Qui a suvi les matchs de la CAN 72 à la télé ?

Sports tous azimuts, pour les amoureux de l'effort et de la sueur, dans le virtuel aussi !

Qui a suvi les matchs de la CAN 72 à la télé ?

Message par Blaise » Lun 13 Jan, 03 2:54

Dieudonné Nganga Mayala a écrit :Blaise,

Je suis coupable de lecture incomplète, je l’avoue. Néanmoins, étant donné que comme je ne reviendrai plus suivre les audiences, je vous livre d’ores et déjà mes avis.
Vous vous sentez coupable monsieur Blaise, ça se voit. Vous avez compris le reproche, même si vous tentez une distraction consistant à déformer la plume de vos contradicteurs. Ce qui d’ailleurs vous fait ressembler à un voleur pris la main dans le sac, qui se mets à transpirer, à remonter l’histoire depuis son spermatozoïde originel, à ponctuer de faux rires, puis à supposer maladroitement qu’on lui reprocherait plutôt son ethnie que le vol lui-même. C’est clair que le message est passé.
Vous êtes un grand garçon, père de famille, vous n’avez pas à vous ridiculisez de la sorte, à bafouer l’honneur de vos parents et surtout à laisser entendre que les misérables congolais seraient de cet acabit là. Vous n’avez pas le monopole de la pauvreté. Personnellement ce qui me choque le plus c’est vous soyez président d’une association caritative. Ca me fait penser à Senghor qui après avoir fait compagne pour le NON à l’indépendance, est devenu aussitôt après ce scrutin… Président de la République.

Un rectificatif important : la télévision congolaise existe depuis 1962. C’est la première d’Afrique noire (Merci Youlou). Elle n’était diffusée que sur Brazzaville jusqu’en 1982. La coupe d’Afrique de Yaoundé 72 je l’ai suivi sur petit écran noir et blanc en direct dans la parcelle du voisin. Mon père, illettré absolu, n’était pas très fier que nous allions squatter la TV de Tâ Bikoumou sur la rue Nkouka-Batéké. Il se révoltait que le gouvernement soit incapable de placer des écrans publiques, comme à M’putu comme nous le disaient les étudiants de retour. Il préférait suivre le match avec sa radio (qui n’a jamais été un luxe au Congo), ratant les œuvres de Tostao. Un sacrifice immense pour le diablotin qu’il était, mais préservant sa dignité.
Dignité, un pays que vous n’avez jamais visité! Mais bon… passons.

A propos, êtes-vous déjà sorti du ghetto de Talangaï ? J’ai connu tard vos contrées, mais je les ai connu quand même. Quelle est cette ouverture dont vous jubilez avoir reçue, et vous ne connaissez pas l’unique salle de cinéma officielle de Brazzaville sud, cœur de toutes les activités nocturnes de Bac-City ? En plus vous étiez à la fac des sciences.

Bon, je tire ma révérence et à un de ses quatre.

DNM


Ma mémoire ne me lache que très rarement.

En 1962 je n'étais pas encore né et j'ai commencé à regarder la télé en 1974 lorsqu'un voisin acheta la télé en prévision de la coupe du monde à laquelle devrait participer le Zaïre (première participation africaine à la phase finale d'une coupe du monde).

Mais je doute des propos ci-dessus de DNM à savoir que les matchs de la Coupe d'Afrique de Nations de football de 1972 au cameroun aient été retransmis à la télé qui plus est en direct. J'aurais fait 50 km à pied pour aller les voir à sur le petit écran.

Quelqu'un peut-il nous départager de ce coté là ? Qu'elqu'un aurait-il comme Dieudonné NGANGA MAYALA suivi les matchs de la CAN 72 à la télé ? <b>C'est la première fois de ma vie que j'entends quelqu'un me le dire. Je n'ai moi jamais vu même pas en rediffusion </b>

Aidez-moi, c'est très important pour moi.


Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par C.A. » Lun 13 Jan, 03 3:35

Je ne peux pas te confirmer Blaise parce qu'en 72 je faisais encore dans mes couches. Toutefois il existe des cassettes de cette phase finale que j'ai suivi chez le fils d'un des héros de cet évenement.
J'avoue que c'est la première fois que j'entends parler de la retransmission télévisée de ce match. Mais vous savez, à Bacongo avec les Tâ Papaille qui apparût à l'ecran durant la coupe du monde 1990 en plein match et en direct de chez lui où il n'y avait aucune caméra, tout est possible :lol:
Si ça se trouve il confond avec un autre grand évenement: la victoire de CARA à la coupe d'afrique des clubs champions. De toutes les façons, le sport c'est pas mon fort, et les souvenirs antédiluviens encore moins.

