Boa au piment vert

Recettes et trucs pratiques sur la cuisine congolaise.

Message par Mecbohem » Sam 07 Mai, 05 6:26

Ok, let's go!

Boa au piment vert!

Ingrédients:

* 300 grammes de boa séché c'est bien meilleur que frais!
* un gros oignon
* un piment vert
* deux à trois grosses tomates fraiches ou pêlées
* 1 grosse mangue verte, bien verte, acide quoi!
* du mansulu, qu'on ne trouve qu'au bled sinon faire sans!

Préparation:


1) Couper l'oignon, tout comme la tomate si elle est fraîche sinon la laissée tel quel, la mangue en fines tranches, très fines car elles doivent s'émietter après coup dans la sauce du bouillon.
2) Mélanger le tout et porter à ébullition le temps nécessaire, avec de l'eau bien sûr, désolé de ne pas pouvoir vous préciser la durée réelle mais Mecbohem juge au goût et à l'aspect les bouffes les durées de cuisson, connait pas! 8)
3 N'oubliez pas le sel et de goûter de temps en temps la sauce pour voir de quoi elle a l'air et surtout juger du niveau du sel.
Quand tout est fin prêt, retirer le tout, le meilleur accompagnement c'est le manioc bien frais, sinon la semoule fera l'affaire, la mort dans l'âme, mais surtout pas de manioc congélé et réchauffé ce serait un sacrilège!
Quant à la boisson, comme d'habitude, une bonne eau de source fera l'affaire, si c'est réussi vous n'aurez aucune peine à vous appercevoir que c'est la meilleure viande au monde, foi d'un Bohémien! 8)

____________
Mecbohem
Mecbohem
Veterran
 
Message(s) : 1238
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Région parisienne

Message par mài » Lun 09 Mai, 05 5:32

Ah fantastique ! Je ne suis plus le seul mec à cuisiner sur Congopage.
On va leur montrer à ces Go que même dans la cuisine... on les domine :daisy :chef: .
mài
 
Message(s) : 65
Inscription : Lun 04 Avr, 05 8:26

C

Message par Mayombe82 » Mer 18 Mai, 05 4:35

Non tu n'es pas le seul à mec à cuisiner sur Congopage, moi aussi je sais et j'adore cuisiner. Mais je préfère quand ce sont les femmes qui cuisinent.

@+,M82
Avatar de l’utilisateur
Mayombe82
Veterran
 
Message(s) : 2595
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Mbuta Muntu Zenga MAMBU » Mer 18 Mai, 05 4:58

* du mansulu, qu'on ne trouve qu'au bled sinon faire sans!


Bien sûr le basilic se trouve bien sur les marchés occidentaux ;)
Mbuta Muntu Zenga MAMBU
Veterran
 
Message(s) : 1504
Inscription : Mar 03 Sep, 02 12:40
Localisation : Cime des cocotiers dans un hamac "le Fantôme"

Message par Mère Evé de Paris » Mer 18 Mai, 05 5:46

mài a écrit :Ah fantastique ! Je ne suis plus le seul mec à cuisiner sur Congopage.
On va leur montrer à ces Go que même dans la cuisine... on les domine :daisy :chef: .


Moi, j'ai pas de problème à être dominée dans la cuisine… si on me régale ! :lol: :lol: :lol:

Et dis, M82, quand tu vas dans un resto, sais-tu toujours si c'était un homme ou une femme aux fourneaux ? ;) Je me souviens d'un nganda où le MONSIEUR faisait des daurades du tonnerre… :P

:demoi:
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

BOA AU PIMENT VERT

Message par Mayombe82 » Jeu 19 Mai, 05 10:38

HUMMMMM...,

Quand je vais au resto africain, je sais qu'en général ce sont des nanas qui cuisinent.

Quand c'est un resto "européen", je sais que ce sont des mecs.

Mais j'insiste que je préfère quand ce sont les nanas qui cuisinent.

A propos de Daurade, le jour où tu vas à BZV, fais un tour à Ouénzé manzanza, au resto la bergère. S'il existe encore et demande des malangwas à la braise ou des maboundous ( des gros, pas les petits qu'on nous vend tout le temps) à la braise. Avec de l'oseille. Tu te couperas les phalanges et la langue, tellement c'est délicieux.

Vivent les cuisinières!!!

