Mposo moyindo owuta nde wapi ?

Libre d'accès et ouvert à tous sujets de discussion.

Mposo moyindo owuta nde wapi ?

Message par Blaise » Sam 21 Sep, 02 8:43

Au moment où semble ressurgir sur ce forum la question de l'existentialisme chez l'africain, je poste ici le texte de la chanson <b>NAKOMITUNAKA</b> du célèbre saxophoniste zaïrois <b>KIAMOUANGANA MATETA</b> alias <b>VERCKYS</b>.

La première fois que j'ai écouté cette chanson j'avais moins de 6 ans.

Allez je vous fais l'aveu ! <b> C'EST ELLE ! </b>

C'est cette chanson qui est à l'origine de tous les démêlés que j'ai eus avec les prêtres de l'église de la Tsiémé.

Je la poste ici non pas pour que vous boycottiez l'église demain. Surtout pas ! J'ai entamé une démarche de réconciliation avec l'ensemble des prêtres de la terre. Car comme disait <b>MADILU SYSTEM</b> dans Coeur artifiel <b>« Na sengui se na tubela, mabe tokosalaka na mokili ekofutamaka kaka na mokili. Na boyi bana na ngaï ba niokuama na mabe ngaï na sala » </b>(je ne demande qu'à me confesser. Tout le mal qu'on fait ici bas se paye ici bas. Je ne veux point que mes enfants soient maltraités à cause d'un mal que j'aurais fait).

Mais c'est juste pour dire que si, bien que lisant les Jean Paul SARTRE, Albert CAMUS, Victor HUGO etc... On avait pris le temps d'écouter les LUAMBO MAKIADI, KIAMOUANGANA MATETA alias VERCKYS, Francklin BOUKAKA, Jacques LOUBELO, etc....On n'en serait plus à se poser encore ces questions là, car eux l'avaient compris il y a longtemps.

Cette chanson de VERCKYS qui date de plus de 30 ans, va au delà du simple problème du christianisme vis-à-vis des africains. D'où d'ailleurs ma difficulté à traduire la toute dernière phrase de cette chanson.

<b>Ouvrons bien les oreilles cher(e)s ami(e)s et écoutons la chanson :</b>



=== Texte la chanson NAKOMITUNAKA de KIAMOUANGANA Verckys ==
============Transcrit et traduit par Blaise KIBONZI ==========


Aeee nakomitunaka eee (x2) <b>Je me suis toujours interrogé (x2) </b>
Nzambe o nakomitunaka oo (x2) <b>Seigneur, je me suis toujours interrogé</b>
Mposo moyindo ewuta nde wapi (x2) <b>D'où viens l'homme noir ?</b>

Koko na biso ya kala, ye nani <b>Mais qui est donc notre ancêtre ? </b>
Yesu mwana ya nzambe ye nde mundele <b>Jésus le fils de Dieu est un blanc </b>
Adamu na eva bango nde mindele <b>Adam et Eve sont blancs </b>
Ba santu nionso bango pe mindele <b>Tous les Saints sont blancs </b>
Pona nini o <b>Pourquoi donc ?</b>

Aeee nakomitunaka eee (x2) <b>Je me suis toujours interrogé (x2) </b>
Nzambe o nakomitunaka oo (x2) <b>Seigneur, je me suis toujours interrogé </b>
Mposo moyindo ewuta nde wapi (x2) <b>D'où viens l'homme noir ? </b>

Babuku ya nzambe tomonaka boye <b>Dans les livres qui parlent de la religion nous voyons ceci : </b>
Ba santu nionso photo se mindele <b>Tous les Saints sont illustrés en homme blanc </b>
Ba angelu nionso bango se mindele <b>Tous les anges sont blancs </b>
Soki zabulu photo moto moyindo <b>Quand il s'agit du diable, il est illustré par un homme noir </b>
Injustice ewuta wapi <b>Quelle est la raison de cette injustice ? </b>

Aeee nakomitunaka eee (x2) <b>Je me suis toujours interrogé (x2) </b>
Nzambe o nakomitunaka oo (x2) <b>Seigneur, je me suis toujours interrogé </b>
Mposo moyindo ewuta nde wapi (x2) <b>D'où viens l'homme noir ? </b>

