La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Sam 19 Déc, 15 1:52

Passons aux choses sérieuses ...
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 8:01

Pour combattre un ennemi il faut savoir sa structure psychique d’ensemble et ses articulations sociétales internes. Le terme « ennemi » est en effet le seul mot sémantiquement employable en l’espèce : si « X » déclare que vous êtes son ennemi, il devient automatiquement le vôtre. Que vous le vouliez ou non.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 9:11

http://www.dac-presse.com/actualites/a- ... llali.html
[quote]
Nous y sommes, sassou vient de sonner l’hallali
Mr Sassou adopte une stratégie de victimisation à chaque fois qu'il est mis en cause dans une affaire notamment pour le cas express de violation de la constitution. Sa défense n'a jamais varié. La recette est toujours la même : un kilo de « c'est un complot tribalo-ethnique », 500 grammes de « après moi, c’est le déluge », saupoudré de « qui pour me remplacer, j’ai façonné leur existence » et assaisonné d'« il n’en aucun projet a part vouloir mon départ».

En suivant cette stratégie de « la meilleure défense, c’est l’attaque ». Les Burkinabé courageux qui sont mobilisés pour prendre leur destin en main ne nous ont-ils pas montré le chemin ? Donnons-nous les outils nécessaires pour contrer les terroristes politiques. Faut-il attendre de nouveau le passage à l’acte de ces sanguinaires assoiffées du pouvoir nous massacrer pour réagir ? [/quote]

Comme me le faisait remarquer un cueilleur-chasseur du PCT, comment ça se fait hein ? d('un ton ironique... l'opposant aux opposant c'est l'état, et Sassou et sa famille sont l'état. Qui est avec Sasou est l'ennemi de ceux qui ne sont pas l'état, entre autre les libéraux. L'état n'a qu'un seul but ; les taxes et les impôts pour se remplir les poches : l'ennemi de l'état, ce sont les pauvres et ceux qui ne paient pas de taxes mais qui ne font pas partie de l'état.

Dans la religion cela s'appelle rendre à César ce qui est à César ; dans toutes les religions y compris l'athéisme ; religio is superstitio...
Les gens persécutés sont ceux qui ne veulent pas payer plus d'impôts et de taxes, et qui n'ont aucune immunité face à la force te la puissance de l'état.

wikipédia ;
[quote] Pour les romains de l'antiquité la superstitio désigne tout culte, croyance, pensée ou attitude intervenant dans un cadre non public et relatif à un dieu.

Une superstitio est le contraire de la religio qui concerne le culte public rendu aux dieux de la cité de Rome pour et par celle-ci, en fait par les magistrats et prêtres désignés officiellement. Les citoyens n'ont ainsi pas le droit de rendre sans convocation un culte à un dieu public. La crainte et l'amour des dieux ne sont que pure superstitio : ce n'est pas un comportement civique. « La religio est un mérite, la superstitio est une faiblesse », Cicéron.

L'« Affaire des Bacchanales » (186 av. J.-C.) est ainsi une grave affaire car un culte secret est rendu à Bacchus (le vin coule à flots) par plusieurs personnes. C'est un crime « contre-Cité » de « Cité à l'intérieur de la Cité » par une vénération privée adressée à un dieu ce qui met en danger l'ordre public, c'est aussi un crime privé car seul les pères de familles ont l'autorisation de pratiquer de tels cultes. Les participants au scandale furent particulièrement réprimés dans toute l'Italie.

