Fuir Brazzaville

Libre d'accès et ouvert à tous sujets de discussion.

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Dim 06 Nov, 11 8:42

Lu pour vous...
Hausse des d’accidents vasculaires cérébraux au Congo 05/11/2011

Selon les statistiques du ministère de la santé et de la population, le nombre d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) a augmenté ces quatre dernières années en République que Congo, passant de 257 en 2006 à 412 cas en 2010. Cette augmentation est due, entre autres, au vieillissement de la population et à la prévalence élevée des facteurs de risques vasculaires, tels que l'hypertension artérielle et le diabète. Les AVC représentent 53% des admissions au service de neurologie du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville.

1.Posté par ZAZA le 05/11/2011 12:07

L'évolution des AVC en Afrique en général et au Congo en particulier, résulte de plusieurs facteurs, parmi lesquels, la nourriture. Nous ne consommons pas les produits de chez nous, naturel, mais au contraire, des produits surgelés, de très mauvaise qualité, le suivi médical est aussi une faille.


En outre, la population n'est pas très avertie face à cette pathologie, qui jadis étais mis sur le compte de la sorcellerie. Souvenez-vous, lorsqu'une personne mourrais brusquement au Congo, la conscience commune disait qu'il a subit une attaque nocturne (coup de bâton).
Nous devons donc, faire un effort pour améliorer la qualité des aliments; celle-ci pas passe par le développement des filières locales, le développement des structures sanitaires adéquats, la promotion de l'activité sportive. Notons que, personne n'est à l'abri d'une pareille attaque.

2.Posté par Krys le 05/11/2011 19:38

Vous parlez d'AVC dus au vieillissement de la population? Dites-nous d'abord l'espérance de vie du Congolais moyen: elle est de combien d'années? Ce qui est vrai, c'est que les AVC au Congo ne frappent pas seulement ce dont on a pris l'habitude d'appeler les "personnes du troisième âge"; ils frappent aussi les plus jeunes.


L'une des causes de ces AVC, au Congo, ce sont les nuisances sonores orchestrées par les veillées mortuaires qui empêchent souvent les gens de dormir convenablement la nuit. Pourquoi n'arrive-t-on pas à légiférer là-dessus? Pourquoi les administrateurs-maires et/ou les préfets et sous-préfets permettent-ils ces nuisances sonores dans les villes et villages du Congo? Ignorent-ils leur impact sur la santé des populations? Et pourquoi s'étonne-t-on qu'il y ait augmentation des AVC dans ce pays, alors qu'on laisse

les populations à la merci des business-men investis dans l'organisation et l'animation des veillées mortuaires? Imaginez quelqu'un qui est déjà malade et qui ne doit pas avoir la possibilité de dormir la nuit à cause du bruit de la musique des veillées mortuaires qui crève souvent les tympans, ou du travailleur qui devra se lever tôt pour aller accomplir sa tâche professionnelle alors qu'il n'aura pas réussi à fermer l'oeil de la nuit à cause de ce bruit!

Nous en appelons donc aux autorités municipales et préfectorales pour régler ce problème, sinon elles n'auront plus qu'à administrer les cadres dus aux AVC qui ont, entre autres, leur cause dans ces nuisances sonores.
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par Aboualo » Mar 08 Nov, 11 9:04

:run :run :run :run
Aboualo
Veterran
 
Message(s) : 7285
Inscription : Ven 12 Déc, 08 1:37

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Mar 08 Nov, 11 9:30

Le phénomène d’enrichissement personnel alimente les conversations à Brazzaville
Vendredi, 04 Novembre 2011 10:05

A Brazzaville, on constate une course effrénée à l’enrichissement personnel, surtout chez ces hauts responsables et les hommes politiques, et cela alimente les conversations. On voit des chantiers de maisons à un, deux étages, trois, voire plus montés en toute vitesse, de Makélékélé à Talangaï, en passant par Bacongo, Poto-Poto, Moungali et Ouenzé.

Il n’est plus rare de se faire raconter des anecdotes sur les achats des parcelles payées cash, dans les quartiers populaires, même au centre-ville, où le patrimoine de l’Etat n’échapperait pas à ce phénomène. Voyant cela, le touriste qui débarque à Brazzaville ne se tromperait pas de dire qu’il est bien dans un pays pétrolier.