Ba noko ba kanga biso mayele boye <b>Les colons nous dupent </b>
Bikeko ya bakoko bango baboyaka <b>Ils ne veulent pas de nos statuettes ancestrales (fétiches) </b>
Kisi ya bakoko bango badimaka te <b>Nos médicaments traditionnels, ils n'y croient pas </b>
Kasi na ndako ya nzambe biso to monaka <b>Et pourtant dans les églises nous le voyons bien </b>
Tokosambela chapelet na maboko <b>Nous prions avec des chapelets dans les mains </b>
Tokosambela bikeko bi tondi ndako <b>Nous prions, dans une maison pleine de statuettes </b>
Kasi bikeko yango se mindele <b>A la seule différence que ces statuettes sont toutes blanches </b>
Pona nini nzambe <b>Pourquoi donc Seigneur ? </b>


Aeee nakomitunaka eee (x2) <b>Je me suis toujours interrogé (x2) </b>
Nzambe o nakomitunaka oo (x2) <b>Seigneur, je me suis toujours interrogé </b>
Mposo moyindo ewuta nde wapi (x2) <b>D'où viens l'homme noir ? </b>

Ba prophete ya mindele biso to ndimaka <b>Nous, nous croyons en leurs prophètes blancs </b>
Kasi ya bato moyindo bango ba ndimaka te <b>Mais eux refusent de croire en nos prophètes noirs </b>
Pona nini nzambe osalaka biso boye <b>Pourquoi Seigneur, nous as-tu fais ainsi ? </b>
Africa miso efungwani <b>L'Afrique a pris conscience </b>
Africa to zonga sima te <b>Africains ne régressons pas </b>

Aeee nakomitunaka eee (x2) <b>Je me suis toujours interrogé (x2) </b>
Nzambe o nakomitunaka oo (x2) <b>Seigneur, je me suis toujours interrogé </b>
Mposo moyindo ewuta nde wapi (x2) <b>D'où viens l'homme noir ? </b>

KOKO NA BISO BATO MOYINDO AZALI WAPI ?

===============FIN DE LA CHANSON ==================

la dernière phrase, j'aurais pu la traduire par :

Koko na biso bato moyindo azali wapi ? <b>Notre ancêtre à nous les NOIRS mais où est-il ?</b>

SA PORTEE EST ENORME ! Et dépasse en réalité le cadre strict du sujet abordé par la chanson.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Mposo moyindo owuta nde wapi ?

Message par Blaise » Sam 21 Sep, 02 1:52

Blaise a écrit :Ba noko ba kanga biso mayele boye <b>Les colons nous dupent </b>


Cher(e)s ami(e)s, j'espère que vous avez admiré cette phrase. Elle vaut mille discours.

Tout y est :

VERCKYS s'adresse à nous de façon codée comme celui qui a tout vu et tout compris, et qui veut le faire savoir aux siens sans que les autres le sachent car :

1)en principe <b> Noko </b>= Oncle

Mais le terme Noko était utilisé par les Zaïrois pour désigner les belges. ou les ex-colonisateurs en général.

2) <b>ba ko kanga biso mayele </b>

Il ne dit "ba kokosa biso" qui est la phrase qu'il faut pour dire "ils nous dupent".

VERCKYS utilise une parabole "ba ko kanga biso mayele" qui signifie mot pour mot "enfermer (emprisonner) notre intelligence".

Donc si on y traduit mot pour mot :

Ba noko ba kanga biso mayele boye = <b>les ex-colonisateurs nous enferment notre intelligence.</b>


Ah ce VERCKYS. Combien avons nous été à l'avoir écouté ?

Et ces prêtres qui me pourchassaient quand je venais chanter la chanson à la porte de l'église en pleine messe.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par M-Thé » Dim 22 Sep, 02 6:14

Bonjour Blaise,
Bonjour à tous,

J'ai lu les paroles de cette chanson. Ce sont des paroles très fortes ! Beaucoup d'émotion se dégage de ces paroles !
Pour moi, c'est comme un cri de désespoir lancé à Dieu. L'incompréhension d'un peuple face aux agissements de certains hommes se disant de Dieu. :cry:
Le Seigneur ne fait pas de différence entre les hommes, entre les peuples, ce sont les hommes qui font des différences, et qui dressent des barrières entre les peuples. Le Seigneur n'agit pas du tout de cette façon !
Voilà, je voulais simplement te livrer mon impression sur cette chanson que je ne connaissais pas, mais qui est très riche de sens.
Merci de nous l'avoir fait partager ! :)

Bonne fin de journée !

