Gestion axée sur le résultat

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par Loumo » Ven 09 Sep, 11 11:23

Comme on vocifère sur la gestion axée sur le résultat (GAR), on peut aussi parler des résultats axés sur la gestion ( RAG). La gestion au Congo étant une calamité, on se doute que le résultat est nul. Pour paraphraser le poète, je dirai au sujet du RAG : "Ô rage, ô désespoir ! ". Comment ne pas enrager quand on est au courant des dossiers comme ceux des fonds vautour ? Pierre Otto Mbongo qui a coulé la Banque congolaise avec la complicité de Mathias Ndzon réclame des dédommagements à l'Etat congolais sur ce sulfureux dossier. On sait qu'au Congo tout marche au culot. Alors Sassou paiera puisque le cousin Otto s'est adjoint les services des chasseurs de dettes américains, les fameux Fonds Vautour - (Mwinda). Quant au RAG (résultat axé sur la gestion) de Mathias Ndzon, c'est franchement rageant ! Cet homme a mis à terre la BIDC (Banque Internationale du Développement du Congo) et il postule au poste de Président de la République ! Ras le bol de ces francs-maçonneries qui font perdre et du temps et de l'énergie à nos pays déjà asphyxiés !

Quelqu'un a mis le lien sur le site propagandiste des Grands Travaux de Sassou pour montrer que l'infatigable bâtisseur ne se tourne pas les pouces. Qu'y voit-on sur ce site de propagande. Des tronçons de route, des ponts inachevés, des immeubles, des bâtiments abritant des préfectures. Voilà les résultats de 27 ans d'exercice du pouvoir par Sassou malgré les 300.000 barils de pétroles vendus chaque jour. On cherchera en vain une usine, une manufacture, une entreprise agricole, une école, un hôpital CHU. L'incontournable objet de propagande (l'usine électrique d'Imbouilou) figure en bonne place sur le blog de Bouya (contre-maître des Grands Travaux). Mais cette usine électrique (une "chinetoque ou du toc chinois) n' a jamais produit un seul volt. Quelqu'un peut-il nous mettre au courant de la date de fonctionnement d'Imbouilou ?

Commençons par régler le RAG avant de légiférer sur la GAR.

Bref : le gars est-il déjà rentré de Marbela (Espagne) où il était parti pour les soins ?
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Ven 09 Sep, 11 4:04

Loumo a écrit :Quand on domine un thème, les mots viennent facilement à l'esprit. Manifestement le gars qui a soulevé la GAR a intérêt à encore potasser son sujet pour nous amener à bon port.

Tu n'es pas obligé d'intervenir même quand tu n'as toujours pas compris, tu sais.

Loumo a écrit :Kamit, tu as éludé une question : lorsque les fonctionnaires (devenus brusquement stakhanovistes) bossent jusqu'à 20 h dans leur ministère de la Fonction Publique, avec quoi s'éclairent-ils puisqu'il n'y a pas d'électricté permanente à Brazzaville ?

Ca m'a fait rire, parce que tu m'as rappelé mon arrivé au Congo il y'a environ 5 ans, après de longues, longues années d'absence abreuvées par un dénigrement systématique du pays, que j'ai nourri aussi, comme on me l'a précédemment rappelé. J'avais voyagé avec une lampe torche dans la poche, un panneau solaire capable de faire fonctionner un ordinateur ou une radio... etc. Comme je m'attendais au pire, ça m'a beaucoup aidé à supporter.
La plupart des ministères sont équipés de groupes électrogènes qui se déclenchent dès qu'il y'a coupure.
Mais saviez vous que le nord Congo n'a jamais été connecté à l'électricité? Oyo vient d'être branché pour la première fois de son histoire à un réseau électrique, celui d'Imboulou dont tu te demandes quand est ce qu'il fonctionnera. Gamboma, Ewo, Djambala, Impfondo etc.. tout le nord n'a jamais connu d'électrification. Juste des petites centrales à gasoil (des groupes en fait) qui tournaient généralement de 18h à 22h.

Loumo a écrit :A propos de Brice Parfait Kolélas, il mérite une mauvaise note (il n'est pas le seul à la mériter d'ailleurs)

Pour noter, il faut des objectifs à atteindre, des indicateurs convenus, des résultats attendus. Pas des humeurs ou des appréciations personnelles. Si tu n'as toujours pas fait la différence entre l'objectif et le résultat, c'est que tu n'as effectivement rien compris.

Loumo a écrit :ne me dit pas que les gars de son cabinet n'étaient pas au courant de la GAR alors que ça fait des décennies que ce machin existe !

Mais... toi non plus, grand donneur de leçon. Comment ça se fait?

Loumo a écrit :on peut aussi parler des résultats axés sur la gestion

Tu tentes l'humour, mais ici il ne s'agit pas de poésie, ou je te reconnais un certain talent, mais de science de gestion. Et d'ailleurs quand on fait de l'humour avec ces choses là, c'est plutôt de la médiocrité qui s'étale. "Be't ke ku dia ba audit?" "Ma science na ma technologie, alors que nous on veut du travail"...etc. Tous ça Loumo, ne sont que des vociférations d'incultes qui rejeteraient même la vaccination, exigeant avec violence d'être protéger contre les maladies.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Ven 09 Sep, 11 4:28

sycie l'impérative a écrit :J'aimerai bien que tout le monde respecte la loi... C'est une foi, n'est-ce pas la loi... Qui fait la loi ? De quels principes, idéologie, sur la base de quelle analyse la loi est-elle faite ? Il y a toujours eu des lois. Les lois ne suffisent plus. Donc on cherche un moyen de cohésion sociale c'est tout... C'est la seule utilité du GAR.


On part d'une définition tronquée, fausse, dévoyée, imaginaire... pour développer un truc bizarre à mi chemin entre rien et rien. La loi est une foi. Ah Sycie. :lol: :lol: :lol:

sycie l'impérative a écrit :Le vrai débat ce n'est pas le GAR.

Evidemment, ce que tu ne peux pas comprendre, ne peux pas être le vrai débat.
Mais attention, la GAR ce n'est pas un débat. Pas plus qu'un modèle (même pas de 1789), ni je ne sais plus quelle autre attribution tu lui forces. C'est un processus administratif et de gestion des projets. A défaut de la GAR, il faut lui opposer un autre processus. Mais pas de lutter entre la GAR et l'élection présidentielle, ou entre la GAR et la loi. Voir entre la GAR et LE GAR (répété 5 fois).

