L’orchestre S.O.S SALSA totalise 25 ans cette année 2020

L’orchestre S.O.S SALSA, fleuron de la musique moderne au Congo, a œuvré pendant un quart de siècle comme principal ambassadeur de la culture afro-cubaine en sillonnant quasiment toute l’Afrique, contribuant à la promotion des valeurs culturelles cubaines. Une épopée somme toute belle, mais aussi rare, dans l’histoire de la musique congolaise pour un orchestre de musique métissée.

Un certain nombre de projets sont prévus, parmi lesquels :

- la publication d’un article intitulé « la vraie histoire de S.O.S SALSA »
- La production d’un documentaire 25 ans de l’orchestre S.O.S SALSA
- La production d’un album hommage, revisitant et remettant au goût du jour des grands succès de Franklin Boukaka, Cosmos Mountouari, Tabu Ley, etc. le tout couronné par le rêve d’une collaboration avec la orquesta Aragon de Cuba.

Pour la petite histoire

L’orchestre « SOS SALSA » a été créé le 27 août 1995 à Brazzaville par Romain Gardon , arrangeur et chef d’orchestre, ce groupe, unique en son genre, est spécialisé en musique afro-cubaine (salsa, son, merengue, cha-cha-cha, etc.) et fait de lui, de nos jours, le grand cabaret ambulant d’Afrique.

Composé essentiellement d’ingénieurs et de sous-ingénieurs, l’orchestre « SOS SALSA » doit son histoire à la grande colonie des étudiants congolais. Après un séjour en terre cubaine plus ou moins long (7 ans jusqu’à 14 ans pour certains suivants), de retour au bercail, ils n’ont pas été complétés de diplômes mais ont également un bagage culturel pour reproduire avec authenticité des spectacles qui rappellent les « Grandes remèdes » voire les festivals traditionnels de Santiago de Cuba ou les spectacles du très célèbre cabaret « Tropicana » de la Havane.
SOS SALSA, Véritable trait d’union entre la musique d’aujourd’hui et celle d’hier, rappelle avec mélancolie les légendaires airs Del grand Benny More (père de la musique cubaine) ou, les immortelles airs d’un Grand Kalle Jeff, voire les tubes cultes des Bantous de la capitale, de l’orchestre Baobab du Sénégal du grand OU Sekouba Bambino au point de cé where groupe is. Une espèce d’exhumation d’un passé si cher bref, une belle de Toute époque révolue Déjà …

Appel à contribution

Enfin, la direction de l’orchestre espère donner à cet évènement toute sa plénitude ainsi que toute sa dimension. Elle demande aux fans, aux mélomanes et à toute personne de bonne volonté de vouloir bien s’adresser à la direction pour dire comment et à quel niveau ils peuvent y contribuer.

Pratique  :

Romain Gardon N. (Directeurartistique et musical, Chef d’orchestre ) - Tél. (242) - 06 664-11-99 / 04 023-62-63 Email : [email protected] Watsap : 06 664 11 9

Clément OSSINONDE