Marien Ngouabi et éthique

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Loumo » Jeu 15 Mai, 08 2:17

Shakespeare disait vaut mieux une tête bien faite plutôt qu'une tête bien pleine.

Rendre à Montaigne ce qui est donné à Shakespeare :
"Mieux vaut une tête bien faite qu'une tête bien pleine"

William Shakespeare a beaucoup écrit. Mais si je ne m'abuse, Kamit, c'est Montaigne qui est l'auteur de cette célèbre citation.

Le comité d'éthique qui se réunit autour de Marien Ngouabi est à relier au mouvement des "conservateurs" du PCT dont la tête de file est Lékoundzou. Sassou veut avoir la tête de cette tête de file. Sassou (soit dit en passant) avait une tête bien faite et très vide. Aujourd'hui il a une tête au carré et trop pleine d'idées diaboiques.

Pour une fois que l'attaque contre Sassou vient de son propre camp, pourquoi s'en plaindre ? On dit de l'Opposition congolaise qu'elle ne foutrien. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir lutté contre Sassou. Mais l'homme est féroce et bien armé. En plus il a du pognon : notre pognon.

En ce moment, certains sites de l'Opposition prêtent leur espace aux "conservateurs" du PCT. Que personne ne se leurre. Ce n'est pas que ces sites sont devenus "maradonistes" (du surnom de Lékoundzou). C'est parce que Lékoundzou peut être instrumentalisé pour venir à bout d'Otchombé.
Sassou a triomphé du Sud parce qu'il a utilisé le principe "diviser pour règner".
Il est temps de lui rendre la monnaie de sa pièce. Il est de l'intérêt de l'Opposition de jeter l'huile sur le feu qui a pris dans le camp du PCT.
Jadis, quand Lissouba se battait contre Kolélas, au PCT on disait : "bango na bango ba zo bomana".
La famille PCT peut désormais dire " bisso na bisso to zo ko mi tia mbéli".
L'intéressant c'est que, grâce à des sbires comme Ndenguet, le conflit Lékoundzou/Sassou a atteint son point de non-retour.

Ce n'est pas pour déplaire à ceux qui veulent voir l'homme de Mpila mordre la poussière en 2009.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Loumo » Jeu 15 Mai, 08 2:32

Kamit

je n'ai pas lu ton post sur l'INSSA avant de poster le mien sur Shakespeare.

Un témoignage.

La soeur d'un ami devait se faire opérer dans une "clinique" privée de Brazzaville. Il reçut un coup de fil d'urgence de la famille. Le médécin voulait être payé avant d'intervenir. Mon ami (depuis la France) téléphona directement au toubib.
Catégorique, cet homme tenu pourtant par l'éthique de son métier lui dit : "tant que je ne verrai pas la couleur des CFA, pas d'intervention".
Je précise que la soeur était à l'article de la mort.
Un "Western Union" plus tard, le médecin revint aux bons sentiments. Il procéda à l'opération. La frangine put être sauvée.

C'était à Paris, ce spécialiste de la Santé (formé sans doute à l'INSSA) aurait passé sa nuit à... La Santé.

Mais à Brazza, "ébonga, ébonga té..."
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Hannibal » Jeu 15 Mai, 08 6:47

LOUPEPA a écrit :Bonjour à tous ! Congopage s'est refait une beauté. Bravo Richard !

Slt Blaise , Gnoka , Zenga Mambu , Hannibal et cie , ma dernière intervention sur ce forum remonte à plus d'une année. Je suis entrain de me remettre dans le bain tout doucement en lisant les derniers messages des uns et des des autres.


Frère Loupépa,

Aza ko pépa na yé :lol: (je me souviens bien de cette signature).
Ben, bon retour chez toi.
Je vois qu'une syndicalisation des classes d'âge se monte petit à petit sur CP.
A chacun, ses intérêts, j'espère que vous parviendrez à sauver l'honneur de toute une génération :lol: .
En un mot, l'histoire est un héritage collectif, nous sommes tous d'une façon ou d'une autre, les héritiers de la totalité de l'histoire du Congo depuis sa naissance, et même bien avant, sans parler de l'histoire africaine ou de l'humanité tout court. Cette considération est importante pour prendre de la distance sur un sujet pareil.
Allez, bon débat, pour le plaisir des yeux, je lis ce sujet de temps en temps.

Bonne journée,
Hannibal
Avatar de l’utilisateur
Hannibal
Veterran
 
Message(s) : 3026
Inscription : Sam 29 Nov, 03 2:59

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Blaise » Jeu 15 Mai, 08 10:13

Salut Loupépa,
Salut Denzello

Kamit, l'exemple d'Alain MABANCKOU n'est qu'une illustration. Des Alain MABANCKOU il y en a des milliers dans ma génération. Tout congolais de ma génération est un Alain MABANCKOU en puissance !

Et contrairement à ce que tu peux croire, les meilleurs en lettres au Congo ont fait série ......C !!!!!!!!! (donc c'est autant d'écrivains qui se sont évaporés)

C'est le système d'orientation à notre époque qui le voulait ainsi. Dès que tu avais plus de 15 de moyenne générale on t'envoyait en série C. Or pour faire plus de 15 de moyenne générale, il fallait être très bon partout (y compris en français).

Entre 11 et 13 de moyenne générale on t'envoyait automatiquement en série D (comme moi) et entre 9 fort et 11 on t'envoyait en série A (comme MABANCKOU - pardon !).

