Données du forum sauvées

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

Message par Gnoka » Mer 13 Mars, 02 5:39

Oh Noble Arcade, mon frère!
Je suis un peu fatigué. Ca va s'arranger. Promis t'auras un petit mail dans ta BAL d'ici peu. Ce qui suis permet de rattraper quelque peu mon retard.

=========================
Salut à tous,

La sortie de l'hiver est toujours propice au blues. Et ce temps fade et maussade n'y arrange rien. J'envie ceux qui nous lisent depuis les tropiques tels que Le Beauf, Alain Rabault.

Ender End, t'auras de mes nouvelles bientôt.
Je partage la même lassitude propre aux champions, à défaut de challenges, anticipent leur retraite. Tu fais bien de nous signifier ta démoralisation. Aucun homme qui a marqué ce forum n'est parti à l'anglaise. Ce fut le cas de Gaspard Ragedou, de Congolais, de E.K, de Petit Poisson aujourd'hui de retour, d'Aké et bien d'autres. Ender End, le champion des champions ne peut se permettre de filer en douce aux risques de voir des Manitou alias Bennett Cyr Tsibahondéléyo se transformer en Ender End bis ou en tueurs de ce dernier.

En revanche, un Gustave Bimbou peut disparaître sans que cela ne provoque d'émoi, sauf peut-être de la part de son vieil ami Kani-Itoua, Arcade Jefferson. Gustave Bimbou fait, en effet, partie de cette génération de forumiers qui ont anesthésié les débats ici. Ce groupe est matérialisé par les bons à rien de l'acabit des Mecbohem, Bennett, G.A.B. ou aujourd'hui les Mat-Solo Kwende et Kalma. Tous ses hommes ont en commun, le manque de vision. Ils sont obsédés par leurs échecs personnels.

Tenez, par exemple G.B. ou Bennett se sont spécialisés sur ce forum par la multiplication des essais libres. Ceux de Bennett étant tout aussi creux ou transparents comme la couleur limpide de la chevelure de sa blonde épouse, alors que Ta Bifouéni, lui, s'est illustré dans la multiplication, tout azimut, de références, de préférence des auteurs de la Grèce antique ou des sociologues des temps modernes. C'est du tape à l'oeil à l'état pur. Bimbou est un exhibitionniste, un gonfleur, abruti par son ego traumatisé par une longue traversée du désert. Cet homme est impropre aux débats car il est tout aussi aveugle que borné. Aussi, demain, lorsque Côme Mankassa sera nommé ministre de la culture II de Sassou-Nguesso III, que voulez-vous qu'un Bimbou puisse encore s'attarder sur ce forum. Encore mieux, dans quelques jours lorsque Sassou III sera officiellement intronisé, comment voulez-vous avoir encore Gustave Bimbou comme voisin de débats.

Conclusion, Ta Gus doit disparaître sans laisser de traces. Et il ne fera qu'un grand bien car personne ne regrettera son racisme, ses imbécillités sur la grandeur du mbongui, les prétendues prédispositions homo superior et dominateur Lari etc. Le départ de Bimbou sera salué comme étant un débarras. Il va de même pour le Rasta qui devrait se contenter des blagues à gogo car le mélange des genres est souvent très mauvais. Enfin, je n'ai pas besoin de signifier que C.A. s'éclipsera très bientôt. Idem Benda Bika, qui se fait rare, sera peut-être rappelé vers d'autres obligations [même si je préférerai le voir continuer cette bataille]. Ainsi, ce forum retrouvera sa vocation originelle. Et Ender End, t'auras plus besoin de te casser car nous parlerons enfin du Congo et exclusivement de son avenir sans les parasites tribalo-racistes aigris.

Mwana kinto, kotélé (solo)
Kôootélé (choeurs)

Mwana kinto, kotélé (solo)
Kôootélé (choeurs)

Soki bossimbi yé (solo)
Bolongola yé slip na yé (choeurs)
Botika yé motaka likolo ya mbéto
Aléla tchélala
Pili pili na moungwa ékota, WOLO !