Mais, beaucoup de Brazzavillois pensent que même avec les grosses indemnités qu’ils perçoivent, les hautes personnalités ne devraient pas se permettre le luxe d’acheter cash des parcelles de terrain et y construire en toute hâte.
Lasemaineafricaine.com
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Jeu 10 Nov, 11 2:52

On se déplace encore en pirogue à Brazzaville
Mercredi, 09 Novembre 2011 10:53

Cela se passe dans les quartiers Kanga-Mbanzi et Yoro, à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, où les populations ont les pieds dans l’eau; la rivière Tsiémé étant sortie de son lit. Entre Kanga-Mbanzi à Yoro, les habitants de ces deux quartiers n’ont pas de choix, il faut emprunter la pirogue, moyennant 100 francs Cfa.

Tout cela est dû au fait que les travaux du pont qui les relie, commencés sous l’ère de feu Albert Leyono, l’ancien administrateur-maire de Talangaï, ont été abandonnés. Les habitants demandent l’intervention des autorités nationales, pour les relancer. Pour cela, ils sont prêts à tâter la poche, pour contribuer, eux-aussi, à l’achèvement desdits travaux.

Mais, tout de même, circuler en pirogue à Brazzaville, en plein 21ème siècle, c’est vraiment étonnant, dans un pays pétrolier qui bombe le torse, avec son budget chiffré à des centaines de milliards de francs Cfa. Et voilà, comment on vit dans la précarité, dans un pays riche!
Lasemaineafricaine.com
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par Loumo » Jeu 10 Nov, 11 3:08

On se déplace encore en pirogue à Brazzaville
Mercredi, 09 Novembre 2011 10:53



Personnellement ça ne me gêne pas. Au contraire c'est pittoresque.

Cela dit, Sassou est un farceur. Incapable de jeter un pont sur La Tsiémé, il prétend relier Brazzaville à Kinshasa par un viaduc !

Sont-ils normaux ces pêcheurs d'eau douce ?
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Fuir Brazzaville

Message par Loumo » Jeu 10 Nov, 11 5:27

Le phénomène d’enrichissement personnel alimente les conversations à Brazzaville
Vendredi, 04 Novembre 2011 10:05


Comme les nouveaux riches sont stupides et ont la mémoire courte !

Ce que les murmures à leur sujet veulent dire c'est que, comme à chaque changement de régime, ces maisons seront pillées. Après Youlou on pilla, après Yhombi on pilla, sous Lissouba on pilla. Pourquoi la loi du pillage ne s'acomplira-t-elle pas après le très scandaleux règne de Sassou ?

A bon entendeur, attendez-vous au pire.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Ven 11 Nov, 11 12:51

Pluies diluviennes: des habitants contraints de passer la nuit à la belle étoile
Vendredi, 11 Novembre 2011 09:38

La pluie n’apporte pas toujours la joie, mais aussi, la désolation, dans les quartiers et les familles. Les habitants du quartier 67 «Simba pelle» de Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, l’ont encore, malheureusement, vécu. La pluie tombée dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 novembre 2011, y a causé d’importants dégâts.

Des tonnes de sable provenant des collines défrichées ont enseveli plusieurs habitations et inondé les rues dudit quartier. Des maisons englouties ont contraint les habitants, réveillés par leurs voisins, à sortir par les fenêtres, ou par la toiture, pour échapper aux eaux de pluie en furie. Nombreux d’entre eux ont passé la nuit à la belle étoile.

Ce spectacle est devenu cyclique au quartier «Simba pelle». Ce qui a fait dire à l’administrateur-maire de Talangaï, Privat Frédéric Ndeket, que «l’important, ce n’est pas d’avoir une parcelle de terrain et une maison là où l’on veut, mais c’est d’avoir une parcelle de terrain et une maison là où il est propice d’habiter». Toutefois, il a lancé des travaux pour désensabler les rues et des motos-pompes pour évacuer les eaux des domiciles inondés...
Lasemaineafricaine.com
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par Aboualo » Dim 20 Nov, 11 10:03

La pluie n’apporte pas toujours la joie, mais aussi, la désolation,

:anon: mawa elle ne sait vrrrrrrrrraiment plus à koi s'accrocher ou du moins à quel saint se vouer . :lol: Tout ce détour pour nous pondre ça.
La putain ,ici la pluie c'est comme un renouvellement tout à fait comme le mois de septembre (sacré) ou l'on renouvelle la terre pour de nouveaux semis, de nouvelles cultures pour une nouvelle vie .c'est en cela/pour cela qu'il y ce changement qui ressemble au chaos mais qui n'en n'est absolument pas.
Un peu de Mayele ma ntuhhhhhhh ne ferait que du bien au cycle de la nature .
:anon: abu eeeee we na mpia!!!! :roll: :demoi:
Tiens à Brazza qui se trouve bel et bien tout à fait au sud de la carte serait donc inondable (chercher l'erreur bandeko) , ou serait en zone ' inondable (tiens c'est nouveau ça? :o :lol: , décidement brazza a bondo ya mossaka ou koi??? :lol:
:anon: Ah beno heinnnnnnnnn mbo lu nena avec mitema likugna euh ou likunia c'est du pareil au même :thup
Aboualo
Veterran
 
