Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Libre d'accès et ouvert à tous sujets de discussion.

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 12:26

https://www.youtube.com/watch?v=80_t0ssDHQY
la tribu de Dana :


Certains écrivent :
Hollande et Merkel appellent à protéger "la maison" Europe, en célébrant le centenaire de Verdun
Camille BOUISSOU, Sabine WIBAUX
29 mai 2016

François Hollande et Angela Merkel ont appelé dimanche à protéger "notre maison commune, l'Europe" face aux divisions et aux crises, en commémorant le centenaire de la bataille de Verdun, l'une des plus meurtrières de la Première Guerre mondiale.
"Notre devoir sacré est inscrit dans le sol ravagé de Verdun, il tient en quelques mots: aimons notre patrie, mais protégeons notre maison commune, l'Europe, sans laquelle nous serions exposés aux tempêtes de l'histoire"
, a déclaré le président français devant les milliers de croix blanches de la nécropole de Douaumont (Meuse).


Avatar
nostalgique
François Hollande, assassin dans une BD de zombies
On était déjà au courant, sa victime s'appelle France !
il est paru plusieurs BD peu flatteuses sur sarko ,,,,,,, qui a laissé courir ,,,,,,,
C'est tout à l'honneur de la présidence de ne pas réagir sur une bande dessinée, un livre ou un film dans lequel le Président est représenté dans une posture imaginaire.
La liberté fait partie des fondements de la République.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 12:47

https://youtu.be/_SuKEKdge04

un mauvais dieu

Image



Le chacal et l'homme dupé
Amachahou rebbi ats iselhou
Ats ighzif anechth ousarou.
(Écoutez, que je vous conte une histoire, Dieu fasse qu'elle soit belle, longue et se déroule comme un long fil).
La malhonnêteté, la roublardise, la duperie ne datent pas d'aujourd'hui. Ce conte du terroir se passe à l'époque où les animaux avaient le don de la parole et communiquaient avec les hommes.
A la lisière d'une forêt, vivait un homme avec sa femme. Ils sont installés là depuis des années. Un chacal qui passait par là a repéré le petit troupeau de chèvres. Il appelle aussitôt ses congénères. Une nuit, ils débarquent dans la hutte faite de branchages où sont parquées les chèvres... Ils les dévorent vivantes.

Bientôt, il ne reste plus à l'homme qu'une chèvre Il décide de la tuer et de la manger lui-même. Le chacal se fait diplomate : Si tu nous donnes la viande de ta dernière chèvre nous te jurons de ne plus toucher à une chèvre avant qu'elle ne soit morte.
- C'est entendu ! C'est entendu ! leur répond l'homme essoufflé.
Croyant avoir mis un terme à la prédation des chacals avec le pacte prononcé, le chevrier s'achète avec ses économies d'autres chèvres mais les chacals continuent à les lui dévorer mais ils innovent dans leur façon de procéder. Avant le pacte, ils dévoraient les chèvres encore vivantes, après le pacte ils les dévorent après les avoir tuées.
De cette façon, ils ne sont pas parjures, car ils ont tenu parole ! C'est ainsi que le chevrier fut dupé...
"Our kefount ethhoudjay inou
Our kefount irden tsemzine. As n-elaïd anetch aksoum tsh'emzine ama ng'a thiouanzizine."
Benrejdal Lounes, conteur kabyle.


Les chacals et l’Egypte antique

Les égyptiens avaient des problèmes avec leurs sépultures qui étaient régulièrement pillées par des animaux charognards en particulier par les chacals. Pragmatiques, ils les déifièrent en leurs donnant des missions sacrées toujours proches de se qu'ils pensaient être leur domaine de compétences l'entretien des cadavres et la surveillance des cimetières.
Anubis, dont le culte principal était rendu à Lycopolis qui devient ensuite cynopolis (lycopolis : la ville des loups, cynopolis : la ville des chiens ou des chacals) est le plus important de ces dieux-chacals. Il était représenté par une tête de chacal surmontant un corps d'humain. Cette tête était de couleur noire, de la couleur de la chair putréfiée mais aussi celle des limons fertiles du Nil, symbole de renaissance.