Voilà une chanson des balados, ces habitants des faubourgs, toujours à la péréphérie. «Terre rouge», a dit Professeur Yankee. Mais les balados, les Yankees ou les Kilimbateurs, dont notre Little Fish local faisait partie, ne sont-ils pas des marginaux ? Les Kilimbateurs, ces jeunes qui nous intriguaient dans le Brazzaville de notre enfance. Kilimba veut dire découcher. Le dada des Kilimbateurs était de passer les nuits dans les veillées mortuaires. Ils appelaient ça le Mbéro ou l'animation nocturne. Ils passaient leurs nuits à fumer la marijuana, à boire le café mélangé avec des graines de ce tabac hallucinogène, le tout diluer avec une grande quantité de Bonganda. Les Kilimbateurs n'étaient pas des enfants de choeurs. Tous, généralement, originaires de Talas, faisaient partis des groupes mythiques : Ezito, Bana Modja, Kangonia (le groupe de yankee), Bois Rouge (dont la réputation des Mbéros est connue jusqu'à M'Filou, N'Gamaba). Bref, j'espère que Little Fish est satisfait de ce petit récit.

La question que je voudrais poser à Yanke Mwana Talas est la suivante :
Que sont donc devenus les Grands Cédar alias La Plume, Grand China, Grand Fulkos, Grand Daron ? Je parie que s'ils n'habitent pas déja sous un mètre cinquante de terre à Itatalo, ils se trouvent certainement aujourd'hui à VILLA KAKA, on disait Linkaka.

Ravi pour ton retour cher Yankee.
Gnoka.
Avatar de l’utilisateur
Gnoka
Veterran
 
Message(s) : 2598
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Paris, France.

Message par Gnoka » Mer 13 Mars, 02 6:10

On fait comment pour effacer les messages en trop ?
Franchement, c'est pas bo cette config. Ca fait chier.

Gnoka.
Avatar de l’utilisateur
Gnoka
Veterran
 
Message(s) : 2598
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Paris, France.

Message par Arc. Kani-I.Jefferson » Mer 13 Mars, 02 6:56

Tres cher Frangin Gnoka
J'aime les gens qui demandent sans faire d'orgueil. Et pourtant tu connais beaucoup. Voila depuis que tu as pose la question de savoir comment on efface les messages en trop, personne ne t'a repondu. Bon! je vais te glisser la vraie reponse:
*Tu as 4 messages qui disent la meme chose, a chaque fois que tu veux aller dans un message, tu appuis a "Editer"...puis tu coches ensuite a "effacer le message" ou "supprimer le message"----->puis enter. C'est tout. Voila le tour est joue pour les 3(trois) messages que tu veux supprimer. A toi...
Arc. Kani-I.Jefferson
Veterran
 
Message(s) : 5550
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par yankee » Mer 13 Mars, 02 8:00

A Ender End

Autant pour moi. Ma mémoire de papy doit flancher un tout petit peu. BOUBOUTOU et APPLICATION seraient deux établissements différents. JE M'INCLINE DONC DEVANT TOI. Ceci dit aide-moi un peu à resituer APPLICATION. Vous me dites qu'il était placé à coté du Lycée Technique. Est ce le collège "d'enfants de riches" qui était en face du Centre Equestre. Le terme "enfants de riches" n'est pas péjoratif mais il est vrai qu'il ne devrait y avoir aucun ressortissant de TALAS/OUENZE dans cet établissement. Il se serait senti trop mal à l'aise. Venant de Talas en Foula-Foula, mosuini ya bata au pied, chemises timbrées au niveau des omoplates. Ouh la la , il fallait être fort MENTALEMENT pour tenir. Je sais de quoi je parle. A NGANGA Edouard j'ai vécu cela au quotidien mais heureusement qu'il y avait une forte colonie d'élèves venant de Poto-Poto dans laquelle je me fondais plus ou moins face aux enfants du Plateau des 15 ans, OCH, Camp militaire.
Je n'ai gardé aucun ami de NGANGA Edouard sauf ceux qui venaient de Poto-Poto nos univers étaient si différents. ON NE S'EST JAMAIS COMPRIS !!!
pourtant ils étaient sympas les fils et filles MOUASSIPOSSO, NKOUMA, BIMA, ONDONKO etc.. Ils me payaient des pop-corns au presto juste en face de l'établissement. C'est à cette occasion aussi que j'avais mangé ma première pomme; J'avais 12 ans, bien sûr que je n'avais pas dis que c'était la prmière fois, INTEGRATION OBLIGE.

Gnoka je te répond dans le message suivant, ton exposé sur Ebouka est remarquable il m'a donné des frissons.

Les jeunes vous prenez l'avantage aux poings mais le papy va surmonter son handicap. Tel un cheval de tiercé à longchamp qui revient du diable vauvert et qui coiffe tout le monde sur le poteau.