Message(s) : 7285
Inscription : Ven 12 Déc, 08 1:37

Re: Fuir Brazzaville

Message par Aboualo » Lun 02 Jan, 12 3:48

Pourquoi ne pas fuir aussi Brazza pour cause d'hyppo dangereux .
L’hippopotame est un animal herbivore par essence, et quand il tue c'est qu'il a été perturbé dans son milieu naturel .Même que dans ce cas il ne mord ni ne croque ou encore mieux ne dévore aucun humain s'il n'y a pas de kindoki derrière tout ça .Ben ça c'est pour l'autre zouavette qui y croit :lol: .Ce jeune a pu mourir par noyade occasionné peut- être par l'animal , ou tout simplement qu'il ne savait nager .Il y'en a tellement plein à brazza qui pense que savoir nager c'est "vivre dans le nord et traverser à la nage ,un dada des jeunes qui vivent de pêche ,de cueillette et de troc :lol:
:anon: Moralité : l'ignorance ne tue point en Afrique c'est le kindoki qui tue :veve
Aboualo
Veterran
 
Message(s) : 7285
Inscription : Ven 12 Déc, 08 1:37

Re: Fuir Brazzaville

Message par sycie l'impérative » Dim 08 Avr, 12 10:43

Voir les gondoles à Venise est censé être romantique... Pourquoi pas les barques à Brazza ?
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Fuir Brazzaville

Message par Aboualo » Dim 08 Avr, 12 2:31

Pas besoin de prendre la fuite pour diagnostiquer ô combien le
déni de la réalité est tout autant présent
dans la mémoire programmée:sélective
Surtout en pleine journée pascale comme celle ci :jokk:
réalité de tsenguè " terrain" contre la réalité virtuelle

:anon: Moro la wahhhhhhhhhhhhh
Aboualo
Veterran
 
Message(s) : 7285
Inscription : Ven 12 Déc, 08 1:37

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Mer 11 Avr, 12 3:04

Le prix de la viande fraiche encore plus cher...

http://www.dailymotion.com/video/xq0u48 ... cher_news#
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Mer 25 Avr, 12 11:07

Controverse autour d’un « état de siège » au Congo-Brazzaville

http://direct.cd/2012/04/24/controverse ... azzaville/

Le gouvernement de la République du Congo et l’opposition politique sont divisés sur les raisons de la présence des « barrages de police partout, patrouilles de policiers et militaires nuit et jour » dans la ville de Brazzaville. « Le pays vit une situation d’état de siège qui ne dit pas son nom. Les barrages de la force publique sont érigés ça et là, à l’intérieur et à l’extérieur de Brazzaville.

Des patrouilles militaires et policières, à bord d’engins antiémeutes, sillonnent nuit et jour les artères de Brazzaville. Les écoutes téléphoniques deviennent systématiques », accuse l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD, opposition) dans une déclaration reprise par la presse internationale.

Comprenant une dizaine de partis d’opposition, elle soutient que « le Congo est en état de siège depuis les explosions du 4 mars » 2012 qui ont fait 300 morts au quartier Mpila.

« L’état de siège repose sur un certain nombre de critères objectifs et ensuite sur la prise d’un texte juridique. Aujourd’hui, au Congo-Brazzaville, ces critères objectifs n’existent pas et aucun texte juridique n’a été pris pour sanctionner ce que l’ARD appelle +un état de siège+ », a réagi le gouvernement.

A propos de l’enquête en cours, il a annoncé que « « les résultats seront obligatoirement rendues publics ».
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par Loumo » Jeu 26 Avr, 12 9:51

« L’état de siège repose sur un certain nombre de critères objectifs et ensuite sur la prise d’un texte juridique. Aujourd’hui, au Congo-Brazzaville, ces critères objectifs n’existent pas et aucun texte juridique n’a été pris pour sanctionner ce que l’ARD appelle +un état de siège+ », a réagi le gouvernement.