Bien entendu beaucoup de cultes privés étaient tolérés si :

ils ne troublaient pas l'ordre public,
ils se rattachaient à un groupe humain connu et respectable,
ils n'écartaient pas les citoyens romains du culte civique.
Le Judaïsme puis le Christianisme, le culte de Mithra furent souvent considérés par les autorités romaines comme des superstitio susceptibles de méfiance mais acceptables sauf mesures de police en cas de scandale. Ainsi que les premiers chrétiens, lors des persécutions du IIe siècle, se virent être qualifiés par Pline le Jeune de participer à une « superstition déraisonnable et sans mesure » (Pline le Jeune, Lettres, X, 96-97. Voir Religio licita
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 9:12

Étymologie
Du radical fléchi de superstes, superstitis («[size=200][b][color=#FF0000] survivant[/color][/b][/size] ») avec le suffixe -io, une superstition est proprement une « survivance » de la tradition.


http://www.idixa.net/Pixa/pagixa-1308301047.html

[quote] Le mot superstitio a connu, en latin, la même fortune que religio, qui a a pris à l'époque du christianisme le sens général de "religion", qui n'existait pas auparavant. Mais la signification de ce mot (pour les Romains) n'est pas claire. Formellement, supertitio est l'abstrait correspondant à superstes, un mot qui peut signifier "survivant", mais aussi "témoin". Superstes est lui-même l'adjectif de superstare (se tenir par-delà, subsister au-delà). Quant à l'adjectif superstitiosus, il ne signifie pas "superstitieux", mais "devin, prophétique".
Comment articuler cet ensemble? Benveniste fait remarquer que les superstites sont ceux qui subsistent par-delà l'événement. Ce sont ceux qui ont franchi un danger, une épreuve, qui ont été confrontés au malheur, à la mort, et ont survécu. Ils ont été présents, ils ont assisté à la chose même. On peut, en latin, utiliser deux mots différents pour le témoin :
- testis est celui qui assiste en tiers (terstis) à un événement dans lequel d'autres personnes sont intéressées.
- superstes est quelqu'un qui a lui-même été partie prenante à cet événement. La qualité correspondante est la superstitio (la propriété d'être présent à l'événement). Celui qui est doué de la vertu de superstitio (le devin, le voyant, le magicien) est celui qui connaît le passé comme s'il avait été présent. Le superstitiosus est celui qui est doué d'un don de présence.
Les Romains avaient horreur des pratiques divinatoires, qu'ils tenaient pour charlatanisme. Ils méprisaient les sorciers et les devins, qui venaient pour la plupart de pays étrangers. C'est ainsi que le mot superstitio est devenu péjoratif, associé à une fausse religion. L'adjectif superstitiosus s'est construit comme antithèse de l'adjectif correspondant religiosus.
[/quote]
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 9:46

http://superstitio.com/

Exemple parlant.... la witch craze ! Heureusement qu'on ne brûle plus les sorciers de nos jours ... enfin c'est pas dit du tout !!! Ils peuvent encore vous traiter de sorcier et vous emprisonner s'ils veulent, c'est pour ça que les magistrats doivent changer à cause la misère des peuples... Et pour ça, il faut changer la constitution et les lois.


witch
n sorcière f

witch doctor
n sorcier m (de tribu)
witch hazel
n
(=shrub) hamamélis m
(=liquid) teinture f d'hamamélis
witch hunt
n chasse f aux sorcières
→ Hearst's campaign developed into a witch-hunt that terrorized the campuses.

Un nouveau monde est là, il faut le comprendre, et l'ouvrir...


Une chasse aux sorcières est une recherche de personnes étiquetées «sorcières» ou des preuves de sorcellerie, impliquant souvent la panique morale [1] ou l'hystérie de masse. [2]