@+,M82
Avatar de l’utilisateur
Mayombe82
Veterran
 
Message(s) : 2595
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Mère Evé de Paris » Jeu 19 Mai, 05 10:47

Merci pour le tuyau, M82, si l'occasion se présente, j'irai me couper la langue ! ;)

Mais, j'ai bien dit nganda ci-dessus et non restaurant - donc un endroit où les gens se retrouvent plus autour d'une bière pour bavarder qu'une destination culinaire en soit. Il n'empêche, le Monsieur aux fourneaux était un chef - pour le pondu aussi d'ailleurs. Et tu me répondras peut-être qu'il faut des exceptions à toutes règles ! ;)

:demoi:
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

BOA AU PIMENT VERT

Message par Mayombe82 » Jeu 19 Mai, 05 11:11

:o Nganda, resto, ...

:lol: Oui, pardon pour la méprise. J'ai mélangé mes cuillères avec mes fourchettes ( j'avoue qu'avec la pince universelle c'est quand même melleire!).

:roll: Donne-moi le nom, car franchement, de ma vie, je ne me souviens pas avoir mangé du pondu fait par un autre homme que moi et un de mes oncles (il fait tout lui: du makaku au ngomba). Mais vraiment, ce sera pour découvrir.

A ce niveau, j'avoue que je suis de la vielle école. Un homme aux fourneaux? Le principe ne me dérange pas en tant que tel. Mais, je suis tellement regardant sur les questions d'hygiène.

Excuse-moi Mère Evé car je ne connais pas ta nationalité. Je voudrais te parler du foufou. Je ne sais pas si tu sais le préparer ou pas. Mais quand on voit comment il faut le faire, un mibimum d'hygiène est nécessaire, ce n'est pas comme faire un steak. La sueur qui se dégage de la personne qui fait le foufou peut me pousser à refuser d'en manger.

Gamin, à BZV, j'entendais des hommes dire
quand je vais chez X, je ne peux pas manger car sa femme est sale
.

Connaissnat parfois la dame, je me demandais comment elle pouvait être sale alors qu'elle prenait 2 ou 3 douches/jour, alors que je la voyais "faire sa beauté" tous les jours etc...

Explications et l'adolescence aidant j'ai faini par comprendre ces hommes. et moi-même j'y regarde à deux fois quand je suis chez quelqu'un dont la femme fait la mouambe, le pondu, ou un 3 pièces.

Ce n'est pas pour être dur avec mes congénères du sexe dit fort, mais force est de reconnaître qu'en général, nos soeurs (élevées à l'ancienne, je précise) ont une rigueur hygiénique qui nous est supérieure.

Alors, le pondu fait par un homme...
Avatar de l’utilisateur
Mayombe82
Veterran
 
Message(s) : 2595
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Mère Evé de Paris » Jeu 19 Mai, 05 11:30

Oui c'est peut-être un peu vieille école ta réaction ! :lol:
Donc toi, tu es moderne seulement pour ton oncle et toi en ce qui concerne la cuisine ! :lol: :lol: :lol:

Le nganda en question est/était vers la Porte de la Chapelle, ça fait un moment que je n'y ai pas mis les pieds. Je n'ai pas visité les cuisines pour te parler d'hygiène, les toilettes étaient propres (en début de soirée du moins !) ; mais je me dis que de toutes façons, quelque soit le sexe et la spécialité du cuistot, il y a de nombreux endroits où il faut compter sur ses défenses immunitaires quand on mange hors de chez soi. Et croire à Nieztche quand il dit que "ce qui ne tue pas rend plus fort" ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

BOA AU PIMENT VERT

Message par Mayombe82 » Jeu 19 Mai, 05 12:26

:D Mea culpa, Mère Evé,

Pour le saka-saka, franchement je reste réservé.

N'empêche que je connais des mecs qui font des repas succulents, mieux que certaines nanas.

8) Difficile de trouver meilleure CCL, Mère Evé.Pour la sécurité, je te donne raison, comme dirait Mobutu à 500%.

Pour moi ce midi, ce sera saucisses de Francfort, et omellette aux matitis, plus une bonne bière ( pas de Ngok malheureusement!)

Bon appétit, M82
Avatar de l’utilisateur
Mayombe82
Veterran
 
Message(s) : 2595
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Mecbohem » Lun 13 Juin, 05 10:30

mài a écrit :Ah fantastique ! Je ne suis plus le seul mec à cuisiner sur Congopage.
On va leur montrer à ces Go que même dans la cuisine... on les domine :daisy :chef: .

Heu, moi y en a pas avoir la volonté ni la prétention de dominer l'autre moitié de moi-même, pourquoi faire? :roll:

___________
Mecbohem
Mecbohem
Veterran
 
Message(s) : 1238
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Région parisienne

Message par Mecbohem » Lun 13 Juin, 05 10:32

Zenga MAMBU a écrit :
* du mansulu, qu'on ne trouve qu'au bled sinon faire sans!