Puis Sassou Nguesso ne me connait pas et vous n'êtes vraiment pas importants pour qu'un programme décide de venir vous distraire. Vraiment les gars, un peu de modestie. Vous n'êtes pas des lumières, ni d'une détermination qui ferait vaciller un chef de quartier, vous n'avez même pas de courage (tout le monde est masqué) personne ne vous connait dans le vrai Congo. Vous êtes juste des congolais ordinaires, réfugiés économiques pour la plupart. Vous n'êtes pas la relève, ni la voix qui défend quoi que ce soit, personne ne vous connait.

S'il y'en a un ou deux qui veulent comprendre la GAR, laissez-les s'informer. Ils l'appliqueront peut-être après Sassou en sachant ou est ce qu'on s'était arrêté. Si ça ne vous intéressent pas, ouvrez d'autres sujets, celui-ci n'est pas impératif.
Sycie l'impérative, tu as des solutions pour le pays à t'entendre. Ouvre un fil sur ça, je participerai. Tu ne comprends rien à la GAR pas même la définition, ni la nature. Rien.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Sam 10 Sep, 11 6:54

Loumo a écrit :La gestion au Congo étant une calamité, on se doute que le résultat est nul.


Non Loumo. Le résultat n'est pas quelque chose dont on se douterait ou que l'on soupçonnerait par rapport à des attentes d'ailleurs non identifiées, non chiffrées. Le résultat doit avant tout être prévu et mesurable. Par exemple, nous allons développer la culture des légumineuses pour baisser chaque année nos importation de 10% jusqu'à la troisième année du projet, puis de 35% chacune des deux années suivantes. OK? C'est ça un résultat.
C'est pas comme tu crois, je te cite: "Des tronçons de route, des ponts inachevés, des immeubles, des bâtiments abritant des préfectures. Voilà les résultats de 27 ans d'exercice du pouvoir par Sassou malgré les 300.000 barils de pétroles vendus chaque jour." Non mon cher ami (qui a exprimé la volonté de comprendre). Il n'y a jamais eu de programmes sur 27 ans, avec des résultats prévus et chiffrés. On a piloté à l'aveuglette, on a jamais mesuré les efforts au développement, ou le ratio entre les moyens investis, le résultat escompté, le résultat réel obtenu, le taux de satisfaction des usagers, puis l'apport de ce programme dans le cadre général fixé pour le développement. Vous avez beau vous offusquez "mais comment ils ne le savaient pas" (un aveu en somme que vous en reconnaissez l'incontournabilité malgré un déni par orgueil et habitude de rejet). Eh ben vous non plus ne semblez ni l'avoir su, ni l'avoir demandé aux gouvernants.
Jusqu'au milieu des années 90 ca restait des essais expérimentales pour administrations d'éprouvettes. Canada, Suède, Hollande, quelques administrations américaines surtout dans le domaine du social, puis des grands travaux d'intérêts collectifs et sans rentabilité pour le privé. Il fallait démontrer que la création d'un terrain de basket et le rapprochement d'une bouche de métro à proximité, diminuait la criminalité des moins de 16 ans, de X% sur une superficie de Y km carrés. Si non, la mairie ne sortait plus un seul sous.

La conférence nationale du Bénin, mère de toutes les autres, est une conséquence elle même de l'introduction de la GAR par le gouvernement Kérékou dès 1989. La grande assemblée n'a été que l'heure du diagnostic politique. Et personnellement c'est en m'intéressant à savoir où est ce que les béninois avaient eu cette curieuse idée de grande foire politique, que j'ai croisé la GAR et m'y suis intéressé.

Pour en revenir à vos critiques qui sont habituelles et courantes, avec la GAR le niveau même de la critique a augmenté d'un cran.
En lisant Loumo, Sycie ou Ekonda, on se rend vite compte qu'eux-mêmes ne se sont fixés aucun objectif, ni résultats chiffrables et atteignables à réaliser. Ekonda suppose qu'il apporte un plus. L'as t-il mesuré pour dire par exemple, qu'au bout de 20 ans, leurs efforts aurait permis 1 ou 2 points de plus de croissance? Il s'autosatisfait d'office de son pet de chat, comme Sassou s'autosatisfaisait de ses "actions concrètes" comme étant de grands bonds en avant. Je peux dire qu'Ekonda et Sassou (avant GAR) pareil au même: gestion aveugle, avancées témoignées uniquement par la propagande. "Nous n'avons pas attendu la GAR pour faire" ai-je lu. Mais qu'est qui démontre que c'est ce qu'il fallait faire, que c'est ce que les gens demandaient, et que ça apporte un changement significatif au développement? Faut pas partir de postulat comme le fait qu'avoir une PME c'est forcément bien, donc j'ai de forcément le pays.

Version Sassou je vous ai parlé de la route de Kinkala. Inutilité monumentale! Pourtant une route c'est bien, surtout reliant un chef lieu de région à la capitale. Mais la mesure de sa rentabilité donne quoi? Qu'est qu'on voulait atteindre comme objectif, en quoi cet objectif était-il souhaité par les populations, que leur apporte t-il, et qu'apporte cet investissement au plan global de développement? Rien, si non qu'aujourd'hui, on n'élève plus le déjà maigre bétail qui se faisait à Kinkala parce qu'il est plus simple d'aller acheter du ngoulou surgelé à total (importé des Pays-Bas) et du mosseka de Norvège pour le vendre sur le marché de Kinkala. Nous y avons tenu une rencontre sportive il y'a quelques semaines, déplaçant 300 brazzavillois, nous avons vidé le marché. Le lendemain, c'était la famine pour les locaux: la plupart des fonctionnaires n'ont pas travaillé pour aller faire le marché à total, à Brazzaville.
Linzolo-Mbanzandounga-Boko-Voka ou encore relier Mindouli, Kindamba, Mayama et les pays de Mpangala à Brazzaville, voilà des tronçons économiquement viables de l'avis de tous les experts, usagers (commerçants et producteurs) et des populations. Mais sans GAR on les consultait pas. C'était la politique du grand manitou qui sait tout, qui devine ce dont le peuple a besoin, qui donne ce qu'il suppose etre suffisant et se satisfait de sa réalisation sans enquête de satisfaction des destinataires/usagers, sans évaluation de la rentabilité.