Depuis quand une dictature reconnaît-elle qu'elle est une dictature ? C'est ceux qui la vivent qui doivent affirmer cette méconnaissance/reconnaise. Le peuple n'a pas besoin que Sassou lui dise qu'on est en état de siège pour s'en rendre compte. Il ne le vit que trop bien, chaque jour qui passe, depuis le 4 mars 2012. Plus le Pouvoir méconnaît, plus l'état de siège est effectif. On est en plein dans l'hystérisis.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Fuir Brazzaville

Message par niaou » Dim 06 Mai, 12 6:06

Ils brûlent articles et denrées des vendeurs, au petit marché du C.h.u
Vendredi, 04 Mai 2012
Ainsi se sont comportés les policiers qui ont fait irruption, pour la énième fois, jeudi 3 mai 2012, au petit marché situé le long du mur d’enceinte du C.h.u-B (Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville). Vendeurs et vendeuses ont pris la fuite dès leur arrivée sur le lieu.

Ils ont abandonné leurs marchandises, pour certains. Ce que voyant, les policiers ont brûlées, sans autre forme de procès, articles et denrées qui étaient à leur portée, histoire de dissuader les vendeurs de revenir. Certains, rattrapés, se sont vu ravir et piétiner leurs marchandises.

On feint, cependant, d’ignorer que ce petit marché est nécessaire aussi bien pour les malades que pour ceux qui les gardent. Ne sachant plus où aller, certains vendeurs n’ont cependant pas renoncé à leur activité. A peine les policiers ont quitté le lieu, les vendeurs sont revenus, comme pour les tourner en dérision, en attendant la prochaine chasse à l’homme.
Lasemaineafricaine.com
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Fuir Brazzaville

Message par Loumo » Dim 06 Mai, 12 8:21

La police ne fait que son devoir : défendre l'Etat Sassou contre le peuple qui, pourtant, essaie de survivre comme il peut. Ainsi sont toutes les polices du monde. C'est pour ça, en cas de notre victoire on dissoudra tous ces appareils répressifs d'Etat sur lesquels s'appuient Otchouémbé pour faire disparaître à jamais notre beau pays.

Les cobras déguisés en flics, basta !
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Re: Fuir Brazzaville

Message par Aboualo » Sam 09 Juin, 12 7:22

Comparaison n'est pas raison ;Aboualo va dé-barquer à Mossaka
Tiens que devient donc cet "fameux Hipo du djoué?
L'a t-on définitivement dé-barqué du djouééééééééé?
Pour que les romantiques gondoles ... de Venezia!!!hiiiiiiiiiiiiii débarquent enfin.
Aboualo
Veterran
 
Message(s) : 7285
Inscription : Ven 12 Déc, 08 1:37

Re: Fuir Brazzaville

Message par sycie l'impérative » Jeu 14 Juin, 12 4:54

une personne humaine ne peut pas sentir plus mauvais qu'un l'autre

Alors pourquoi y en a qui ne sont plus en odeur de sainteté ?
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Fuir Brazzaville

Message par sycie l'impérative » Jeu 14 Juin, 12 5:50

Merci pour les gondoles.
Ce qui gondole en ce moment c'est les ondes que produisent les effets du chaos organisé. Quand l'heure de l'indignation avait sonnée, on a vu fleurir des colporteurs de révélations de polichinelle ; on a cru à un nouveau vent de liberté. On s'attendait à la libération de tous les peuples en même temps, et puis on s'est aperçu que la vague était programmée. Certains attendent toujours leur tour. Qu'est-ce que c'est long alors ! Ce qu'on n'attendait pas c'était la mise en scène du malheur qui devait rafistoler tout le monde et rassembler le peuple autour du malheur ambiant, pour le convaincre de continuer à subir. Comme quoi, l'expérience du pouvoir et du machiavélisme séculaire s'adapte à toutes les vagues. C'est qu'ils ont évolué nos dictateurs. Ils ont appris à apprendre. C'est donc une nouvelle guerre médiatique qui s'ouvre ; les dénonciateurs new-age de type ONG en prennent pour leur grade : tous les intérêts et groupes de pression autrefois occultés sont dénoncés, tour à tour. C'est ça la nouvelle vague ; toute inégalité produit de l'égalité. L'accusé accuse, on veut savoir qui est derrière chaque "idiot utile", derrière chaque pion. On n'adhère plus aveuglément à toute sorte de revendication comme ça sans savoir d'où vient la source. Finalement, le chaos ne sera plus la source de la révolution. Non, il y a bien une autre voie. Même ceux qui veulent se sacrifier pour mettre du désordre sont manipulés, auto-suggérés ou provoqués à le devenir, "sacrifié". Les victimes deviennent coupables de connivence inconsciente. Au front des Droits de l'hommistes se frottent les ambitieux qui croient dur comme fer à leurs droits acquis du pouvoir. Ceux dont on attendait un renversement de frayeur, ceux à qui ont croyait instiguer une crainte paralysante se défendent bec et ongles. Non, ce n'est pas de la peur que viendra le salut de qui que ce soit. Même l'usage d'Internet va être totalement maîtrisé. Par contre ceux qui autrefois luttaient en cachette se montrent ; exemple le parti des pirates (législatives 2012, France). Chacun veut montrer qu'il existe.
Normalement, enfin, avant, les changements de système étaient précédés ou accompagnés de perte de repères, de graves crises de foi, de persécutions, d'horreurs, avant qu'un nouvel ordre s'installe bien que préparé bien avant les évènements visibles. Il y a toutes sortes de théories comme celle de "la lézarde", de la guerre à trois visages, la tactique du lierre, la "mythomanisation" ou enrôlement idéologique du peuple, l'atomisation des revendications protestataires, etc... Enfin on voit que tous les moyens sont utilisés pour contrer l'adversaire. Avant on contournait les attaques, maintenant c'est front contre front dans un élan qui s'anéantit et se neutralise réciproquement. En fin de compte tout ce qui marchait avant afin de susciter la peur ressemble à un pétard mouillé, et on regrette, on appelle à la paix des belligérants. De toute façon les plus faibles n'ont pas le choix que de s'écraser car la foi en la loi ou en la justice elle-même, est mise à mal. Les appels à témoins raisonnent comme un cri dans le désert. Il paraîtrait que le mieux à faire est de regarder sans broncher ou de se déplacer là où c'est plus calme pour sauver au moins sa vie. La lutte n'est pas chose facile. Il faut bien connaître son ennemi et pire encore il faut bien se connaître soi-même.