D'où la catégorisation suivante connue de tous les élèves de mon époque :

Série C = série des Caïds
Série D = Série des Débrouillards
Série A = série des Analphabètes

Sans rien enlever au mérite d'Alain MABANCKOU. Si lui a réussi cette carrière d'écrivains. De nombreux congolais qui fourmillent aujourd'hui dans les laboratoires scientifiques du monde entier et loin des caméras auraient pu réussir aussi la même carrière qu'Alain MABANCKOU (voire mieux) s'ils avaient fait lettres. D'ailleurs les DONGALA, BIYAOULA (des grands écrivains) sont avant tout des scientifiques. Je n'ai découvert que très recemment que BIYAOULA est biologiste. Ils font de la littérature dans leur temps perdus.

Donc quand tu dis qu'Alain MABANCKOU semble être le seul congolais qui sort du lot, tu te trompes. Lui bénéficie des médias en tant qu'écrivain à temps complet. D'autres travaillent dans des laboratoires. ça ne leur laissent pas le temps d'aller afficher leur tronche dans toutes les émissions de télé ou dans des festivals.

Tiens pour ceux qui étaient avec moi à Poitiers, d'après que Vivien (je tais le nom), un Docteur en biologie qui était dans le même labo que MBAYA Bonaventure et qui lui a fait le choix d'aller aux States à la fin des années 80 serait actuellement grand patron de labo là-bas. Bien sûr qu'il est inconnu des congolais qui préféreront la célébrité congolo-congolaise d'un MBAYA Bonaventure devenu homme politique au Congo (salut Bona ! C'est petit poisson).

Kamit, sans prétention aucune, nous les quadra et quinqua d'aujourd'hui, sommes la meilleure génération du Congo. Et une génération comme ça, il faudra 3 siècles pour en retrouver ! C'est ce que vous ne réalisez pas.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Jeu 15 Mai, 08 11:28

Blaise a dit: Et contrairement à ce que tu peux croire, les meilleurs en lettres au Congo ont fait série ......C !!!!!!!!! (donc c'est autant d'écrivains qui se sont évaporés)
J'ai déjà entendu cette théorie (jamais évaluée). Mais quelle leçon cela t'inspire t-elle? N'est-ce pas l'occasion de remettre en cause la formation littéraire au lycée puisqu'elle est moins bonne pour la littérature elle-même? Ou encore, puisque les meilleurs littéraires sortent de la série scientifique (ouf! quel pays), c'est toi qui le dit, et que paradoxalement ils ne font pas d'extraordinaires scientifiques (les brevets sont encore inconnus, médiocres et rarissimes), peut-être que la C passe son temps à faire du A.
L'important n'est pas de défendre son bout gras. Mais avec un minimum d'objectivité d'atteindre le meilleur. Les congolais ne sont pas particulièrement brillants en science exactes (ça se saurait). Les africains en général. Comme on en voit en économie, en littérature, même en architecture où beaucoup sont de niveau international. Le mal est posé, il faut le régler. Le système moderne repose sur l'amélioration permanente. Autant que Mabankou récolte des prix, un scientifique efficace dépose des brevets, ou dirige des structures de renom qui produisent des résultats. Si on en entend pas parler (comme Cheik Modibo Diarra du Mali, ou Emeaguali du Nigeria) c'est qu'ils ne sont pas brillants. Avoir un boulot dans son domaine ne suffit pas. En avoir un diplôme encore moins. Ca c'est l'existence et non l'excellence. Il existe des congolais ayant quelques diplômes, mais d'excellents. trop peu. Quant à ceux issus des grandes écoles ou grandes universités du monde, c'est encore plus rare (pas Poitiers, Blaise. Excuse moi). Le mal étant posé, il faut trouver des solutions. Pas s'auto-satisfaire et se glorifier par propagande.

Pour en revenir au lycée, personnellement je suis contre les spécialisations (séries) au lycée d'enseignement général. Un bachelier destiné à de hautes études, doit être apte en tout de façon général jusqu'à ce qu'il fasse son choix universitaire. D'autant que dans la plupart des pays développés aujourd'hui, on peut sortir de n'importe quelle série et aborder n'importe quel branche universitaire. On peut faire médecine en France en partant d'un bac A (au Congo c'est encore interdit).

Puis, le problème de la notation au Congo est crucial. Vous créez des notes qui vont de zéro à 20, le 0 est possible, mais le 15 est le maximum un peu partout. Faut qu'on m'explique ce délire. J'ai dû parler déjà ici, de cette classe de licence en psychologie à Marien Ngouabi en 2006 ou tout le monde a échoué. Les mêmes élèves depuis la première années, les mêmes profs, mais au bout de trois ans, tous les élèves sont devenus idiots! Et le prof trouve cela normal. Pas de réunion pour étudier ce cas, pas de mesures particulières, rien. Ces mauvais profs qui n'ont pas su faire rentrer quoi que ce soit à leur élèves en un an, ne seront jamais notés, jamais sanctionnés au résultat. Aux Etats Unis on peut avoir un A+ (20/20) en philosophie, en France ça arrive. Au Congo 13 est la meilleure note et le professeur est fier de lui. Il ne s'agit pas de distribuer les notes gratuitement, mais il y'a un problème.