Bonne journée à toi!

C.A.
C.A.
Veterran
 
Message(s) : 1109
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Benda Bika » Lun 13 Jan, 03 4:10

J'ai suivi la CAN 92 et n'ai râté aucun match... mais à la radio! J'ai la cassette et le disque de Pascal Bruno. Mais il n'existe pas de film sur cet événement, je le crains.

BB
Benda Bika
Veterran
 
Message(s) : 2277
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Blaise » Lun 13 Jan, 03 6:46

<b> Tel est pris qui croyait prendre !</b>

Dieu merci, tu es simplement ridicule Monsieur Dieudonné NGANGA MAYALA.

De parler avec autant d'affirmation, et m'injurié jusqu'à meler mes parents. On découvre que son histoire de matchs suivi en direct à la télé est simplement inventée.

Quand je vous dis qu'il ne faut pas avoir peur de regarder sa pauvreté.

A trop vouloir refuser de voir la misère en face on se fait des illusions au point de se faire croire à soi même qu'on a vu un match. C'est grave. Moi je ne me ments pas à moi même sur ce sujet car c'est ridicule. Mon but n'était pas non plus d'exhiber la pauvreté mais de retranscrire exactement les choses telles que nous les avons vécu en 1972. Si GABIO est si célèbre au Congo c'est parceque tout le monde ce jour là était suspendu à sa voix.

Que le Congo soit le premier pays a avoir eu la télé en Afrique noire, on s'en fout si seul 1% de la population regardait cette télé. Le Cameroun, un des géants économique de l'afrique n'a eu la Télé que dans les années 90. Même la coupe du monde de 1982, ils l'ont suivi qu'à la radio. Dans ces conditions, je me demande comment nos techniciens ont fait pour retransmettre le match en direct.

Au moins que ça soit avec le satellite de Tâ PAPAYE comme dit CA.

D'autre part tu dis toi même que tu allais regarder la télé chez le voisin. C'est la preuve qu'il y'en avait pas chez tout le monde. Qui n'a jamais été regardé la télé chez les voisins. Jusqu'à la fin des années 70 on était toujours au moins 20 agglutinés à la fenêtre du voisin pour regarder le KIN-KIESE. Ce n'est point pour exhiber la misère que je dis mais plutôt pour appuyer sur l'hospitalité et le bon voisinage. Avais-tu été chassé au moins une fois de chez ton voisin quand tu y allais pour regarder la télé. Crois-tu que beaucoup auraient vu le Combat de boxe MUHAMAED ALI contre Georges FOREMAN sans cette hospitalité des vosins. Je te signale que ce soir là, tout mon quartier ou presque a dormi chez le voisin.

Non, je n'ai pas le monopole de la pauvreté. De toute façon, c'est vous qui voulez absolument m'emmener sur ce terrain. Moi je décris comment la vie était à cette époque là. Un point c'est tout. Et si vous le voulez je pourrai remonter jusqu'à la date d'aujourd'hui. D'ailleurs j'ai déjà eu à décrire le Congo d'aujourd'hui de la même façon. Pourtant la pauvreté d'aujourd'hui <b>est pire</b> que celle d'hier malgré que chaque congolais à Brazzaville a un téléphone portable.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par Blaise » Lun 13 Jan, 03 8:56

Dieudonné NGANGA MAYALA est un bleu.

Il a voulu attaquer le taureau à domicile, comme dirait PAPA WEMBA et il repart la queue entre les pattes. Après <b> son gros mensonge </b> sur les matchs de la CAN 72 qu'il suivait à la télé de son voisin, il mettra franchement longtemps à s'en remettre. Il doit être très mal en ce moment, regrettant l'instant où il a posté son message dans lequel il croyait me porter un coup fatal. L'arme s'est retournée contre lui.

On n'est pas prêt de le revoir ici.

Si la politique c'est l'art de mentir comme disaient nos grand parents, alors bonne chance Monsieur NGANGA MAYALA.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par s.lutete » Mer 15 Jan, 03 1:37

Je crois me souvenir pour ma part, d'avoir vu une retransmission de tv congo d'un match de cette can 72, congo-Cameroun me semble t-il.

