les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Mar 02 Mai, 17 5:56

Éphésiens 4:8-10
C'est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes.…

1 Pierre 3:22
qui est à la droite de Dieu, depuis qu'il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 05 Mai, 17 3:25

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 05 Mai, 17 3:28

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 05 Mai, 17 3:31

Traduction :

Tout ce que je fais, je le fais pour toi

Regarde moi dans les yeux
Tu verras, ce que tu représentes pour moi
Sonde ton coeur, sonde ton âme
Quand tu me trouveras, tu ne chercheras plus personne
d'autre

Ne me dis pas que ça ne vaut pas la peine d'essayer
Tu ne peux me dire que ça ne vaut pas la peine de mourir
Il faut que tu saches, tut ce que je fais, je le fais pour
toi

Regarde au fond de ton coeur, tu trouveras
Qu'il n'y a rien à cacher
Prend moi tel que je suis, prend ma vie
Je te donnerai tout, je me sacrifierai

Ne me dis pas que ça ne vaut pas la peine de se battre
Je ne peux m'en empêcher, il n'y a rien que je ne désire
plus
Il faut que tu saches, tout ce que je fais, je le fais pour
toi

Il n'y a pas d'amour comme le tien
Et personne d'autre ne peut me donner plus d'amour
Je ne veux pas être ailleurs que là où tu te trouve
Pour toujours, pour toute ma vie

Tu ne peux pas me dire que ça ne vaut pas la peine
d'essayer
Je ne peux m'en empêcher, il n'y a rien que je ne désire
plus
Je me battrai pour toi, je mourrai pour toi
Je m'électrocuterai pour toi
Yeah je mourrai pour toi

Il faut que tu saches
Tout ce que je fais
Je le fais pour toi.


sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 05 Mai, 17 3:35

http://www.wipo.int/pct/fr/pct_contracting_states.html

Le PCT compte actuellement 152 États contractants

Tous les États contractants du PCT sont liés par le chapitre II du PCT relatif à l’examen préliminaire international.
Avec la déclaration prévue à l’article 64.5) du PCT.
S’applique aussi à Hong Kong (Chine) à compter du 1er juillet 1997.
Non applicable à Macao (Chine).
Avec les déclarations prévues aux articles 64.2)a)ii) du PCT.
Y compris tous les départements et territoires d’outre-mer.
Le Royaume-Uni a étendu l’application du PCT à l’île de Man avec effet au 29 octobre 1983.
Ratification pour le Royaume en Europe, les Antilles néerlandaises et Aruba. Les Antilles néerlandaises ont cessé d’exister le 10 octobre 2010. À partir de cette date, le PCT continue de s’appliquer à Curaçao et Saint-Martin. Le PCT continue de s’appliquer également aux îles Bonaire, Saint Eustache et Saba qui, avec effet au 10 octobre 2010, font partie intégrante du territoire du Royaume des Pays Bas en Europe.
La Serbie est l’État assurant la continuation de la Serbie-et-Monténégro à compter du 3 juin 2006.
Date de ratification par l’Union soviétique, continuée par la Fédération de Russie à compter du 25 décembre 1991.
Avec les déclarations prévues aux articles 64.3)a) et 64.4)a) du PCT.
Le traité s’applique à toutes les régions pour lesquelles les États-Unis d’Amérique exercent des responsabilités internationales.



Plates-formes regroupant plusieurs parties prenantes

L’OMPI fait participer activement un large éventail de parties prenantes — notamment issues de la société civile, des milieux universitaires et des entreprises — afin de veiller à ce que tous les membres de la société tirent avantage de la propriété intellectuelle.


sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 05 Mai, 17 3:39

Qui est prêt à risquer sa vie pour sauver la vie d'un enfant aujourd'hui ? C'est l'affaire de tous ! Inutile de continuer à chanter si c'est pour ne pas agir !
Assez l'intolérance ! assez la méchanceté et l'égoïsme ! fini la sorcellerie !

https://www.youtube.com/watch?v=FinpTT75hDQ

Mariah Carey - My all
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 05 Mai, 17 3:43

Qui donnera sa vie pour l'Homme (la femme aussi) de la situation ??

https://www.youtube.com/watch?v=E06c-WNLaKA

My all en français
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:26

On est obligé de revenir sur la mise au banc de la société :

« Ce terrible repos qui est celui de la mort sociale »

