L'empire Hima-Tutsi fondé sur une ascendance juive... mythe?

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

L'empire Hima-Tutsi fondé sur une ascendance juive... mythe?

Message par Yazol » Mer 27 Avr, 05 4:21

Lecture proposée par Ikubi Kubi
Ainsi naissait Hima-Tutsi...
Erik Kennes,CEDAF

Au nez et à la barbe des Zaïrois...!

I) LA JUDAISATION DES TUTSIS: IDENTITÉ OU STRATÉGIE DE CONQUÊTE.

Bruxelles (BELGIQUE) le 18 avril mars, 2000 (GLAC). Depuis un certain temps, une nouvelle identification sociale est née chez les tutsi du Rwanda, du Burundi et de l'Ouganda. La réclamation d'une l'identité juive, les tutsi hébreux' ( Israéliens, peuple de Dieu, peuple saint etc. ) fait certainement son bonhomme de chemin et de façon non hasardeuse. Elle coïnciderait avec les causes et engins des guerres qui bouleversent la région de grands-lacs africains. Au regard simpliste, cette idée renvoie a la méfiance.

A l'observation minutieuse, elle suscite une série de questions fondamentales aux malheurs de l'Afrique centrale. A la lumière des révélations récentes du journal canadien 'National Post', sur les vrais déclencheurs du génocide rwandais, qui pourtant ont été couverts pendant plus de deux ans par l'ONU, la conspiration internationale de Kagame dans la guerre en Afrique centrale ne fait plus de doute. Pour les présidents rwandais, burundals et ougandais, tous les moyens sont bons pour conquérir le cour de l'Afrique.
Le processus de la judaïsation des tutsis par rapport aux guerres qui secouent la région des grands-lacs africains en est une. Presque deux ans après le renversement de la dictature de Mobutu au Congo, quatre ans après l'assassinat de Melchior Ndadaye au Burundi, quatre ans après l'assassinat du président Juvenal HABYARIMANA, comme au hasard, "Jerusalem Post" dans son édition du 23 novembre 1998 déclarait officiellement pour la première fois ce qui circulait en rumeur depuis un certain temps: " Nous lançons un appel a Israël et a la Communauté Internationale pour condamner et prendre des actions contre toute violence anti-israélite perpétrée par les non-israeliens a travers l'Afrique, y compris plus de 500 000 Tutsi- Hébreux Israéliens au Rwanda". Cette révélation allait donner un autre aspect certainement moins apparent mais très important a la crise qui secoue l'Afrique centrale et en particulier le Congo.

Mardi 11 mai 1999, le journal canadien National Post publiait a la page 17, un grand article article sur les Lemba, un autre peuple noir, qui allègue certifier après analyses que selon les gênes sanguins qui déterminent l'hérédité, les Lemba seraient des juifs noirs descendants de Aron.
L'article cite David B. Goldstein, un juif, généticien a Oxford (Angleterre): 'Le problème est qu'il y a eu des mixages avec les populations ôtes, ce qui a obscurci leur ascendance'. Cette façon de définir les termes 'mixage' et population ôte' a une connotation raciste. Car pour lui, certains ancêtres sont des vrais ancêtres et d'autres ne le sont pas.

II) UNE CONFERENCE DANS LA CONFIDENTIALITE

Dimanche 10 octobre 1999, une réunion est annoncée a Bruxelles dans la plus grande discrétion: c'est la conférence de Havila. Le lieu amenage pour la conférence est le prestigieux Centre de Séminaires de l'Hôtel «Mercure» situe en 'bordure du cadre exquis du Parc de Lauzelle, dans le Brabant Wallon belge' . Pour bien et rapidement situer le lecteur, mentionnons que 'Havila' est le mot attribue a la région des grands-lacs par ce mouvement de la judaïsation des tutsis. La conférence 'inaugurale des activités académiques de l'Institut de Havila' s'annonce par la judaïsation de tous les tutsi: 'Sous le signe des armoiries hébraïques de Havila: l'Etoile de David, caractéristique des États modernes d'Israël et du Burundi; les Tambours de Salomon dont les Souverains shebatiques de Havila sont les gardiens, autour des Sources les plus méridionales du Fleuve sacre des Pharaons (le Pishon biblique ou Nil); un fragment des Hassarad Hadivarim (les Dix commandements de Moise) qui sont la marque de l'Alliance mosaïque et la figuration de la «mémoire perdue» des peuples hébraïques de Havila'.

III) L'INSTITUT DE HAVILA

Un 'Institut des GRANDS-LACS' existe depuis un certain temps et regroupe dans la plus grande discrétion les grands intellectuels tutsis a travers le monde. Dans les milieux tutsis, il s'appelle 'Institut de Havila' et 'rassemble pas moins de sept centres de Recherche, d'Intervention et de Rayonnement, implantés sur presque tous les continents'. Ces centres ont l'objectif commun de restituer et de faire revivre la «mémoire perdue» des douze codes hébraïques qui ont caractérisé, depuis des millénaires, la civilisation des peuples kushitiques de l'Abyssinie Méridionale (Rwanda, Burundi, Buha, Ankole, Buhavu, etc.) et gardiens des Mines du Roi Salomon'.