Etait-ce seulement des larges extraits ou du match complet ? Ce dont je suis sûr c'est que j'avais trouvé les commentaires tellement mauvais, les images pas sympa et la qualité de jeu déplorable que je me suis vite détourné de ce qui pouvait être un événément en 1972, mais qui ne l'était plus au moment où je l' ai vu ( au moins une décenie plus tard).

Malheureusement, je suis incapable de vous dire quand j'ai vu ces images. Vraisemblement après 1982.

La morale de l'histoire est que vraiment des images existent de cette compétition.

s.lutete
s.lutete
 
Message(s) : 54
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par Blaise » Mer 15 Jan, 03 9:18

Tu as parfaitement raison S.lutete, et ce que j'aime bien chez toi c'est que tu es constructif.

Les images de la CAN 72 existent. Si mes souvenirs sont bon, il ya même un film au format grand écran. Ce film a été projeté dans les salles de Ciné de Brazza. Il y avait un monde fou qui voulait voir ce film, il n' yavait pas assez de place pour tout le monde. Je me suis toujours demandé pourquoi ce succès garanti a été retiré des salles de Ciné ? La qualité était très mauvaise, tout ceux qui l'ont vu le disaient. Certains pensaient même qu'il avait été fait à partir des photos qu'ils auraient animées. De toute les façons ce n'était pas une oeuvre des congolais, ça avait été fait par une équipe française je crois, et le commentaire était fait par un journaliste français, que les gens qualifiaient de nul comparé à GABIO. Il ne faisait pas passer les mêmes émotions.

Une chose est sûre, je viens de boucler mon enquête, <b>la CAN 72 n'a jamais été retransmise en direct à la télé Brazza, même pas en différé.</b> Si on avait les images à la télé Congo, je suis convaincu qu'on nous les montrerait au moins une fois par année. On nous retransmettait bien tous les ans la finale ARGENTINE-PAYS BAS de 78, alors pourquoi pas la finale Congo-Mali 72 ?

Dans l'esprit de tous les congolais, La CAN 72 restera à jamais indissociable de la voix de joseph GABIO. Et nous étions tous des dizaines agglutinés devant un poste radio, tentant de coller l'oreille au poste.

Si quelqu'un a vu en direct à la télé les matchs de la CAN 1972, demain il nous dira aussi qu'il avait un téléphone portable ce jour là et qu'il téléphonait parallèlement à sa copine.

Vous savez, avec l'imaginaire on peut toujours tout voir en or et en diamant, mais la réalité vue en face c'est souvent autre chose.

Blaise
Blaise
Veterran
 
Message(s) : 5933
Inscription : Dim 07 Avr, 02 10:46
Localisation : Val-de-Marne

Message par kongo-lari » Mar 28 Jan, 03 2:59

La nouvelle est tombée tel un couperet de la guillotine : deux héros de « Yaoundé 72 », Maxime Matsima « Yachine », gardien de but, et Adolphe Bibandzoulou « Amoyen », entraîneur, ont été arrachés à l’affection de leurs parents, amis et connaissances. L’un est décédé à Brazzaville, l’autre à Libreville (Gabon). Mais les deux sont morts de maladie.

La famille sportive congolaise pleure depuis plusieurs jours deux de ses plus dignes fils : Maxime Matsima alias « Yachine » et Adolphe Bibandzoulou alias « Amoyen ». Deux personnalités qui ont fermé leurs yeux pour l’éternité, mais qui ont la particularité d’avoir été footballeurs dans le même club, Diables Noirs de Brazzaville, l’un gardien de but et l’autre stoppeur ; et fait partie de l’équipe nationale congolaise ayant remporté la huitième Coupe d’Afrique des nations de football à Yaoundé (Cameroun), en 1972. Maxime Matsima fut gardien de but, Adolphe Bibandzoulou Amoyen fut membre de l’encadrement technique. Donc deux légendes du football congolais qui ont porté haut l’étendard de la nation.

C’est une perte énorme pour le Congo d’autant plus que Amoyen et Matsima pouvaient encore apporter leur savoir à un football national qui a perdu ses repères depuis la fin des années 70. Puisse la nation leur rendre un hommage mérité, à la mesure de leur rang. Au moment où nous écrivons ces lignes, la date de la mise en terre de Maxime Maxime et d’Adolphe Bibandzoulou « Amoyen » n’est pas encore connue. L’occasion pour nous de vous replonger dans l’épopée de Yaoundé 72.