Le route de Kinkala n'aura d'utilité que lorsque la jonction sera faite avec Mindouli, et sera encore plus renforcé lorsque la route de Pointe-Noire atteindra Mindilou. C'est dans 5 ans au mieux. Au total cette route de Kinkala serait demeurée 10 ans sans utilité, alors que d'autres priorité existent. Ne tapez pas sur Sassou tout seul, la route a été financée par l'Union Européenne! Et c'est pas parce que c'est l'UE que vous devez vous incliner supposant que le génie du blanc a toujours raison. C'est une véritable connerie.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Sam 10 Sep, 11 7:56

Les mauvaises habitudes ne sont pas terminées, loin de là. L'implantation de la GAR n'est qu'à ses débuts et pour l'heure il n'y a quasiment pas d'obligation générale de l'appliquer.
Cette semaine se tenait une série de réunion au ministère du plan pour discuter de l'amélioration du logiciel qui sert désormais à présenter les cadres de dépenses à moyens terme (CDMT= budget à court terme d'un ministère) et qui est de conception 100% congolaise et se veut 100% GAR, c'est à dire que chaque dépense inscrite doit correspondre à un projet, lui même à un programme intégré à la stratégie nationale (en attendant que chacun ait son plan sectoriel), rationnellement et exhaustivement justifié au centime près, tout en faisant le récapitulatif des engagements du CDMT passés pour justifier la poursuite ou non d'un projet selon la satisfaction qu'il a donné sur l'atteinte des résultats escomptés à ce niveau d'investissement et de temps. (Si c'est trop flou, Loumo, je suis dispo à reprendre par l'exemple).

Je n sais plus comment ni pourquoi, un des directeurs des études et planification sur place a soulevé la question des 500 milliards pour la municipalisation accélérée du Pool. On n'a vu, a t-il dit, ni de budgétisation par résultat, ni planification des projets, ni publication des indicateurs de résultat, et pas même - et c'est le plus basique- en quoi les projets retenu s'encadrent-ils dans les objectifs du millénaire pour le développent, ou sa déclinaison congolaise (notre Document de stratégie pour la croissance et la réduction de la pauvreté) résumé par le Chemin d'avenir. Juste un chiffre: le président a donné une enveloppe de 500 milliards (alors que le budget voté prévoit 300). Et on vous annonce que les "cadres du Pool" se sont réunis autour de Mvouba pour examiner le réajustements des projets.

Bref. On est loin de tout esprit GAR, et ce genre de gestion ne mène nulle part. Ceux qui sont formés s'en choquent désormais. On va nous équipé d'un somptueux palais présidentiel comme on fait ailleurs, mais je ne vois pas le résultat escompté, l'effet et l'impact (ce qu'on appelle la chaine des résultats) dans un projet comme celui là.

Le pays est vraiment mal géré je vous assure. Ne rien faire est criminel. Comme la GAR réussit quand même à verrouiller certains points de saignement du budget, ce sont des centaines de milliers vies sauvées. Rien que par ce logiciel, on prévoit pour la première année 25% d'augmentation de l'atteinte de la cible au ministère de la santé. C'est à dire: lorsqu'on mettait 10 milliards pour la santé infantile par exemple, il n'y avait que 3 milliards qui parvenaient effectivement à servir la santé infantile. Le reste se dissipait dans les débordements de chapitre (on va en mettre 1 milliard pour les lépreux qui n'ont plus rien depuis les guerres, 2 milliards pour le Sida parce que l'ONUSIDA nous a demandé de préfinancer je ne sais quel projet de 6 milliards au tiers avant qu'ils ne complètent etc...) et le reste des 5 milliards, ce sont des véhicules achetées pour le déplacent des chefs de projet sans calcul de rentabilité direct aux enfants, ce sont des sous envoyés aux écoles de formation des infirmières pour plus d'infirmières de pédiatrie, et ces écoles ont effectivement augmenté le nombre de place dans cette spécialité mais sans prendre des profs en plus, ni de matériel, donc ils vont produire des infirmières incompétentes qui ne serviront pas bien à l'amélioration de la santé infantile.
Oui Loumo, y'a du vol aussi, c'est qui t'intéresse le plus je sais: ça fait plus sensationnel pour les fora mais croyez moi, y'a pas que ça et c'est pas toujours le plus dangereux pour les programmes.

En respectant les procédures GAR dans la présentation de ces budgets, un sous va là ou il a été prévu, et un suivi régulier nous fait remonter par des chiffres publics et indépendants sur de la réalité des exécutions de programmes. Même pour un véhicule il faut justifier en quoi les enfants y gagne. Avec chiffres s'il vous plait.

C'est fou mais Sassou - votre obsession - ne m'intéresse vraiment pas. J'ai beau me forcer, mais rien n'y fait, je l'oublie facilement. Si encore j'avais l'impression de sa part de nous foutre des bâtons dans les roues, je serai découragé, mais honnêtement non. Quand on n'arrive pas à réaliser quelque chose, je sais exactement quel individu pose problème (ou quel texte), qu'est ce qui le motive à poser ce problème ou bien ou est ce que nous mêmes avons failli. Nous n'avons pas les budgets suffisants, mais ce sont nos collègues des finances qu'il faut convaincre et à qui il faut apporter sans cesse de meilleurs arguments pour ne pas avoir peur de dépenser. Sans doute, le président pèse beaucoup dans le désordre organisé des finances, parce qu'on arrive pas à respecter les engagements de la loi des finances, à cause des urgences édictées par le comité de trésorerie qui se réunit à la présidence pour décider des décaissements de la semaine, et les surcharges des dépenses militaires qui y sont régulièrement décidés. C'est sans doute cela que je vais reprocher au président. Principalement. Mais il y'a aussi la trop longue durée aux postes qui rend la gestion en patrimoine privée, l'impunité... mais cela n'a que peu d'impact sur mon travail.

Mais le peu d'espace de mouvement qui nous reste, on le rend vraiment utile à nos compatriotes. J'ai ce sentiment, et désormais on peut le mesurer.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par Ekonda » Dim 11 Sep, 11 8:06

Ekonda suppose qu'il apporte un plus. L'as t-il mesuré pour dire par exemple, qu'au bout de 20 ans, leurs efforts aurait permis 1 ou 2 points de plus de croissance?


Petit fonctionnaire des chemins d'avenir continu tes gesticulations inutiles, si tu crois que tu sers à quelque chose, libre à toi!

Voici les differents avatars que nous a déja proposé ton champion qui ne te mets pas les batons dans les roues et pour cause;


"Vivre durement aujourd'hui, pour vivre mieux demain"

"le plan quinquenal"

"l'autosuffisance alimentaire d'ici à l'an 2000"

"la santé pour tous d'ici à l'an 2000"

"la nouvelle esperance"

"les chemins de l'avenir et la GAR"

Bonne chance Kamit!


Moi je ne suppose pas, j'agis, je crèe de l'emploi et mes collaborateurs peuvent croire en l'avenir et par ricochet leur progéniture.
Voilà ce que donne concrètement le pet de chat sur le terrain.

Kamit, tu es un petit ampoulé dont la balourdise est abyssale. Ton incapacité à penser l’avenir en dehors du paradigme de la croissance économique montre de manière patente tes limites sur la vraie nature de l'emploi. Si la croissance reduisait le chomage et la pauvreté, ça se saurai!