Chacun de sept centre de l'institut de Havila a sa mission. Selon l'importance de sept centre de l'institut de Havila, mentionnons:

1) Le Centre «GEDEON»: 'observatoire de la situation sécuritaire et stratégique des peuples shébatiques de Havila c Il fait régulièrement rapport a l'Institut afin que les membres de Havila s'habituent a avoir les pieds sur terre c d'avoir l'oil rive sur les contradictions de l'histoire présente, faites de crises transitionnelles, d'affrontements armes c'

2) «Le Centre «ROI SALOMON», s'occupe de l'Analyse économique et financière dans Havila. 'Comme par hasard, devons-nous rappeler des expressions véhiculées par les promoteurs de cette conquête en Afrique centrale: "Mines du roi Salomon" (le Kivu), les 'Pipelines du Roi Salomon' (projet en cours avec le gouvernement Kabila pour offrir l'eau du Fleuve Congo a Israël) . En essence, comme pour le cas du nom "Mulenge" dans la guerre actuelle qui a commence au Kivu, la mission que se donne 'le Centre Roi Salomon' de l'Institut Havila, soulève la curiosité de savoir ce qui restera aux Congolais en tant que peuple.

3) Centre «HAKIM» rassemble des spécialistes en Médecine, en sciences naturelles, en Écologie, charges d'étudier les conditions Ecosystemiques dans lesquelles ont émerge les civilisations anciennes de Havila, le mode de vie et d'alimentation des peuples de Havila, qui en ont fait dans le temps des peuples de centenaires, comme les caucasiens.

4) Le Centre «MULENGE» a la mission de maîtriser ce qu'on appelle les Nouvelles Technologies de Communication; il doit rassembler la documentation, les pièces d'archives, relatives a Havila, mais aussi publier, dans les Annales de Havila des dossiers documentaires sur toute question jugée cruciale par la direction de l'Institut. Le Centre d'«ISHMGO», qui appuie <MULENGE>, s'occupe notamment des questions logistiques ; il est charge entre autres de collecter des pièces de Musée caractéristiques des peuples anciens de Havila, d'organiser des manifestations culturelles et folkloriques spécifiques aux civilisations de Havila, de faire fonctionner la «Fabrique d'Ishango» au sein de laquelle des artisans spécialises reconstituent l'art et l'artisanat salomonique de Havila

5) Le Centre «TECHOUVHAH» s'occupe de la connexion mémorielle des peuples shébatiques du Nil Blanc : Havila (GRANDS-LACS) et du Nil Bleu : Guihon (Éthiopie, Somalie, Érythrée, Ogaden, Ghana, Nigeria), etc.

6) Le Centre «SACEGA»: Souvenir de l'institution du bâton de justice et de gouvernement dans Havila. En Kirundi ce bâton "Intahe" rappelle "la déconnection physique et mémorielle des peuples de Havila par rapport a la mémoire de l'antique Israël, dont ils gardent néanmoins les codes salomoniques et mosaïques, coules dans des traditions multimillénaires, jusqu'ici épargnées de toute tentative de décodage systématique".

7) Le Centre «BILKIS-REINE DE SABA» qui avait organise cette conférence, est charge de l'Analyse et de l'Intervention politique et diplomatique pour les questions relatives au destin des peuples de Havila;

Pour les tutsis, la prophétie a ses caractéristiques: pas le retour historique vers Israël 'mais le retour vers l' Israël prophétique c que figure la «Techouvha», c l'espérance de la réunification des "Tribus perdues d'Israël " qui est l'espérance mystique centrale du peuple d'Israël, disperse aux quatre coins de la terre, depuis la destruction du premier Temple et la déportation a Babylone (-586) qui marque la dispersion dans les Nations'.

Les sources de GRANDS-LACS Confidentiel indiquent que les grands intellectuels tutsis ont célèbre le 'troisième millénaire', par 'la réunification physique des tribus perdues de Havila, de Guihon et du Fouta Djalon' . Une 'gigantesque festival' était tenue pendant 10 jours (du dimanche 24 octobre au mardi 2 novembre 1999) a AGULERI dans l'Igboland (au Nigeria). Période conforme à la fête juive de la sortie de l'esclavage d'Égypte.

IV) LES ORGANISATEURS

Retenons quelques noms: l'-African Hebrew Organisation', la 'King Solomon Sephardic Federation (KSSF) ' et la diaspora juive rassemblée dans le 'Groupe industriel RIVKIN TECHNOLOGY'


V) LA BIBLE, LES MYTHES ET LES FAUSSES PROPHETIES

Vendredi le 18 septembre 1998 dans un article 'L'or du Kivu, engin cache du conflit en RDC', Agence France resse écrivait: 'Une légende vivace dans l'est congolais situe les mines d'or du roi Salomon dans cette zone' (Kivu), territoire qui alors était et qui reste encore sous le contrôle jaloux de Paul Kagame, le président rwandais de facto. Aujourd'hui comme alors, le pillage de l'or du Kivu battait son plein.

Une autre version veut que ceux qui appuient les tutsis dans la guerre de conquête au Congo-expliquent l'invasion actuelle au Congo par la bible. A la conférence de Havila, quelques versets bibliques sont lus: le livre d'Exode 4, 17; 17, 5; 3,10; 3, 16-20 et 17, 5-7.

Selon eux, 'la guerre actuelle de conquête tutsie dans la région de grands-lacs, 'HAVILA', et surtout au Congo est 'un fait prophétique, une volonté de Dieu d'Israël '. Et pour preuve disent-ils le livre biblique d'Esaie, chapitre 18, verset 1-2 est leur appui. Ici on parle des 'peuples de grande tailles' (les tutsis) qui hériteraient le pays situe entre deux fleuves au sud de l'Éthiopie (le Congo) . Cette région serait donc l'actuelle région des grands-lacs africains ou simplement en termes tutsis- hébreux: 'la terre sacrée de havila', 'la mémoire perdue de douze codes hebraïques des peuples kushites de l'Abyssinie Méridionale (Rwanda, Burundi, Buha, Ankole,Buhavu, etc.)'

