Le ciment

Libre d'accès et ouvert à tous sujets de discussion.

Message par niaou » Ven 29 Fév, 08 2:01

Image
Les architectes congolais sont des descendants de Numérobis, reconnu pour la construction de bâtiments croches et fragiles.
Ils n'ont pas la lignée de Panoramix
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Message par platon » Ven 29 Fév, 08 6:20

Quelle imbécilité que cette "nouvelle espérance" , l'incompétence ici atteind des sommets. Un pays où la roche calcaire déborde à foison dans la Bouenza est incapable de fournir du ciment à sa population...

J'en suis tout retourné, et si nos manifs' à nous contre la vie chère commençaient par le ciment ?
pays de merde!!! :anon:
platon
Doyen du forum
 
Message(s) : 486
Inscription : Ven 05 Août, 05 8:52
Localisation : paris

Message par Djess dia moungouansi » Ven 29 Fév, 08 6:43

Salut Platon

Quelle imbécilité que cette "nouvelle espérance" , l'incompétence ici atteind des sommets. Un pays où la roche calcaire déborde à foison dans la Bouenza est incapable de fournir du ciment à sa population


A ce qui paraît, quelques membres véreux du gouvernement organisent cette pénurie du ciment pour revendre à prix fort, le leur qu’ils importent de l’Angola. Que veux-tu, la Nouvelle Esperance, synonyme de médiocrité est là pour assurer leur derrière. :evil: :evil:

Djess
Djess dia moungouansi
Veterran
 
Message(s) : 1396
Inscription : Sam 29 Mars, 03 10:08
Localisation : Levallois-Perret

Message par Loumo » Sam 01 Mars, 08 3:14

Massamba-Débat : quel génie ! Depuis qu'il donna la cimenterie domaniale de Loutété aux Congolais, aucun président Mbochi n'a été capable de faire la même chose malgré l'état très riche de la nation, sous Sassou. Sont-ils si médiocres que ça, les natifs des berges de l'Alima ? Difficile de le croire. Alors, pourquoi le sasouisme rime-t-il avec l'incompétence ? La tare est-elle génétique ? Relève-t-elle du cas classique du gangstérisme ordinaire ?

Ceux qui connaissent Loulou doivent se dire "pourquoi cet acharnement anti-mbochi ?"

C'est pour susciter un sursaut d'orgueil chez ce peuple. La critique dynamise le Kongo. Je me tue à espérer que mon harcèlement poussera mes amis mbochi qui me lisent (et ils sont légion) à se remettre en cause et à faire le sermon à leurs cousins lorsqu'ils se retrouvent entre eux, dans les conseils claniques, à Ouenzé et à Oyo.

Mais, bon, il n'est pas interdit de rêver.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Ossambe A'Gnama » Sam 01 Mars, 08 11:35

Ceux qui connaissent Loulou doivent se dire "pourquoi cet acharnement anti-mbochi ?"

Réponse: C´est une thérapie.
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Loumo » Sam 01 Mars, 08 4:11

Au fait Gnama, en tant que mbochi, que vous dites-vous sur la catastrophe économique du pays lorsque vous vous retrouvez entre vous, à huis clos ?
Accusez-vous l'impérialisme ou jouissez-vous du mal que vous faites subir au reste du pays ?
Vous êtes étrange comme peuplade !
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Ossambe A'Gnama » Sam 01 Mars, 08 4:47

En réalité Loumo, je ne me retrouve pas avec le genre de personnes auxquelles tu penses. Je vis dans une ville de plusieurs millions d´habitants où, rencontrer un Noir est un exploit. Les quelques afro-descendants, confinés dans les bas fonds ont leurs propres cadres de sociabilité. L´histoire du peuple Noir est encore à écrire.
Je sais cependant, grâce à Congopage notamment, que Sassou va se recueillir sur la tombe de ses parents flanqués d´un certain Nkoumbi qui s´était rendu maître d´un port à Brazzaville et que ce même Sassou est secondé par un non mbosi. Autrement dit, sa stratégie est, soit nous faisons quelque chose et nous laisserons tous nos noms dans les annales, soit nous ne faisons rien, la postérité retiendra de nous, moi en premier que nous l´aurons sacrifié. On ne dira pas, si x avait été à ma place, il aurait fait ceci ou cela, puisqu´il aura lui aussi participé au sabordage.
Ah, que je n´oublie pas. Il y a une rue bakongo qui va de Potal au camp cfco à Mpila, juste à coté de celle où j´ai passée mon adolescence, la rue Makoko. Si tu veux t´attaquer aux symboles pour ta gloire, débaptise la rue Bakongo pour la rue Loumo et construis-toi un mythe (vous savez le faire) du type « Loumo fut un grand opposant virtuel à Sassou qui défendit virtuellement certes, mais sans fléchir la cause Kongo » Nous autres pourrions en témoigner (généreux de ma part, tu ne crois pas ?) listo
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par niaou » Sam 01 Mars, 08 5:02

Pénurie du ciment au Cameroun : les consommateurs devraient encore attendre (ANALYSE)


YAOUNDE, 21 février (Xinhua) -- Avec une capacité de production limitée et une forte demande suite au boom des grands travaux, le ciment est depuis bientôt un an un produit rare au Cameroun et selon les acteurs de cette industrie, les consommateurs devraient encore attendre avant de voir une fin de ce calvaire.