La période classique de la chasse aux sorcières dans Early Modern Europe, et Amérique du Nord coloniale tombe dans l'époque moderne, soit environ de 1450 à 1750, couvrant les bouleversements de la Réforme et les guerre de Trente Ans, entraînant environ 35.000 à 100.000 exécutions. [3]
L'Europe: Les dernières exécutions de personnes reconnues coupables de sorcellerie en Europe ont eu lieu dans le 18ème siècle.
Uni de Grande-Bretagne: la sorcellerie a cessé d'être un acte punissable par la loi à la loi sur la sorcellerie 1735.
Allemagne: Sorcery restait punie par la loi dans la fin du 18e siècle.
Afrique: chasses aux sorcières contemporaines ont également été signalés à partir de l'Afrique sub-saharienne et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Cameroun et l'Arabie Saoudite: la législation officiel contre la sorcellerie est encore présent en Arabie Saoudite et au Cameroun.
Depuis au moins les années 1930, le terme «chasse aux sorcières» a été utilisé au sens figuré pour décrire les activités des gouvernements (et, parfois, par les entités commerciales) à rechercher et à exposer les ennemis perçus, souvent apparemment comme un moyen de diriger l'opinion publique en favorisant un degré de panique morale.
La deuxième Red Scare des années 1950, culminant dans la maccarthyste persécution des présumés communistes aux États-Unis, est surtout associé à cette utilisation du terme «chasse aux sorcières».
En Inde, environ 2.100 suspects, principalement des femmes, des sorcières ont été assassinés entre 2000 et 2012. [4]
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 10:09

Nouvelle religion des temps modernes, le cinéma est une méga-machine qui projette le Soi à venir d'une humanité qui sait qu'elle s'auto-produit

Le cinéma est une sorte d'aspirateur ontologique. Art mondial, il intègre l'homme dans l'univers. Par sa mise en visibilité, il crée de la continuité et nous aspire dans une forme en mouvement. Il arrache des passages visibles à l'inertie du monde, dans un processus d'auto-exposition où l'homme s'expose à lui-même.
Les fondements de notre vie en commun sont devenus explicites, posés face à nous.
Il est devenu, au 20ème siècle, la quasi-hallucination de nos constitutions collectives. La nation américaine se projette dans le cinéma hollywoodien. Au-delà, le cinéma représente l'âme du dispositif de synchronisation numérique du monde.

http://www.idixa.net/Pixa/pagixa-0609132304.html

Pour certains, vous n'avez pas le droit d'être un dieu, de vous reproduire ; ériger en dieu des hommes, les transformer en symboles, pour certains, cela provoque l'hystérie et après ils veulent le tuer... le symbole, ou la personne humaine ??? Élever un humain au rang de symbole est une technique que certains utilisent pour tuer, rendre bouc émissaire de tous les maux une personne pour le tuer... Il faut éviter, svp
De même on tue au nom d'un symbole... Il y a des limites... Ces limites sont définies.... par les sages, au niveau d'une nation c'est le Sénat, et le Parlement par exemple.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 10:11

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 10:32

«RELIGIO / superstitio» Historique D'une subversion et d'retournement de l'ONU
MAURICE SACHOT
Revue de l'histoire des religions
Vol. 208, n ° 4 (OCTOBRE - DÉCEMBRE 1991), pp. 355-394
Publié par: Armand Colin
Cette étude rappelle tout d'abord, sous forme de mise en garde, les conditions épistémologiques selon lesquelles on fait habituellement référence à des termes comme "religio" ou "superstitio". Elle propose ensuite de mettre en évidence les principaux moments de l'histoire sémantique de ce couple au cours de la latinité antique et chrétienne, en montrant, d'une part, que ces deux termes qui, au départ, relevaient de champs sémantiques sans aucun lien commun, en sont progressivement venus à former un couple oppositionnel et, d'autre part, comment les chrétiens d'expression latine, en en permuttant les référents et en en réinvestissant la signification, en ont subverti et renouvelé profondément la portée.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 11:01

Religio/superstitio: histoire d'une subversion et d'un retournement
On the road to autonomy

-
Le théatre classique est l'ordonnancement de la représentation, dans la différance d'une structure de langage
-
La salle de théatre, arrachée à soi par le jeu et les détours de la représentation, déchirée par la différance, multiplie en soi le dehors
-
Au cinéma, le spectateur est seul, tandis qu'au théatre, la présence est collective
-
Le théatre a vu le jour comme une cérémonie dans la cité, tandis que le cinéma est né dans une société éclatée, individualiste, où prévalait la famille restreinte
-
Comme le roman, le cinéma s'oppose au théatre par la primauté de l'événement sur l'action, de la succession sur la causalité, de l'intelligence sur la volonté
-
[Le théatre appelle l'émission d'une note limite d'une pureté absolue, qui serait comme la partie organique d'une indescriptible vibration]
-
Il faut que le théatre purifie la voix comme l'alchimie purifie l'or : dans le drame d'un retour à l'unité primordiale
-
Dans le théatre d'Artaud, la voix qui commande aux signes est destituée pour celle qui se laisse rythmer par le souffle
-
En désirant un théatre impossible, Artaud s'est tenu au plus proche de la clôture de la représentation
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 11:07