Liste des dieux-chacals égyptiens
Am-heh : Le dieu du royaume des défunts, à tête de chacal
Anupet : La déesse représentée sous les traits d'une chienne sauvage
Baba : Le dieu à forme de chien roux
Douamoutef : Le dieu protecteur de l'estomac dans les vases canopes
Hermanubis : Le dieu guerrier à tête de chien
Khentyimenty : Le dieu chacal, dieu funéraire de la nécropole d'Abydos
Ophoïs : Le dieu chacal, guide des pharaons et des dieux

D'après Bombonnel, le tueur de panthères Paris, 1863, « les arabes qui savent les chacals profondément versés dans la science de la malice, les tours et les ruses l'on surnommé thaleb, le savant.
Son nom en arabe est dhib, le hurleur.
A.E. Brem dans L'homme et les Animaux 1880, indique que « les indigènes les détestent au plus haut degré car ils volent tout ce qu'ils peuvent, et causent de très grands dégâts parmi les volailles et le menu bétail. Les Somalis assurent qu'ils mangent la queue de leurs moutons. Les Hottentots disent que le chacal est un fou, parce qu'il ne rode jamais sans trahir ses mauvaises intentions par ses hurlements.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 1:34

Image

Revenge is an act of passion; vengeance of justice.
Injuries are revenged; crimes are avenged.
We never love more a father than in the time where we want him to die.
Revenge is nothing but love. Misunderstood.


L'HIVER EST CAUSÉ PAR UN MAUVAIS MARIAGE

... Là ou l'infiniment grand est abordé il y a toujours l'infiniment petit qui suit de prés
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 11:13

LES VIOLEURS


http://www.deslettres.fr/lettre/lettre- ... ge-orwell/


. De mon point de vue, l’oligarchie régnante trouvera des moyens moins difficiles et moins coûteux de gouverner et satisfaire sa soif de pouvoir, et ces moyens ressembleront à ceux décrits dans Le Meilleur des Mondes. J’ai récemment eu l’occasion de m’intéresser à l’histoire du magnétisme animal et de l’hypnose et j’ai été extrêmement choqué par la façon dont le monde, depuis cent cinquante ans, a refusé de prendre sérieusement connaissance des découvertes de Mesmer, Esdaile, et des autres.

’une part en raison d’un matérialisme dominant et de l’autre en raison de la respectabilité qui prévalait alors, les philosophes et les savants du XIXème siècle étaient peu enclins à enquêter sur les faits les plus bizarres de la psychologie pour des hommes pragmatiques, comme des politiciens, des soldats et des policiers, afin de les utiliser dans le domaine de la gouvernance. Grâce à l’ignorance volontaire de nos pères, l’arrivée de l’ultime révolution a été retardée de cinq ou six générations. Un autre de ces heureux hasards a été l’incapacité de Freud à hypnotiser avec succès et, en conséquence, son dénigrement de l’hypnose. Cela a retardé l’application généralisée de l’hypnose en psychiatrie pendant au moins 40 ans. Cependant, la psychanalyse est aujourd’hui associée à l’hypnose, et l’utilisation de cette pratique a été facilitée et indéfiniment étendue via l’utilisation de barbituriques qui provoquent un état hypnoïde et influençable même chez les sujets les plus récalcitrants.

D’ici à la prochaine génération, je pense que les leaders mondiaux découvriront que le conditionnement des enfants et que l’hypnose sous narcotiques sont plus efficaces, en tant qu’instruments de gouvernance, que les matraques et les prisons, et que la soif de pouvoir peut être tout aussi bien satisfaite en suggérant au peuple d’aimer sa servitude plutôt qu’en le frappant et en le flagellant pour qu’il obéisse. En d’autres mots, je sens que le cauchemar de 1984 est destiné à moduler le cauchemar d’un monde ressemblant plus à ce que j’ai imaginé dans Le meilleur des mondes. Ce changement sera amené comme le résultat d’un besoin grandissant d’efficacité. Parallèlement, bien sûr, il y aura peut-être une guerre atomique et biologique à grande échelle et, dans ce cas, nous aurons à vivre d’autres cauchemars d’un genre nouveau et à peine imaginable.