VI) UN NOM NOUVEAU, L'EMPIRE HIMA-TUTSI

Selon un document confidentiel parvenue a GRANDS-LACS Confidentiel (Glac), les ambitions d'un empire hima sont plus reelles que nos lecteurs ne peuvent s'imaginer. La région de grands-lacs a une nouvelle appellation:
'HAVILA', 'la terre sacree de Havila' ou 'la memoire perdue de douze codes hebraiques des peuples kushites de l'Abyssinie Meridionale (Rwanda, Burundi, Buha,Ankole, Buhavu, etc.) Geographiquement, partant de cette derniere citation, la terre sacree de Havila se dessine comme suit; - Rwanda: l'actuel Rwanda,pays de mille collines avec capitale Kigali, - Burundi: capitale Bujumbura, - Buha: du nom Baha ou Muha (au singulier); peuple de la Tanzanieoccidentale. Par extension, Buha designe la Tanzanie. - Ankole: region de l'ouganda occidental habite majoritairement par les Banyankole, tribu a laquelle le President Museveni s'identifie par trichement. - Buhavu: Region habitee par les Bahavu c'est-a-dire l'actuelle region du Kivu de la Republique democratique du Congo. Le nom du chef-lieu du Sud-Kivu, 'Bukavu' serait une deformation du mot Buhavu.
L'Empire des 'tutsis-hebreux', 'la terre sacree de Havila' (la region des grands-Lacs africains) englobera donc les pays suivants: Rwanda, Burundi, Buha (Tanzanie), Ankole (Uganda), Buhavu (Kivu, province orientale du Congo), etc.

VII) LES TENORS DE LA CONFERENCE

Que le lecteur se démystifie de la légèreté de cet empire hima-tutsi. Pour fait, les maîtres a penser de cet empire sont des personnes hautement instruites qui ont tisse des relations avec certains groupes juifs et plusieurs partenaire occidentaux qui leur permettront de réaliser leur projet au prix des richesses abondantes dont regorgent ces États.

A titre d'exemple, nos sources indiquent que depuis la prise de Kindu en RD Congo, en octobre 1999, Paul Kagame a exporte au Rwanda "950 tonnes de cassitérite traitée en laboratoires, 280 tonnes de colombo-tantalite (pillées a la SOMINKI), 11000 tonnes de mais, 4500 fûts d'huile de palme; de quoi se nourrir suffisamment, consolider les alliances et acheter des nouvelles armes pour massacrer les Congolais".

Parmi les grands ténors de l'Institut de Havila citons entre autre:

1. Jean BWEJERI: " Professeur, universitaire de haut vol, connu dans le monde de l'enseignement et de la recherche depuis une . quinzaine d'années. Forme a l'École de la Nouvelle Linguistique qui a revêtu les formes de la Pragmatique linguistique, de l'Analyse du Discours et de la Nouvelle Communication, il consacre actuellement le maximum de son temps et de ses compétences a la recherche post-universitaire orientée vers la trans-disciplinarite en sciences humaines, ratissant d'une traite les champs de la critique littéraire et textuelle, de la Nouvelle Linguistique, de l'Analyse du Discours, de l'Histoire ancienne et moderne, de l'Anthropologie africaine, de l'Analyse sociologique et politique, de l'épistémologie contemporaine des sciences sociales, des études bibliques, de la philosophie générale et africaine.

2. Maître Matthias NIYONZIMA: " Avocat au Barreau de Bruxelles. Docteur en Droit de la KUL et Lauréat de la prestigieuse Académie de Droit International de La Haye, ce brillant avocat enseigne actuellement a l'Université de Nantes. Il est spécialiste des questions relatives au Droit Africain Compare, au Droit des Affaires et au Droit du Commerce International.

3. Capitaine CIRAMUNDA Richard-Delvaux: Coordonnateur du Centre GÉDÉON pour la Stratégie et la Défense dans Havila. " Ce jeune officier est spécialiste en Criminologie et en Études de stratégie militaire. Il a obtenu ses diplômes universitaires et militaires a l'École Royale Militaire de Bruxelles et a choisi de mettre ses capacités d'analyse et d'engagement a la disposition de l'Institut de Havila, qui a urgemment besoin de comprendre et de faire comprendre au monde International ce qui se passe sur le terrain, en termes de stratégies géopolitiques et d'opérations militaires.

4. Monsieur Gaspard KIROMBO: Coordonnateur duCentre MULENGE>- " Lauréat de la Faculté des Sciences Politiques et Sociales de l'UCL, et diplôme des Sciences Religieuses de la même Université, Monsieur KIROMBO avait accepte d'être Modérateur de cette
Conférence inaugurale

5. Le même document confidentiel, mentionne aussi 'la diaspora juive rassemblée dans le Groupe industriel RIVKIN TECHNOLOGY' D'autres sources nous indiquent que parmi les conseillers stratégiques pour l'implémentation de l'empire Havila, on retrouve des personnalises comme Kimenyi Alexandre (Professeur, americain d'origine tutsi-rwandaise), Deogratias Bugera (ancien réfugié rwandais au Congo passe pour un munyamulenge), Bizimana Karahamuheto (cousin de Kagame, originaire du Rwanda, un autre munyamulenge, Jerome Gapangwa Nteziryayo (Eveque d'Uvira, Docteur en Histoire Ecclesiastique) et quelques hommes d'affaires tutsis.

