Le samedi 02 septembre, l’équipe des Diables Rouges a concédé un match nul (0-0) face aux Bafana-Bafana Sud-Africains. Un résultat qui somme tout est une bonne affaire pour les congolais qui joueront leurs deux prochaines rencontres à domicile, d’abord face au Tchad le 8 puis face a la Zambie. Les poulains de Tosi semblent bien partis pour conquérir la première place de leur groupe, ne serait-ce l’indifférence montrée par la FECOFOOT vis-à-vis du team et de ses résultats.

Mais le plus grand problème réside du coté de l’administration, qui malgré les efforts et les sacrifices consentis par les joueurs cette vielle classe de vautours continue à enfoncer le football congolais.

Nous vous avons précédemment présenté les conditions déplorables qui ont présidé à la phase préparatoire de la dernière rencontre. Force est de constater que les choses vont de mal en pis. En effet, les officiels de la FECOFOOT se moquent éperdument des résultats obtenus par l’équipe, seul compte le profit personnel qu’ils peuvent tirer de leur situation privilégiée. La délégation n’est arrivée à Johannesburg que le matin du match. Vers 13 heures ces messieurs ont daigné distribuer la moitié de leurs primes aux joueurs. Après le match, les joueurs n’ont reçu ni le complément de leur du, ni même le moindre mot de félicitation ou d’encouragement.

Le lendemain à 6h la délégation reprenait son vol vers Brazzaville emportant avec elle les joueurs évoluant en Afrique et en abandonnant derrière elle tous ceux qui évoluent en Europe. Les frais de la journée étaient impayés, ce qui fait que vers midi les joueurs ont été chassé de l’hôtel. N’eut été la présence et la bonne volonté de Christian Bassila qui c’est acquitté des frais de l’hôtel qui s’élevaient à 3000 euro les joueurs auraient passé la nuit a la belle étoile.

Face à l’inorganisation patente, ils ont été rapatriés vers la France en deux vagues, la première de 7 joueurs (Mamouna, Bassila, Ewolo, Herbie, Mouko, Tsoumou et Christopher) est arrivé a Roissy 7h le 4 septembre, la seconde (Eyobele, Kimbembe, Akiana, Moké , Gérard Rousseau, Matsimona, Tchamas, Opouunga) .expulsée de l’hôtel puisque Bassila n’était plus là pour avancer les frais a du attendre dehors le vol de 20 heures.

Devant un tel traitement, il semble fort douteux que la fine fleur du foot congolais accepte de se rendre aux prochaines convocations, eu égard aux résultats obtenus cela semble fort dommage, autant pour le sport lui-même que pour l’image de la nation dont le chef est aussi le président en titre de l’UA. Toutes ces sombres histoires de boukoutage ne sont pas à la gloire du Congo qui cherche à montrer au monde une image positive. C’est raté, c’est honteux et ça nous laisse malheureusement supposer qu’en plus haut lieu, les officiels bénéficient de complicités puisque personne ne les sanctionne.

Nul doute Que les congolais vont pester contre les joueurs défaillants, de fait les seules défaillances proviennent du panier de crabes qui prétend diriger le football congolais mais qui de fait ne le considère que comme un fond de commerce. Il faut mettre dehors ces parasites qui gangrènent la FECOFOOT et les remplacer par de vrais patriotes à même de conduire en toute honnêteté nos Diables Rouges sur le chemin de l’honneur et du succès.