Pierre Bourdieu

En 1931, deux chercheurs, Marie Jaboda et Hans Zeisel, réalisèrent, sous la direction de Paul Lazarsfeld, une étude auprès des chômeurs de Marienthal, petite ville autrichienne dont l’entreprise principale avait fermé. Ce texte, édité en 1932 en Allemagne, à une époque marquée par un chômage de masse, quelques mois avant l’arrivée de Hitler au pouvoir (janvier 1933), est considéré comme une œuvre de référence. Pourtant, ses auteurs ont longtemps résisté à sa traduction. Ils n’étaient pas entièrement satisfaits de leur travail, estimant qu’il s’agissait d’un défrichage un peu brut.

https://www.monde-diplomatique.fr/2003/ ... DIEU/10178
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:35

https://jda.revues.org/5775
Dossier : Postures assignées, postures revendiquées
Au-delà de l’assignation les dimensions historiques et imaginaires de la relation instituée d’aide sociale
Beyond Assignment: The Historic and Imaginary Dimensions of the Relation Established by Social Security


Les modèles narratifs
Les structures contemporaines
La production d’un individu déperonnalisé
La dislocation de la relation d’aide
L’enjeu de l’imaginaire
Les trois imaginaires de la mort ou le passage à la limite
Le jeu comme ouverture

extraits :
L’histoire raconte que l’on vint dire à Saint Vincent « que dans une maison écartée des autres, à un quart de lieu du village, tout le monde d’une famille était malade, sans qu’il restât une seule personne pour assister les autres » (Bilodeau, op. cit.). À l’appel de Vincent de Paul, des paroissiens vinrent immédiatement en aide à la famille. Mais pour lui, ce mouvement spontané n’était pas suffisant, il fallait l’organiser pour qu’il puisse durer. Ce qui caractérise avant tout cette organisation, c’est tout d’abord le recours aux personnes, c’est-à-dire aux relations interpersonnelles comme réponses possibles à la maladie, à la misère, à la solitude.C’est ensuite le grand travail de mise en lien ou le pouvoir de l’entremise qui prend ici tout sens. Mais ce sur quoi nous voulons particulièrement attirer l’attention, ce sont les bases sur lesquelles Saint Vincent de Paul veut faire reposer le travail en social en inventant une médiation aux frontières des représentations, des places, des statuts, des rôles. Saint Vincent propose une autre réponse à l’isolement de l’individu, que celle de l’enfermement proposé au XVIIesiècle, en mettant en scène une autre société entre la société du Moyen Âge et l’individu, une société qui a le mérite de dépasser les catégories habituelles ; il va mettre en relation les filles du peuple et les grandes dames, il va transgresser les frontières entre les ordres. Il veut rassembler les hommes au-delà de leurs différences de position. Il crée, ainsi, l’illusion d’un rassemblement possible au-delà des déchirures tout en mettant en place les soutiens de manière très pragmatique. Ce qui frappe également dans ce qui est mis en place par Saint Vincent, c’est la dimension d’intériorité qui est présente, intériorité au sens où tout ce qui est imaginé par Vincent de Paul consiste en l’exploitation de ce qui est déjà présent à l’intérieur de la communauté. Il « innove », en proposant des associations d’éléments qui n’avaient pas été pensées. Ce jeu sur les distances peut être compris comme une espèce d’injection de « vivance »dans un système bloqué, à l’intérieur duquel les statuts empêchent les individus de quitter leurs places.

Avec l’histoire du vagabond, Guy de Maupassant relate ce moment où le vagabond, parti à la recherche d’un travail dans une contrée éloignée de la sienne, bascule dans le crime.



Ainsi pour que les criminels échappés tout droit du PCT Congolais qui viennent délirer en France,ne basculent pas dans le crime, moi et les miens je devrais me sacrifier et mourir ? Mais ils ont déjà basculé dans le crime et le crime de masse depuis les années 80 !


Ils ne font pas de la politique mais pratiquent la magie, (idiotie à outrance) et ces bordels de merd... font subir cela aux gens :

Hannah Arendt décrit ce processus progressif de spoliation des droits - droits pourtant supposés inaliénables - qui conduisit à la mise à mort de millions de personnes : «Les guerres civiles n’ont pas seulement été plus cruelles et plus sanglantes que les précédentes, elles ont entraîné l’immigration de groupes qui n’ont été accueillis nulle part. Une fois qu’ils ont quitté leur patrie, ils se sont retrouvés sans patrie ; une fois qu’ils ont abandonné leur Etat, ils sont devenus apatrides ; une fois qu’ils ont été privés des droits que leur humanité leur conférait, ils se sont retrouvés sans droits, la lie de la terre. Rien de ce qui était en train de se faire, quel que fût le nombre de gens qui en connaissaient et qui en prédisaient les conséquences, ne peut être défait ou évité. Le moindre événement a pris l’inéluctabilité d’un jugement dernier, jugement qui ne serait l’œuvre ni de Dieu ni du diable, mais ressemblerait plutôt à l’expression de quelque irrémédiable et stupide fatalité.»