De toute évidence, c'est bien une crise de structure et de foi. Tous les repères volent en éclat. On parle d'apostasie, d'apocalypse, de fin des religions, et encore faut-il savoir qu'est-ce qui est pris comme une religion : la croyance dans un parti, dans un sauveur invisible, dans la vie de tous les jours et l'intérêt personnel, dans l'immortalité ou dans l'éphémère, dans l'artificiel, ou dans le réel, dans le bien-pensant ou la démagogie, ou encore dans la science ou dans la sorcellerie ?

On pensait que les forces d'attraction de l'univers étaient le modèle créateur du monde visible et invisible, mais le néant, le trou noir, l'anti-matière est une matière colorée et non noire. Elle est répulsive et bien à la source de l'expansion de l'univers.

Ainsi tout ce qui est mal est considéré comme source créatrice et novatrice. On revient à la vie sauvage, en arrière, on dépénalise tout. Tous les coups sont permis. On enseigne le black business comme modèle économique et social valable.

Alors voilà la nouvelle piste ; tout ce qui est nauséabond, toxique, indigeste, qui provoque l'immunité, comme un vaccin. Finie l'innocence de Blanche Neige et les sept nabots, en fait, c'est une fugueuse attirée par les mauvais garçons.

Apparemment on compte sur la rébellion des femmes. Mais les femmes ne peuvent plus revendiquer être des victimes non consentantes, c'est perçu comme abuser, parce que les femmes sont soit-disant faîtes pour attirer l'homme, que c'est leur rôle séculaire... Alors elles doivent la leur faire comme si elles étaient elles-même des hommes. On les attend amazones, fourbes, de mauvaise foi, garces, fortes, déterminées... Et puis on leur dit que c'est pas grave si elles souffrent, elles portent la misère du monde sur leurs épaules depuis si longtemps, en plus de leurs enfants dans le ventre.

Mais la lutte actuelle pour les libertés ne fait pas de distinction : puisque nous sommes tous soit-disant égaux.

Tout ce qu'on peut dire, c'est qui vivra verra. Il faut donc tout faire pour vivre. Après vous verrez.
Take care of you all.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Fuir Brazzaville

Message par Aboualo » Jeu 14 Juin, 12 7:03

A propos de l hippo carnassier du djoué ba djokele nos "écrivaillons" , c est désormais le black-out total du coté de la presse locale .
Heureusement que la presse de la diaspora (virtuelle euhhhhhhh) sera toujours la. Peu importe le temps qu' elle mettra
pour nous pondre une coquille vide , sans oeuf :on adore!!!
It's so funnnn!!!! en ce monde en crise ou tout le monde fuit le mauvais temps ?
N'KA M'Pé!!!!! :lol:
Aboualo
Veterran
 
Message(s) : 7285
Inscription : Ven 12 Déc, 08 1:37

PrécédentSuivant

Retour vers Forum Public

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)