Merci encore pour le livre,

Bien à vous,

Aldous Huxley.

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 11:16

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 5:38

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 5:47

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 30 Mai, 16 10:44

https://www.youtube.com/watch?v=VIZDInl2To8

La Caravane Passe - ROM A BABYLONE (la VALLS des ROMS)
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mar 31 Mai, 16 8:40

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mar 31 Mai, 16 9:01

https://www.youtube.com/watch?v=yG7V7zIbpiI

Après la guerre, la déflagration dans la vie des jeunes (filles et garçons).....
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mar 31 Mai, 16 9:07

Pourtant l'esclavage est fini.....

https://youtu.be/uhu3QgoPuuI
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mar 31 Mai, 16 9:32

Il y a quelque chose de curieux... certaines personnes vivent dans une urgence comme si elles devaient fuir quelque chose d'imminent...

https://www.youtube.com/watch?v=W6cp9FakTlo
Louane - Avenir
Les chansons dans ce sens ressemblent bizarrement à certains prêches....

Tu va mourir...
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mar 31 Mai, 16 10:59

"Tu vas mourir" (rappel sonore indésirable lié à un addon)

= supplément, ajout
Mais qu'est-que c'est qu'un addon?
Tout simplement un petit "ajout" au système d'interface classique il permet de changer un élément graphique de votre interface, voir plusieurs en même temps.
Add est une tactique dans les jeux de guerre

ADD peut faire référence aussi à :
un Accident de Décompression, en plongée sous-marine ;
ADD, une ancienne instruction utilisée par des calculatrices programmables ;
Analog-Digital-Digital, un disque compact au format CDDA enregistré en analogique, masterisé en numérique et diffusé en numérique ;
une technique d'analyse par Arbre de Défaillances (AdD) en sûreté de fonctionnement ;
Assemblées de Dieu de France, le principal groupement d'Églises évangéliques pentecôtistes en France ;
Attention-Deficit Disorder, ou trouble déficitaire de l'attention ;
Bole, aéroport d'Addis-Abeba en Éthiopie, selon la liste des codes AITA des aéroports ;
l'Art Du Déplacement créé par les Yamakasi et essentiellement David Belle et Sébastien Foucan. On nomme "traceur" celui qui pratique le Parkour ;
Aviatsiya Dal'nevo Deistviya, aviation de bombardement à long rayon d'action en Russie.
American Dream Denial, une chanson du groupe System of a Down

AD&D peut faire référence à : Advanced Dungeons and Dragons, un jeu de rôles.

Add peut faire référence à :
la rivière Add située en Écosse.
Add peut faire référence à :
En terme musical, add signifie que dans un accord donné, un intervalle supplémentaire est ajouté. Ceci est valable pour les accords alphanumériques rencontrés sur les partitions de Blues, de Jazz, de Bossa et de la Variété entre autres.
Exemple : un accord de Do majeur se compose de sa fondamentale Do, de sa tierce majeure Mi, et de sa quinte juste Sol. Il s'écrit C. C add 9 signifie qu'à l'accord C, nous ajoutons la neuvième, c'est-à-dire un Ré.
L'add-on est un terme utilisé dans le monde du poker pour définir un dernier rachat en tournoi après un temps prédéfini par l'organisateur
Rachat en tournoi, après un temps prédéfini, d'une cave. (Montant minimum pour entrer à une table.)

Dans les jeux ;
Mais a quoi servent ces addons?


Oui, la plupart des addons sont des "gadgets". En effet, l'interface de Blizzard "de base" assure la plupart des fonctions vitales.
Alors pourquoi s'ennuyer à aller faire tout ca ?
1 - Certains sont tout simplement indispensables : Oui, tout le monde pense à KTM, le "gestionnaire d'aggro" qui vous évitera d'être surpris lorsque NetherSpite vous tombera sur la gueule.
Ce n'est pas le seul. Prenons l'exemple d'un chaman, rendez vous compte du nombre de slots de barre d'actions qui vont être mangés par ses totems.
Alors qu'en 3 clics, tout cela sera contenu en 4 "onglets", prenant 15 x moins de place ?
Et cela n'est pas le seul exemple, Necrosis pour les démos, j'en passe et des meilleurs.