Depuis quarante ans, malgré l’accroissement considérable de la richesse produite dans le monde, les inégalités ont explosé : l’écart entre les 20 % les plus pauvres et les 20 % les plus riches est de 1 à 80.

Dis moi, depuis que tu as découvert ta fameuse potion magique qu'est la GAR, de combien de point as tu relevé la croissance congolaise en ta qualité de fonctionnaire?

je vous ai parlé de la route de Kinkala. Inutilité monumentale! Pourtant une route c'est bien, surtout reliant un chef lieu de région à la capitale. Mais la mesure de sa rentabilité donne quoi? Qu'est qu'on voulait atteindre comme objectif, en quoi cet objectif était-il souhaité par les populations, que leur apporte t-il, et qu'apporte cet investissement au plan global de développement?


Les effets de la GAR sont nocifs à notre fonctionnaire national. Il faut être un admnistrateur congolais pour penser qu'une route est inutile.

La fonction première d'une route, est la circulation des personnes et des biens. Dans le cas d'espèce, elle permet de facilité une certaine décentralisation.
L'édification d'un péage entre la capitale et le chef lieu du pool, region fortement peuplée, générera des ressources financières non négligeables.
Reliant brazzaville à kinkala en 40minutes, cette localité bénéficiant d'un cadre de vie beaucoup plus agréable par rapport à la capitale, peut connaitre l'afflux des brazzavilois au cours des années à venir, pour ainsi devenir un grand centre urbain.

Il faut être Kamit pour ne pas voir l'importance de ce tronçon routier. Evidemment, comme l'idée n'émane pas des cranes vides des administrateurs des chemins d'avenir, c'est le dénigrement pueril sous de faux prétextes économiques infondés.

J'en ai fini avec toi, j'ai d'autres chats à fouetter!
Ekonda
 
Message(s) : 70
Inscription : Sam 25 Juil, 09 3:38

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Lun 12 Sep, 11 3:02

Ah Ekonda, l'injure pour masquer l'ignorance d'un concept qui te dépasse. Que tu ne comprends même pas dans sa plus simple définition. "La Gestion axée sur les résultats a donné quels résultats de croissance" demande t-il, croyant que la question serait sans réponse. :lol:
Les cancres à grande gueule est mon plat préféré. C'est quand tu veux.

Voici les differents avatars que nous a déja proposé ton champion qui ne te mets pas les batons dans les roues et pour cause;

Non, la GAR n'est pas une proposition de Sassou Nguesso. Tu as besoin de simplifier les choses dans le seul sens qui te convient pour critiquer ton Sassou, eh ben là non.
Non, Sassou Nguesso n'est pas mon champion. Ou alors, il est aussi le tient puisque c'est le président de la république, si c'est le sens que tu donnes à champion. Tu n'es pas d'accord? Je n'ai vu ni ta candidature contre lui, ni ton coup de gueule en face de lui, en encore moins ton coup de d'Etat en 27 ans qu'il règne. Tu boudes sous les aisselles et tu te crois puissant? Pauvre type va.
Non, Sassou Nguesso ne met pas les bâtons dans les roues dans le fonctionnement de l'institution que je maîtrise. Dans la tienne si? Apparemment non, puisque tu vantes ta prospérté au Congo et le bonheur que tu donnes à tes employés, malgré ton incapacité à juger ton apport au collectif, et tu veux qu'on te croit sur foi. Désolé, ici on croit sur résultat. Et non le bonheur supposé de tes employés supposés au nombre supposé.
Va sortir ce genre d'arguments entre vous petits commerçants.

Ton incapacité à penser l’avenir en dehors du paradigme de la croissance économique montre de manière patente tes limites sur la vraie nature de l'emploi.

:lol: :lol: :lol:
Mais même la simple nouvelle gestion publique (autre nom de la GAR, prisé par les théoriciens français) tu ne comprends pas, tu ne connais pas dans sa plus simple définition, chaque fois que tu ouvres ta gueule dessus, tu es à côté de la plaque étalant une ignorance à faire pitié. Tu veux qu'on discute du paradigme de la mécanique newtonienne (si, si, c'est bien ça la base de la théorie de la croissance dans l'économie néoclassique)? Laisse tomber.

Evidemment, comme l'idée n'émane pas des cranes vides des administrateurs des chemins d'avenir

Le complexe du blanc!
Oui, crâne rempli.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par P. Gnoka » Lun 12 Sep, 11 7:27

kamit a écrit :Ah Ekonda, l'injure pour masquer l'ignorance d'un concept qui te dépasse. Que tu ne comprends même pas dans sa plus simple définition. "La Gestion axée sur les résultats a donné quels résultats de croissance" demande t-il, croyant que la question serait sans réponse. :lol:
Les cancres à grande gueule est mon plat préféré. C'est quand tu veux. :o :o

Comment voulez-vous débattre avec un tel individu.
:anon: Je vous conseille de le laisser peinard avec ses monologues et son nouveau rôle de propangandiste de la GAR du chemin d'avenir.
Toujours le même mépris pour son prochain.
Lokuta. Mytho. Les années passent. Il reste scotché à sa tare : lovunu.
Quoi de neuf au soleil ?
viewtopic.php?f=1&t=9756&p=77030&hilit=%C3%A9cole+nationale+d%27administration#p77030

Je suis désolé XXXX : j'ai relu ton mail plusieurs fois. Je n'ai rien compris. Je ne savais même pas que l'on passait le concours de l'ENA tout juste pour le fun d'avoir un parchemin et à la fin des fins de finir sa vie sous le soleil poussiéreux de MAVULA avec 140.000 Fcfa par mois. Je suis vraiment désolé. J'ai fait des études, passé des concours et suivi des formations en vue d'un poste OUI c'est pour le boulot que je l'ai fait. Mais bon, chacun de nous voit midi à sa tête. L’artiste azuréen lui est fier de sa formation et de son chômage sésé séko duré qui s'en suit. Toi xxx, t'es heureux d'être énarque avec tes 140.000 Fcfa mensuel.
Enfin, je n'ai jamais pensé ni dit que l'ENA était la sommité des sommets. Être administrateurs à la cour des comptes, au conseil d'Etat ou inspecteur des finances n'a jamais fait d'un homme un NOBEL. C'est nul à chier. Sorko, Mitterrand, Pampidou ou de Gaulle ne sont pas plus nuls que Chirac, Jospin, Ségo ou autres arrivistes ayant suivi ce cursus. Sincèrement, je n'ai rien compris MÔSSIEUR l'EnArQue. Pouâh !