Le ciment a connu des hausses de prix au Cameroun depuis que ce pays commence à vivre un boom de construction d'infrastructure il y a trois ans. Le sac de 50 kg était vendu ces derniers jours à 8. 000 Fcfa au lieu de 5.500 Fcfa, le prix homologué institué par le ministère du Commerce.

Le problème vient du grand écart entre la forte demande et la pauvre offre. Selon les statistiques officiels, Cameroun a besoin de 14 millions tonnes de ciment par an mais Cimenteries de Cameroun (Cimecam, l'usine qui monopolise cette industrie au Cameroun) ne fabrique que 11 millions tonnes par an.

Par example, Yaounde attend 1.400 tonnes de ciment par jour pour alimenter ses travaux en construction, le chiffre pouvant atteindre 1.800 tonnes aux saisons sèches. Mais la ville n'a obtenu que 519 tonnes de ciment par jour au décembre. Et du 11 janvier au 11 février, son alimentation en ciment par jour se trouvait seulement à 459 tonnes.

La promesse faite par Cimecam de livrer 1.200 tonnes par jour à Yaoundé n'a jamais été respectée, a indiqué Dellor Magellan Kamseu Kamgaing, le président de la ligue camerounaise des consommateurs, dans un interview publié dans l'édition du 19 févreir de l'hebdomadaire camerounais Dikalo.

"Au lieu de se préoccuper de l'approvisionnement du marché en ciment, Cimencam veut plutôt profiter de sa situation de monopole pour multiplier ses gains", avait-t-il ajouté.

De sources concordantes, 25.000 tonnes de ciment sortent frauduleusement du Cameroun pour se retrouver au Tchad, en République centrafricaine, au Gabon et en Guinée Equatoriale.

En effet, la spéculation du ciment a atteint des proportions inquiétantes au point où le ministre du commerce Luc Magloire Mbarga Atangana pour stopper cette gangrène n'a de cesse ces derniers temps de saisir des stocks des ventes frauduleuses.

Un stock de 100 tonnes de ciment, saisi récemment à Yaoundé et que l'on vendait à 8000 Fcfa le sac, a été vendu aux enchères le 19 février.

Le ministère camerounais du Commerce a demandé que des individus qui profitent de ce déficit ponctuel soient dénoncés et a appelé aussi appelé aux gros opérateurs économiques de profiter de la libéralisation de ce secteur pour importer.

"C'est une erreur de croire que Cimencam va résoudre les problèmes de distribution du ciment au Cameroun dans l'éternité. Les autres acteurs doivent s'investir dans cette filière", avait reconnu Jean-Pierre Le Boulicaut, le directeur de Cimencam, à la presse dans la semaine dernière.

Pour faire des efforts de sa part, Cimencam a annoncé qu'elle va porter dès septembre sa capacité de production annuelle à 1.600. 000 tonnes, soit 60% d'augmentation, ce qui permettrait d'envisager une baisse des prix.

Un nouveau dispositif industriel, qui a coûté 26 milliards de Fcfa (52 millions de dollars), est déjà en place, selon les reportages.

Une uisne de ciment que les Sud-Coréens construisent porterait aussi un espoir. Dans 15 mois quand l'usine dans le sud-ouest du Cameroun sera mise en place, le Groupe sud-coréen Afko Cement production Company entend produire un million de tonnes du ciment de qualité par an, dont le prix sera à 3.000 Fcfa le sac de 50 Kg (soit 6 dollars US), nettement abordable pour les consommateurs.

Mais pour les consommateurs, l'annonce d'une nouvelle hausse de prix de la part de Cimecam rendrait la fin de la pénurie peu possible.

Pour se justifier, Jean-Pierre Le Boulicaut a expliqué que le prix du Clinker, la principale matière qui entre dans la fabrication du Ciment, a connu une hausse vertigineuse sur le marché mondial.

La fin du le calvaire des consommateurs camerounais n'est donc pas pour demain au regard de l'évolution de la situation sur le terrain.
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Message par Loumo » Dim 02 Mars, 08 12:35

Je vis dans une ville de plusieurs millions d´habitants où, rencontrer un Noir est un exploit. Les quelques afro-descendants, confinés dans les bas fonds ont leurs propres cadres de sociabilité.