Yankee
yankee
 
Message(s) : 81
Inscription : Sam 09 Mars, 02 3:42
Localisation : Val-de-Marne

Message par Ender End » Jeu 14 Mars, 02 1:29

yankee a écrit :Autant pour moi. Ma mémoire de papy doit flancher un tout petit peu. BOUBOUTOU et APPLICATION seraient deux établissements différents. JE M'INCLINE DONC DEVANT TOI. Ceci dit aide-moi un peu à resituer APPLICATION. Vous me dites qu'il était placé à coté du Lycée Technique. Est ce le collège "d'enfants de riches" qui était en face du Centre Equestre. Le terme "enfants de riches" n'est pas péjoratif mais il est vrai qu'il ne devrait y avoir aucun ressortissant de TALAS/OUENZE dans cet établissement.

Yankee


Salut Yankee,

c'est bien ce collège. Collège où il était difficile de maintenir l'apparence d'égalité sociale, malgré le port de l'uniforme et l'interdiction d'avoir des démonstrations ostensibles de richesse (bague, chaîne, etc.).
Le bal des voitures noires et autres mercos étaient permanent. Il y avait les enfants de dirigeants, de hauts cadres, de personnels d'organismes internationaux (quand ils n'allaient pas à St Exupéry).

Mais celà n'empêchait pas les rencontres. Le nombre de fois où je me suis retrouvé accompagnant des frères ou des cousins fréquentant d'autres établissements voir des connaissances à Nganga Edouard, à Drapeau Rouge, Libération, etc. La belle époque où personne ne se posait la question de savoir l'origine des parents de X ou Y, même pas l'origine sociale. Ainsi tu pouvais te retrouver entrain de partager des sandwiches avocat/puerco avec quiconque sans savoir qu'il était le rejeton du directeur de la SEC d'Etat de triste réputation, du président, de tel juge ou autre.
Je ne sous-entend pas que les collèges où les classes sociales étaient "inférieures" (je met bien les guillemets pour dire que j'utilise ce terme pour donner un comparatif rapide sans rentrer dans une théorie des classes) rendaient plus difficile ce brassage pluri-ethnique et pluri-sociétés ; mais il est évident qu'ils étaient plus homogènes en matière d'origine culturelle. Ce qui peut expliquer que les épurations aient été plus systématiques dans les quartiers tendant vers cette homogénéité.

TALAS, OUENZE, MOUNGALI, MAKELEKELE étaient des quartiers que je connaissais pour leurs marchés souvent aux carrefours délimitant d'autres quartiers. Ils bordaient les routes principales, et pour celà je les connaissais. Il m'arrivait également d'aller chez des amis de ces quartiers en leur compagnie, mais j'aurai eu des difficultés à m'y retrouver seul.
Mes endroits de prédilection étaient POTO-POTO, PLATEAU des 15 ANS, PLATEAU-VILLE, BACONGO, MANSIMOU/OMS et MPILA. Et bien sûr, chaque mois d'août, un passage à la foire de POINTE-NOIRE.

Depuis que nous avons des gunmen qui briguent le pouvoir avec l'arme du massacre (nous étions déjà habitués à l'intimidation sous le PCT, mais là un autre degré a été franchi), que l'on ne peut que baisser la tête face à des élections "démocratiques" aux résultats staliniens de "élu à 89%" (plus politiquement correcte que 90% ?) ; je ne suis pas très pressé de remettre, là-bas, en route la machine de JOUIJOUI (pour jouissance) que j'étais.

L'âge peut-être.
Dommage, car s'amuser ici, n'a pas le même goût qu'au pays.

Ender End

P.S. : raconte-nous la vie de TALAS
Ender End
Doyen du forum
 
Message(s) : 288
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Perdu dans Internet

Message par yankee » Jeu 14 Mars, 02 3:30

Merci Ender pour ces précisions.

Quant à la vie que j'ai vécue à TALAS elle était merveilleuse. Je dis souvent TALAS/OUENZE car j'ai vécu dans les deux sans avoir déménagé. En effet la frontière géographique entre Ouenzé et Talangaï était une frontière naturelle constituée par la rivière TSIEME. Puis je ne sais plus qui (NGOUABI, sûrement , le seul Président congolais que j'ai adoré malgré tout), a remonté cette frontière au niveau de l'avenue de l'intendance. Et comme ma maison familiale était justement située sur cette avenue rive droite. Nous sommes du jour au lendemain passés de Ouenzé à Talangaï.