Dont acte ! :run
P. Gnoka
Doyen du forum
 
Message(s) : 455
Inscription : Ven 23 Avr, 10 5:42

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Lun 19 Sep, 11 4:12

DE LA POLITIQUE EN EXIL VOLONTAIRE

Avez vous le Jeune Afrique de la semaine dernière, c'est à dire le n°2644 du 11 au 17 septembre 2011? Vous auriez dû. Ayant pour titre principal "Comment les américains jugent nos chefs", en page 30, un petit carré est réservé au Congo de Matsoua. Il s'agit d'une sélection issu des pages Wikileaks, qui comme chacun le sait, sont des révélations de télégrammes diplomatiques entre les postes américains et leur maison-mère, qui n'étaient pas destinés à être publié.
Dans cet encadré sur le Congo, il est question d'un des "grands politiciens" en exil congolais, à savoir Tony Moudilou qui y est fortement moqué.
L'article commence par dire que "être diplomate, cela consiste souvent à perdre son temps" avant donner des bribes sur la rencontrer surréaliste relatée par le conseiller politique de l'ambassade américaine à Paris avec ce grand combattant de la liberté et chantre de la bonne gestion du Congo, courageusement enraciné à Paris.
Il va lui raconter en effet que "Sassou serait malade, cancéreux, souffrirait d'une profonde déception..." bref, le genre de chose qu'on l'on connait "à coup sur!" quand on est loin en exil volontaire.
"J'ai dû lui répondre que les Etats Unis ne financent pas les partis politiques ou les groupes en exil", rétorque le conseiller américain dans son rapport, pour renvoyer balader le chef du gouvernement congolais en exil qu'est Tony Gilbert Moudilou, qui avait besoin de financement. L'américain a conseillé au congolais de "rentrez au pays pour y mener votre action politique. Mais on sent qu'il ne se fait guère d'illusion à ce sujet: ils ne paraissent pas du tout disposés à se salir les mains".

Ce n'était pas sans me remémorer le "rappel à l'ordre" que 3.0 m'a récemment fait, croyant que c'était une croisade personnelle (et infondée) que de trouver ridicule ces politicards squattant les trottoirs parisiens de leur propre gré.
A Moudilou je le lui ai dit en face, arrête la comédie. C'était juste après son retour de Libreville ou il avait tenté en vain de trouver des sous auprès d'Omar, et la légende racontait qu'il n'avait pas pu payer sa chambre d'hôtel 4 étoiles la mettant au frais du Palais des bords de mer, qui bien entendu l'a décliné, ce qui l'aurait poussé à laisser son passeport avant de s'enfuir par voix terrestre. Pire encore, même d'un épisode aussi lamentable, il fait un acte politique fondamental et s'en vante dans le tout Paris.
L'ennui, c'est qu'à Brazzaville personne ne connait Moudilou. Et quand on voit le ridicule dont il se couvre, je ne vois pas en quoi il est meilleur que ceux qu'il prétend remplacer.

Souffrez de ma franchise qui m'a souvent été taxée d'orgueil immodéré, mais je ne changerai pas ce que je crois juste d'être dit: j'ai mal quand je vois que n'importe quel va-nu-pied de cette espèce pensent qu'il a les capacités de diriger un gouvernement au Congo. On n'a tellement eu d'idiots que tout le monde pense que c'est à la porté de tout homme se considérant de bon sens. Je suis triste pour ce pays qui n'est pas à l'abri du coup d'Etat d'un caporal ou d'un chômeur incompétent.

La semaine surpassée, un post-scriptum de Fouad Laroui dans le même magazine m'avait fait rire. Fouad Laroui (économiste, polytechnicien, journaliste et écrivain) se plaignait d'un type qu'il a rencontré dans la rue, le lendemain d'un passage télé, et l'ayant reconnu, s'est mis à développer ses thèses sur l'économie mondiale.
- La faiblesse du dollar? C'est la mafia russe qui la crée. Le chômage en France? C'est à cause d'Israël. Et blablabla.
- Que faites vous dans la vie monsieur? Je suis patissier. Mais attention, très cultivé et attentif à ce qui se passe autour de moi. Même que mon beau frère est... blablabla!
Et Fouad Laroui de piquer une vrai crise de plume en se demandant pourquoi les gens ne cherchent-ils pas à s'informer modestement ou à approfondir sérieusement s'ils veulent tenir le sujet? Est ce que je parle moi d'astrologie ou de médecine, ou prétend jouer un rôle dans la construction d'un pont? s'esclame t-il
J'ai ri, ri et ri parce que s'il sortait des science po et administratives, que dirait-il alors, dans un pays ou tout le monde s'estime avoir le talent, au minimum de faire ministre????

C'est comme le bouquin de François de Closets sur la crise économique qu'un vieil ami m'a ramené ce vendredi comme cadeau. Même si ça change un peu des cravates et parfums, mais enfin, si je veux lire de l'économie, je n'irai pas lire un journaliste généraliste disparu, qui n'a aucun mérite dans le domaine!!!

Le problème est encore plus accru dans les associations de politiciens de mputu. Ce qui est marrant c'est de se prendre au sérieux, alors que côté expérience on est en dessous de zéro, connaissance c'est souvent très approximatif, on fait de la politique sur des ragots et des causeries d'appartements autour de la semoule. Quant à accepter de souffrir sans salaire au pays, ou avec 140.000 francs pour commencer, ah ça, jamais. On préfère se croire expert en jambon beurre, en développement agricole, en fiscalité de toutes entreprises du monde sans connaitre la législation locale (je ne vise personne en particulier) et se persuader qu'on vous attend avec un immense tapis rouge pour apporter ce génie là.
Excusez ma franchise, mais je trouve cela malheureux, fanfaron, immature et triste pour le peuple congolais qui a vraiment besoins de gens conscients et engagés réellement, sérieux et responsables, capables de souffrir pour leur pays.
J'espère que cette catégorie de congolais existe, et je l'appelle de mes voeux.
Avec ceux là, je donnerai ma vie rien que pour revendiquer la baisse de l'essence de 10 francs ou l'ouverture d'une nouvelle école à Pokola.

Mais pas avec des gens qui écrivent à distance et donnent de leçons sur des choses qu'ils ne connaissent ni dans le fond ni dans la forme, et pour lesquels, comme a dit le conseiller américain, ils ne se saliront pas les mains. Trop soucieux de finir ses traites de l'appartement pris à crédit pour 25 ans ou d'attendre que le petit dernier qui est à la maternelle ait au moins son bac.
D'ailleurs, je parie que Moudilou prendra cette apparition dans Jeune Afrique comme un nouveau fait d'arme, et s'affichera avec ça partout ou besoin sera.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par sycie l'impérative » Jeu 22 Sep, 11 1:58

SANS CRITIQUE, PAS DE GAR. C’est radical !
Mais pas la critique sauvage des sites internet où on cite tout et n’importe quoi, on accuse sans preuve, on dénonce sans proposition, et en toute ignorance du domaine en dehors des flashs infos.