Menteur. Qui te parle de descendants noirs dans la ville que tu dis habiter.

Pour des appels passés à Brazzaville, la minute me revient à 0,035 euros sur des téléphones fixes et 0,09 euros sur des téléphones portables. J'ai tenté de faire jouer la concurrence, il apparaît dans tous les cas que les communications sur des fixes sont moins chères que celles passées sur des portables.


Je te parle justement de tes frères mbochi avec lesquels tu discutes quotidiennement au téléphone à raison de 10 euros l'abonnement trimestriel (sic). Avec la révolution culturelle en matière de communication on n'a plus besoin de résider à Oyo pour discuter en mbochi avec l'oncle d'Abala ou le cousin de Mpila. Par la webcam la distance est abolie et tu peux te livrer à la télédiscussion.
Pour des appels passés à Brazzaville, la minute me revient à 0,035 euros sur des téléphones fixes et 0,09 euros sur des téléphones portables.

Alors la question est : que vous dites-vous entre gens de la Cuvette quand vous faites le bilan de vingt ans de dictaure sassouiste ?
Mais à te lire, vous devez-vous vous réjouir chaque jour de la riposte de Sassou lorsque Lissouba troubla son sommeil un 5 juin 1997. "C'est de la légitme défense" mumurez-vous en mbochi. Dan le feu de la conversation vous vous dites également " Sassou n'est pas seul à boukouter ; Mvouba, Bitsindou et désormais Kolélas font ripaille avec lui. C'est tout bon. Conclusion : les bakongo au aussi leur part de responsabilité dans le désastre commis par le PCT et la Nouvelle Espérance ".
Djess a beau te dire que Kolélas sert juste de faire-valoir à la démesure mbochi, tu n'en démords pas.
Qu'à cela ne tienne. Les Congolais (comme les Français à la fin de l'Occupation allemande) feront la part des choses. Le maréchal Philippe Pétain, le père de la collaboration, fut jugé et échappa à la peine de mort uniquement grâce à son grand âge. Bernard Kolélas (notre Pétain congolais) aura également sa part de châtiment si Dieu lui prête encore vie à la libération du Congo.
Aucune dictature ne fonctionne sans le concours de collaborateurs. Même dans les camps de concentration, les nazis avaient leurs kapo d'origine juif. Cela n'a pas empêché qu'au procès de Nuremberg, les chefs nazis (et uniquement ces vrais coupables de la solution finale) soient jugés et châtiés. Point de dictature sans le tiers inclu. Maurel Kihoundzou, Gomez de Makanda, Bitsindou, Mvouba, Kolélas et probalement Ntoumi sont les éléments "tiers" de la démesure mbochi. Le procès de la libération sera sans exclusive. Les pétainistes kongo auront aussi "leur part".

Ah, que je n´oublie pas. Il y a une rue bakongo qui va de Potal au camp cfco à Mpila, juste à coté de celle où j´ai passée mon adolescence, la rue Makoko.

Je ne t'en voudrais pas si tu n'es pas natif de Brazzaville. Sassou est bien né à Edou/Penda et ne s'est pas moins retrouvé au sommet de l'Eat grâce au système d'exode rural dit "yaka noki noki".
Il existe en effet une rue Bacongo (non Bakongo) à Poto-Poto à deux artères de la rue Mbaka (devenue rue Faignon par démagogie mbochi). La rue Bacongo où vécut le premier écrivain Jean Malonga, enjambe madoukoutsékélé et finit en queue de poisson à la lisière de "Sans Fils". Mais comme (je suppose) tu fais allusion aux anecdotes qu'on se narre avec mon frère Kani, tu confonds rue Lari et rue Bacongo. La rue lari n'existe pas. Du moins pas encore. La rue Bacongo n'est pas proche de la rue Makoko. La rue du roi Makoko précède la rue Mbochi en allant vers Poto-Poto et la rue Bakoukouya en allant vers Moungali.
Entre Makoko et Bacongo, fonctionne un réseau d'artères dont l'ordre est le suivant : Mbochi, Kouyou, Batéké, Yakoma, Makoua, Mbéti, Banda, Bacongo, Loango, Mbaka.
Di-moi, Gnama, t'es arrivé à Brazzaville en quelle année ?
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Ossambe A'Gnama » Dim 02 Mars, 08 2:30

Tu peux être drôle quand tu veux. Mais ne mélange pas tout Loumo, les prix des télécommunications concernent un autre thread et les indications que j´ai données concernent la téléphonie internet sur des téléphones fixes ou des téléphones portables et non pas de pc à pc. Ma mère que j´appelle chaque week end n´a pas internet. Je présume que la tienne non plus. Reprends ton souffle.

