Mowumbu - bowumbu

Lari, Téké, Vili, Mbochi, Bembe… le Congo se décline en de nombreuses langues ! N'oubliez pas de préciser dans votre titre à laquelle vous vous référez !

Mowumbu - bowumbu

Message par Mère Evé de Paris » Ven 15 Fév, 08 3:37

Mbote, j'aurais besoin de toutes les significations éventuelles de ces termes : mowumbu et bowumbu, et si possible de leur traduction/équivalent en un maximum d'autres langues congolaises. J'ai déjà trouvé certaines variantes, mais je cherche des compléments - tant dans les significations historiques que l'évolution contemporaine.
Merci d'avance à toutes les bonnes volontés.
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

Message par Ossambe A'Gnama » Ven 15 Fév, 08 7:41

Au sens propre, les termes "mowumbu" et "bowumbu" désignent respectivement l'esclave et l'esclavage. Au sens figuré "bowumbu" signifie une insuffisance de libertés et/ou le fait de travailler comme un forçat pour des clopinettes, "mowumbu" étant alors un individu soumis à une telle condition. En langue mbosi, "mowumbu" devient "ewumbu" et bowumbu, "owumbu"
Ossambe A'Gnama
Doyen du forum
 
Message(s) : 937
Inscription : Mar 07 Nov, 06 2:59

Message par Mère Evé de Paris » Sam 16 Fév, 08 6:42

Merci Ossambe A 'Gnama.

Autre question : est-ce qu'il y a d'autres mots qui ont cette étymologie (-wumb- ; -wumbu) et un sens voisin ou dérivé ?
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

Message par Muleb' Kongo » Mar 19 Fév, 08 4:01

Que voilà donc l’occasion d’inspirer aux étudiants en histoire et en linguistique quelques sujets de thèse ! Par exemple :

• La formation exogène du vocabulaire vernaculaire en aire urbaine
• Migrations et évolution dialectale dans les zones d’influence du fleuve Congo
• Relations de vassalité induite et influences trans-ethniques des migrations en Afrique centrale

Plus sérieusement, la meilleure manière de répondre à vos deux questions serait de vous parler du mot français « vandale ». Le qualificatif « vandale » a une connotation de terreur, de destruction aveugle, de pillage, de saccage, en référence à ce peuple germanique qui a envahi une bonne partie de l’Europe et le nord de l’Afrique au cinquième siècle.

De la même manière, les mots « mo wumbu » (qualificatif) et « bo wumbu » (état) pourraient avoir pour origine le peuple Wumbu. Les Wumbu occupent depuis au moins le dix-huitième siècle une région située dans « le creux » du Congo Brazzaville, au nord des Plateaux batékés, ce qui nous situe au Gabon dans le Haut-Ogooué et la Ngounié, au Congo dans la Cuvette Ouest, la Cuvette, les Plateaux et la Lékoumou, soit l'ouest et le nord-ouest de l'aire tékhé.

On pourrait penser que des populations limitrophes de ce peuple, qui avaient dès les 16ème à 18ème siècles des contacts plus ou moins directs avec les occidentaux, ont profité de l’apparente docilité des Wumbu pour les exploiter dans des travaux agricoles, domestiques ou de portage échangés contre des outils ou autres objets de peu de valeur. Ce que j’avance ne donne qu’un ordre d’idée, la notion d’esclavage n’étant pour ainsi dire qu’une transposition sémantique de ce que les dominants considéraient comme de la soumission.

Une autre hypothèse, à décliner de la même manière, mais là il s’agit des Humbu qui eux, se situent à l’est de l’aire tékhé. Au fil du temps, les colons Téké poussent la population locale plus loin des rives, vers l'intérieur des collines… peut-on lire dans ce blog.

Qu’il s’agisse des Wumbu ou des Humbu, l’origine du sens donné à « mo wumbu », « mo humbu et bo wumbu, bo humbu » proviendrait d’une relation de domination entretenue par une partie conquérante sur une autre plus soumise.

D'ailleurs, mon oreille me porte plus à vouloir écrire « mo humbu, bo humbu » que « mo wumbu, bo wumbu », mais cela n'a d'importance que pour les érudits.

Vu de cette manière Mère Evé de Paris, il apparaît difficile qu’existent d’autres mots tirés de la même souche étymologique.
Muleb' Kongo
Doyen du forum
 
Message(s) : 907
Inscription : Lun 09 Mai, 05 12:16

Message par Muleb' Kongo » Mar 19 Fév, 08 4:14

Dans l'univers koongo, wuumbu désigne un furoncle. Et si tant est que wum- soit une souche etymologique valable, parlons aussi dans ce même univers de wumuka, se tromper, se fourvoyer, etc ...