VIII) LES FAITS DE LA GUERRE

Le prestigieux journal tanzanien 'Daily Mail', dans son édition du 14 janvier 1999 sous le titre de 'George Bush, Museveni own shares in Congo mines' publiait un article dans lequel il pointait du doigt un ancien général de l'armée israélienne David Agmon comme l'un des hommes qui pillent les minerais congolais dans le territoire congolais occupe par le Rwanda. Les sources fiables ont indique a GRANDS-LACS Confidentiel que les armes qui ruinent le Congo viennent de la Roumanie, des États-Unis et d' Israël. Elles sont envoye au Rwanda et a l'Ouganda sous prétexte de coopération bilatérale militaire' avant d'être acheminées au Congo par le Rwanda ou l'Ouganda. Les mêmes sources indiquent que certains dignitaires du gouvernement israélien fournissent a Museveni et Kagame. Panafrican News Agency (PANA) dans un article date du 27 janvier 2000 venait encore renforcer ce qui était alors repris comme légende par AFP. Annonçant un projet consistant a drainer l'eau du fleuve Congo pour l'offrir gratuitement aux Israéliens, PANA révèleque le projet prendrait le même nom juif qui véhiculait les mythes des minerais au Kivu. Le projet de l'eau du fleuve Congo s'appellerai : 'les pipelines de Salomon'.

Ce projet ambitieux mettant ensemble certains congolais de la diaspora et des hommes d'affaires américains est une affaire qui ne convainc que les initiateurs. A la lumière des origines de la guerre actuelle au Congo et les conséquences sur sa population, est-il inapproprié que quelques ministres du gouvernement en guerre, décident sans consulter la population, d'une question aussi capitale et importante que l'eau du fleuve Congo, question qui implique toute la vie d'une nation pendant plusieurs générations à venir

En toute bonne foi, le Congo n'a pas vraiment de spécialistes environnementaux. et hydrologues qui peuvent démontrer hors de tout doute que le projet 'Solomon Pipeline' n'aura pas d'impact sur leCongo dans les générations futures. Par contre, ceux qui en profiteront n'auront pas de peine a faire avaler aux Congolais qu'il n'y aura aucun danger ou impact environnemental. Dans les pays organises, une question comme celle de 'Salomon Pipeline' aurait nécessite un referendum pour recueillir l'opinion populaire.

Au bureau de Westrac (la compagnie du projet 'Salomon Pipeline'), on se contente d'expliquer cela avec une xtrême légère simplicisante: 'C'est !'eau qui va ramener la paix' au Congo (car Salomon signifierait paix). C'est un projet qui va transformer le Congo, moins ue ne l'ont fait ses fils et filles pendant 40 ans passes; avec la constructions des 'églises, mosquées, ôpitaux, stationnements, parcs, logement, centrescommerciaux et des écoles'.

IX) CONNECTION AUX MEDIAS BELGES

Au lendemain de la conférence de Havila, les connections tutsies belges font diffuser par 'coïncidence historique' a la chaîne culturelle francophone «Club RTL» le célèbre long métrage d'Andrew COMPTON et Bennett MARTON consacre aux Batutsi de Havila, sous le titre évocateur : « Les Mines du Roi Salomon ». Avec Havila 'tout n'est pas fini', ' quelque chose de nouveau commence', un réseau qui tisse des connivences avec les Américains, les> Juifs, les Belges etc. pour disloquer le Congo et mieux dominer la région de grands-lacs africains.
Le président Kabila avait tout compris quand il avertissait d'avance les Congolais que la guerre va 'trop durer'.

Erik Kennes,CEDAF - Afrika Instituut Africa Museum
Proposé par Ikubi Kubi
[email protected]
Yazol
Doyen du forum
 
Message(s) : 366
Inscription : Mar 22 Fév, 05 10:49

lien pour ce message

Message par Yazol » Mer 27 Avr, 05 7:45

Yazol
Doyen du forum
 
Message(s) : 366
Inscription : Mar 22 Fév, 05 10:49

Message par Hannibal » Mer 27 Avr, 05 8:05

Salut Yazol,

Je ne voudrais pas donner dans la paranoïa. Mais les infos que tu viens de donner reposent en partie sur la réalité. Encore une fois, le Peuple africain se trompe et se fourvoit dans les ruses de l'Histoire des autres.

Rappelant que dans les années 50 lors de la création de l'Etat d'Israel, selon les saintes écritures, l'Ouganda était parmi les zones proposées pour implanter ce nouvel Etat. Mais cette hypothèse fut écartée.

Les délires sur les Tribus perdues sont tout sauf quelque chose de sérieux. C'est comme si l'Ethiopie qui a dominé l'ensemble de l'Arabie saoudite, se mettait a exigé son droit sur ce pays ? Et là encore, c'est une réalité.

Mais ce qui se passe avec les tribus que les Israéliens trouvent partout dès qu'un Peuple a eu un passé douleureux fait de massacre ou génocide, c'est de la politique pure et simple.

Israel cherche a perpétué l'image d'un Etat victime dont elle a jouit depuis fort longtemps ce qui expliquait les excuses qu'on lui faisait chaque fois qu'elle violait les resolutions de l'ONU.

A part les Etats-Unis, Israel se sent depuis une décennie presque isolé, et devient dans l'imaginaire un Etat oppresseur. Pour sortir de cet isolement, elle cherche partout les alliances avec les Peuples victimes et surtout aussi des alliés politiques quitte à trouver à cela des raisons pseudo-scientiques ou Bibliques.

Dans la vie réelle, nous commémorions ensemble avec la communaité rwandaise (tutsi et hutu) de ma ville, le génocide rwanda au mois d'avril.

Mais depuis quelques temps, cette communauté s'est divisée en tutsi et hutu. Les uns accusent les autres de génocidaire et autres revendiquent un génocide rwandais et non seulement tutsi.

Donc, cette année les Tusti de cette communauté ont fait leur commémoration à part et soutenus par les associations juives défendant la mémoire de la shao. Mais ce soutien vient précisement grâce à cette démarcation qualifiant de génocide tutsi et non rwandais, ce qui permet d'identifier cette filiation à l'Israel sur la Tribu perdue. Voilà, il a suffit de peu pour que le rapprochement se fasse avec la communauté juive.