Au sujet des noms de rues, je te le concède, il y a eu confusion de ma part. Suis-je un mbokatier cependant? Il n´a pas d´honte à cela. On ne choisit pas où l´on doit naître. Si cela t´enchante, je suis né à l´hôpital général de Brazzaville, mais je n´ai pas toujours vécu à Brazzaville. Bonne mémoire sélective Loumo. Je vais t´aider pour me localiser puisque tel est ton fantasme. J´ai vécu une partie de mon adolescence près de "100 fils". Je te vois d´ici faire des grands bonds. rassure-toi, il n´y avait pas d´hommes en armes devant chez moi.
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Ossambe A'Gnama » Dim 02 Mars, 08 3:15

Je vis dans une ville de plusieurs millions d´habitants où, rencontrer un Noir est un exploit. Les quelques afro-descendants, confinés dans les bas fonds ont leurs propres cadres de sociabilité.

Menteur. Qui te parle de descendants noirs dans la ville que tu dis habiter.


Précise ton propos mon cher ami. Pourquoi serais-je un menteur? Tu m´accuses de tenir des réunions suspectes avec mes frères mbosis et je te dis qu´il n´y en a pas un seul dans un rayon de 12000km. Tu veux peut-être parler des téléconférences et des visioconférences? Ben là tu fais fort. Pauvre de moi
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Loumo » Dim 02 Mars, 08 9:16

J´ai vécu une partie de mon adolescence près de "100 fils". Je te vois d´ici faire des grands bonds. rassure-toi, il n´y avait pas d´hommes en armes devant chez moi.


Rien compris à cette allusion d'hommes en armes devant votre hutte à Ouénzé Mazanza. Si tu fais allusion à Mpila, ce site n'a pas toujours été squatté par Sassou. Mpila est avant tout connu comme laboratoire politique où se prenaient des décisions pour garantir la "révolution" de 1963 . Le fameux groupe de Mpila dirigé par Ndalla et Lissouba a fait des dégâts dont on paie encore les conséquences à ce jour. Mpila es entré dans l'histoie à cause de ce cercle de réflexion qui s'y tenait car, en ce temps-là, les hauts cadres de l'Etat étaient logés dans cette zone industrielle. A cette époque, Sassou louait je ne sais quel taudis à Brazzaville. Jacques Okoko, de ses propres aveux, fut un de ses logeurs.

Bref, je n'ai jamais pensé un seul instant, bien que mboshi comme Sassou, tu fus le voisin du tyran de Mpila.

Ma question porte sur les sujets de conversation quand les mboshi discutent entre eux.
Tu me dis habiter si loin du Congo que tu es totalement coupé de ta base ethnique. Ce à quoi je te réponds "MENTEUR". Car tu avoues que tu communiques au téléphone avec ta maman. En effet, grâce aux progrès du téléphone, la terre est devenue un village. Ne me dis pas que ta mère a, seule, le monopole de tes appels au Congo.

Je reformule ma question : critiquez-vous ou applaudissez-vous la folie du régime ?

Si tu veux savoir ce que les kongo se disent entre eux, au téléphone ou dans les salons, c'est facile. Tu peux même le deviner. Nous parlons du type de mort qui sera réservée à Sassou quand on l'aura.
Ce thème est discuté sous toutes les coutures.

Au sujet des noms de rues, je te le concède, il y a eu confusion de ma part.


Tu es né à l'hôpital général et tu confonds les noms des rues du quartier qui t'a vu grandir ?
Je te laisse tirer la conclusion.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Ossambe A'Gnama » Lun 03 Mars, 08 2:20

Loumo
Je me tue à espérer que mon harcèlement poussera mes amis mbochi qui me lisent (et ils sont légion)

Cela montre à suffisance la noblesse mbosi. Tu t´affirmes sans ambages comme leur ennemi intraitable, pourtant ils sont légion, ces mbosi à te garder ou offrir leur amitié. Observe d´ailleurs la bienveillance avec laquelle j´essaie de te faire comprendre que ta haine anti-mbosi est une injustice, qu´ils ne sont pas tous des prévaricateurs, que la majorité d´entre eux ne sent même pas l´odeur du pétrole à la différence de certains de tes cousins, qu´il y a un mal congolais qui s´est manifesté au grand jour dès le règne d´un certain prélat, qui lui n´était pas lui un mbosi. Non, tu persistes et tu signes et te remets l´insulte. Je serais ainsi un menteur parce que je ne t´ai pas dit ce que tu voulais entendre. N´est ce pas concevable pour toi qu´un intellectuel mbosi ne fasse pas de la politique ou qu´il soit ignoré par ceux qui sont censés être les siens ? Pour ta gouverne, nous sommes nombreux.

Nous parlons du type de mort qui sera réservée à Sassou quand on l'aura.


Ainsi les Kongos que tu dis être êtres pacifiques, qui ont horreur du sang, qui ne feraient pas mal à une mouche, n´auraient en tête que la mort de Sassou. Tu n´y penserais pas seulement en te rasant, mais aussi dans les phases extatiques de ton existence. Ce n´est pas ma première contradiction.