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:36

Après la Première Guerre mondiale, la Société des nations avait élaboré des mécanismes de protection des minorités par des traités dûment ratifiés par les nouveaux pays d’Europe centrale et orientale qui garantissaient des droits fondamentaux à toute la population, y compris les minorités. La Société des nations avait aussi créé le passeport Nansen en 1922 pour trouver une solution devant l’émergence d’une nouvelle catégorie de personnes, les apatrides : les Arméniens fuyant les persécutions, les Russes déchus de leur nationalité par Lénine qui le premier utilisa l’arme de la dénaturalisation massive, les Espagnols fuyant les forces franquistes, juifs déchus aussi de leur citoyenneté allemande, et d’autres… Cela n’a pas empêché «l’irrémédiable et stupide fatalité» de se produire.

Ces dernières décennies, les Nations unies et l’Europe ont pris moult engagements qui sont aujourd’hui profondément mis à mal. Les accords de Dublin II, qui prévoyaient que les réfugiés devaient déposer une demande d’asile dans le premier Etat membre de l’espace Schengen dans lequel ils arriveraient, se sont avérés caducs devant l’arrivée d’un demi-million de personnes fuyant la guerre. Le principe du droit d’asile est remis en question par certains Etats qui ne veulent pas de réfugiés originaires du Proche-Orient, ou seulement quelques-uns, pour autant qu’ils soient chrétiens. Le principe de la responsabilité de protéger, solennellement entériné par les Etats en 2005, est resté lettre morte, en dépit de quelque 250 000 morts dans le conflit syrien, dont l’écrasante majorité sont des civils.

L’Europe est au pied du mur : elle doit aujourd’hui relever le défi de protection des plus vulnérables, ce dont elle fut incapable dans les années 30.



http://www.liberation.fr/debats/2015/12 ... le_1418674
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:39

http://www.monde-diplomatique.fr/2003/08/


Août 2003

Le meilleur des mondes selon Washington
Noam Chomsky • pages 1, 8 et 9 Aperçu
La guerre d’Irak n’est pas finie. Petit à petit, les « mensonges d’Etat » des dirigeants de la « coalition » sont révélés au public. Et le Conseil de gouvernement instauré par l’administration que dirige M. Paul Bremer semble bien incapable de sortir le pays du chaos. →
Éditorial
Surveillance totale
Ignacio Ramonet • page 1
« Dans le passé, aucun gouvernement n’avait eu le pouvoir de maintenir ses citoyens sous une surveillance constante. Maintenant, la Police de la pensée surveillait tout le monde, (...)


sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:43

Comme à Ciudad Juárez, ville frontière du nord du Mexique, jumelle d’El Paso (Texas), les gros bwana du PCT, ces adeptes du Ku klux Klan azembistes sont coupables de cela ; les tueries rituelles des femmes en lien avec le Congo-Brazzaville et ses alliés !


http://www.monde-diplomatique.fr/2003/0 ... GUEZ/10315

Tueurs de femmes à Ciudad Juárez

C’est peut-être l’affaire la plus abominable de l’histoire criminelle de tous les temps. A Ciudad Juárez, ville frontière du nord du Mexique, jumelle d’El Paso (Texas), plus de 300 femmes ont été assassinées selon un rituel immuable : enlèvement, torture, sévices sexuels, mutilations, strangulation. Depuis dix ans, au rythme moyen de deux cadavres par mois, des corps de femmes, d’adolescentes et de fillettes, nus, meurtris, défigurés, sont découverts dans les faubourgs de la ville maudite. Les enquêteurs les plus sérieux pensent qu’il s’agit de l’œuvre de deux « tueurs en série » psychopathes. Mais qui demeurent introuvables…

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:45

Est-il possible de définir une mort sociale pour les sujets en situation d’exclusion, de marginalisation ou de privation de leurs moyens physiques et/ou intellectuels ? Quels critères peuvent en ce cas être appliqués : anthropologiques, sociologiques, biologiques ? Quelles peuvent être les conséquences de ce statut de mort sociale pour le praticien en termes d’éthique des pratiques de soin et de recherche biomédicale ?