2 - Si le Jacky d'a coté tune sa voiture, je vais tuner mon interface : Et oui, cela peut avoir son côté purement esthétique : une jolie barre de cast, une bordure "texturee" sur les bords de votre écran, etc. Parce qu'il faut le dire, de base, c'est quand même bien hideux.

3 - Pour des situations bien précises :
Exemple : Vous voulez un addon sympa pr arène ? ArenaMaster vous crée une petite fenêtre déplaçable qui, au moindre passage de la souris sur eux, vous informe sur classe, nom, et % de hp de vos opposants. Bien pratique.

Le "Kiki meter", affiche et calcule vos dégâts, ainsi que ceux du raid. ! Attention, Sw Stats est un addon complexe, lisez bien les forums, car il accumule des données jusqu'à ce que vous lui disiez de les supprimer avec le fonction "nuke".

Voila pour les généralités sur les addons,
Dans la vraie vie, un add-on est une action d'afficher quelqu'un (les lieux sont des personnes) pour le taquiner ou détruire sa réputation, mais lors d'une battle, comme dans le rapp parfois... lors d'un duel, une joute verbale...

Héhéhé ! dans ta face !

Je soupçonne ce mot d'avoir une racine latino germanique rattachée à Adonis (Beauté), qui se dit Adon en latin et Addon en germain

Adonis \a.dɔ.nis\ masculin
(Mythologie grecque) Très beau jeune homme, dieu de la beauté, aimé d’Aphrodite et tué par un sanglier.

Culte d'Adonis

Les Adonies, fêtes en l'honneur d'Adonis, étaient célébrées en divers lieux, et plusieurs auteurs de l'Antiquité grecque les ont évoquées. Aphrodite tint à rendre hommage à son amant défunt et organisa en son honneur une fête funèbre célébrée chaque printemps par les femmes syriennes. Ce rituel consistait à planter des graines et à les arroser d'eau chaude de manière à accélérer leur croissance. Ces plantations, surnommées « jardins d'Adonis », mouraient également très rapidement, symbolisant la mort du jeune homme3. À Athènes dès le Ve siècle av. J.-C., les femmes rendaient à Adonis un culte vibrant, dont s'est moqué Aristophane4. Elles se lamentaient alors bruyamment sur le sort tragique des deux amants, gémissant et criant : « Il est mort, le bel Adonis. »5

On célébrait ces fêtes avec grande pompe à Byblos, à Alexandrie, etc. Elles duraient deux jours : le 1er était consacré au deuil, le 2e à la joie. Seules les femmes prenaient part à ces fêtes. Adonis était appelé « Thammouz » en Syrie et en Phénicie (voir le dieu Dumuzi/Tammuz du Proche-Orient ancien et le mois de Tammouz, qui en dérive, dans le calendrier juif, et qui veut dire « juillet » en arabe et en turc). Salomon Reinach a proposé de voir dans ce rite l'explication de la légende relatée par Plutarque, concernant un pilote de navire égyptien qui aurait entendu une voix venue du rivage de l'île de Paxos, l'appelant par son nom et lui demandant d'annoncer que « le grand Pan est mort » : selon lui, il faudrait comprendre que la voix disait « Thamous, Thamous, Thamous, le très-grand (Panmegas) est mort », Thamous étant à la fois l'hétéronyme d'Adonis et le nom du pilote. Marcel Detienne propose une interprétation tout à fait différente (Les Jardins d'Adonis..., 1972).



Wouai... une technique de guerre d'influence ???
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mer 01 Juin, 16 12:51

Histoire

Sardanapale est un roi légendaire de Ninive en Assyrie qui aurait vécu de 661 à 631 av. J.-C. Il serait une mythologisation d'Assurbanipal, un roi très cultivé, peu belliqueux. L'autre possibilité, sans doute plus vraisemblable, est que Sardanapale soit le frère d'Assurbanipal, Shamash-Shum-Oukin. Assurbanipal l'avait chargé de gouverner Babylone. Porté par un courant de révolte contre le pouvoir assyrien, Sardanapale avait ensuite intrigué contre Assurbanipal, ce qui avait poussé celui-ci à faire le siège de Babylone pour le punir (650-648). Lorsque Sardanapale sentit la défaite approcher, il décida de mourir avec toutes ses femmes, ses chevaux et ses objets précieux et d'incendier son palais.