Tu es né à l'hôpital général et tu confonds les noms des rues du quartier qui t'a vu grandir ?


Oui Loumo, il y a longtemps que mon quotidien se vit ailleurs. Et toi qui oublies la moitié des choses dites dans entre un post et un autre dans l´espace d´une journée, tu peux parler de mémoire. C´est l´hôpital qui se moque de la charité.

Pour finir Loumo, arrêtes de m´enfermer dans ton schéma réductionniste kongo-mbosi comme s´il n´y avait que ces deux groupes ethniques au Congo.
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Loumo » Lun 03 Mars, 08 1:16

Etat honteux

Tu n'as même pas honte, sur le chapitre du vol de l'argent public, de comparer l'Abbé Fulbert Youlou à Sassou Nguesso. Youlou a couché sur des bancs publics à Madrid lorsqu'il fut chassé du pouvoir par les Laris en 1963. S'il avait réellement volé, il aurait eu des villas à l'image de Suzette (la cossue maison de Sassou). Je te signale que Sassou vient de s'acquérir son dixième bien immobilier à Paris. Lui au moins aura un toit quand les carottes seront cuites au Congo. Au contraire les seuls immeubles que Youlou acheta en France servaient de logement aux étudiants et stagiaires congolais. Le plus célèbre fut celui du 11 rue Béranger dans le 11ème, Place de la République, la fameuse MEC. Sous prétexte que c'était un nid de l'opposition à son régime, l'immeuble de la rue Béranger fut vendu par Sassou en 1983 et, l'argent empoché par ce voyou.

Ainsi les Kongos que tu dis être êtres pacifiques, qui ont horreur du sang, qui ne feraient pas mal à une mouche, n´auraient en tête que la mort de Sassou.

Pour avoir un peu braconné la sociologie, tu devrais savoir qu'aucun peuple n'est pacifique. Sauf dans la Bible, personne ne tend l'autre joue quand la claque vient de s'abattre sur la joue droite. Les Kongo ne supportent plus de se faire massacrer comme des lapins par les miliciens mbochi armés jusqu'aux dents. Si vous espérez jouer sur le prétendu pacifisme kongo pour vous livrer à votre jeu favori, le vandalisme, alors vous vous mettez le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Relis l'histoire de ce peuple (les Kongo) depuis le Royaume. Penche-toi sur la bataille d'Ambouila où les Portugais eurent du fil à retordre pour s'implanter en Angola. Tiens, kamit anime un blog sur l'épopée Kongo. Tu peux y faire un tour.
Pacifiques les Kongo ? Tu veux rire.
Les Kongo sont des spécialistes des guerres défensives. Cependant il peut leur arriver d'être offensifs, c'est-à-dire exercer leur droit de poursuite de l'ennemi jusque dans ses camps les plus retranchés. Tenez-le vous pour dit. Mabiala-ma-Nganga, Bouéta-Mbongo, Matsoua l'ont largement démontré aux dépens du colonisateur français. Ils ont dû se retourner dans leur tombe quand Sassou a offert une deuxième sépulture à Pierre Savorgnan de Brazza. Mais quel peuple servile, les Mbochis ! Quand il ne s'agit pas de liberté, c'est le pétrole que vous bradez.

Je serais ainsi un menteur parce que je ne t´ai pas dit ce que tu voulais entendre.

Je sais que tu n'auras jamais le courage de revéler ce que vous vous dites entre vous. Ce n'est pas avouable (je te l'accorde). Mais on peut le deviner. On n'a même pas besoin de le deviner. Il suffit de te lire pour comprendre le fond de la pensée mbochi. Mieux: il suffit de se reporter au fameux discours de Sassou à Mikalou pour se faire une idée du subconcient mbochi.

N´est ce pas concevable pour toi qu´un intellectuel mbosi ne fasse pas de la politique ou qu´il soit ignoré par ceux qui sont censés être les siens ? Pour ta gouverne, nous sommes nombreux.

Il est étonnant qu'en tant qu'intellectuel mbochi, toi et les tiens fermez votre gueule devant l'arbitraire du pouvoir de Sassou. Pire, tu reconnais que la "majorité (des mbochis)ne sent pas l'odeur du pétrole", mais aucun sentiment de révolte ne vous traverse l'esprit. Vous avalez les couleuvres. Vous ne dites mots. Vous êtes consentants. Tout ça, parce que c'est l'ethnie qui est au pouvoir ; tout ça pour l'illusion d'avoir le pouvoir pour vous. Vous êtes minables autant que vous êtes tous.
A Mikalou, Sassou, s'adressant aux Mbochi vous tint à peu près le propos suivant : "si je tombe, dans les minutes qui vont suivre on n'entendra plus parler de vous à Brazzaville".
Depuis cette funeste prophétie, les mbochis, intellectuels et cancres, résolurent d'être soudés comme les doigts de la main derrière Otsouémbé Oloma Niama.
On comprend pourquoi les Gnama font l'économie d'une critique quand il s'agit de la gestion incroyablement chaotique de la richesse du pays par Sassou.
Dernière édition par Loumo le Mar 04 Mars, 08 3:00, édité 1 fois.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par niaou » Lun 03 Mars, 08 11:53

