En France, le Docteur Michel Innocent Peya, tel un évangéliste infatigable, enchaîne les signatures. Un sourire, une photo et quelques lignes griffonnées. Pas le temps de s’appesantir. L’écrivain chercheur congolais, a présenté à l’ambassadeur du Congo en France Rodolphe Adada, au personnel de la chancellerie congolaise à Paris, ainsi qu’à la Délégation Permanente du Congo auprès de l’UNESCO son dernier ouvrage intitulé « Vision Verte de Denis Sassou N’Guesso pour un monde en danger et aveugle, évangile du ménagement de l’environnement et du développement durable  » pour leur permettre de prendre le relais dans la vulgarisation du combat mené depuis 30 ans par le numéro un congolais en faveur de l’environnement.

Après la Chancellerie congolaise, Michel Innocent Peya était attendu au siège de l’Unesco, dans le 15ème arrondissement de Paris où il a été accueilli chaleureusement par Jean Jacques Angoundou, chargé d’affaires à la Délégation Permanente du Congo auprès de l’UNESCO. 

En ces lieux qui portent les idéaux des sciences, de la culture et des lettres, il a présenté le même ouvrage à la Délégation Permanente du Congo auprès de l’Unesco pour marquer son attention pour l’avenir et le devenir de notre monde menacé d’un péril climatique qui bouscule dangereusement son écosystème.

Germaine Mapanga