Je suivais à la Télé le représentant d'une association se reclamant "sioniste", dont le responsable disait qu'ils étaient ouverts car il prépare cette année des voyages à Aushwich et au Rwanda pour leur communauté respective. Ce monsieur avait sciemment omis de dire les raisons implicites qui motivaient ce rapprochement avec les tutsi et ce au détriment de l'unité du Peuple rwandais (hutu et tutsi).

Je disais tout à l'heure, que nous, Africains tombons facilement dans les ruses de l'Histoire des autres. Hier, nous étions non-alignés, progressistes, pro-ouest (français, américains...) et pro-est(russes, chinois...).

Nous avions embrassé des conflits nés ailleurs dont nous ne maitrisons pas les enjeux. Et nous les avons payés très chers avec les dettes colossales complaisamment aoccordées et à la clé les mesures d'ajustement structurels.

L'avenir du Peuple rwandais se trouve en Afrique. Les Tutsi et les Hutu, sont des Peuples africains. Tous les travaux scientifiques sérieux sur les Peuples africains montrent leurs origines nulle par ailleurs que dans ce continent.

Les ruses de l'Histoire imaginaire de l'Israel vont à nouveau diviser les Tutsi et les Hutu, qui au lieu de reconstituer les liens cassés du fait des guerres se trompent en embrassant les causes des autres tout en affaiblissant toute la sous-région.

Les falaschas (juifs noirs) ramenés en Israel, nous savons tous les conditions dans lesquelles ils vivent.

Il est temps que l'Afrique arrête avec cette singerie idéolgique.

Panafricainement,

Hannibal
Avatar de l’utilisateur
Hannibal
Veterran
 
Message(s) : 3026
Inscription : Sam 29 Nov, 03 2:59

Message par KALMA » Sam 30 Avr, 05 11:46

Salut très cher Hannibal

En vacances sur Congopage, j’ai trouvé un texte où tu parles d’un sujet sensible avec une légèreté qui m’inquiète. Tu m’as habitué à plus de rigueur au point où je ne t’ai pas reconnu dans le texte dont les passages suivants m’intriguent :

Je ne voudrais pas donner dans la paranoïa. Mais les infos que tu viens de donner reposent en partie sur la réalité.


Paranoïa ? Mais c’est exactement ce que tu fais !

Il existe en effet des dizaines de textes qui circulent sur le royaume Havila et l’empire hima-tutsi. Tous sont plus ou moins fantaisistes, convoquant des « faits historiques » à la rigueur douteuse. J’ai eu l’occasion de discuter en 1999 avec un Tustsi des USA qui sortait de ce fameux conclave. L’impression que j’ai gardée de cette rencontre est qu’un groupe criminel était à l’œuvre sous les apparences les plus badines. Sans céder à la haine que j’étais sensé éprouver en tant que Bantou, je l’ai invité à revisiter l’histoire de la région des Grands Lacs pour essayer de comprendre les grandes manipulations dont nous étions tous victimes. Argument contre argument, j’essayais de le ramener au bon sens.
Le mythe Havila et hima-tutsi évolue à une allure incroyable. Mais s’il se répand avec tant de force, c’est parce que les leaders des 200 millions de Bantou censés lui donner du change, sont empêtrés dans ce qu’ils savent faire le mieux : danser, forniquer et se trucider à la machette et ce, des plateaux de l’Adamaoua, aux rives du Zambèze et du Limpopo. Il ne faudra pas être étonnés de voir émerger sous l’équateur africain une entité sioniste. L’or de Kilomoto serait le vrai mobile et les tutsis serviraient de marchepied. La bible-même serait invitée à témoigner que l’or de Salomon venait de là, comme si cela seul suffisait à justifier l'injustifiable. Je refuse de croire à un scénario aussi macabre, mais les développements dans la régions des Grands Lacs sont des plus inquiétants à ce sujet. L’avenir nous le dira…mais ne cédons pas à la paranoïa, regardons-nous courageusement en face.

Les délires sur les Tribus perdues sont tout sauf quelque chose de sérieux. C'est comme si l'Ethiopie qui a dominé l'ensemble de l'Arabie saoudite, se mettait a exigé son droit sur ce pays ? Et là encore, c'est une réalité.



N’oublie pas que toute l’histoire de l’humanité est une histoire de migrations. Le reste n’est que manipulations, humainement coupables.

Mais ce qui se passe avec les tribus que les Israéliens trouvent partout dès qu'un Peuple a eu un passé douleureux fait de massacre ou génocide, c'est de la politique pure et simple.



A propos, quelle est l’attitude des sionistes à l’égard des génocides arménien et khmer ?


Israel cherche a perpétué l'image d'un Etat victime dont elle a jouit depuis fort longtemps ce qui expliquait les excuses qu'on lui faisait chaque fois qu'elle violait les resolutions de l'ONU.


Il y a certes un petit groupe d’Israéliens qui prennent tout une communauté en otage. Mais n’oublie pas le mal que tu fais en enfermant ce peuple dans une prétendue victimisation qui est l’œuvre de quelques lobbies inconscients et qui sans le savoir ( ?) fabriquent les génocides de demain. Il y a une grande souffrance à se sentir visée dans son essence. Ceux qui l’éprouvent depuis des siècles ne peuvent être traités avec tant de légèreté, même lorsqu’ils se trompent de cible (circonstances atténuantes obligeant). Des 15 millions (je crois) de personnes d’ascendance israélite qui vivent à travers le monde, bien loin de la moitié vivent en Israël. Tous sont pourtant mis dans un même sac : Juifs. C’est comme si on disait que du simple fait d’être Européen, on était d’office chrétien, parce que la culture européenne serait judéo-chrétienne et gréco-romaine, parce qu’on aurait occulté les apports arabo-islamiques afro-couchitiques. On peut être Européen d’origine africaine sans être juif ni grec, pourquoi les Noirs d’Europe s’enferment-ils dans une lecture si réductrice de l’humanité pour la simple raison que quelques tarés celto-teutons les poussent dans leur dernier retranchement ?