http://www.em-consulte.com/en/article/1020954
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:48

La peine après la peine
Le syndrome du sorti de prison
Loup Noali

Parce que la prison ne se limite pas, loin s’en faut, à la privation de liberté, la libération du prisonnier met fin à la sanction mais non au châtiment. Il existe ainsi une peine après la peine pouvant s’étendre sur le très long terme, voire à vie. Notre réflexion qui s’appuie sur une expérience prolongée de l’enfermement et de la vie après la peine, propose une analyse des retombées psychiques et comportementales de l’incarcération, celles d’un état de stress post-traumatique (ESPT) consécutif à l’incarcération. Il est non seulement déterminé par de gros chocs carcéraux et un mode de vie profondément dénormalisant mais également par une forte stigmatisation et, en interaction étroite, une conscience coupable souvent vive et répandue. L’article en décrit les conséquences collatérales, tant pour les proches des anciens condamnés que pour la communauté, mais aussi divers modes de coping qui visent à atténuer les blessures psychiques et leurs effets désinsérants.





Non seulement des milliers de gens se sont retrouvés en prison à cause de tocards de la politique escrocs comme ce Ngouelondélé et ses agents, tels, OKoko l'escroc proxénète, et les Ngouabi, n'en parlons même pas (nombreuses plaintes pour escroquerie) mais en plus ruinés !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:52

https://champpenal.revues.org/9314

La conscience coupable
Il peut bien suffire en effet pour déclencher cette stigmatisation sociale que l’auteur d’un acte condamnable ait été surpris et dévoilé publiquement.
À la limite, la condamnation n’est pas toujours une condition indispensable à l’imposition du stigmate
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:53

Mokili mabé !



Plan
Introduction
I - La subjectivité inhérente à l’auto-ethnographie
1) Des motivations exclusivement personnelles à l’origine
1.1. L’évasion par le haut
1.1.1. L’évasion mentale
1.1.2. Un effet cathartique
1.2. La quête d’objectivité
1.3. La valorisation de soi
2) Des difficultés et des moyens pour tenter d’y remédier
2.1. Les difficultés
2.2. Des objectifs et des moyens
II - Difficultés tenant au statut de prisonnier-enquêteur
1) Du côté de l’administration pénitentiaire
2) Du côté du milieu carcéral
Conclusion

Ce travail reprend partiellement en l’approfondissant le thème d’une communication non publiée sur le regard du dedans en prison faite en novembre 2013 au Centre d’Histoire Sociale (CHS) du XXe siècle, Séminaire Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines (Panthéon-Sorbonne, université de Paris I).



https://champpenal.revues.org/9330
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 1:57

l’intellectualisation du vécu douloureux s’ouvrait en quelque sorte une porte de salut, à l’instar de celle que peut encore offrir l’écriture, autre moyen auquel tente de recourir à un moment ou un autre le prisonnier pour conjurer le sort et chasser les démons dans l’espoir qu’un jour les fantômes s’assoupissent
https://champpenal.revues.org/9330#tocto4n2
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 2:00

Syndrome de Caïn : la mort sociale comme maladie chronique
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 2:03

https://www.oummi-materne.com/mise-a-le ... -time-out/


Mise à l’écart temporaire « time out »
En tant que parents nous souhaitons le meilleur pour nos enfants. Nous nous remettons en question en nous informant sur tout un tas de sujets. Nous pensons parfois trouver des alternatives mais celles-ci sont elles toujours meilleures ? J’ai moi-même cru que le « time out » serait une bonne alternative….

Les enfants font totalement confiance à leurs parents. On entend souvent nos petits s’exprimer sur un « incident » intervenu à l’école, ou dans un autre contexte mais rarement sur une punition donnée par les parents.


sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: les enfants du PCT de Marien Ngouabi

Message par sycie l'impérative » Ven 02 Juin, 17 2:05

mise à l'écart du père

http://forum-juridique.net-iris.fr/pers ... -pere.html

Je ressens de plus en plus d’agressivité envers moi, n’ai que très peu de liberté décisionnelle, ma famille et mes amis ne sont pas les bienvenus (celà vire à la paranoia), la belle mère s’empresse d’acheter à tout va des vêtements et équipements divers, et je dois la voir aujourd’hui s’investir dans la garde de mon enfant (alors même que je peux le récupérer à la sortie de la nounou mais on ne me laisse pas le choix). Plus que des craintes, c'est de la peur qu'elle m'inspire tellement elle peut être agressive et manipulatrice.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

PrécédentSuivant

Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 18 invité(s)
cron