Je croie bien que le propre d'internet et de l'usage de pseudonyme, c'est de pouvoir critiquer sans crainte. L'une des craintes principales c'est de ne plus faire partie de la société bien pensante, d'être rejeté. Malheureusement, je n'ai plus envie de subir le mimétisme comportemental qui me ferait lécher les bottes d'un affreux jojo. Cela donne des angoisses et détruit l'estime de soi.
Pourquoi s'engager à souffrir pendant que d'autres s'en mettent plein les fouilles ? Quel rapport d'ailleurs dans l'engagement entre la souffrance et l’opulence ?
Pourquoi la notion de sacrifice de soi doit être traduite en gains/pertes pécuniaires ? Point de sacrifice de ce genre si on cherche l'adhésion du plus grand nombre... Quand on construit quelque chose qui est bon, on a de bons résultats directs ou indirects, immédiats et futurs. Sinon c'est qu'il y a un vice caché. Le résultat étant alors aléatoire... et dépend de quelque chose qui nous échapperait...qui a certainement un rapport avec les sentiments, l'estime, quelque chose comme cela... Alors la mentalité qui consiste à respecter les plus brutaux, les plus riches, etc...ferait que pour s'imposer comme modèle, il faut imiter, montrer qu'on peut aussi s'y frotter et détrôner. Un peu nul... en matière de résultat.
Les banques sont au bord de la faillite, les états aussi. Les tributaires de cette formidable masse de fric volatilisée en quelques années, sont-ils prêt à venir au Congo transformer le pays en paradis ?
A propos de visionnaires, les internautes sont souvent taxés de dingues... c'est pourquoi leurs visions énervent souvent. Pourtant, on cherche toujours des visionnaires pour diriger... Alors, les richissimes visionnaires qui s'intéressent au Congo, qui sont-ils, maintenant que le GARS est là pour les accueillir ?
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par kamit » Sam 24 Sep, 11 3:25

sycie l'impérative a écrit :Alors, les richissimes visionnaires qui s'intéressent au Congo, qui sont-ils, maintenant que le GARS est là pour les accueillir ?

TU N'AS ENCORE RIEN COMPRIS A LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS!!!

La GAR, la gestion axée sur le résultat est un processus en phase d'implantation au Congo. C'est-à-dire d’essai de mise en place.

To zali ko meka ko tia yango moke moke na bisika ya misala ya Congo. To zali ko bongola mibeko moko na moko mpo ete makambo ma ekolo ma simbama elamu koleka, mpe bana mboka ba mona elengi ya mosala (to mabe na yango) oyo ba kambi ba zali ko sala.
Yango ezali kisi oyo ba nganga ba ko melisa Congo mpo e bongolo na mokolo moko po na libela. Nzoka nde ezali esaleli, boyekoli ya ngai mosali, na ya yo yambi ya misala na biso.

Pourtant c'est clair. Mais c'est comme si vous voulez juste entendre l'idée reçue que vous avez.
On n’a même pas encore évalué pour savoir si on y est à 1% ou 2%. Donc y’a pas à dire « maintenant que la GAR est là ». Non. Elle n’est pas encore le mode de gestion du Congo, mais seulement de certains premiers secteurs pilotes, eux-mêmes au stade d’essai. Une phase qui à mon avis prendra encore 5 à 8 ans, au rythme actuel d’implantation. Car il faut le temps que les agents publics s’en imprègnent. Pas seulement en lisant deux ou trois brochures, mais aient des formations de quelques centaines d’heures, des cas pratiques qui permettent de se faire la main. Il faut que les usagers de l’administration publique apprennent à être des citoyens actifs, participatifs, demandeurs de comptes. Il faut que l’opposition apprennent à proposer un projet contre un autre, à critiquer le pouvoir par rapport à son plan, à l’exécution de celui-ci, et au-delà, à critiquer le plan lui-même.

C’est toute une culture à mettre en place, des lois et des dispositions nouvelles. Des habitudes à prendre.

Désormais le fonctionnaire congolais sera noté à son résultat.
C'est quand même mieux d'entendre des niaiseries qui vous racontent que tel fonctionnaire ne fait que 2heures au travail. Peut etre que ce qu'on lui donne comme tâche ne mériterait même qu'une heure par semaine. Est ce que son DG qui gère 3000 agents est au courant? Il faut maintenant mesurer les tâches données, et le rendu.
Mais vous croyez qu'une fois que je l'ai dit (ou que le président le dira le 31 décembre prochain), c'est possible à la fin du mois suivant? Si vous le croyez, je me demanderai même quel est votre niveau de compréhension des questions comme l'autosuffisance alimentaire. Arrêter de croire qu'il suffit d'annoncer avec la meilleure volonté et les choses se font.
Il va falloir déterminer les critères de mesure de ces résultats individuels. Poste par poste, parce que tu ne peux pas noter l'agent SNE de Poto-Poto où il existe 100 entreprises par rue qui volent le courant (yaourterie, chambre froide, ateliers divers clandestins) de la même manière que celui de Mouyondzi même si c'est 10 fois plus étendu. Faut donc définir les tâches à chaque poste, arrêter d'un commun accord entre le patron, les organisations syndicales, les occupants de ces postes, ce qui est faisable et mesurable en 3 mois, 6 mois ou un an. On ne l'a jamais fait. Donc si on commence à le calculer il vaudra attendre au moins un an pour être sur que les prévisions sont tenables. Il faut ensuite prévoir les avantages pour les meilleurs agents, les recyclages pour les plus moyens. Recyclage = créer des écoles pour. Donc trouver des formateurs. Donc trouver de l'argent. Rien que cette réforme de la rémunération, notation et promotion des agents, il faut au moins 3 ans de travail d'arrache-pied pour sortir un produit viable au niveau national.

La GAR n'est pas une signature, une nomination ou une ferme volonté. C'est un processus de transformation du fonctionnement public pour mettre le résultat (et sa mesure) au coeur de l'action. Même après 20 ans de GAR (je dois arrêter d'abreger parce que bientôt on l'appelera "le GARçon") réussie d'après tous les indicateurs locaux et internationaux, les instruments peuvent noter comme niveau d'atteinte des résultats 2 sur 20! Le but de la GAR c'est d'être capable de mesurer ce que l'on fait. D'optimiser ses attentes.