Voilà tout un tas d'affirmation et d'intention de "purification" qui font indéniablement penser au nazisme... et tous les totalitarismes sectaires qui ont fait les grandes catastrophes humaines et charniers de cadavres !

Qui peut se permettre d'avoir les vrais chiffres face à l'immensité de l'univers pour affirmer q'il faut jeter des gens aux ordures et en sauver d'autres ??? et de quoi ? C'est braiment décevant une telle bestialité !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 11:44

http://www.imeche.org/news/engineering/ ... eel-sector

exemple ; "«L'industrie de l'acier est maintenant sur le point de déclin terminal. "Pendant trop longtemps, le gouvernement n'a pas réussi à être attentif aux alarmes soulevées par l'industrie.../..."
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:13

Alors qui peut faire changer les choses ???
https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:14

[quote] Le Zohar commence par un quiproquo : Ce qui s'expose au questionnement, est-ce un Qui? ou un Quoi?

Tout à fait au début du Zohar, vers la page 3 de la traduction française de Charles Mopsik, à la page numérotée 1b, on trouve un long questionnement sur le commencement. Dans quelle direction faut-il regarder? La première réponse, celle de Rabbi Eléazar, est un Qui. "Levez les yeux vers les hauteurs et voyez Qui a créé Cela" (Es 40:26). Mais que peut-on dire de ce Qui? Que peut-on en savoir? Strictement rien. Si on se tourne alors vers le Quoi?, vers la chaîne des causes et des raisons, c'est parce que s'il fallait parler du Qui?, on ne devrait, en toute rigueur, strictement rien dire. C'est sur cette remarque initiale, sur ce quiproquo fondateur, que commence cet immense livre qu'est le Zohar.

[/quote]
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:28

La marque fait loi !!! (même les coups LOL)
http://www.idixa.net/Pixa/pagixa-1004271207.html

Finnegans Wake, écrit en plusieurs langues, est intraduisible. Sa loi, c'est que l'acte d'écriture (la marque) est ineffaçable. Elle apparaît comme telle, dans une véritable guerre [contre l'énonciation orale]. Le texte la garde en soi comme différence de soi, comme différance. Même si une langue domine (l'anglais), même si le livre en appelle à la profération à haute voix (la prononciation, le timbre), le signe visible, écrit, résiste à l'effacement. Une confusion babélienne, mutique, subsiste.
L'oeuvre de Joyce est un reste d'indicible mis en lettres et en pages. C'est un hapax, comme He war, un acte de langage et d'écriture, et aussi un événement. Le monolinguisme ne peut pas l'absorber.
La marque n'est ni identifiable, ni appropriable : elle est divisible, disséminable, comme la lettre et le signifian
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:34

Nous vivons des temps logologiques
HAPAX wanted !
Toute vraie occasion est un hapax, c'est-à-dire qu'elle ne comporte ni précédent, ni réédition, ni avant-goût ni arrière-goût; elle ne s'annonce pas par des signes précurseurs et ne connaît pas de « seconde fois » (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 117).
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:35

Autrement dit, tous ceux qui veulent marquer l'histoire, font des coups uniques pour changer les choses ; problème ; certains ne le font pas exprès...
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:43

Il est temps de se caler et de se fixer et ne plus dériver dans l'X-space....
C'est pourquoi ils vouent clouent au pilori !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 12:45

Fixations invisibles :
je vous aurais bien donné une définition mais c'est breveté.............
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Ven 25 Déc, 15 1:06