Botikala malamu !!

M-Thé
M-Thé
Doyen du forum
 
Message(s) : 189
Inscription : Ven 08 Mars, 02 10:41
Localisation : Hauts-de-Seine

Message par swazz » Dim 22 Sep, 02 7:39

Bonjour Blaise
juste une petite question que je me pose en te lisant : s'agit il du même Noko, l'oncle sorcier qui mange ses neveux??? Je croyais que c'était un membre de la famille?!?!
La traduction est une question d'interprétation.
A bientôt
swazz
 
Message(s) : 57
Inscription : Lun 22 Juil, 02 1:16

Message par Blaise » Lun 23 Sep, 02 12:11

Oui M-The,

J'avoue que enfant j'avais pris au premier degré les paroles de cette chanson, et aujourd'hui je partage bien entendu ton avis. N'empêche, comme tu le reconnais toi aussi que ces paroles sont très riches de sens. Tellement riche que la chanson n'avait même pas été censurée à l'époque.

Pour mieux saisir l'expression de cette souffrance par VERCKYS, il est utile de savoir que VERCKYS était de confession KIBANGUISTE, une religion portée par le prophète noir Jean KIBANGOU qui a été persécutée sa vie durant. D'autres personnes vous parlerons mieux de ce prophète et de sa religion.

Le jour de l'AG de NOUVELLE ELITE, nous avions été honoré de la présence d'un adepte du KIBANGUISME, qui fut d'ailleurs le seul à avoir choisi de s'exprimer en lingala lors de cette réunion. Il demanda à DIEU de bénir NOUVELLE ELITE. Sa présence inattendue parmi nous m'avait comblé. C'était comme un signe du destin pour NOUVELLE ELITE qui se veut véritablement une association ancrée dans la réalité congolaise, mais en même temps tolérante et ouverte à tous.

Pour compléter les infos concernant KIAMOUANGANA MATETA alias VERCKYS , VEVE ; c'est un personnage assez controversé de l'ex-zaïre. Le meilleur saxophoniste Congolais de tout les temps. Il est incontesté sur ce point. Il apprit d'ailleurs à jouer cet instrument chez les Kibanguistes. VERCKYS a participé au coté de JAMES BROWN au méga-concert qui précéda le méga-combat de Boxe Muhammed ALI contre Georges FOREMAN à Kinshasa en 1971. Verckys se convertit ensuite dans les affaires. Il devint le principal manager des jeunes orchestres Zaïrois dont il faisait ou stoppait net le succès avec des méthodes de capitaliste sauvage. En fait, il était le fournisseur exclusif des jeunes orchestres zaïrois en instruments de musique. Quand il voulait " casser " un orchestre, il leur retirait tout simplement les instruments de musique qu'il leur avait prêtés. Verckys a été dans les années 80, l'une de plus grosse fortune de Kinshasa. La rumeur l'accusa d'être au centre d'un trafic d'organes. On dit qu'on trouva chez lui des crânes de jeunes filles qu'il attirait chez lui pour leur arracher le cœur et vendre à l'étranger. Il fut complètement blanchi de ce mensonge grotesque et presque criminel. Mais vous savez la rumeur une fois partie, on ne s'en relève pas facilement.

SWAZZ

Le <b> Noko </b> est le statut le plus noble et le plus lourd à porter au(x) Congo(s). Le méchant Noko qui mangent ses neveux c'est le mauvais coté de la médaille. L'autre coté de la médaille est plutôt rose. Le Noko (quand tout se passe bien, et qu'il n'y a pas trop de décès dans la famille), est la personne la plus adorée et la plus respectée. Il est vénéré. D'où les termes <b> Ngua nkaji </b> ou <b> m'fumu </b> pour les désigner dans les langues ethniques du Congo. Car le Noko est le premier soutien matériel et moral pour ses neveux. Toute personne qui a un problème grave (dette, menace de mort de la part du père de sa fiancée, problème psychologique, etc…) va voir en premier son Noko, qui très souvent trouve une solution à son problème. Ceci est particulièrement vrai dans certaines régions du Congo, où le Noko a plus d'autorité et plus de devoir et de droit envers ses neveux, que le père l'a vis à vis de ses propres enfants. Par exemple si le Noko s'oppose au mariage de son neveu ou nièce, le papa doit " s'écraser ". Et en cas d'acceptation du mariage d'une nièce par le noko, c'est lui ramasse le pactole de la dot. Le papa se contente de quelques miettes. Le rôle du Noko conduit à des énormes aberrations parfois. Le Noko va " laisser mourir de faim " ses propres enfants pour aller nourrir ses neveux et nièces. Il considère que c'est à l'oncle de ses enfants de venir nourrir sa progéniture (j'exagère un peu, mais c'était exactement cela dans certaines sociétés traditionnelles congolaises. La tendance disparaît aujourd'hui).

