DES CRIMES INTERNATIONAUX.

Sports tous azimuts, pour les amoureux de l'effort et de la sueur, dans le virtuel aussi !

DES CRIMES INTERNATIONAUX.

Message par Arc. Kani-I.Jefferson » Sam 05 Juin, 10 8:58

A Loumo et Naou. Les crimes internationaux sont multiples. Les vrais etudiants qui sont retrouve's en prison ou accuses' faussement au depend de ceux-la qui courent apres leur papiers pour usages de faux(retrait des sommes enormes aux services des pretst et bourses
Mais c'est abominable...c'est insence'. On peut pas toujours continuer a fuir juste pour laisser le terrain grand ouvert aux voleurs de continuer a operer.
Voila, ces gens sont tres organise's. La ramification prend racienes au Canada puis la filiere ccontinue jusqu'aux USA. Quand un avocat ne veut pas resoudre ton probleme, c'est parce qu'il est complice. Et un complice a des complices qui son aligne's sur son champ d'action.
Il faut etre vraiment cruel jusqu'a ce point pour continuer a faire souffrir quelqu'un qui a soif de finaliser ces projets. C'est ca des Crimes internationaux. :thup juste pour encaisser des sommes d'argent. :thup
Arc. Kani-I.Jefferson
Veterran
 
Message(s) : 5551
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Re: DES CRIMES INTERNATIONAUX.

Message par niaou » Sam 05 Juin, 10 11:42

La maffia, Kani, s'est installée jusque dans notre propre maison, le Congo!
lis ce qui suit à propos des étudiants pauvres et tres endettés, ceci se passe de nos jours au Congo-Brazzaville, 4ème pays pétrolier de l'Afrique Centrale, après l'angola, le Gabon et la Guinée Equatoriale!

CONGO BRAZZAVILLE : « EPTE » ETUDIANTS PAUVRES TRES ENDETTES .

Voilà le mois de juin entamé et inversement l’année universitaire 2009-2010 prend fin. Cependant aucun étudiant congolais n’a pu se voir payé sa bourse pour l’année 2009-2010. Une fois de plus les droits élémentaires des étudiants congolais sont bafoués.

Il y a quelques années les retraités congolais étaient appelés maltraités faute de paiement de leurs pensions. A ce jour c’est nous, étudiants congolais, qui revêtons le statut d’EPTE « ETUDIANT PAUVRE TRES ENDETTES ». En effet, une année universitaire s’achève et AUCUNE BOURSE d’études n’a été versée.

Cela n’est pas normal et doit interpeler la conscience de chacun de nos PARENTS qui gèrent la ligne budgétaire nous concernant, sachant que ces lignes budgétaires sont votées tous les ans. Dès lors il y a lieu de se poser quelques questions :

A quoi ou plutôt à qui devons nous imputer ces retards de paiement ?

Si les lignes budgétaires sont connues d’avance, il ne serait donc pas si difficile de redistribuer les bourses aux ayants droit.

Est-ce du à d’interminables papotages des employés de notre ministère de tutelle ?

Les administrations congolaises nous ont habitués à des procédures et attentes souvent incomprises et surtout injustifiées. Aussi énorme que soit la gestion de tous les étudiants congolais, il est difficile de croire que le ministère de tutelle des étudiants ait besoin d’une année universitaire pour traiter tous les dossiers de bourse.

Est-ce lié à des détournements de fonds, fonds destinés aux paiements des bourses ?

La question qui pointe du doigt et qui fâche car rendre des comptes n’est malheureusement pas une coutume dans notre pays le Congo. Allons-nous accepter une fois de plus cette pilule amère ?

Pourquoi ces attitudes très minables se répètent elles depuis des années ?

Avidité d’argent ? Besoin d’argent d’employé pour arrondir les mois ? à quoi servent vos salaires…

Une gestion pareil est elle due à un manque de compétence ou plutôt à de mauvaises pratiques ?

En somme, il ne faut pas s’étonner que le pays ne se développe pas car il n’y a pas d’encouragement pour étudier. Nous remarquons que le crédo des politiques congolais c’est soit la paix ou encore la tribalité, mais pas le bien des congolais. On nous dit ci et là que le CHEMIN D’AVENIR avance dans son ensemble. Est-ce ce qu’il a prévu pour les étudiants ? Les rendre encore plus pauvres qu’ils ne l’ont jamais été ?

Nous osons espérer que ce n’est pas le cas, sinon comment va-t-on mettre fin à la fuite des cerveaux avec de telles agissements?

Si son Excellence Monsieur le Président Denis SASSOU NGUESSO n’est pas au courant de ce qui se passe au ministère de l’enseignement supérieur, nous lui prions de prendre toutes les dispositions pour mettre fin à ce type de pratique.

LES ETUDIANTS CONGOLAIS

Source: cliquez ici:
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10


Retour vers Sports

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : MSN [Bot] et 9 invité(s)