Ciment: baisse des droits de douane sur les importations (Cameroun)

Le secteur des bâtiments et travaux publics (BTP), plombé par la pénurie du ciment depuis plusieurs mois au Cameroun, va connaître un regain d’activité dans les jours à venir. En effet, vendredi dernier, un communiqué conjoint signé du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, du ministre des Finances, Essimi Menye, et du ministre de la Communication, Jean Pierre Biyiti bi Essam, porte à la connaissance des opérateurs économiques que sur hautes instructions du chef de l’Etat, le gouvernement vient d’autoriser la décatégorisation tarifaire, c’est-à-dire la baisse des droits de douane sur le ciment portland importé (ciment pour travaux de construction) en République du Cameroun. La mesure couvre la période allant du 1er mars au 31 août 2008. Elle vise à combler le déficit actuel sur le marché national et rétablir l’équilibre recherché entre l’offre et la demande de ce produit de grande consommation.

Cette mesure « exceptionnelle », il faut le préciser, ne concerne que les opérations économiques qui présenteront les meilleures offres de contrat d’achat du ciment au niveau du marché international et qui s’engageront expressément à garantir au consommateur local les prix les plus avantageux. Autrement dit, l’importation étant totalement ouverte, on va comparer les offres de prix de vente du ciment présentées par les importateurs, et les opérations relatives aux produits qui seront vendus à des prix imbattables bénéficieront de la baisse des droits de douane, par une décision de la direction générale des douanes. Les opérateurs économiques doivent donc se battre pour présenter les prix les plus avantageux pour le consommateur, par rapport aux conditions du marché. Ceux qui sont intéressés par ces mesures incitatives et qui veulent réaliser ces importations, sont priés de prendre immédiatement l’attache des services compétents des ministères du Commerce et des Finances pour la mise en œuvre des modalités pratiques de ce partenariat.

La mesure est limitée dans le temps (31 août 2008) parce que le mois de septembre prochain va coïncider avec la mise en service, par Cimencam, de sa nouvelle broyeuse qui va permettre à l’entreprise d’accroître ses capacités de production. La baisse des droits de douane sur le ciment importé et vendu à des prix intéressants permettra ainsi de combler le déficit cumulé de la production nationale depuis décembre 2007, en attendant que Cimencam augmente effectivement les quantités de ciment mises sur le marché.

L’importation du ciment étant libéralisée, on peut espérer que les mesures incitatives prises par le gouvernement fassent en sorte qu’avec l’effectivité des importations, on ait au Cameroun une nouvelle grille des prix de vente du ciment rendu dans les quincailleries. Le consommateur pourrait enfin avoir le choix entre différents produits et différents prix.
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Message par Ossambe A'Gnama » Mar 04 Mars, 08 2:27

Loumo,
peux-tu changer de disque. Il est bien rayé celui que aimes mettre chaque fois que je t'invite à débattre avec moi.
Si nous parlions de ciment. Est-ce que les travaux de ta maison à Brazzaville sont avancés? Moi, je me suis saigné à blanc pour la mienne. Il faut vraiment voir la réalité sur le terrain pour garder toute confiance dans ses mandataires. Que c'est cher de construire à Brazzaville! Et dire qu'un ami a pour le même budget a construit un petit château à Dakar! Il y a une limite à tout quant même. Il parait qu'une cimenterie flambant neuve a été construite au Congo, pourquoi la pénurie persiste t-elle?
Oui Loumo, il y a un problème dans ce pays. Il faut que tu ailles y mener une révolution. Ne te contente pas de jouer le matamore planqué dans une église de Cote d'Azur. Descends sur le terrain dire à Otchombe trop c'est trop, bouge le cul, harangue les foules, au besoin, prends les armes et rejoins dans le maquis Ntoumi qui faiblit. Tu es le deus ex machina que le Congo attend, ne l'oublie pas. On ne peut mieux encourager quelqu'un. C'est encore de la noblesse. Ciao quant même.
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Loumo » Mar 04 Mars, 08 3:41

Tu me demandes de changer de disque alors que c'est Sassou qu'il faut changer. Tant que ton héros sera là le Congo va stagner. C'est incroyable ce que tes parents font actuellement au pays : ils volent, volent, volent et volent encore dans l'impunité la plus totale. En fait le pays n'existe plus. Brazzaville est devenu un espace où cohabitent des loups et des agneaux. Ceux-là bouffent ceux-ci. La société congolaise a disparu. Seuls subsistent des inconnus qui se disputent un même territoire.
Jusqu'à quand va tenir un tel bordel ? Et tu trouves ça normal. Pire, tu te vantes d'avoir pu construire une maison dans ce tas de ruines qu'est devenue Brazzaville. Il n'y a que les porcs pour se complaire dans pareille décharge publique qui tient lieu de capitale à un pays pétrolier.