Mais depuis quelques temps, cette communauté s'est divisée en tutsi et hutu. Les uns accusent les autres de génocidaire et autres revendiquent un génocide rwandais et non seulement tutsi.



Cela veut dire que leur unité était de façade, comme au Congo de Sassou.
La vérité, c’est qu’en 1994, il y a eu un grand génocide tutsi accompagné d’un sous-génocide de Hutus modérés, le tout suivi d’un mini-génocide hutu en terre congolaise après la prise de Kigali par le FPR. Voilà pour les faits macroscopiques. C’est cette vérité-là qu’il faut rétablir avant de passer à une quelconque réconciliation. On ne peut pas faire l’impasse sur 800.000 morts tout simplement parce qu’on vit à l’étranger, tandis que ceux qui ont vécu les traumatismes refusent de s’accepter. On finit par être rattrapé par les faits. Dans toutes les associations internationales que j'ai fréquentées depuis 1994, chaque fois qu'un tutsi apparaissait là où des Hutus nous cotoyaient, soit c'est le Tutsi qui disparaissait, soit ce sont les Hutus qui décampaient. L'inverse étant naturellement tout aussi vrai. Vous avez donc réussi un vrai miracle en faisant côtoyer ces deux communautés pendant si longtemps, peu-être tout simplement parce que la rencontre durait un petit laps de temps. Peut-être aussi s'agissait-il de métisses tutsi-hutu. Chapeau dans tous les cas et dommage que cette belle histoire se termine si mal. Espérons qu'ils se ressaisiront, mais ce n'est pas avec le genre de discours que tu avances ici que vous ferez asseoir ces frères (?) ennemis séparés par un grand Lac de sang.


Donc, cette année les Tusti de cette communauté ont fait leur commémoration à part et soutenus par les associations juives défendant la mémoire de la shao. Mais ce soutien vient précisement grâce à cette démarcation qualifiant de génocide tutsi et non rwandais, ce qui permet d'identifier cette filiation à l'Israel sur la Tribu perdue.


Où est le mal dans ça ? Vous ne pourrez jamais empêcher quelqu’un de penser qu’il est ce qu’il est ou ce qu’il veut être. La seule chose que vous pouvez faire, c’est empêcher que son nouveau statut fasse de vous son vassal. Si vous échouez à l’en empêcher, acceptez courageusement votre état transitoire jusqu’au jour où vous aurez assez de force pour renégocier de nouveaux rapports de forces.

Voilà, il a suffit de peu pour que le rapprochement se fasse avec la communauté juive.


Qu’est-ce qui empêche les Hutus de faire un rapprochement avec la Chine ? N’ont-ils pas, comme les compatriotes de Mao le nez épaté ? A défaut de Chinois, ils pourront regarder du côté des Mongols, il paraît qu’ils attendent la naissance d’un autre Gengis Khan ou Tamerlan :lol: .


Voici enfin, ce qui m’a le plus désarçonné dans ton texte :

L'avenir du Peuple rwandais se trouve en Afrique. Les Tutsi et les Hutu, sont des Peuples africains. Tous les travaux scientifiques sérieux sur les Peuples africains montrent leurs origines nulle par ailleurs que dans ce continent.


De quels travaux scientifiques parles-tu ? Les Malgaches, les Sud-Africains blancs, les Arabes du Maghreb, les Indiens mauriciens, etc, sont-ils Africains ou pas ? Si non, de quoi parles-tu quand tu signes sous le panafricanisme ?

J'espère avoir relevé quelques aspects qui contribueront à enrichir le débat. Pour le reste, mes félicitations bien tardives pour l'ingrate tâche que tu as prise de "civiliser" les Congopagiens que nous sommes. Sois rigoureux, mais n'oublie pas d'être l'ouverture par laquelle l'air frais rentre pour revigorer cet espace.
Pleins succès!!!


Kalma, le panafricaniste pour la fédération de l’Afrique des villages
KALMA
Doyen du forum
 
Message(s) : 394
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Hannibal » Dim 01 Mai, 05 12:26

Salut Frère Kalma,

C’est toujours un plaisir d’échanger avec toi.

Merci de me rappeler à plus de rigueur dans mes interventions. Surtout que mon nouveau statut me contraint à un peu plus de sérieux que d’habitude.

Avant d’aller plus loin, je vais essayer de faire une petite introduction sur la question des origines et des races que tu connais sans doute.

Rapidement car je ne voudrais pas ennuyer nos lecteurs avec une approche paléontologique trop compliquée à saisir.

Au jour d’aujourd’hui, on est à peu près sûr dans la communauté scientifique que de l’Australopithèque gracile (5 000 000 à 2 500 000 d’années), l’Homo habils (2 500 000 d’années) en passant par l’Homo erectus (1 000 0000 d’années) pour en arriver à l’Homo sapiens sapiens (150 000 à 130 000 d’années), tout ce processus s’est déroulé sur le continent africain dans les grands lacs ou encore plus au sud, mais certainement pas loin de l’équateur.

Et le processus de différenciation raciale par sélection naturelle n’a commencé que par l’arrivée de l’Homo sapiens sapiens négroïde en Europe entre 40 000 et 20 000 ans. C’est ce qu’on appelle l’Homme de Cro-magnon ou le Caucasien. Mais longtemps l’on a expliqué que l’origine de l’Humanité était polygénétique et la sapientisation s’est faite dans chaque continent afin d’expliquer ou de conforter les thèses des inégalités raciales.