Et enfin, sur les écrivains, faut pas confondre littérature et Littérature. Il y'a des scientifiques qui écrivent bien, ils sont intéressants (je viens de finir un livre de Jean Christophe Ruffin, médecin ambassadeur et écrivain, je voue une passion pour Ndongala), mais ce n'est pas de la grande littérature. De la part d'un scientifique c'est extrêmement rare de voir de la grande littérature raffinée. Stephen King, médecin, le plus gros vendeur au monde, fait de la littérature de rue, de gare. C'est pas demain qu'il entrera dans le système éducatif. (Je serai bientôt accusé d'avoir fait A... Je le sens)

La sociologie Hannibal, est malheureusement une science de la découpe.
Merci de ce rectificatif Loumo.

Blaise a écrit :Kamit, sans prétention aucune, nous les quadra et quinqua d'aujourd'hui, sommes la meilleure génération du Congo. Et une génération comme ça, il faudra 3 siècles pour en retrouver ! C'est ce que vous ne réalisez pas.


Ca se déteint sur le pays. Bravo.

Ps: personne de sensé ne prend Mbaya pour un génie. Un biologiste directeur de campagne, le premier ministre avec tous les pouvoirs perd (seul cas en Afrique) et on ne s'inquiète pas. Non non, il faut le vanter. Ah bouala...
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Hannibal » Jeu 15 Mai, 08 12:13

kamit a écrit :
La sociologie Hannibal, est malheureusement une science de la découpe.


Tu as raison, mon Frère.
Toute discipline scientifique, se distingue par un objet ou champ d'étude et une méthode qui lui sont propres. Même si les sciences humaines empruntent souvent aux sciences exactes des méthodes de démonstration. L'économie n'est pas la sociologie, et la sociologie n'est pas la psychologie, j'en conviens avec toi. Mais le champ d'étude des sciences humaines est tellement vaste et partagé qu'il est difficile de faire sociologie sans toucher à l'économie, ou de l'histoire sans analyser les faits donc de la sociologie dite historique pour éviter les anachronismes...

La preuve, en parlant de l'époque Ngouabi, dans une même phrase nous passons allègrement de la culture à l'économie ou de l'éducation à l'idéologie (nous avons parlé ici de pétrole donc industrie, de l'école, de la santé, de l'idéologie...). C'est bien la particularité des sciences humaines, c'est à dire la transversalité.

Bonne journée,

Hannibal
Avatar de l’utilisateur
Hannibal
Veterran
 
Message(s) : 3026
Inscription : Sam 29 Nov, 03 2:59

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Jeu 15 Mai, 08 4:54

Hannibal a écrit :Même si les sciences humaines empruntent souvent aux sciences exactes des méthodes de démonstration.

Vieux frère, je dirai plutôt que c'est le contraire. La Philo n'est-elle plus la mère des sciences mais la fille des Maths? En outre, transversalité des sciences oui, mais dans la même tranche étudiée.

Enfin, je crois que ce fil ouvert en espérant que les ngouabistes nous éclairent sur l'éthique prêtée au fils unique de Mama Mboualé n'a plus sa raison d'être. Personne n'ayant répondu dans le sujet, mais à tort et à travers. Staline a sorti 200 millions de soviétiques de l'illettrisme, la faim et le froid en donnant le plein emploi à 100% des siens, ça reste un monstre inqualifiable et qui ne sera jamais le meilleur président parce que Poutsine se bat avec 20% de chômage ni que Eltsine ne put se défaire de la criminalité publique et financière. Nous pouvons ne pas être les plus irréfléchis du monde. On ne peut parler d'éthique dans un régime qui n'a connu qu'exécutions sommaires, clientélisme, brimades, surveillance des populations, détournement de fonds, injustices sociales, promotion des incompétents et j'en passe. Même dire "Mitterand et éthique", en France au milieu des socialistes vous passerez pour un abruti notoire au mieux un provocateur. Un fou si vous le dites à l'UMP. Voilà, Loumo la classe politique qui veut nous diriger, celle qui voit de l'éthique chez Ngouabi. Et demain tu seras le premier à pleurer quand l'éthique de Ngouabi sera de retour.
Pour ma part donc, le débat est clos.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Blaise » Jeu 15 Mai, 08 5:07

Kamit,

Si tu ne le sais, je t'apprends qu'en même temps qu'Alain MABANKOU raflait le Renaudot, un jeune chercheur congolais travaillant en tanzanie je crois, raflait un très prestigieux prix scientifique. Je vais te retrouver le lien si tu veux.

Les brevets scientifiques, j'en connais plein de congolais qui l'ont déposé dans le cadre de leurs thèses de Doctorat. Mais ce sont uniquement les laboratoires (étrangers) où ils ont passé ces fameuses thèses qui en ont profité.

Le problème à ce niveau là est dû à un manque de politique de Recherche au Congo.

J'ai pleuré en 92 lorsque j'étais au Congo. MBAYA Bonaventure (excellent bilogiste - j'ai assisté à sa soutenance) et qui m'a accueilli quand je suis arrivé à Poitiers pour mon DEA de Géologie, et qui nous conscientisait tous les dimanches pendant 7 ans !!!! était devenu Secrétaire d'Etat à la Recherche Scientifique sous LISSOUBA. Je pensais pouvoir le rencontrer afin que nous commencions enfin à mettre en place cette politique de la Recherche qui fait tant défaut au Congo d'autant plus que j'étais accompagné d'une délégation internationnale de chercheurs. Et que j'avais un projet en main.

J'ai pas pu rencontrer MBAYA Bonaventure. Monsieur le Secrétaire d'Etat avait un emploi du temps trop rempli.