Juste pour dire que mo humbu, bo humbu n'ont pas une origine kongo, du moins je le crois.
Muleb' Kongo
Doyen du forum
 
Message(s) : 907
Inscription : Lun 09 Mai, 05 12:16

Message par Mère Evé de Paris » Mar 19 Fév, 08 10:19

Merci infiniment, Muleb' Kongo, pour ces informations passionnantes. Elle me sont d'une aide précieuse.

Pour continuer, je cherche en toutes langues d'Afrique Centrale comment on dit (disait) "esclave". J'aimerais savoir à quel point les mots peuvent être équivalents ou éloignés étymologiquement de la notion occidentale du mot esclave.
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

Re: Mowumbu - bowumbu

Message par Arc. Kani-I.Jefferson » Mer 16 Avr, 08 10:46

Et merci beaucoup Mere Eve de paris. J'ai ete en possession aujourd'hui du courrier que tu m'as fait parvenir en date du 8 Avril de cette meme annee. Non, je me porte tres bien.
Allez, bisousXXX+++XXX

Kani, un grand.

P.S. J'ai fini et j'attend que mon livre de poemes soit imprime'.
Arc. Kani-I.Jefferson
Veterran
 
Message(s) : 5551
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Re: Mowumbu - bowumbu

Message par Mère Evé de Paris » Jeu 17 Avr, 08 10:38

Arc. Kani-I.Jefferson a écrit :Et merci beaucoup Mere Eve de paris. J'ai ete en possession aujourd'hui du courrier que tu m'as fait parvenir en date du 8 Avril de cette meme annee. Non, je me porte tres bien.
Allez, bisousXXX+++XXX

Kani, un grand.

P.S. J'ai fini et j'attend que mon livre de poemes soit imprime'.


Merci Ya Arcade,
tu sais que tu pouvais aussi me le dire par MP, n'est-ce pas ?
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris

Re: Mowumbu - bowumbu

Message par s.lutete » Mar 10 Juin, 08 8:16

De Mère Evé de Paris :
(...)

Pour continuer, je cherche en toutes langues d'Afrique Centrale comment on dit (disait) "esclave". J'aimerais savoir à quel point les mots peuvent être équivalents ou éloignés étymologiquement de la notion occidentale du mot esclave.


Je suis assez étonné du peu de réponses que cette question (d'esclavage) a suscité.
Paradoxalement, moi même, je me surprends de ne pouvoir guère en dire plus, ne connaissant finalement pas grand chose en la matière.

Ce déficit d'intérêt est dû à mon avis à un refoulement quasi-généralisé du phénomène. Ce qui en fait un sujet devenu quelque part comme Tabou.

Car, l'histoire et les faits montrent bien pourtant que l'esclavage a concerné de vaste zones du Congo actuel.

Ainsi, Je demeure persuadé qu'il y a peu de villages, en particulier au sud de Brazzaville (je ne connais pas les autres régions) qui n'aient été confrontés à ce phénomène.

Dans tous ces villages en effet, on y a : soit accueilli (au sein des familles) donc "acheté", soit "vendu" des personnes. Même si celles-ci n'étaient pas utilisées comme uniquement variable économique comme cela a pu être le cas aux Antilles par exemple.

Ce phénomène a persisté relativement tard, puisque dans la mémoire collective, la notion des "gens achetés" dans la famille et qui est l'appellation consacrée précisément dans ce cas d'esclavage, est encore présente.

Je me souviens encore d'un copain (pourtant né au milieu des années soixante !) qui se rappelait avoir rencontré lors de ses vacances scolaires au village, quelqu'un qui y avait été "acheté" et que les gamins (méchants ou inconscients) appelaient le "xxxxxx", du nom de son ethnie d'origine !
s.lutete
 
Message(s) : 54
Inscription : Jeu 01 Jan, 70 2:00

Re: Mowumbu - bowumbu

Message par Mère Evé de Paris » Mar 10 Juin, 08 11:43

Mbote s.lutete !

Merci de ton intervention.
En effet, je crois que cette notion de tabou n'est pas à exclure, comme le sont des pages d'histoire douloureuses, et aussi extrêmement compliquées. Parce qu'il faut éviter les amalgames dans tous ces mots qu'on a voulu traduire par esclavage et qui ne regroupent pas sans doute le même concept initialement - puisque cette pratique n'est pas originellement de culture bantou.
Je continue mes recherches - et serai heureuse de lire tout complément d'info sur le sujet ici.
Avatar de l’utilisateur
Mère Evé de Paris
Veterran
 
Message(s) : 4089
Inscription : Ven 19 Juil, 02 4:45
Localisation : Paris


Retour vers Autres langues congolaises

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 6 invité(s)