Au bord du gouffre

Sports tous azimuts, pour les amoureux de l'effort et de la sueur, dans le virtuel aussi !

Au bord du gouffre

Message par niaou » Dim 02 Oct, 11 1:05

Au bord du gouffre

Dimanche matin (heure locale), Marc Lièvremont a livré un débriefing très alarmant du match face au Tonga. Au-delà de la défaite (19-14), l'entraîneur du XV de France est déçu par l'attitude de ses joueurs

Le XV de France est au bord du gouffre. A moins qu'il ne soit déjà trop tard. Costume sombre, mal rasé avant de rejoindre l'ambassade de France, Marc Lièvremont s'est présenté face aux médias dans un état sans précédent d'impuissance. Depuis le petit salon de l'Amora Hotel de Wellington, l'entraîneur des Bleus a livré un constat assez inquiétant des maux de son équipe.

«ON VOUS DONNE RAISON»
« Je pensais avoir fait le tour en terme de honte . Mais c'est vrai que cela a été encore extrêmement violent. Chaque passe manquée, chaque plaquage manqué, je les reçois comme un profond échec personnel . J'aurais voulu hier soir (samedi, heure locale) que l'on se retrouve autour d'un verre, qu'on parle, qu'on échange, qu'on se dise que l'aventure est belle. Et même là, j'ai été déçu. Dès la sortie de la conférence de presse, j'ai sorti trois packs de bières pour qu'on se lâche. Et on s'est éparpillés. C'est une forme de déception. Pour l'instant, on vous donne raison même s'il n'y a pas de marasme ou de fracture au sein du groupe. J'attends toujours cette rébellion . Ça leur appartient.»

«AVEC LEUR AGENT AU LIEU DE SE RASSEMBLER»
«Par nature, je me bats, je crois aux hommes, à un groupe qui je l'espère sait se prendre en main. J'ai des joueurs expérimentés, talentueux, peut-être pas aussi talentueux que je le pensais. J'ai du respect, de l'estime pour eux, je leur parle avec franchise. Je pense que c'est réciproque même si je ne me fais pas d'illusions. On est dans une société où l'image est importante. J'ai vu des joueurs avec leur agent la veille du match et après le match au lieu de se rassembler. Je sais qu'ils ont une carrière à gérer, une presse peut-être à satisfaire. Le rugby français et les joueurs se sont gaussés des footballeurs l'an passé. Mais d'une certaine manière, on n'est pas descendus du bus ( en référence à l'épisode de Knysna lors du Mondial sud-africain, ndlr ). J'avais envie de leur citer ce poème africain, mais bon: " Le chimpanzé, quelle que soit la laideur de son fils, et quelle que soit sa faute grave, ne le laisse jamais tomber par terre ". Cela va du staff vers les joueurs, des joueurs vers leurs performances.»

«J'AI MA PART DE RESPONSABILITES»
« Pour certains, je ne suis peut-être qu'un entraîneur de Pro D2 absolument pas compétent pour entraîner une équipe du standing de la France. Certains me comparent à Raymond Domenech. Sachez que j'ai le plus grand respect pour lui. Il s'est battu. Je sais ce que veut dire se battre et je n'ai absolument pas envie de lâcher . J'ai ma part de responsabilités . Est-ce que vous pensez sincèrement que c'est à cause de ça, de mon management, qu'on a failli dans l'engagement ? Il y a une dynamique collective qui ne se réalise pas. Mais si on échoue samedi prochain, le bouc-émissaire est tout trouvé .»
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Re: Au bord du gouffre

Message par niaou » Lun 03 Oct, 11 3:12

Estebanez doit tout plaquer

Pour Fabrice Estebanez, le Mondial est d'ores et déjà terminé. L'ancien treiziste a été suspendu pour une durée de trois semaines suite à un plaquage dangereux samedi face aux Tonga.

L'ex-Briviste est donc mathématiquement dans l'impossibilité de prendre part à nouveau à un match de la Coupe du monde avec les Bleus, même si ces derniers allaient jusqu'en finale.

En savoir plus
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10


Retour vers Sports

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité
cron