Je te serai gré de ne pas plus me sortir des formules du genre "qu'attends-tu pour aller chasser Sassou". Si tu es fatigué de débattre, ne te crois pas obligé de répondre systématiquement à tous les posts. Sois au moins sûr d'un fait : Sassou n'est pas éternel. Comment quittera-t-il le Pouvoir ? Cela, seuls ceux qui sont dans le secret des Dieux pourront y apporter une réponse judicieuse. Par les urnes ? par les armes ? mourra-t-il au Pouvoir comme Eyadéma ? Je nous le donne en mille.
Ne te moque pas trop de ceux qui croient en Dieu à Nice. Brazzaville sous Sassou comptent plus d'églises que d'hôpitaux et écoles réunis. Ton cousin lui-même est franc-maçon. Bruno Itoua son « Monsieur pétrole » est un adepte invétéré du CIFMC (Centre international de femmes chrétiennes), Jean-François Ndenguet (son tueur) affiche, dit-on, une piété à faire pleurer même Satan en personne.
Si Loulou prie Dieu, il ne fait que reproduire une tradition séculaire qui prend ses racines dans le Royaume de Kongo. As-tu suivi mon conseil ? Es-tu allé sur le blog de kamit pour mesurer l’étendue de cette foi qui me sert aussi de raison d’être ?
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Ossambe A'Gnama » Mar 04 Mars, 08 4:31

Loumo
Je me demande pourquoi tu me fais rire autant. Le comble c'est que tu es sérieux dans tes vociférations.
C'est incroyable ce que tes parents font actuellement au pays : ils volent, volent, volent et volent encore dans l'impunité la plus totale

Pas mes parents Loumo. La preuve, je me suis saigné à blanc pour leur donner un cadre de vie acceptable pendant que tu es dans le snobisme éhonté vis à vis des tiens au prétexte que leur univers est devenu une procherie et que c'est un gachis d'y mettre le moindre centime. Cet article de PS Benga sur la diaspora congolaise concerne bien des gens comme toi. Ainsi tu dis aux tiens, pataugez dans la boue, de toute façon il en est ainsi de la réalité sous le règne Sassou. Tu vois loumo, tu donnes raison aux libéraux. L'Etat providence bride les énergies, crée des comportements de dépendance et hypoyhèque l'efficacité économique et sociale. Tu y est tellement habitué que tu ne sais plus qu'on ne peut tout attendre des pouvoirs publics, surtout s'ils sont défaillants. Brazzaville est sale cher ami. c'est un secret de polichinelle. Mais nos parents y vivent. Il nous faut faire quelque chose pour eux s'ils ne peuvent compter sur personne.
Je te serai gré de ne pas plus me sortir des formules du genre "qu'attends-tu pour aller chasser Sassou".
Porque amigo? Tu ne veux donc pas que ceux qui nous suivent sachent que tu es en réalité une couille molle? Tu n'as de force que derrière un clavier? Tu affirmais motu proprio qu'une semaine devant les étudiants de la faculté de sociologie à Brazzaville te suffirait pour les faire descendre dans la rue. c'était donc un écran de fumée? Commence par proposer des thèmes de conférence et tu verras la suite. S'il t'en manque je te donne un coup de main. Par exemple. Ethnicité et pouvoir: le cas mbosi. Il est dans tes cordes celui-là. N'oublie pas de l'annoncer aux frères congopagiens. Peut-être que je pourrais y être.
Si tu es fatigué de débattre, ne te crois pas obligé de répondre systématiquement à tous les posts

Et tu appelles ca débat?

Ne te moque pas trop de ceux qui croient en Dieu à Nice.

Je ne m'en moque pas. Tout le monde connait la doctrine sociale de l'Eglise. L'évangélisation procède de la volonté d'apporter le salut à ceux qui sont dans les ténèbres. Les templiers, les croisades, la théologie de la libération, tout cet engagement dans l'action n'a t-il pas pour but de servir la foi, la justice? C'est un conseil, ne te contente pas jouer les gros bras derrière un écran. C'est sur le terrain qu'on fait évoluer les choses. Rien ne sert de philosopher, il faut transformer le monde par la praxis". Ce n'est pas moi qui l'ai dit
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Loumo » Mar 04 Mars, 08 6:23

Inutile doublon
Dernière édition par Loumo le Mar 04 Mars, 08 6:30, édité 1 fois.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Loumo » Mar 04 Mars, 08 6:23

Je me demande pourquoi tu me fais rire autant.