En conclusio, le Noko c'est celui qui veille sur la famille. La Belgique veillant sur le zaïre, les zaïrois crurent bon d'appeler les belges Noko (un Noko très envahissant, il faut dire). Même MOBUTU lui-même (le guerrier tout puissant qui brûle tout sur son passage, traduction de " Sese Seko Kuku Kuendu Wa Zabanga "), appelait les belges Noko (ba noko).

Si je dois continuer à vous conter ces petites histoires, appelez-moi <b> Tânawa </b> = parle que j'écoute, en langue lari.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par amme. » Lun 23 Sep, 02 9:10

Des hommes blancs sont venus il y a longtemps , armés de fusils à feu , remplis d'idées préconçus et , limités par leurs méconnaissances et leurs peurs du monde qui les entourait .
Ils ont imposé leurs modes de pensées par la violence physique et morale . :(

pendant plusieurs générations , des hommes et des femmes ont dû , par la force changer leurs modes de pensé , de vivre , de travailler ,d'élever leurs enfants .

Le mal , a été , d'infliger à des étres humains , un code de conduite qui ne leurs correspondait pas.
Toutes les espèces animales sur cette planète( y compris l'homme) ont mis des centaines d'années à trouver le mode de vie le plus adapté à leur milieu .

Il est vrais que des interractions entre cultures complexes et differentes ne peuvent etre qu'enrichissantes .
Mais , à condition , qu'elles ne soient pas la source d'humiliations , de mépris , de violences , et de haines. :evil:

Aujourd'hui , nous voila , hommes et femmes , à nous questionner , comme l'on fait nos ancetres respectifs , sur l'essence même du but de notre existance ;
sur notre conduite face au monde qui nous entoure ;
sur le moyen de trouver la paix pendant et peut etre aprés notre notre passage sur cette terre . :o :roll:

Que sommes nous face à cette immensité qu'est notre univers
si ce n'est que de minuscules et complexes éléments vivants , se reproduisant , évoluant puis mourant ???

Ces cultures si differentes de part leurs formes , sont elles si lointaines de part leurs buts ? :
_trouver une harmonie au sein de son étre , de sa famille , de son village , de son peuple .
_trouver les moyens les plus fins et pertinents , d'évoluer et de faire évoluer son peuple .

Peut etre faut il aujourd'hui essayer de garder ce qui semble nous convenir et nous correspondre le mieux en sachant :
que la liberté de chacun s'arrette à celle de son voisin .
amme.
Doyen du forum
 
Message(s) : 215
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Blaise » Lun 23 Sep, 02 10:10

Je ne te le fais pas dire Amme,

C'est en cela que je trouve que </b> l'africain est trop dur vis-à-vis de lui même </b>. Il croit bien faire, mais il a grand tort. Et cela m'énerve. On ne sort pas indemne de tant d'années d'humiliation et de destruction morale délibérée.

Les conséquences économiques de la colonisation en Afrique sont infiniment moins grave que les conséquences psychologiques. mais nulle part chez les africains on évoque ce préjudice. Je n'en veux pour preuve que le débat actuellement en cours sur le "forum débat". L'initiateur du débat parle de "réparations". Et voilà tout le monde ou presque entrain de parler d'argent. Mais <b> QUI LEUR A PARLER D'ARGENT ? </b>Comme si c'était cela le plus important. Une réparation peut être morale. M-Thé a été la seule à vouloir aborder dans ce sens quand elle parle d'enseigner ces horreurs de l'histoire dans les écoles. Bref, j'aurais l'occasion de donner mon point de vue sur le fil réservé à ce débat.