Vous savez, le Rwanda qui est félicité de partout est encore un pays extrêmement pauvre. Loin, très loin dernière le Congo de Sassou.
C'est même pas comparable. J'y ai été moi très récemment, pour aller voir leur degré d'implantation de la GAR, travailler avec des administrations sous GAR depuis 10 ans, voir les réalisations, écouter le paysan, le commerçant, lire et me faire expliquer leur vision, leurs plans, les motivations de leurs orientations juridiques, économiques, éducatives, leurs faiblesses, leurs méthodes d'analyses des opportunités etc... Le Rwanda est toujours un pays très pauvre, quasiment sans électricité, sans eau courante au dehors du centre ville etc. Mais pourquoi le Rwanda est-il si félicité? Parce qu'il atteint ses résultats. Quand il décide d'augmenter sa couverture électrique de 2% chaque année (parce que des experts incontestables ont déterminé que pour l'heure 2% est le maximum faisable), il y arrive. Quant il décide que chaque paysan doit avoir une vache pour augmenter la production agricole de 10 % par foyer en 5 ans, il y arrive. Parce que les dispositifs de gestion axée sur les résultats fonctionnent. N'empêche que si le Congo garde son mauvais rythme d'aujourd'hui, il faudra 20 ans au Rwanda pour nous égaler en Km de route, en apport calorique par famille, en taux d'éducation ...etc.

Qu'est ce qu'il y'a de si difficile à comprendre dans la gestion axée sur les résultats???


Pour augmenter les investissements dans le pays, selon la GAR, il faut un plan qui va prévoir comme résultat, par exemple, passer les investissments de 10 à 20 milliards en 5 ans. On adopte des mesures, des indicateurs, et on lance les projets pour atteindre ce résultat. Parce qu'il faut savoir qu'un résultat est un lien de cause à effet. Quand on ne sait pas ce qu'on a fait, et les choses arrivent, c'est pas un résultat en terme de management, c'est un constat. Un résultat c'est "je veux atteindre ceci en tant de temps et avec tel moyen". Puis tu vas mesures au fur et à mesure, redresser le tir, et tirer les conclusion du produit final. Donc tu ne peux pas te lever le matin et soupire, puisqu'il y'a la GAR, que les investisseurs viennent. Ca ne fonctionne pas comme ça, ça ne fonctionnement jamais comme ça. Mais plutôt, existe t-il un plan pour l'augmentation des investisseurs? Que devons nous atteindre en 2012 et ou étions nous lors de l'élaboration de ce pan en 2009 (par exemple).
Mais tu te réveilles le matin et décide que les investisseurs ne viennent pas. Tu es sur qu'on les a appelé? Tu as comparé quel chiffre par rapport a quel résultat escompté?
Et puis, je peux soulever ici un autre aspect de la GAR et de la chaine de résultat, parce que la GAR ne s'arrête pas à la sorti d'une produit. Comme m'a dit un type ici, "une route c'est forcément important". C'est faux. Il n'y a pas de logiques préétablie. Il faut démontrer l'utilité de ce moyen par rapport aux autres au centime près. Comme tu devras démontrer l'utilité des investisseurs. C'est ce qu'on appelle dans la chaine des résultats, l'impact.

Bref, y'a pas de honte à ne pas comprendre. Ce qui est grave de courir à la contrattaque ou à la critique alors qu'on assimile pas la définition la plus élémentaire de ce dont nous causons.
kamit
Doyen du forum
 
Message(s) : 680
Inscription : Ven 19 Jan, 07 2:47
Localisation : Kama, Brazza

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par niaou » Lun 03 Oct, 11 3:48

Léon Alfred Opimbat entre dans la danse du GAR...
Lu pour vous:

Le ministère des Sports s'engage dans une véritable politique de communication

« Nous devons développer avec le Comité national olympique et sportif congolais, les fédérations et les clubs, une politique garantissant une gestion axée sur les résultats (GAR) par la signature des contrats d'objectifs », a-t-il indiqué. Et d'ajouter : « Brazzaville 2015, c'est l'opportunité pour les fédérations de détecter et former des athlètes pour en faire des sportifs de haut niveau qui bénéficieront d'un encadrement et d'une formation optimale. Ce sera le prix à payer pour en faire des médailles d'or. Pour traduire ce cadre stratégique dans les faits, l'État doit jouer son rôle régalien, et il n'est point besoin que nous insistions sur ce qui paraît évident. »
En savoir plus

Visiblement Kamit a fait mouche... :bravo
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par P. Gnoka » Lun 03 Oct, 11 8:08

LACHATTE,
Es-tu sûr du nom de ton ministre des sports ????? :-?
P. Gnoka
Doyen du forum
 
Message(s) : 455
Inscription : Ven 23 Avr, 10 5:42

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par niaou » Lun 03 Oct, 11 8:11

P. Gnoka a écrit :LACHATTE,
Es-tu sûr du nom de ton ministre des sports ????? :-?

Tu es déconnecté de la réalité jusqu'à la moelle épinière...
Léon Alfred Opimba, le soyouznik, est bel et bien Ministre des sports au pays de Marien!
Après avoir été pendant un bail Ministre de la Santé, puis galérien comme toi, Gnokito...
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par niaou » Lun 03 Oct, 11 8:14

T'as juste à cliquer sur le lien que j'ai placé ci dessous, pour avoir l'heure juste, Gnokito!!
Brazzaville Adiac n'est pas encore fou pour publier ce que je viens de donner comme news...
Kie kie kie,

Clique ici---> En savoir plus
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par P. Gnoka » Lun 03 Oct, 11 9:02

Merci mama lachatte pour ce « recadrement ».
Cela dit, Léon Alfred OPIMBAT est député de la Cuvette-Ouest depuis belle-lurette. Sa femme, Charlotte, est une yaya comme l’on dit là-bas. Et donc Fred c’est aussi un yaya… leurs enfants, en tout cas, ceux qui sont nés à Mputu, Ruddy & Frédo, m’appellent tonton. Vois-tu, je suis bien placé pour savoir que Fred, médecin généraliste diplômé à Mputu dont la femme est aussi députée de Poto-Poto et cadre de Elf-Congo, avec domicile au centre ville de Brazzaville et tout… eh ben, si avec ça, tu continues de croire que les OPIMBAT sont des galériens… :anon: yina mambu ya ngué. Pouâh !
Quant au choix de Léon Alfred OPIMBAT ministre des sports : il s'agit d'un bon choix. Malheureusement personne ne sera un ministre BON du roi de l'incompétence. Avec LEKUFE pas moyen de devenir compétent. C'est peine perdue. Enarque ou nouveau cireur de pompe, peine perdue car personne ne croit que le GAR sera le chemin d'avenir. :thd

