvrage, des propositions de solutions, des engagements politiques et actions légales du Président Sassou, tel que lui-même les a présentés et défendus lors des différents sommets stratégiques internationaux. Il s’agit d’un véritable marketing de la vision du Chef de l’Etat sur son plaidoyer en faveur de la planète terre menacée par son utilisation abusive et le déficit d’intelligence stratégique humaine dans la recherche effrénée d’enrichissement disproportionnel.

Dans la seconde partie par contre, l’auteur analyse la géostratégie et la géopolitique du développement durable en Afrique : Entre renaissance et mondialisation écologique.

Tout au long de ce chapitre, Michel Innocent Peya démontre que le Président Sassou, en sa qualité de leader écolo-visionnaire, constate qu’il existe un ordre mondial reparti en deux blocs : Les pays pollueurs détenteurs de la technologie de pointe et les pays pollués, conservateurs des espaces vertes. Dans cette division internationale du monde sur la gestion de l’avenir de la terre, le Président Sassou constate que l’Afrique est confrontée au dilemme de la protection de l’environnement et de la mondialisation de l’économie. C’est pourquoi, ses efforts consistant à plaider pour une industrialisation de l’économie verte en Afrique tout en exigeant que les industriels grands pollueurs de la planète versent les compensations équivalentes aux restrictions imposées aux pays du sud, ont retenu une attention soutenue de l’auteur.

Enfin, dans la troisième partie, Michel Innocent Peya révèle au monde les alertes et les sonnettes d’alarmes du Président Sassou sur les conséquences désastreuses qui risquent de détruire notre planète ou désarticuler les rapports mondiaux en général et en Afrique en particulier si l’on ne prend pas garde.

Il démontre par exemple que, selon l’alerte du chef de l’Etat Congolais, si les hommes ne rationalisent pas l’exploitation de la planète terre, les prochains conflits qui vont ravager les nations opposeront les peuples sur les denrées primaires : L’eau, l’air, l’arbre et l’animal. Dans la même perspective, le Président Sassou avait prévenu que la poursuite de la désertification, de la sécheresse, va entrainer au monde et en Afrique en particulier, des mouvements massifs de type nouveau que les spécialistes qualifient de migration climatique. Celle-ci étant difficile à contenir, elle provoquera des guerres meurtrières qui risqueront de décimer l’espèce humaine plus que certaines endémies du siècle.

A travers plusieurs sommets internationaux stratégiques, Denis Sassou N’Guesso à toujours plaidé pour un management des écosystèmes responsables. Il est engagé dans un marketing écologique pour une croissance verte, résultant d’une gouvernance verte et inclusive qu’il souhaite ardemment à l’échelle mondiale et sous régionale.

Denis Sassou N’Guesso, est selon Michel Innocent Peya, un de défenseur de la transition écologique pour un monde où l’intégration du management de la protection de l’environnement dans le vécu politique et socio-économique quotidien de chaque peuple du monde, sauvera l’humanité tout entière.

L’équité, dans la distribution des charges et des bénéfices résultant de l’exploitation de la planète, constitue la bataille diplomatique pour laquelle Denis Sassou N’Guesso a consacrée sa vie et que l’écrivain Congolais, Michel Innocent Peya, assure la promotion.

Une façon de démontrer que le monde ne doit pas oublier qu’il a un homme d’Etat, au cœur de l’Afrique, qui ne cesse d’alerter, à chaque rencontre nationale et internationale, sur les menaces, les dangers et les risques que court la terre si son exploitation n’est pas rationaliser et si le cout de sa protection n’est pas équitablement supporté.

Laissez-vous séduire par ce livre lumineux et étonnant.

On rappelle que Michel Innocent Peya est également l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment « L’efficacité de l’unité de commandement dans les organisations modernes au Congo », « La théorie de l’unité de sens », « Entre le bon sens et l’alternance absolue, l’Afrique à la croisée des chemins » et « La Démocratie à l’africaine Osambé ou Kinzonzi  ». Il est docteur en Sciences de gestion, option Management financier avec toute une ribambelle de distinctions et récompenses à travers le Congo, l’Afrique et le monde.

Caroline DUPUIS