Quel était l'intérêt de Ngouabi de faire ça ? je n'ai toujours pas compris. Est-il que avec ce nouveau découpage, j'ai changé pas mal d'amis, par exemple j'ai quitté mon équipe de foot qui s'entrainait sur l'avenue des chars (coté Ouenzé) pour aller rejoindre BAYACK qui s'entrainait à l'école de la Tsiémé (coté Talangaï). Alors là j'ai commencé à fréquenter les Yankees et j'ai découvert un monde que personne ne peut s'imaginer : discipline, respect, solidarité, clarté, droit au but, anti-tribalisme. En fait la devise des Yankees pouvait se résumer en UN POUR TOUS, TOUS POUR UN.

Ce monde m'a marqué à VIE. C'est vrai il n'yavait pas que du bon chez les Yankees. Les mauvais coté étant abondon des études, marijuana à volonté, refus de l'autorité parentale. On craignait plus le grand du quartier que son père. Moi j'ai eu la chance de ne pas avoir abondonné les études. Pour ça je remercie Marien NGOUABI dont la politique m'avait permis d'aller faire mon collège à NGANGA Edouard faute d'effectif pléthorique à GAMPO OLILOU.

A NGANGA Edouard puisque j'étais un peu la risée, je me vengais sur le papier. Je tenais à être 1er de la classe (ça s'est pas toujours réalisé, mais assez souvent quand même) pour montrer qu'on pouvait venir de TALAS avec des mosuini ya bata plein de fil de fer et dammé le pion au fils des riches qui pour certains avaient même des profs perso à la maison. C'est ce que je fis brillamment. Donc pour moi réussir les études n'était qu'un défi, une façon de défendre l'honneur de TALANGAÏ et des yankees. Ce petit jeu m'a conduit jusqu'à décroché un Doctorat en sciences avec mention Très honorable et Félicitations du jury. Rien d'exceptionnel puisque 99,99% des Docteurs congolais obtiennent la même mention. Mais juste pour dire que point besoin d'avoir des cornes sur la tête pour le faire.

Maintenant que je n'ai plus rien à prouver je veux retourner dans mon milieu Yankee pour faire mon commerce comme je l'ai toujours rêvé. Etudiant je tenais un Kiosque à cigarettes sur l'avenue de l'intendance et c'était un lieu de retrouvailles de tous les balados du quartier. J'avais également un parc de Pousse-Pousse et j'employais 2 ex-Zaïrois. Mopotas ézalaki ko kota, je me faisais en moyenne 200 000 CFA de bénef par mois. Alors quand je vois des gens faire des thèses sur le développement intégré et des propositions à la con, je leur demande d'aller une seule journée vendre des ignames au marché de mvuemba. Ils avaleront leur thèse.

En 92 j'étais déscendu à Brazza pour préparer mon retour définitif à OUENZE/TALAS mais quand j'ai vu tous mes anciens collègues de FAC, Docteurs bien evidemment et qui faisaient du gardiennage en FRANCE commencé à obtenir des postes de Conseillers en je ne sais pas quoi ou d'adjoints au Maire . J'ai pris conscience que le Congo était DEFINITIVEMENT FOUTU. Je les voyais venir me vendre des cartes de l'UPADS, PCT, MCCDI, RDD, etc..ça sentait vraiment mauvais. Alors j'ai pris la fuite. Je suis revenu en FRANCE en attendant de voir comme les choses allaient se passer avec cette déferlante de pseudo-intellectuels au Congo (qui précisons-le avaient laissés femme et enfants en France, avec RMI et Alloc garantis) .

Quand la guerre a éclaté ma maison familiale a été détruite. Là où même je voulais implanter mes affaires car l'emplacement est commercialement très stratégique. J'allais y construire une maison à étage avec commerce en bas.

Les jeunes du quartier que j'ai eu par la suite m'ont confirmé qu'ils ont défendu la maison jusqu'au dernier jour avant la "victoire" de Sassou. Ce sont des mivilas qui arrivaient Brazza pour la première fois grâce à cette sale guerre qui ont saccagé la maison. Aucun gars du quartier n'aurait pu faire ça ! Le movila a cassé la maison parcequ'on lui a dit que c'était une propriété des "nibos". Une bétise inconnu chez les yankees. Effectivement je suis né de parents bembés.

Je suis dégouté, dégouté. Je ne m'étais jamais imaginé vivre ailleurs qu'à OUENZE/TALAS. Le luxe parisien me nuit. Je m'emmerde !

J'essaie d'étudier les possibilités de m'installer à Kinshasa. J'ai en ce moment 10000 FF d'économie. Je sais que si je débarque avec à OUENZE/TALAS je suis millionnaire au bout de 3 moins. Il n'ya rien de plus facile que de s'enrichir au Congo (même sans faire la politique). Il suffit de tomber sa cravatte, mettre le dictionnaire français de coté et de se fondre dans la foule, parler lingala.