Tiens à propos, je cherchais le nom de un de ces rares congolais qui m'avait beaucoup aidé pour mon projet dans le Mayombe. Quelq'un a su me le donner il y a une semaine et tout à fait par hasard (comme quoi c'est bien de parler de soi). Il s'agit du doyen DIAMOUANGANA ! Très gentil comme tout dondo qui se respecte. En plus il est TRES BON !

En fait c'est lui qui était prévu par LISSOUBA pour être Ministre de la Recherche Scientifique. Mais finalement le jeu des alliances politiques a fait que c'est MBAYA Bonaventure qui est rentré au Gouvernement pour représenter le courant MILONGO.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par LOUPEPA » Jeu 15 Mai, 08 5:27

Slt à tous
Kamit
Dans ma première intervention, je me suis focalisé sur la forme de ton sujet en suggérant le remplacement de certains mots par d'autres.Je pense qu' il est incongru de dire que les " appelés volontaires" de l'enseignement sont des bénéficiaires de l'histoire. Mais De quoi ont-ils bénéficié ?Au contraire, Beaucoup d'entre eux ont fait des sacrifices puisqu'ils dispensaient des cours tout en allant à la fac.J' en ai eu comme professeurs, certains étaient bons.
Pour revenir à l'histoire , il faut analyser les faits dans leur contexte. Blaise a bien expliqué les raisons qui avaient poussé Ngouabi à faire appel à ces jeunes.Bien sûr, on peut penser que le manque de formation de ces volontaires a porté préjudice au système éducatif congolais , mais comme Blaise l'a souligné, NGouabi avait accompagné cela par la mise en place de l'INSSED . Cela prouve qu'il avait conscience de ces problèmes et cela traduit aussi la volonté qu'il avait d' offrir un enseignement de qualité aux jeunes congolais.Je ne préjuge pas de l'efficacité de l' INSSED.
Maintenant sur le fond de ton sujet, je suis agréablement surpris de trouver de la fougue , du mordant dans les propos d'un jeune comme toi. c'est bien ! J'avoue même que je partage certaines de tes analyses. Mais il faut que tu canalises ton énergie qui semble débordante. Cela dit, je pense que tu te trompes d'époque. Nous les quadras congolais sommes certainement les derniers à avoir bénéficier d'un enseignement correct ( tu vois , je suis modeste, je ne dis pas un enseignement de qualité) et ce jusqu'aux tout premières années de Sassou 1.
Pourquoi ? Parce depuis plusieurs années déjà , le Congo se meurt!
Tu dis que la situation du Congo est noire. Non , le Congo est un pays pourri, pourri de la tête aux pieds ! L'économie, la santé , l'enseignement, le système bancaire ... sont tous défaillants.Les détournements des deniers publics constituent un sport national.
Juste une dernière chose, tu écris souvent sur l'évaluation des politiques, C'est bien , mais cela n' est pas possible dans un pays où les données statistiques sont quasiment inexistantes. D ailleurs on peut s' en passer , on a pas besoin de chiffres pour savoir que les politiques d'agriculture et de santé ont lamentablement échoué.Souvenons -nous Santé pour tous d'ici à l'an 2000,Autosuffisance alimentaire à l'horizon 2000.
Et c'est là que nos chemins se croisent.

LOUPEPA.
LOUPEPA
 
Message(s) : 43
Inscription : Mer 14 Mai, 08 7:51

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Blaise » Jeu 15 Mai, 08 5:43

LOUPEPA a écrit :
Pour revenir à l'histoire , il faut analyser les faits dans leur contexte. Blaise a bien expliqué les raisons qui avaient poussé Ngouabi à faire appel à ces jeunes.Bien sûr, on peut penser que le manque de formation de ces volontaires a porté préjudice au système éducatif congolais , mais comme Blaise l'a souligné, NGouabi avait accompagné cela par la mise en place de l'INSSED . Cela prouve qu'il avait conscience de ces problèmes et cela traduit aussi la volonté qu'il avait d' offrir un enseignement de qualité aux jeunes congolais.


Bien parlé LOUPEPA,

Pour nous qui avons assisté à la crise des enseignants en France à la fin des années 80. Le scénario était exactement le même. La FRANCE avait fait appel à des Maitres auxiliaires qui n'étaient autre qu'une forme des volontaires à l'enseignement.

J'ai vu des africains étudiants en philo enseigner la physique en Terminale ici en France !!!!

Qui peut douter de ça ?

Moi même qui vous parle, j'ai été appelé à plusieurs reprises pour aller enseigner la Comptabilité en BTS !!!

C'est cela qui a poussé JOSPIN (Ministre de l'Education nationale) à créer les IUFM !!!!

Et en même temps que les IUFM sortaient (3 ans plus tard) les étranger maitres auxiliaires sans papiers étaient mis dehors.

N'eut été le SNES ce puissant syndicat (merci Yves JANIN de Poitiers), de nombreux africains anciens Maitre auxiliaires auraient été jeté dehors après 8 ans de bons et loyaux services.

Le SNES avait contraint JOSPIN (devenu 1er Ministre) a crée ce concours spécial qui a permis de titulariser la plupart de ces Maitres auxiliaires. C'est par ce biais que de très nombreux congolais ont été titularisés.