Mais la science démontre le contraire, l’origine de l’Humanité est à la base d’abord mono-génétique. C’est le négroïde qui a donné naissance à l’Humanité entière. Il ne pouvait en être autrement car scientifiquement une Humanité née presque sous l’équateur est nécessairement pigmentée et négroïde ; la loi de Gloger veut que les animaux à sang chaud soient pigmentés en climat chaut et humide. Ainsi, c’est l’accouplement du négroïde et du caucasien qui donnera naissance à tous les autres rameaux tels que Jaunes ou Sémites par exemple.

Il y a eu durant toutes les périodes de l’Antiquité à la période historique, les déplacements des populations négro-africaines vers d’autres continents. A part les invasions au bord de la méditerrané de l’Egypte négro-africaine par les des Indo-européens durant la préhistoire et jusqu’à l’occupation de l’Afrique du nord par la branche Sémite des arabes pour donner le Maghreb d’aujourd’hui, aucune donnée historique et scientifique ne montre des mouvements de migration des peuples venus d’ailleurs pour peupler l’Afrique noire avant l’esclavage européen au 14-15ème siècle.

Pour faire la chute à notre débat, tous les Peuples se trouvant sur le continent (afrique-noire) avant l’esclavage précisément, sont d’origine africaine. C’est pourquoi, je disais que les Rwandais (Tutsi et Hutu compris) qui sont sur le continent bien longtemps avant l’esclavage et la colonisation, ne sauront venir d’ailleurs. Certainement fruit du brassage Nègre, mais pas des Peuples venus d’ailleurs.

KALMA a écrit :
Les délires sur les Tribus perdues sont tout sauf quelque chose de sérieux. C'est comme si l'Ethiopie qui a dominé l'ensemble de l'Arabie saoudite, se mettait a exigé son droit sur ce pays ? Et là encore, c'est une réalité.



N’oublie pas que toute l’histoire de l’humanité est une histoire de migrations. Le reste n’est que manipulations, humainement coupables.


Mon cher Kalma, j’ai essayé de te répondre plus haut déjà. Effectivement, les brassages ont toujours existé. Simplement, la manipulation humaine a commencé vraiment à faire des dégâts à partir de l’esclavage.

KALMA a écrit :
Mais ce qui se passe avec les tribus que les Israéliens trouvent partout dès qu'un Peuple a eu un passé douleureux fait de massacre ou génocide, c'est de la politique pure et simple.


A propos, quelle est l’attitude des sionistes à l’égard des génocides arménien et khmer ?



Cher Kalma, tu n'es pas sans savoir, que le Sionisme est une idéologie basée sur les textes religieux avant tout. Je te rappelle que la conférence de Durban sous l'égide l'ONU en 2001 avait condamné le Sionisme au même rang que le racisme.

Quant aux Khmer ou Arménien, si leur passé douloureux n’est pas récupéré par les sionistes, il faut chercher les raisons ailleurs. Ma tentative d’explication est la suivante. Les Khmer et les Armniens n’étant pas dans la genèse des saintes écritures car étant des rameaux de la famille humaine, arrivés un peu tardivement, ils n’intéressent pas les sionistes.

Car les Tutsi sont tous choisis comme tribu perdue parce que les saintes écritures soi-disant le justifie. D’ailleurs le sujet le dit bien :

Ces centres ont l'objectif commun de restituer et de faire revivre la «mémoire perdue» des douze codes hébraïques qui ont caractérisé, depuis des millénaires, la civilisation des peuples kushitiques de l'Abyssinie Méridionale (Rwanda, Burundi, Buha, Ankole, Buhavu, etc.) et gardiens des Mines du Roi Salomon'.


Poursuivons, tu dis :

KALMA a écrit :

Israel cherche a perpétué l'image d'un Etat victime dont elle a jouit depuis fort longtemps ce qui expliquait les excuses qu'on lui faisait chaque fois qu'elle violait les resolutions de l'ONU.


Il y a certes un petit groupe d’Israéliens qui prennent tout une communauté en otage. Mais n’oublie pas le mal que tu fais en enfermant ce peuple dans une prétendue victimisation qui est l’œuvre de quelques lobbies inconscients et qui sans le savoir ( ?) fabriquent les génocides de demain. Il y a une grande souffrance à se sentir visée dans son essence. Ceux qui l’éprouvent depuis des siècles ne peuvent être traités avec tant de légèreté, même lorsqu’ils se trompent de cible (circonstances atténuantes obligeant). Des 15 millions (je crois) de personnes d’ascendance israélite qui vivent à travers le monde, bien loin de la moitié vivent en Israël. Tous sont pourtant mis dans un même sac : Juifs. C’est comme si on disait que du simple fait d’être Européen, on était d’office chrétien, parce que la culture européenne serait judéo-chrétienne et gréco-romaine, parce qu’on aurait occulté les apports arabo-islamiques afro-couchitiques. On peut être Européen d’origine africaine sans être juif ni grec, pourquoi les Noirs d’Europe s’enferment-ils dans une lecture si réductrice de l’humanité pour la simple raison que quelques tarés celto-teutons les poussent dans leur dernier retranchement ?


Désolé et merci pour cette remarque.
Mais regardes bien, dans mon texte je ne parle je Juifs que concernant les Falashas. Sinon, partout j’ai parlé de l’Israel mais comme Etat et non Peuple. Effectivement, les sionistes représentent un petit groupe et il n’est pas dans mon intention d’entretenir un amalgame sur ce point.

KALMA a écrit :

Donc, cette année les Tusti de cette communauté ont fait leur commémoration à part et soutenus par les associations juives défendant la mémoire de la shao. Mais ce soutien vient précisement grâce à cette démarcation qualifiant de génocide tutsi et non rwandais, ce qui permet d'identifier cette filiation à l'Israel sur la Tribu perdue.