Mais bon, aujourd'hui j'ai peur du Congo-Brazzaville. Pas de Sassou, il ne m'a jamais fait peur et il le sait (tout au moins ses proches). Cependant j'ai très peur des personnes de ma génération. Elles sont pires que tout. Ces incapables, frustrés, bardés de diplôme inutiles qui ont été délivrés de leur poste de veilleur de nuit par l'avenement de la démocratie congolaise. Ils occupent aujourd'hui des postes alimentaires de conseillers, ils forcent les portes de la Franc-maçonnerie parcequ'on leur a dit que cette le césame vers un poste de Ministre. C'est ceux-là qui me contraignent aujourd'hui à l'exil. C'est pas Sassou dont je me fous complètement.

Je vis mal mon exil dans ma tête, sur le plan matériel ça s'arrabge plutôt, car le Yankee sait toujours rebondir, après quelques expériences très très enrichissantes de gardien de nuit, agent de ménage chez McDO, cueilleur de melons, je me suis recyclé dans autre chose que certains aurait dit un poste interessant. Mais pour moi ça reste un truc alimentaire en attendant de pouvoir faire ce que j'ai toujours eu envie de faire :
bruler en public mon Doctorat de sciences et commencé mon métier de commerçant populaire comme l'ont été TSIE-TSIE, EBINA, MIMI.
A bientôt 40 ans je commence à trouver le temps lent.


Je n'ai peut-être pas exactement répondu à ta question mais cette introduction était necessaire pour comprendre ma description de la vie à TALAS.


Yankee
yankee
 
Message(s) : 81
Inscription : Sam 09 Mars, 02 3:42
Localisation : Val-de-Marne

Message par Gnoka » Jeu 14 Mars, 02 11:16

Yankee

J'ai presque envie de dire, il n'y a qu'un regroupement des Petit Poisson, Yankee et Mwana Talas qui puisse sortir le Congo de sa merde. Je te l'avais déjà dit, je n'ai jamais été auparavant impressionné virtuellement par gars. Toi, tu l'as fait. Pourtant, j'avais déjà connu un ancien Yankee, lui aussi est docteur es sciences et comme par hasard, il a aussi grandi dans le même secteur que toi. Si ton histoire est authentique, tu peux être le même mec car il fait toutes ses études supérieures en France (Orléans) alors que tu fus ancien de Marien N'gouabi. Pour ne pas dévoiler son identité ici, je te ferai un coucou par ton E-mail perso.

Je trouve à la pittoresque et palpitant ton histoire. Elle a le mérite de casser la coquille des zouaves qui passent leur temps à frimer avec des doctorats de merde et des postes de vigiles ici te là. Vas-y continue, Yankee ! Surtout n'oublie pas de nous parler du M'béro et du Kilimba (un clin d'œil à BB). En fait, tu m'as déjà répondu car j'avais peur que tu nous fasse l'apologie des Yankee : un monde peuplé de losers où les héros sont souvent des violents. Mais continue, s'il te plaît !
PS/ Ton absence a nuit à l'équilibre et à la qualité de ce forum.
Endie, c'est vrai que c'est très chiant et écoeurant de voir des élections à plus de 80% en démocratie. Moi, en tout cas, je n'ai jamais rêvé... je reste là. Réalisme oblige.

Gnoka.
Avatar de l’utilisateur
Gnoka
Veterran
 
Message(s) : 2598
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Paris, France.

Re: Données du forum sauvées

Message par sycie l'impérative » Lun 19 Juin, 17 11:00

Il n'y a pas que les données à sauver dans ce forum....

Tout ça appartient aux mindélés, vos vies de bolos, hyperbolos, tout ce qui a été dit en 2002 est encore plus valable aujourd'hui. De quoi avoir envie de vomir ; j'aurais mieux fait de ne jamais me demander ce qu'il pouvait bien se passer dans ce pays ; le Congo communiste, cela est finalement revenu à pire que de se casser les deux jambes et les deux bras ! Le Congolais est un esclave de la françafrique !
Il paraît que le fascisme est une réaction à la violence de gauche.... aujourd'hui, ce sont les immigrés africains qui sont les plus racistes envers les africains en France, que les français de souche et je n'y ai pas échappé, à voir ces conseillers de merde jouer les collabos du nazisme ambiant depuis l'avènement Sarko !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Précédent

Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 19 invité(s)