Bien sûr le basilic se trouve bien sur les marchés occidentaux ;)

Ah bon donc le basilic c'est le mansulu?
Alors là j'apprend un truc, par contre je l'ai essayé récemment, c'était séché, bôf pas la même saveur que celui frais du pays, ah le pays! :cry:

__________
Mecbohem
Mecbohem
Veterran
 
Message(s) : 1238
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Région parisienne

Message par Mère Evé de Paris » Mar 14 Juin, 05 9:59

Trouve-t-on en Occident le basilic du Congo ? "That is the question", parce qu'il y a de nombreuses espèces, aux saveurs très variées : petites feuiles, grandes feuilles, feuilles rouges, basilic asiatique au parfum anisé…
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

Message par Mecbohem » Mar 14 Juin, 05 7:58

Ah, ah, ceci explique cela, voilà pourquoi je n'ai pas reconnu le goût du bon vieux mansulu du bled, je n'étais sans doute pas tombé sur la bonne version!

____________
Mecbohem
Mecbohem
Veterran
 
Message(s) : 1238
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Région parisienne

Message par Blaise » Dim 19 Juin, 05 1:22

Mecbohem,

Ta recette du "BOA au piment vert", me fait penser quand je suis descendu au Congo en 1992 avec ma misson de géologie dans le Mayombe.

Parmi les 4 blancs, 3 mettaient les pieds pour la première fois en Afrique et le 4ème était un vieux routier du continent. Il connaissait le GABON, la Centrafrique, le Mali comme sa poche.

Le lendemain même de notre arrivée à Brazza. Il voulait manger du BOA. On a fait le tour de tous les Resto (pardon) "nganda" de Brazza, avec l'aide du défunt J.M. , impossible de trouver du BOA à Brazaville. On se contentera alors d'un maboké dans un Nganda sur l'Avenue LOUTASSI à hauteur du CEG Grenard MATSOUA. J'y ai remangé d'ailleurs lors de mon séjour à Brazza en 2002 (donc 10 ans après).

J'ai été très gêné pendant ma mission de Géologie en 1992, mes amis "blââns" (3 français et 1 américain) voulaient manger local et exotique. Mais il n'yvait rien à Brazzaville de véritablement exotique.

Dans le MAYOMBE, on mangera enfin du Pangolin. Personnellement c'était la première fois que je mangeais du Pangolin, j'avais pas trop aimé.

Je me souviens aussi de l'un de mes anciens profs de Géologie au Congo, monsieur JP VICAT, qui affectionnait des plats exotique. Lors d'un stage de Géologie dans le MAYOMBE, on a mangé ensemble dans un restaurant local, un plat à base de Gorille.

A tous mes amis, à tous mes profs, à tous mes collègues de Géologie. La Géologie est un des moyens grâce auquel on découvre la gastronomie local. Car le géologue c'est quelqu'un de simple, le géologie vit avec la nature, le Géologue consomme local. Quand tu as 1 tonne de cailloux dans le dos, tu ne vas pas t'encombrer de reserves en nourriture. Tu manges ce que mange les gens que tu trouves sur ta route.

Blaise
In "De la Géologie à la gastronomie locale"
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par Mecbohem » Dim 19 Juin, 05 8:30

Salut Blaise,


En général, y a des restos quasi spécialisés sur la bouffe locale à Brazza, moi en 92, je suis souvent allé manger dans un resto hotel qui se trouvait au plateau des 15 ans après l'avenue Loutassi en allant vers l'aéroport, un hotel cassé depuis lors des guerres civiles car appartenant à un mbembé m'a ton dit.
En tous les cas, là tu avais un assez large choix de viande de brousse, même si il n'y avait pas de boa, car très vite fini après réception, que veux-tu excellence oblige!
Par contre tu aurais dû emmener tes amis à Nkayi, là le boa ne manque jamais, dans les marchés chaque jour tu en vois vendu en des quantités astronomiques, c'est vrai que c'est la capitale de la bouffe cette ville-là, j'y avais passé une semaine en 92, puis une autre en 96, la bouffe était toujours la plus grande merveille là-bas.
J'ai même failli y bosser pour la Saris en 96, ils étaient assez chaud, mais pas ma famille, après coup je leur donne raison, trop peu de stabilité dans le cher pays!
Une chose est sûre, dès que j'y remets les pieds, je ne manquerais pas de repasser par Nkayi, j'ai rien vu de comparable côté qualité de bouffe et même de vie, quel calme dans la ville et les rues, on s'y laisse vraiment vivre, le seul inconvénient c'est la terre rouge très salissante, dès qu'une voiture se profile au loin, il est recommandé de se planquer.
Chaque jour je bouffais au resto, midi et soir et en plus c'est pas bien cher, la première fois aux frais d'un cousin pharmacien local et la seconde aux frais de la Saris, ah la belle vie, en chambre d'hotel climatisée en plus et je te dis pas la queue des futurs négociateurs de dossiers perso, vu que le bruit avait déjà couru que je serais le futur chef du personnel...........
Ah le pays, mais faut aller de l'avant!