La scène représentée par Delacroix raconte l’épisode dramatique de la mort du souverain, dont la capitale est assiégée sans aucun espoir de délivrance, et qui décide de se suicider en compagnie de ses esclaves et de ses favorites, après avoir brûlé sa ville pour empêcher l'ennemi de profiter de ses richesses. Delacroix éprouva le besoin de fournir quelques explications lorsque la toile fut exposée la première fois ; il le fit en ces termes :

« Les révoltés l’assiégèrent dans son palais… Couché sur un lit superbe, au sommet d’un immense bûcher, Sardanapale donne l’ordre à ses esclaves et aux officiers du palais d’égorger ses femmes, ses pages, jusqu’à ses chevaux et ses chiens favoris ; aucun des objets qui avaient servi à ses plaisirs ne devait lui survivre. »

Le poète anglais Lord Byron, l'un des écrivains phare du romantisme, avait publié en 1821 un drame — Sardanapalus — traduit en français dès 1822. Certains historiens pensent que Delacroix y aurait puisé son inspiration. L'œuvre raconte la fin tragique de ce roi légendaire d’Assyrie, qui, voyant le pouvoir lui échapper à la suite d’une conspiration, choisit, lorsqu'il se rendit compte que sa défaite était inéluctable, de se jeter en compagnie de sa favorite, Myrrha, une esclave ionienne, dans les flammes d’un gigantesque bûcher. Si Delacroix a bien repris la trame générale du drame de Byron — on reconnaît Myrrha dans la femme à demi allongée sur le lit aux pieds du monarque —, l’idée de l'holocauste des femmes, des chevaux et du trésor semble avoir pour source un autre auteur, antique celui-là, Diodore de Sicile. Dans sa Bibliothèque historique (2, 27, 2), ce dernier rapporte en effet, d'après son prédécesseur Ctésias, que, « pour ne pas tomber aux mains de ses ennemis, (Sardanapale) fit élever dans son palais un gigantesque bûcher sur lequel il entassa la totalité de son or et de son argent, ainsi que tous ses vêtements royaux, puis, après avoir enfermé ses concubines et ses eunuques dans un espace aménagé au milieu du bûcher, il se fit brûler avec eux tous et son palais ».
[/quote]

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mort_de_Sardanapale
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Jeu 02 Juin, 16 5:06

Précurseurs de la libération après un tour en Afrique
Nièce du général de Gaulle, amie de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle répond à l'appel dès juin 1940 et prend en charge dès l'année suivante la presse clandestine. Elle est déportée en 1943 à Ravensbrück. Gaulliste, elle participera à la naissance de l'ONG ATD Quart Monde et consacra sa vie à la lutte contre la pauvreté. Elle est la première, en 1998, à être élevée dans la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur



L'Afrique actuelle de Hollande...
https://youtu.be/z7M_a06-Ggc
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Jeu 02 Juin, 16 5:10

http://www.lepoint.fr/politique/pantheo ... 566_20.php

Panthéon : les vrais auteurs du discours de Hollande
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 06 Juin, 16 4:03

l'Afrique préférée de Hollande :
https://www.youtube.com/watch?v=KxMUvbDS8HI
Une famille agréssée par la police
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 06 Juin, 16 4:05

L'Eldorado africain des avocats lobbyistes français

https://www.youtube.com/watch?v=v6uiAytP-uc
sans commentaire
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Lun 06 Juin, 16 4:13

les racistes vont s'en prendre plein la gueule !
https://www.youtube.com/watch?v=3xq9sERW4cs

My Ancestry DNA Results
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Message par sycie l'impérative » Mer 08 Juin, 16 2:17

Mais pourquoi les indiens tuent et lynchent des africains ???

https://www.youtube.com/watch?v=kQ8lO-VfSn4
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

PrécédentSuivant

Retour vers Forum Public

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : ishoptiffany et 3 invité(s)
cron