L'africain doit d'abord se reconstruire psychologiquement. Et cette reconstruction ne pourra se faire qu'en retrouvant nos véritables racines. C'est le sens du message de VERCKYS quand il dit <b> koko na biso bato moyindo azali wapi ? " </b>

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par Gnoka » Lun 23 Sep, 02 11:02

:-? :-?
C'est bien dommage que Blaise n'ait pas pu rebondir avec VERKYS sur le forum des débats. En effet, à mon retour des vacances, j'ai lancé un sujet faisant état de la mythologie grecque et surtout de la représentation des Saints dans l'église catholique. En fait, j'avais été assez impressionné et surtout sceptique par par la représentation de l'icône du Saint Suaire à la cathédrale de TORINO (Italie). Bien sûr, il n'eut que la gentille Océane qui trouva mes souvenirs de vacances trop gris, à son goût ; heureusement que le charismatique Arcade était là pour en sourire derrière.

Je me pose de plus en plus la question de l'utilité de ces 2 forums (débat et public). Mais cela n'enlève rien l'intérêt de sujet. Suis juste un peu déçu car on se disperse.
Gnoka.
Avatar de l’utilisateur
Gnoka
Veterran
 
Message(s) : 2598
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Paris, France.

Message par Blaise » Mar 24 Sep, 02 7:46

Bonjour Gnoka,

Je suis tout à fait d'accord avec toi, ne transformons pas le "forum public" en un "forum débats bis". Mais pour rétablir les choses, il faudrait que chacun y mette du sien.

Regarde Gnoka ce qui se passe actuellement sur le forum débat. Quel est le sujet qui est en pôle position ?
réponse : la censure contre CA

CITIZENKANE qui a mon avis est aujourd'hui le seul a élevé les débats sur ce forum, a initié plusieurs débats TRES TRES INTERESSANT mais vous êtes tous assis dessus. D'ailleurs toi Gnoka, a cassé le fil de sa discussion sur un autre sujet on y postant une réponse hors sujet. C'est vraiment dommage. Qu'est ce que tu veux Gnoka que je vienne chercher la-bas ?

Je préfère dans ces cas jouer les "Tâ na wa' ici. Je suis le griot qui raconte l'histoire du village. Au moins les gens, les jeunes apprendront un petit quelque chose de ce pays et des africains.


PROPOSITION : Toi Gnoka, le vétéran de ce forum (koko na biso ya kala nde yo Gnoka) tu devrais d'impliquer beaucoup plus pour le sauver. Je te fais une proposition. On devrait créer sur le forum débat une fonction d'ANIMATEUR et ne traiter qu'un sujet par semaine. L'animateur de la semaine, retiendrait un sujet parmi plusieurs propositions.
Le modérateur ne pourra supprimer (censurer) un message qu'en accord avec l'ANIMATEUR de la semaine.

Cela responsabilisera chacun d'entre nous, et créera une système d'émulation. Il y a des semaines qui seront forcément plus riche que d'autres cela dépendra du choix du sujet par l'animateur et de sa capacité à mettre de l'ordre dans la maison, de recadrer les débats etc...

Bonne journée à toi frangin

C'est pas grave si Océane "fais des fiers", tu sais les femmes...Je sais que kpvt avait commencé pareil puis a été séduite par ta peau douce.
La peau douce de Gnoka dont faisait allusion LUAMBO MAKIADI dans MARIO lorsqu'il disait, je cite :<b> "mposo ya mbanga ekomi lokola mposo ya Gnoka" </b> (la peau du menton est devenue aussi souple que celle d'un serpent)

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Re: Mposo moyindo owuta nde wapi ?

Message par Blaise » Lun 01 Déc, 08 2:46

Tiens c'est bizarre, les balises HTML ont été invalidées dans le texte initial de ce thread que j'avais ouvert ici même le 21 septembre 2002.

Je le remonte parce que BILOKOYANDEKO vient d'en parler dans le forum Musique (sujet NSONA) - au moins on a des discussions sérieuses- , et Mwana KIN en réponse a apporté une information que j'ignorais totalement.

J'aurais pu m'en douter merde !

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne


Retour vers Forum Public

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : ercarmelolive, MSN [Bot] et 1 invité