____________
Mecbohem
Mecbohem
Veterran
 
Message(s) : 1238
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Région parisienne

Message par Blaise » Dim 19 Juin, 05 11:09

Mecbohem a écrit :Par contre tu aurais dû emmener tes amis à Nkayi, là le boa ne manque jamais, dans les marchés chaque jour tu en vois vendu en des quantités astronomiques, c'est vrai que c'est la capitale de la bouffe cette ville-là, j'y avais passé une semaine en 92, puis une autre en 96, la bouffe était toujours la plus grande merveille là-bas.


NKAYI en 92 ? on s'est peut-être croisé là-bas alors (sans le savoir). J'y ai passé 2 jours sur invitation de l'une de mes soeurs. J'avais abandonné mes invités à BRAZZA.

J'ai malheureusement pas eu droit au BOA.

J'avais cependant bien apprécié ce bref séjour à NKAYI, avec visite en 4X4 des vastes plantations de cannes à sucre de la société SARIS où travaillait mon beau-frère. Et surtout aussi une escapade en 4X4 de NKAYI jusqu'à LOUDIMA où j'ai pu constater de mes propres yeux, la mise à l'abandon des plantations fruitières de LOUDIMA. Juste quelques bonnes soeurs blanches exploitaient encore quelques arbres. Elles fabriquaient des confitures qu'elles revendaient à la population locale.

Merci aussi pour l'info concernant ce resto qui faisait de la gastronomie locale à Brazza, même s'il a été détruit pendant les guerres. ça donne toujours des idées car en 92 tout comme en 2002, j'ai constaté un manque cruel de ce coté là à Brazza. Il y a peu de restaurants populaires qui proposent des menus locaux avec bon rapports qualités/prix.

J'étais horrifié de voir que le menu coûtait pas moins de 10 euros dans les rares restos de la place. Et ce pour manger 3 tranches de moungouélé + 1 maboké. Quand tu ajoutais 2 safous, plus une ngok (bière locale) tu passais à 15 euros. C'est excessivement cher.

En 92 comme mes amis blââns tenaient à manger dans un resto populaire, je n'avais pas trouvé mieux que chez PEPETTE à BACONGO pour les emmener déjeuner. C'était pas mal chez PEPETTE où on mangeait surtout du poisson. Seul problème.....les mouches.

nsoni, nsoni, nsoni ......

J'étais plus à l'aise quand nous nous sommes retrouvés dans le MAYOMBE. Y'avait au moins l'excuse d'être dans la brousse africaine.

Franchement les chantiers sont énormes au Congo. Il y a tout à faire dans tous les domaines y compris dans le domaine de la Restauration, avec pourtant plein d'argent à gagner. mais bon, on est pas ici pour critiquer, mais pour évoquer le plaisir du palais.

Il y a un plat congolais dont je suis convaincu conviendrait bien aux occidentaux. Il s'agit du "bibette", malheureusement c'est un plat en voie de disparition même chez les congolais eux-mêmes. Je n'ai jamais compris pourquoi ?

Le bibette en maboké avec du poisson salé ou du mokalou. ça vous parle ?

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par Mecbohem » Mer 22 Juin, 05 9:39

Chacun ses goûts, comme on dit, mais je n'ai jamais pu comprendre ceux qui aiment les Bibetes, tout comme les Bitsunkulus d'ailleurs, trop peu pour moi, alors je me moque de savoir où cela se vend! :lol: 8)
Si tu étais à Nkayi en 1992, je doute qu'on se soit croisé: la journée je dormais jusqu'à très tard, en bon vacancier, l'après-midi j'étais dans la pharmacie du cousin et le soir dans les bars! :lol: :lol: 8)
Par contre de mes pérégrinations sur place en 96, je suis revenu avec des nouvelles connaissances, les deux principaux chefs des services de la Saris, à savoir celui de la compta et son homologue des R.H, que j'étais sensé remplacé, si ton beau-frère est l'un d'eux, alors peut être que je le connais, d'autant que le comptable était un grand amateur de 4x4, il m'avait invité au mariage d'un des notables locaux, je crois qu'il s'agissait du patron de la Cogelo locale!
Quant aux prix des menus, faut juste bien chercher dans Brazza et souvent les meilleures choses se trouvent dans les petits coins qui ne paient pas de mine, comme cette viande de Mindouli que j'avais croquée à pleine dents à Ngangalingolo en 95, alors que je ne suis pas un fana de viande, il s'agissait tout juste d'un bouillon des plus sommaires, mais jusqu'aujourd'hui j'en ai encore le goût dans la bouche!
En revanche en 92, fallait compter maximum 6000 CFA pour un plat bien consistant de viande de brousse, suivant la qualité et la nature de celle-ci, les premiers prix étaient autour de 1500 F, des prix plutôt accessibles, compte tenu du standing du lieu, j'y avais parfaitement mangé malgré la présence de "miss africana", une boite de nuit en renom à l'époque dans Brazza, qui faisait trop la bêcheuse et menaçait de me faire perdre l'appetit! :lol: 8)

