Le Président Faustin-Archange Touadéra doit gérer une problématique. Si le Chef de l’Etat fait voter (suivant l’accord de Rome) la loi d’amnistie en faveur des chefs de guerre il risque de s’aliéner toute la population. S’il envoie à la Cour Pénale Spéciale les chefs rebelles qui contrôlent 14 préfectures sur 16, il court le risque de jeter l’huile sur le feu de la guerre civile. Un vrai choix cornélien qui l’expose au suicide politique s’il est mal fait.

Le Président des « AMIS DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE » (A.R.C) Me Michel Langa, vous convie à la Conférence-débat énoncée ci-dessus qui se tiendra à la Maison des Associations (MdA18) sise 15, Passage Ramey 75018 PARIS, salles Le Poirier Sans-Pareil et La Barrière Blanche. Vendredi 21 Juillet 2017
de 14H00 à 18H00

CONFÉRENCE-DÉBAT SUR LA VULGARISATION DES THÈMES SUIVANTS :
 LA COUR PENALE SPECIALE (C.P.S.)
 L’ACCORD DE ROME DU 19 JUIN 2017 sous l’égide de la Communauté Sant Egidio :
Accès : Métro Ligne 4 ou bus RATP 31 et 60 : Station ou arrêt : Marcadet-Poissonniers

VENEZ NOMBREUX VOUS APPROPRIER CES TEXTES QUI DÉTERMINENT L’AVENIR DE NOTRE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE !
INSCRIVEZ-VOUS À CET ÉVÉNEMENT, LES PLACES SONT LIMITÉES !

Contacts : Le Président : 06 17 83 18 84, Le Secrétaire : 06.12.92.81.13.