En effet, Loupépa, il faut savoir situer chaque chose dans son contexte historique. Si on veut bien les comprendre. Plutôt que de les juger sans pour autant savoir où se trouve la tête et où se trouve la queue.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Jeu 15 Mai, 08 6:41

Loupepa et Blaise,
Votre bilan de l'INSSED et Marien, Staline a fait encore mieux: Il a envoyé des fils de paysans sur la lune, découvert des vaccins et vaincus Hitler jusqu'à Rome. Mais personne de sensé en ce monde, ne lui jetera une fleur, parce que c'est un monstre. Et je ne vois toujours pas l'éthique et Marien dans tout ça! Vous pouvez ouvrir un autre sujet et y canaliser votre ... énergie débordante, chers grands frères. J'y participerai c'est promis.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Mère Evé de Paris » Ven 16 Mai, 08 10:19

Communiqué sur l'AG constitutive de cette association à Brazza : http://www.presseafricaine.info/article-19603150.html
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Blaise » Ven 16 Mai, 08 10:47

Oui Kamit, on peut fermer ce sujet !

Je répète, je ne savais pas que "Marien NGOUABI et éthique" était une association (vouée à devenir Parti politique sous la houlette de LEKOUNZOU).

D'ailleurs s'approprier Marien NGOUABI par un LEKOUNDZOU c'est la plus grosse insulte que l'on puisse faire à NGOUABI !

Kamit, écoute moi bien :

Marien NGOUABI n'a jamais eu d'idées !!!!!

Marien NGOUABI n'a fait que tenter d'appliquer les idées de Karl MARX, Friedrich ENGELS et autres camarade LENINE ! Et dans ces idées il y en avait qui étaient bonnes et pour lesquelles beaucoup à travers le monde ont succombé : De CHE GUEVARA aux Soixante huitards français, en passant par des intellectuels de renom genre Jean Paul SARTRE !

Ce que j'aime et que j'ai aimé en NGOUABI c'est sa foi et sa conviction en des idées nobles !

NGOUABI ne croyait pas au diable comme SASSOU ! Tout ce qu'il a fait pour le Congo, même s'il s'est trompé parfois, il l'a fait en pensant au bien du Congo. La meilleure preuve c'est lorsqu'il s'est aperçu qu'il faisait fausse route, il a voulu faire marche arrière et c'est ce qui lui a couté la vie. C'EST TOUT EN L'HONNEUR DE NGOUABI.

Croyez vous que SASSOU est prêt à faire marche arrière ? LISSOUBA non plus ne l'a pas fait, YHOMBY non plus. Leurs intérêts personnels primaient et priment sur le destin du Congo ! Ce quin n'était pas le cas de NGOUABI (ni de MASSAMBA DEBAT d'ailleurs et YOULOU).

MASSAMBA DEBAT aussi s'était trompé. C'est lui qui a introduit le socialisme au Congo (et non pas NGOUABI comme beaucoup de congolais le croient). Les 1ères nationalisations au Congo datent de MASSAMBA DEBAT. Les 1er russes au Congo datent de MASSAMBA DEBAT !!!!!

Quand MASSAMBA DEBAT s'est aperçu de l'impossibilité d'appliquer le socialisme scientifique au Congo, il a cherché à bifurquer en inventant le concept de socialisme bantou. Ce que hélas NGOUABI lui avait reproché avant de se rendre compte lui même que le Marxisme Léninisme appliqué à la lettre n'était qu'une illusion. Disons même le pire des systèmes politiques qui soient. Fidel CASTRO et l'ami de SARKOZY (Marulanda) sont les seuls au monde à l'avoir toujours pas compris. Et pourtant nous sommes nombreux à reconnaître quelques bonnes choses du système cubain dont personne ne conteste qu'ils ont la meilleure médecine d'Amérique Centrale !

Voilà comment il faut juger NGOUABI !

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Ven 16 Mai, 08 1:28

On n'analyse pas des faits politiques avec des procès d'intention. Il avait voulu, il aurait souhaité etc... Ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions? Ce sont les actes et les faits qui s'analysent. De ce côté là, Marien Ngouabi a trouvé un pays en décollage et l'a plombé. POINT.
Lékoundzou est tout à fait en droit et en logique de revendiquer l'héritage de Marien NGouabi puisqu'il en est le pur produit. Comme Sassou Nguesso, Katali, Ibata Raymond, Moukouéké et bien d'autres. Ngouabi était un mauvais manager, un mauvais recruteur, un mauvais gestionnaire, un mauvais militaire... Les résultats de ses 9 ans de pouvoir sont là: paupérisation, ruine économique, ethnicisme, violence, élavation d'une classe d'incompétent, embourgeoisement illicite des fonctionnaires sous sa protection. Ca n'a rien de marxiste et cela ne s'est pas produit même sous Staline en URSS. Alors il n'y a pas à tout mettre sur le dos du communisme.
D'ailleurs, le communisme congolais a toujours été un habillage qui n'a jamais eu de fond, puisqu'à la base il n'y a pas chez nous ni prolétariat ni bourgeoisie. Rien à voir avec la Russie, Cuba ou la Chine. Ces politicards nous ont alimenté de discours creux et imbéciles, d'une révolution dont on s'est toujours demandé contre qui se fait-elle, et d'une militarisation qui n'a jamais été le propre du communiste marxiste-léniniste, mais simplement la seule manière de confisquer et d'imposer un pouvoir corrompu et sanguinaire.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Blaise » Ven 16 Mai, 08 1:53

OK kamit,

L'un des gros avantages de la démocratie c'est que chacun peut mourir en gardant ses idées, opinions et convictions. Personne ne t'enverra ni m'enverra au goulag pour nous changer nos opinions différentes sur NGOUABI.

Heureux d'avoir échangé avec toi sur ce sujet.


Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Blaise » Ven 16 Mai, 08 4:57

PS : Pour être tout à fait complet, vu que je ne suis pas un adepte du "Oyé-Oyé Soutien !" aveugle !

Un des autres points noirs de NGOUABI c'est d'avoir réprimé sévèrement la grève des élèves et étudiants en 1971 (je crois) et d'avoir dans la foulée, dissout la toute puissante UGEEC (Union Générale des Elèves et Etudiants Congolais).

Je crois que la haine de NGOUABI par certains jeunes "intellectuels" congolais vient plutôt de là. Et je crois aussi que NGOUABI a beaucoup culpabilisé d'avoir fait cela. Par la suite, il n'a cessé de chercher à se réconcilier avec les étudiants et les élèves. D'où ses nombreuses visites en toute simplicité dans les établissements scolaires et universités pour venir s'enquérir réellement des conditions dans lesquelles nous apprenions. Et aussi sa "surprotection" des étudiants qui a suivi. Il nous choyait NGOUABI. Il était content d'être au milieu de nous. Je me souviens des baignades qu'on a pris avec NGOUABI à l'Ile Mbamou dans le cadre des chantiers vacances.

Quel autre Président congolais est capable d'aller se baigner dans le fleuve Congo comme ça entourés des élèves et étudiants ?

D'autre part NGOUABI reprendra le chemin de l'Ecole ! Il ira jusqu'à suivre des cours de physiques à la Faculté des Sciences. D'après que c'est Grand MASS qui lui donnait ses premiers cours de physique. C'est là aussi que NGOUABI s'apercevra du bas salaire des profs d'Université au Congo et décidera de l'augmenter considérablement, faisant des profs d'Universités la catégorie des fonctionnaires les mieux payés du Congo largement au dessus des autres et loin devant les généraux ! SASSOU fidèle à lui-même, venait de réinverser la tendance.

Respect pour NGOUABI s'il vous plait !

A force de cracher sur NGOUABI, Dieu vous a envoyé les LISSOUBA et les SASSOU. Masumu eleki.

Laissez NGOUABI dormir en paix. Vous n'avez qu'à en vouloir à vous mêmes. Pays de merde !

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Sam 17 Mai, 08 5:39

Les choses prennent une nouvelle tournure avec le lien que met Mère Evé, et le résumé non signé et argumenté qui en est fait en page d'accueil de Congo. J'y ai d'ailleurs laissé une réponse que je reproduis ici (légèrement complété mais le fond est le même):

Daignez au moins signer vos articles, Camarades! Sont-ce encore les méthodes putschistes des tracts des années 60 qui vous animent, amis ngouabistes fidèles aux bonnes vieilles recettes? Depuis que je lis ces "tracts" de cette association, un fait commence à me troubler: l'appel répété à ceux de l'opposition de leur venir en aide, alors que l'opposition combat le PCT dont eux sont justement l'aile la plus conservatrice (de leur aveu), la plus imperméable aux évolutions, à l'ouverture, à la critique sur l'héritage de ce parti. Bizarre Bizarre. J'ai dit Bizarre? Que c'est étrange... n'est ce pas?

Si vous êtes une faction qui se veut désormais à l'opposition, dites alors que vous quittez le PCT-RMP, et la majorité présidentielle pour créez soit un "PCT canal historique", soit un "familia dei" (entendu par là que l'association Marien Ngouabi devient (ou se veut) un parti à part entière pleinement à l'opposition). Mais vous ne pouvez pas continuer à vous revendiquer du PCT, parti au pouvoir, et recourir à l'opposition sans même oser parler de quitter le camp du pouvoir actuel. Que signifie donc ces appels à l'opposition dont vous ne faites pas partie? L'oposition va vous aider à remettre le PCT pur et dur sur les rails, comme au temps du mono, ou comme dans l'après guerre de 1997 quand vous n'aviez rien à ajouter, un PCT fermé, confisquant le pouvoir à lui seul, dans sa coloration familiale originelle? Est ce donc cela le combat de l'opposition pour que vous l'appeliez à vous rejoindre? Quelles sont ces positions de singlés?
On croirait ré-entendre les communiqués délirant de Florent Ntsiba après réunions du CMP. C'est vrai, il y'a un air de famille...

Autre chose, sans doute le plus inquiétant dans ce message. Je cite le communiqué n°3: "Cette tournure politique faite de violations flagrantes des libertés fondamentales par le pouvoir de Brazzaville, de mensonges et d’intimidations devraient interpeller toutes les forces vives de la nation. Pour rappel, Marion MADZIMBA avait démissionné de son poste de directeur de cabinet de Monsieur Justin LEKOUNDZOU au ministère de la défense pour exprimer sa désapprobation lors de la répression des forces gouvernementales dans la région du Pool."
(J'espère que la couleur plait aux camarades)

Rappeler que Madziba Ehouango (dont Sassou Nguesso ignorait encore le nom il y'a un mois) aurait démissionné pour "...sauver le Pool" (ou ne pas se salir les mains, c'est plus probable si ce n'est qu'aujourd'hui qu'on l'entend, presque 10 ans après le crime...) ca signifie quoi? Un appel du pied aux ressortissants du Pool pour qu'ils viennent en soutien patriotique aux démocrates bienfaiteurs de Talangaï, adeptes des méthodes de Ngouabi? Ca craint. Mais dites-moi, si le pouvoir réprime, croyez vous qu'il fera dans la dentelle, surtout envers les populations du sud que vous appelez à l'aide de vos voeux, et dont Ehouango (prof de quoi déjà? pas de philo ou d'histoire j'espère) fut trop bien placé pour connaitre l'ampleur du massacre? Car vous n'êtes pas sans ignorez que si ca se gate, Sassou ne rasera pas Talangaï, Ouenzé ou Mpila. Et en face, que leur adviendra t-il?