__________
Mecbohem
Mecbohem
Veterran
 
Message(s) : 1238
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00
Localisation : Région parisienne

Message par Invité » Mer 22 Juin, 05 10:57

Mecbohem a écrit :Chacun ses goûts, comme on dit, mais je n'ai jamais pu comprendre ceux qui aiment les Bibetes, tout comme les Bitsunkulus d'ailleurs, trop peu pour moi, alors je me moque de savoir où cela se vend! :lol: 8)


Ta réponse me donne un début d'explication. Si c'est l'avis général des jeunes congolais alors je comprends mieux. J'adore le bibete et le bitsoukoulou (puisque tu en parles) tout comme nos parents l'adoraient.

En toute sincérité MECBOHEM, j'étais sur le point de financer un immense champ de bitsunkulus à MASSEMBO LOUBAKI lorsque .....

C'est l'une de mes belles soeurs, originaires du coin qui pratiquait ce commerce entre MASSEMBO et BRAZZA. Quand j'ai vu l'argent qu'elle gagnait, rien qu'avec ça. Je me suis dit, on fera des champs à bitsunkulus à perte de vue à MASSEMBO. Je me voyais déjà millirdaire. Hélas ....Le binstsukulu se vend très très bien au marché de la gare à Brazza. J'ai vu moi-même de mes propres yeux.

Culinairement parlant le bitsunkulu, le bibette, le choux et les "macaroni", faisaient partie des aliments que je ne mangeais pas et détestais jusqu'à l'âge de 10 ans. J'ai découvert le goût de ces aliments grâce à une soeur du quartier devenu fiancée d'un de mes ainés et qui faisait de temps en temps nous faire la cuisine à la maison.

"Une femme à épouser" comme on disait chez nous. Mais hélas, cette histoire d'amour s'était mal terminée. Enfin bref, en tout cas je dois à cette soeur (notre femme d'un moment) le goût de ces 4 aliments, que j'ai cités. Depuis, j'en raffole.

Le poisson salé dans le bitsunkulu !!!!!!!!!!!!! tu connais pas ?

Mecbohem, je suis convaincu qu'on peut donner des lettres de noblesses aux bibette et bintsoukoulou. On peut faire avec, une cuisine légère et raffinée.

J'avoue qu'en tant que bembé, je suis mal placé pour parler "cuisine légère et raffiné". Mais il faut reconnaitre que notre cuisine est trop bourrative (valérie l'a dit, beaucoup d'étrangers le disent également - même si par politesse, ils nous disent qu'elle est excellente). Avec le bintsukulu et le bibette on peut gagner les bouches des blancs. Et faire aimer un peu plus notre cuisine aux étrangers. En plus c'est original comme plats. Disons typique. (Nous y reviendrons)

En parlant de mon beauf, en 92 il était DRH. Même initiale de nom que moi. Si t'as connu quelqu'un qui travaillait à SARIS en 92, forcément qu'il l'a connu et donc forcément qu'il a connu son épouse.

J'ai également rencontré ici en FRANCE, une malgache (disons congolaise d'origine malgache) qui a longtemps travaillé à SARIS en tant que technicienne. Mariée à un congolais, elle aussi a fui le pays à cause des guerres.

J'attends qu'une femme congolaise (pardon) un congolais amoureux du bibette et bintsukulu comme moi, se prononce également sur ce plat. En tout, j'en ai parlé déjà avec beaucoup de gens que nous connaissons virtuellement en commun. Je me suis donné pour projet de faire connaître le bibette aux français.


Blaise
Invité
 

Message par Blaise » Mer 22 Juin, 05 11:19

ps : le bitsunkulu est une variété d'aubergine.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Suivant

Retour vers Cuisine

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)