Rira bien...
Continue à ricaner comme une hyène. Tu dois être seul ici sur ce site qui peux encore rire au milieu de la tragédie congolaise. Si tu as lu Lopes, tu dois savoir qu'il y a des rires jaunes, des rires francs, des pleurer/rire. En attendant, 90% de Congolais n'ont plus de larmes pour pleurer, qui n'ont encore moins le cœur à rire. Il semble que dans leur regard se lit désormais un air de solitude, la même sans doute dont parle Gabriel Garcia Marques quand il observe ses personnages. Le Congolais est devenu triste à en mourir. Lui qui était si jovial rase désormais les murs. Ceux qui accumulent 90% de richesses roulent dans des automobiles 4X4 en s'abritant du monde extérieur derrière des vitres fumées. Eux, vous voient, vous, ne les voyez pas. Ils doivent rire derrière l'cran protecteur de leur véhicule acquis à la sueur du sang et grâce à leurs longs bras qui puisent directement dans les caisses de l'Etat.
Continue de rire mon pote.


Brazzaville est sale cher ami. c'est un secret de polichinelle. Mais nos parents y vivent. Il nous faut faire quelque chose pour eux s'ils ne peuvent compter sur personne.


Non, kamarade, tes parents (sens large du terme) vivent dans une autre ville. Pendant que les autres n'ont ni eau courante ni courant électrique, eux s'éclairent avec des sources d'appoint, reçoivent de l'eau potable stockée dans des mini-châteaux d'eau.
Ce n'est pas pareil. Il y a deux villes dans la ville. A "Sans fils" que tu sembles connaître, tes parents ont construit des villas qui n'ont rien en commun avec les taudis des quartiers populaires. Ils n'ont même pas honte de vivre dans leurs châteaux dans un océan de misère.


Tu ne veux donc pas que ceux qui nous suivent sachent que tu es en réalité une couille molle? Tu n'as de force que derrière un clavier?


Méfie-toi de tes expressions. Les couilles molles sont signe de bonne santé. Si tu les a "dures", fais-attention à toi. C'est mauvais présage. Si tu les as bien suspendues, fais gaffe aussi qu'on ne te les coupe. Dans un cas comme dans l’autre, l’expression appropriée est « chiffe molle ». Et même dans ce cas, avec des sanguinaires comme Sassou (capables de massacrer 300 compatriotes en une seule après-midi) il faut user de stratégie. Le département de sociologie de Brazzaville reste à construire. Je ne compte pas sur Henri Ossébi pour cette tâche.
Reste que la plume est aussi une arme, internet est la hantise des dictateurs habitués à contrôler l'information. L'imprimerie est une kalachnikov qui fait mouche avec des balles blanches. Zola sauva Dreyfus grâce à l’écriture. Le savais-tu ?
Ce que nous écrivons derrière les claviers n'est donc pas lettre morte. Sais-tu que les articles de MWINDA se distribuent sous le manteau à Brazzaville. Des étudiants font des analyses de contenu du discours des articles des sites de la diaspora. Sais-tu que Sassou nous lit tous les jours. Il nous lit grâce aux minutieux comptes-rendus que lui faisaient votre ami Thierry Moungalla avant d’être promu ministre de la propagande ou des nouvelles communications (ce qui dans le contexte de la dictature revient au même)

Commence par proposer des thèmes de conférence et tu verras la suite. S'il t'en manque je te donne un coup de main. Par exemple. Ethnicité et pouvoir: le cas mbosi.


Mon pôvre ami ! Si seulement tu suivais les débats, tu te rendrais compte que c'est de ce thème qu'on discute ici depuis des mois. Le pouvoir mbochi n'est que jouissance aux dépens des autres. La redistribution des richesses nationales se fait selon les critères ethniques, et dans le champ ethnique, le clan se taille la part du lion. C'est étonnant que tu n'aies pas vu que les discussions tournent autour de cette problématique. Le mbochi n’est une espèce intéressante que lorsqu’on l’éloigne (mais très loin) du Pouvoir politique. Ca se passera ainsi dans la structuration du Congo en FES.

C'est sur le terrain qu'on fait évoluer les choses. Rien ne sert de philosopher, il faut transformer le monde par la praxis".Ce n'est pas moi qui l'ai dit


Que sais-tu du combat qui se mène sur le terrain ? Il est vrai que le terrain est miné et quadrillé par une police envahissante assistée d’une milice aussi féroce qu’ethniquement homogène. Mais la résistance s'organise. "Où il y a oppression, il y a résistance". Ce n'est pas, non plus, moi qui l'ai dit.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

PrécédentSuivant

Retour vers Forum Public

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)