Mais bon, cela n'empêche que Fred soit un bon manager né. Ce fut un excellent footballeur et un bon chanteur amateur aux qualités exceptionnelles. Fred c'est avant tout le joie de vivre, le grand-frère et le tonton que chacun voulait avoir à ses côtés... Mais avec l'homme des masses, il faut avoir d'autres qualités. Je pense notamment à l'admiration avouée dont notre ami Ossambé A'gnama a affiché ici à l'égard de Sarko. Eh oui, moi aussi, j'ai du respect ou de l'admiration pour l'homme de Neuilly.
Il nous faut au Congo un homme qui a un tel talent, une telle fougue, une telle audace... pour tenir tête à LEKUFE et même pour lui expédier aux vestiaires paisiblement là-bas sur le bord des bénites eaux d'Alima. Pouâh !
OUI. je le dis. LEKUFE a montré toutes ses limites. :ve:
GNOKA.
;)
Dernière édition par P. Gnoka le Lun 03 Oct, 11 9:18, édité 1 fois.
P. Gnoka
Doyen du forum
 
Message(s) : 455
Inscription : Ven 23 Avr, 10 5:42

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par niaou » Lun 03 Oct, 11 9:07

P. Gnoka a écrit :Vois-tu, je suis bien placé pour savoir que Fred, médecin généraliste diplômé à Mputu dont la femme est aussi députée de Poto-Poto et cadre de Elf-Congo, avec domicile au centre ville de Brazzaville et tout… eh ben, si avec ça, tu continues de croire que les OPIMBAT sont des galériens…
Tu nies que Opimbat a galéré depuis que El Sass l'avait mis en touche du Ministère de la Santé?
Tu ne savais même pas, il y a tout juste une heure, qu'il avait été repêché!
Mais que veux-tu donc prouver, car s'il était une personne très proche de toi, tu ne l'as même pas féliciité, alors qu'il est ministre depuis au moins 3 semaines, chrono en main...
Pouah! Gnookito, ne viens pas instaurer de faux débat que tu as toi-même placé en ligne...
C'est ça la fausse modestie des Congolais que j'abhorre...
Un Wouara a plus fière allure devant ce genre de jeux facetieux...
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par P. Gnoka » Lun 03 Oct, 11 9:23

MAMA LACHATTE arrête s'il te plaît !

J'ignorais que Fred était re-devenu ministre. C'est clair NON ?

Mais de là à dire qu'un député congolais marié avec une femme députée et médecin de surcroit SOIT un galérien... alors là je ne comprends plus rien au mot.

Cela dit, tu n'as pas besoin que j'affiche ici mes photos en compagnie de Fred et ya' lulu pour te convaincre que ba zali fami :D

Mais bon, comme je descends bientôt au bled, j'aurai l'occaz pour embrasser le nouveau ministre... Attention, zua té, le Big G. a d'autres potes ministres, même s'ils ne font pas du tout l'affaire à son goût. Pouâh !

GNOKA.
P. Gnoka
Doyen du forum
 
Message(s) : 455
Inscription : Ven 23 Avr, 10 5:42

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par niaou » Lun 03 Oct, 11 9:37

Ok, on ne se chamaille pas, et ce n'est pas dans mes intentions de te faire un procès, tout juste un petit recadrage... mais dans l'équipe de El Sass, la moitié sont mes amis!
Et même dans son entourage..., je n'ai pas besoin de te les citer en public, je peux t'en parler en privé!
Et ils sont tous mes lecteurs assidus, mais obligation de réserve oblige, alors on ne va pas en faire toute une omelette...
Ya ba kolèr vé... :thup
P.S. El Sass, je le connais depuis qu'il était à Mbounda et qu'un de ses collègues était tombé sous les balles de la JMNR, lors du défilé des 13-14-15- août au Centre culturel de Dolisie...
Depuis lors, j'ai cultivé une sainte horreur de la Kalashnikov...
Tu n'étais pas encore né...
P.S. Dommage que ce collègue Mboundiste de El Sass, n'a jamais eu une plaque avec son nom pour commémorer la bêtise humaine congolaise... et pourquoi El Sass, son promotionnaire ayant assisté in petto à la crucifiction en direct de son ami, n'a jamais dévoilé une plaque commémorative en son nom...
Ces milliers de martyrs de la révolution Congolaise, nous les honnorerons un jour, F. Boukaka ou JS Essous et tant d'autres anonymes, comme par exemple tous celles et ceux qui ont reçu l'assiette roumaine,...
Les rues Mbaka ou Likouala seront débaptisées en l'honneur de nos héros congolais...
La mémoire historique les fera entrer au Panthéon du Congo...
Ce sera une véritable Gestion Axée sur les Résultats... GAR...
Woualaï...
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Gestion axée sur le résultat

Message par niaou » Mar 04 Oct, 11 1:17

Dernière édition par P. Gnoka le Lun 03 Oct, 11 8:18, édité 1 fois.
Gnoka, laisse béton, la copie ne vaut jamais l'original...
Quand tu commences à mêler les compléments d'objet direct avec ceux indirect, il y a visiblement un problème....
P.Gnoka a écrit :Il nous faut au Congo un homme qui a un tel talent, une telle fougue, une telle audace... pour tenir tête à LEKUFE et même pour lui expédier aux vestiaires paisiblement là-bas sur le bord des bénites eaux d'Alima.

Ensuite, ce qui suit, tu peux le réserver pour l'oraison funèbre de L.A.O , notre jeune et pétillant ministre des sports...
P.Gnoka a écrit :Mais bon, cela n'empêche que Fred soit un bon manager né. Ce fut un excellent footballeur et un bon chanteur amateur aux qualités exceptionnelles. Fred c'est avant tout le joie de vivre, le grand-frère et le tonton que chacun voulait avoir à ses côtés...

Il ne manquait plus que tu places les initiales R.I.P. après ton texte pour en faire un deuil de notre cher Léon Alfred...
Mais le moment n'est pas du tout propice, du moins pas encore... quoiqu'il ne soit pas à l'abri d'une attaque ACV, due à son embompoint clérical qui a atteint la limite critique permise...

Désolée, mais nous avons encore lui, moi, et son entourage de koko_mbélés soit disant garde du corps et en même temps gouinfres impétents devant l'éternel, de bons peks (Whisky Soda) à se partager ensemble, pourquoi pas au Parc 2 ou même chez Teixera, la Pizzeria en face de City Center...
Woualaï...
Bref, tu as évidemment compris que j'excluais la période du Ramadan... là-dessus, je ne fais jamais de compromis, question de se purifier le corps, l'âme et l'esprit...
:D
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

PrécédentSuivant

Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 9 invité(s)