Où est le mal dans ça ? Vous ne pourrez jamais empêcher quelqu’un de penser qu’il est ce qu’il est ou ce qu’il veut être. La seule chose que vous pouvez faire, c’est empêcher que son nouveau statut fasse de vous son vassal. Si vous échouez à l’en empêcher, acceptez courageusement votre état transitoire jusqu’au jour où vous aurez assez de force pour renégocier de nouveaux rapports de forces.

Voilà, il a suffit de peu pour que le rapprochement se fasse avec la communauté juive.


Qu’est-ce qui empêche les Hutus de faire un rapprochement avec la Chine ? N’ont-ils pas, comme les compatriotes de Mao le nez épaté ? A défaut de Chinois, ils pourront regarder du côté des Mongols, il paraît qu’ils attendent la naissance d’un autre Gengis Khan ou Tamerlan :lol: .


Mon Cher Kalma, pour avoir échangé avec toi, je sais que tu es partisan de la promotion de l’individu sur la communauté. Je résume. Et cela ne m’étonne pas que tu réagisses ainsi face à la séparation des Tutsi et des Hutu.

Ma conception panafricaine ne force aucun Peuple à vivre avec l’autre. Non. Et le projet collectif que je défends n’est pas en contradiction avec la protection de l’individu. Sous d’autres cieux, on a bien réussi à accumuler le projet collectif et la protection des individus. Aux Etats-Unis d’ès l’aube de sa création, pas sans mal c’est vrai, on a fait ce choix de se regrouper. Mais pour autant dans ce mastodonte Etat, les intérêts individuels sont aussi respectés.

C’est pourquoi, permets-moi, d’avoir mal quand je vois les Hutu et les Tutsi, comme les congolais ou d’autres Peuples africains, malgré les malheurs qui leur sont arrivés de se diviser ainsi.

Mon projet collectif à l’ambition de rassembler tout ce monde dans la diversité. Les exemples aboutis ou encore de construction sont légion.

KALMA a écrit : Voici enfin, ce qui m’a le plus désarçonné dans ton texte :

L'avenir du Peuple rwandais se trouve en Afrique. Les Tutsi et les Hutu, sont des Peuples africains. Tous les travaux scientifiques sérieux sur les Peuples africains montrent leurs origines nulle par ailleurs que dans ce continent.


De quels travaux scientifiques parles-tu ? Les Malgaches, les Sud-Africains blancs, les Arabes du Maghreb, les Indiens mauriciens, etc, sont-ils Africains ou pas ? Si non, de quoi parles-tu quand tu signes sous le panafricanisme ?


Oui, cher Kalma plus haut j’ai essayé de montrer que les Tutsi et les Hutu ont leurs origines sur ce continent. Inutile de faire la litanie ici des travaux scientifiques sur cette question pour le démontrer.

Les Malgaches, les Sud-Africains blancs, les Arabes du Maghreb, les Indiens mauriciens, etc, sont-ils Africains ou pas ? Mais évidemment, ils le sont, je ne leur dénie pas l’africanité. Mais tu en conviens avec moi, que c’est à peine depuis le 15ème s. à partir de l’esclavage et la colonisation de peuplement qu’ils sont sur ce continent contrairement aux Tutsi et Hutu (à part les Arabes du maghreb bien sûr dont j'ai parlé plus haut) ? Et cela ne leur enlève justement rien de leur africanité s’ils en ont la culture et surtout s’ils la défendent.

Quand je signe sous le « Panafricainesme », cela représente pour moi un signe de ralliement. Justement si les Malgaches, les Sud-Africains blancs, les Arabes du Maghreb, les Indiens mauriciens…, ils devraient se reconnaître. Car cette signature, ne veut pas dire exclusion. Ca traduit l’attachement à un projet Politique, Culturel, Social et Economique pour tous les africains. A ne pas confondre avec la « Panégrisme ».

KALMA a écrit :
J'espère avoir relevé quelques aspects qui contribueront à enrichir le débat. Pour le reste, mes félicitations bien tardives pour l'ingrate tâche que tu as prise de "civiliser" les Congopagiens que nous sommes. Sois rigoureux, mais n'oublie pas d'être l'ouverture par laquelle l'air frais rentre pour revigorer cet espace.
Pleins succès!!!
Kalma, le panafricaniste pour la fédération de l’Afrique des villages


Merci pour les conseils, cher Kalma. Je vais essayer de les observer pour le bien cet espace.
Aussi, je voulais en profiter pour te dire un mot sur les réformes intervenues sur congopage ces derniers jours. Car j’ai lu sur l’autre forum tes inquiétudes sur les nouvelles orientations. Si j’ai mal lu, il serait bon tu puisse combler cette méprise.

Mon Cher Kalma, cet espace a connu des dérives jamais égalées. Mettant en danger la vie privée de certains, des appels à la haine, des divulgations des infos perso…

Le webmaster, le chef de l’équipe des modérateurs, en était arrivé à se demander s’il ne fallait pas fermer purement et simplement les forum de congopage. Tu conviendrais que cela aurait été très dommageable pour tous ceux qui viennent ici et pour l’enrichissement que cela nous apporte tous. Ainsi, nous avons été obligé d’adopter une charte additive afin d’éviter cette décision malheureuse.

Il n’y a aucune volonté d’encourager la langue de bois ici, mais plutôt la promotion d’un discours politique responsable. D’où cette nouvelle Charte que j’espère que tu as lu.

Bien à toi !

Panafricainement,

Hannibal, panafricain pour la fédération de l’Afrique des villes.
(c’est de l’humour, tu l’auras compris)
Avatar de l’utilisateur
Hannibal
Veterran
 
Message(s) : 3026
Inscription : Sam 29 Nov, 03 2:59


Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Google Adsense [Bot] et 7 invité(s)