En effet, quatre ans après la débâcle d’ Asmara 1968, les portes de la Coupe d’Afrique des Nations de football de 1972 s’ouvrent de nouveau au Congo-Brazzaville. Après avoir en effet, éliminé successivement le Nigeria (1-1) à Ibadan, le 14 novembre 1970 et (2-1, le 28 novembre 1970 à Brazzaville), la Côte d’Ivoire (3-2 à Abidjan et 1-0, le 18 juillet 1971 à Brazzaville), le Congo arrive au Cameroun en concédant d’abord un nul face au Maroc (1-1) puis une défaite (0-2) devant le Zaïre, avant de prendre à contre pied le Soudan (4-2), en poule B à Douala. Qualifié pour la demi-finale (à la faveur d’un tirage au sort), le Congo cloue le Cameroun grâce à un splendide but de Minga Noël alias Pépé (1-0). Il survole la demi- finale et défait le Mali en finale : 3-2, le 5 mars 1972. Un accueil digne de ce nom est réservé à Brazzaville aux héros : les joueurs Matsima, Ntandou, Ndolou, Niangou, Ndengaki, Ngassaki, Minga « Pépé », Balékita « Zézé », Mpélé, Tostao, Mbono « Sorcier », Moukila « Sayal », Matongo « secousse », et les encadreurs techniques , Bibandzoulou « Amoyen », Michel Oba, Mayala Larby, etc.
kongo-lari
Doyen du forum
 
Message(s) : 427
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Message par kongo-lari » Mar 28 Jan, 03 3:00

La nouvelle est tombée tel un couperet de la guillotine : deux héros de « Yaoundé 72 », Maxime Matsima « Yachine », gardien de but, et Adolphe Bibandzoulou « Amoyen », entraîneur, ont été arrachés à l’affection de leurs parents, amis et connaissances. L’un est décédé à Brazzaville, l’autre à Libreville (Gabon). Mais les deux sont morts de maladie.

La famille sportive congolaise pleure depuis plusieurs jours deux de ses plus dignes fils : Maxime Matsima alias « Yachine » et Adolphe Bibandzoulou alias « Amoyen ». Deux personnalités qui ont fermé leurs yeux pour l’éternité, mais qui ont la particularité d’avoir été footballeurs dans le même club, Diables Noirs de Brazzaville, l’un gardien de but et l’autre stoppeur ; et fait partie de l’équipe nationale congolaise ayant remporté la huitième Coupe d’Afrique des nations de football à Yaoundé (Cameroun), en 1972. Maxime Matsima fut gardien de but, Adolphe Bibandzoulou Amoyen fut membre de l’encadrement technique. Donc deux légendes du football congolais qui ont porté haut l’étendard de la nation.

C’est une perte énorme pour le Congo d’autant plus que Amoyen et Matsima pouvaient encore apporter leur savoir à un football national qui a perdu ses repères depuis la fin des années 70. Puisse la nation leur rendre un hommage mérité, à la mesure de leur rang. Au moment où nous écrivons ces lignes, la date de la mise en terre de Maxime Maxime et d’Adolphe Bibandzoulou « Amoyen » n’est pas encore connue. L’occasion pour nous de vous replonger dans l’épopée de Yaoundé 72.

En effet, quatre ans après la débâcle d’ Asmara 1968, les portes de la Coupe d’Afrique des Nations de football de 1972 s’ouvrent de nouveau au Congo-Brazzaville. Après avoir en effet, éliminé successivement le Nigeria (1-1) à Ibadan, le 14 novembre 1970 et (2-1, le 28 novembre 1970 à Brazzaville), la Côte d’Ivoire (3-2 à Abidjan et 1-0, le 18 juillet 1971 à Brazzaville), le Congo arrive au Cameroun en concédant d’abord un nul face au Maroc (1-1) puis une défaite (0-2) devant le Zaïre, avant de prendre à contre pied le Soudan (4-2), en poule B à Douala. Qualifié pour la demi-finale (à la faveur d’un tirage au sort), le Congo cloue le Cameroun grâce à un splendide but de Minga Noël alias Pépé (1-0). Il survole la demi- finale et défait le Mali en finale : 3-2, le 5 mars 1972. Un accueil digne de ce nom est réservé à Brazzaville aux héros : les joueurs Matsima, Ntandou, Ndolou, Niangou, Ndengaki, Ngassaki, Minga « Pépé », Balékita « Zézé », Mpélé, Tostao, Mbono « Sorcier », Moukila « Sayal », Matongo « secousse », et les encadreurs techniques , Bibandzoulou « Amoyen », Michel Oba, Mayala Larby, etc.
kongo-lari
Doyen du forum
 
Message(s) : 427
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00


Retour vers Sports

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)