Ca pue le piège pré-électoral orchestré par ceux qui ont intérêt à réduire une partie de la population en nombre, pour diminuer les adversaires et remporter les élections, à défaut de les reporter pour cause de guerre bien tombée.

Messieurs les Ngouabistes, vous avez mis ce pouvoir là en place, en 1997. C'est à vous et à vous seul de vous en débarrasser si tel est réellement votre nouvelle ambition!

Wa ba wuna, we na meso!*

*Signifie: on ment toujours celui qui a des yeux (...et qui en fait croit ne pas pouvoir se faire avoir).
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par Gnoka » Dim 18 Mai, 08 12:06

http://congopage.com/?page=reaction&id_article=5348/
http://congopage.com/article5348.html/

Botala ngaï zoba oyo.
Comment es-tu devenu fonctionnaire te demande un ancien de Bucarest.
Va donc répondre à cette question sur la page d’accueil avant de raconter des conneries ici.
Non seulement moto pamba connu de tous.
Africaniste ya touffi.
Tribaliste primitif.
Pouah !

Gnoka.

Ps/ Continue de divertir les gens. Ton lourd passé te rattrapera.
A ta place, je ne persisterai plus dans les insultes tribales.
OUI, crois-moi, toi-là, tu risques très gros.
Ondima, ondima té, étali yo moko.
:evil:
Avatar de l’utilisateur
Gnoka
Veterran
 
Message(s) : 2598
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Paris, France.

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Dim 18 Mai, 08 12:22

Pour qui roulez vous?

Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi Congopage relaie t-il des communiqués anonymes, en gardant tout aussi anonyme le congopagien qui les insère?
Ya Sanza, est-ce toi?
Serait-ce Simon Mavula?
Vous jouez un jeu trouble. D'autant que ces communiqué deviennent assez discrets dans leur présentation.
Coup d'oeil sur le 4 et le 5
Anonyme courageusement masqué a écrit :COMMUNIQUE DE PRESSE N°4

L’arbitraire continue, la résistance s’organise

En cette journée du 16 mai 2008, le domicile du Ministre Justin LEKOUNDZOU, cadre retenu pour la tenue de l’assemblée générale de l’association "Marien NGOUABI et Ethique" a subi une descente des sbires du Général Jean François NDENGUET. Madame LEKOUNDZOU et les partisans de l’association venus finaliser les préparatifs de la dite assemblée ont subi les exactions de cette bande de soudards.

Par ailleurs, le Professeur Marion MADZIMBA dont le domicile à Talangai, fait l’objet depuis plus d’une semaine d’un afflux incessant des sbires de Jean François NDENGUET, s’est vu signifier par le Général MOUNDELE NGOLO, un arrêté préfectoral d’interdiction de toute manifestation publique.

Des incidents ont été évités de justesse, face à l’indignation, et à la désapprobation des délégations venues de l’intérieur du Congo et des sympathisants de l’association au vu du déploiement des éléments de Jean François NDENGUET dans quartier.

Quant au volet judiciaire, une première confrontation a donné lieu à une série d’incohérences manifestes relevées par Maître Amédée NGANGA. Faute de temps, le magistrat devrait statuer ce lundi 19 mai 2008 pour une liberté conditionnelle de Monsieur Jean Pierre LEKONIA.

Encore une fois, face au déni de droit, aux intimidations à l’arbitraire et dans ce contexte tendu :
- Réitérons notre appel solennel aux forces vives de la nation, les églises, les ONG et partis politiques de condamner ces actes d’une période révolue.
- Appelons à une mobilisation de toutes les forces pour que vive la liberté, le patriotisme, l’Ethique et l’Unité au Congo Brazzaville.
- Nous nous réservons le droit de prendre des initiatives fortes, en France, pour exprimer auprès des représentants du régime de Brazzaville, notre indignation et notre désapprobation.

Le combat de l’association "Marien NGOUABI et Ethique" est celui de tous les Congolais, nos lâchetés d’aujourd’hui conforteront le Général Dénis SASSOU NGUESSO dans sa conception clanique, kleptocratique et autocratique du pouvoir.

Une conférence de presse sera organisée ce 17 mai 2008 au domicile du Professeur Marion MADZIMBA à 10 h 00.

Fait à Paris le 16/05/2008

Contacts : (00 242) 570/43 43/ France : 0634590956 / 0618573826 / 0626941246


Anonyme courageusement planqué à Paris a écrit :CONGO Brazzaville

COMMUNIQUE DE PRESSE N°5

Jean François NDENGUET face à la résistance citoyenne

Le Général Dénis SASSOU NGUESSO tapis dans l’ombre à Pointe Noire et son bras répressif le Général Jean François NDENGUET à Brazzaville sont passés à l’action très tôt dans la matinée ce 17 mai 2008.
Les ruines de l’ancien domicile du Ministre Justin LEKOUNDZOU, censés abrités l’assemblée générale de l’association "Marien NGOUABI et Ethique" est assiégés par les éléments de Jean François NDENGUET.
Depuis 06 heures du matin, ce jour 17 mai 2008, les véhicules chargés d’hommes sur - armés sillonnent les avenues de Talangai, sirènes hurlantes.
Dans la nuit du 16 au 17 mai 2008, des banderoles à l’honneur de Dénis SASSOU NGUESSO ont été pavées sur les avenues de Talangai.
Le pouvoir envisage de chasser la famille LEKOUNDZOU de la résidence de fonction qu’elle occupe au centre ville de Brazzaville.
Dernière minute, "les cobras" de Jean François NDENGUET ont investi le domicile du professeur Marion MADZIMBA durant une dizaine de minutes, saccageant au passage le mobilier et les vitres, le tout en présence du Colonel BOUITY, commissaire central de Brazzaville venu discuter avec le Professeur Marion MADZIMBA EHOUANGO ; Domicile envahit par les membres de l’association "Marien NGOUABI et Ethique" et dont la consigne est claire, ne pas céder à la provocation.