Disons qu'une fatwa ou fatum dans la gueule n'est jamais agréable à vivre !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: La révélation : La recherche a retourné 268 résultat(s)

Message par sycie l'impérative » Jeu 31 Déc, 15 10:45

les dé rets qui disparaissent pour que vous ne sachiez jamais ce qui est arrivé à vos terres et biens ;
exemple ;
Décret n° 2009-1193 du 7 octobre 2009 relatif au livre foncier et à son informatisation dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle

NOR: JUSC0909237D
decret/2009/10/7/JUSC0909237D/jo/texte
decret/2009/10/7/2009-1193/jo/texte
Article 50

Lorsque l'immeuble est déjà inscrit au livre foncier sous l'identité d'un autre titulaire, la requête est communiquée, pour enquête et avis, par le juge du livre foncier au procureur de la République de son ressort.
Le juge du livre foncier fixe un délai permettant au titulaire du droit inscrit ou à ses héritiers, s'ils sont connus, de présenter leurs observations. Le greffier du bureau du livre foncier leur notifie par lettre recommandée avec demande d'avis de réception la requête en mentionnant ce délai.
Lorsque l'adresse actuelle du titulaire inscrit ou celle de ses héritiers n'est pas connue ou lorsque la lettre de notification n'a pu être remise à son destinataire, le juge du livre foncier peut, en fonction de la valeur et de la situation de l'immeuble, ordonner l'affichage d'un avis au greffe du bureau foncier saisi de la requête ainsi que sa publication, aux frais du requérant, dans l'un des journaux d'annonces légales du département de la situation de l'immeuble.
Le juge peut, dans les mêmes conditions, ordonner que l'avis soit affiché au lieu qu'il désigne dans les communes de la situation du bien et du dernier domicile connu du titulaire du droit inscrit au livre foncier.
L'avis mentionne :
1° La date du dépôt de la requête en inscription du bien ;
2° L'objet de la requête ;
3° Le nom du titulaire de l'immeuble inscrit au livre foncier ;
4° Le nom du requérant et de son mandataire ainsi que la résidence professionnelle de ce dernier ;
5° La désignation de l'immeuble inscrit ;
6° L'indication du bureau foncier saisi de la requête.
Le juge du livre foncier statue au vu de l'avis du procureur de la République et des observations éventuelles du titulaire du droit inscrit ou de ses héritiers. S'il a ordonné des mesures de publicité, il ne peut rendre son ordonnance que six mois après la date à laquelle la dernière de ces mesures est intervenue.
La mention au livre foncier de la décision ordonnant l'inscription emporte radiation du droit du titulaire inscrit.
SECTION 3 : LA FORME DES ACTES

Article 51

Les requêtes adressées au bureau foncier par une personne publique sont dispensées de légalisation sous réserve qu'elles soient dûment identifiées dans les conditions prévues par l'article 1316-4 du code civil.

Article 52

Les requêtes ayant pour objet le retrait d'une requête aux fins d'inscription ou la révocation d'une procuration donnée à cet effet sont établies en la forme authentique ou sont authentiquement légalisées.
Cette exigence n'est toutefois pas requise pour les requêtes présentées par un notaire, un avocat, un huissier de justice ou un géomètre-expert, sous réserve qu'ils soient dûment identifiés dans les conditions prévues par l'article 1316-4 du code civil.


La constitution du Congo est calquée sur celle de la période de l'esclavage, donc le peuple congolais est plus que mineur ; il est "sans droit ni titre", et personne ne s'est rendu compte depuis l'indépendance.... à part de recevoir des bombes sur la gueule et de fuir...

La question des réfugiés syriens fera en sorte que plus aucun réfugié africain n'aura ce statut, c'est juste un prétexte....
Quant aux autres, ils sont juste résidents, et doivent acquitter les impôts locaux sinon ils seront jetés dehors... avec retrait de nationalité.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Suivant

Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : MSN [Bot] et 7 invité(s)