La situation demeure très tendue car les militants de l'association veulent coûte que coûte tenir leur assemblée générale. Ils sont déjà très nombreux au domicile du Professeur Marion MADZIMBA à Talangaï.

Des incidents graves sont à craindre

La volonté d’écraser toutes voies discordantes au Congo Brazzaville et museler notre peuple est claire de la part du pouvoir. Des voix contraires se font entendre au sein des forces armées face à cette situation.

Saluons au passage l’engagement de Monsieur Clément MIERASSA, Président de l’ARD, pour son engagement personnel et sa prise de position pour défendre les valeurs de liberté et de démocratie aux côtés de l’association "Marien NGOUABI et Ethique".

Nous sollicitons de nouveau une prise de position de toutes les autres forces vives de la nation.

Le combat de l’association "Marien NGOUABI et Ethique" est celui de tous les congolais, nos lâchetés d’aujourd’hui conforteront le Général Dénis SASSOU NGUESSO dans sa conception clanique, kleptocratique et autocratique du pouvoir.

Fait à Paris le 17/05/2008

Contacts : Congo : (00 242) 570/43 43/ France : 0634590956 / 0618573826 / 0626941246


J'ai souligné en rouge la phrase qui me reste la plus incompréhensible.
Une prise de position de toutes les forces vives (quel terme ngouabiste!) pour faire quoi???
Dites-le. En quoi et où, pour faire quoi, attendez vous le soutien? Renversez Sassou par un soulèvement populaire? Dites-le! si c'est cela. Vous appelez les gens à soutenir quoi? Permettre simplement à Ehouango et Lekoundzou de créer leur courant au sein du PCT parti au pouvoir (là je ne vois pas en quoi ça nous regarde)? Vous permettre de créer un parti d'opposition? ou vous voulez juste une indignation pour une arrestation que vous jugez arbitraire, celle de Lékonia, dont on ignore complètement les faits?
Vous qui vous "engagez" restez masqués. Comment voulez vous que les vrais gens physiques vous suivent? Comme disent les ivoiriens, "qui est fou?"
Que cachent donc ces manigances?
Des modérateurs de congopage (un forum soudain silencieux alors qu'on annonce des faits dit-on graves et qui habituellement soulèvent des passions ici) seraient-ils dans le complot? Vous êtes sur le point de créer une guerre civile, ou de livrer à l'abattoir une partie de nos compatriotes réellement fatigués de ce régime et qui tomberont peut-être dans un piège, alors faites attention à ce que vous faites.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Marien Ngouabi et éthique

Message par kamit » Dim 18 Mai, 08 1:36

Pauvre Gnoka va. Même toi, Aliéné à l'état civil, tu vas traiter les gens de Zoba.
Mais dis que tu t'appelles Aliéné Patrick et que tu invites les gens à aller se battre contre Denis Sassou Nguesso. Dis-le clairement au lieu de soutenir Thierry Moungalla le matin (en espérant une place de fonctionnaire surement; tu es si jaloux de mes 140.000frs) et d'encourager les appels de soulèvement le soir contre le même régime. Moi mon passé et mon nom j'assume avec honneur et fierté. Je ne peux d'ailleurs pas parler de passé, il s'agit d'une continuation fièrement portée. Le jour de l'intronisation du secrétaire général de l'UPADS actuel, dans son discours (encore en ligne), ce n'est pas Montesquieu qu'il a cité, ce n'est pas Jospin, Platon ou Diop, mais MOI, NOMMEMENT, dans le Manifeste Féderaliste, que j'ai écrit alors que je n'avais pas 30 ans à l'époque. Si être tribaliste c'est s'opposer à des filous de votre espèce qui veulent utiliser les "bakongo zoba" comme vous dites comme chair à canon, alors je suis un graaaaaaannnd tribaliste et j'assume avec fierté, comme d'hab.
Mes positions je signe. Que de fierté et d'honneur. J'aurai prévu un article à la fin de ces évènement, mais je ne le ferai pas parce que la Semaine Africaine m'a demandé autre chose de plus complexe que vais produire. Quant à ton débat stupide sur les études (encore un impératif de ta jalousie) je t'ai dit que celui là je ne fais plus. Je suis hors compétition. Comme ces ceintures rouges en karaté qui préfèrent se faire taper que de combattre.
Tu n'es qu'une merde, Aliéné Patrick. Montre moi tes diplômes, ton salaire, ton passé juridique (tu étais victime, je te l'accorde) et on discute. Il n'y a rien, d'ou tu t'accroches à un personnage web ou tu te surfais, pour suivre une enfance malheureuse aux troubles graves. Tu ne me fais même plus pitié.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

PrécédentSuivant

Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invité(s)