Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Mer 15 Juin, 16 5:10

La reconstruction du nouveau monde au temps de El Sass, l'insatiable

DU GOULAG COMMUNISTE AU « PARADIS » CAPITALISTE

http://www.lefigaro.fr/livres/2015/02/0 ... stoire.php

La liste mondiale des livres bannis -- les livres dont la police de la pensée au Canada et en Europe ne veut pas qu'ils soient lus par les gens -- s'est allongée. De nos jours, la police de la pensée saisira presque tous les livres qui contiendront ce qui pourrait un tant soit peu être considéré comme «politiquement incorrect». Elle met ces livres sur son Index Librorum Prohibitorum des temps modernes. Ces livres sont ceux dont elle pense qu'ils pourraient mettre des gens mal à l'aise et les faire réfléchir.
Brûler des livres est un événement souvent associé seulement au régime nazi. Certainement, nous avons tous entendu des histoires terribles sur ces «affreux nazis» en Allemagne qui faisaient des choses aussi abominables que brûler des livres précieux.
Ce qui est gênant avec le livre de Bradbury, c'est qu'à la différence de beaucoup d'autres livres de science-fiction qui traitent du futur lointain, Fahrenheit 451 (écrit en 1951) ne s'est pas révélé faux avec le passage du temps. Pas du tout! En réalité, ce qui est choquant, c'est de comprendre que nous sommes parvenus très près de la société dont parlait Bradbury. Peut-être que les livres n'ont pas encore été vraiment bannis, mais c'est en fait l'industrie du divertissement qui contrôle les esprits des gens, et le «politiquement correct» a atteint des niveaux ridicules...
Un peu d’histoire ;Un autodafé (du portugais « auto da fé », traduction du latin « actus fidei » — « acte de foi ») est la cérémonie de pénitence publique célébrée par l'Inquisition espagnole ou portugaise, pendant laquelle celle-ci proclamait ses jugements.
Dans le langage populaire, ce terme est devenu presque synonyme d'une exécution d'hérétiques par le feu. Ce glissement de sens est dû au fait que les condamnés relaps ou refusant de se rétracter étaient remis par l'Inquisition aux mains des autorités civiles, qui, parfois, les envoyaient aux bûchers.« Autodafé » est aussi couramment utilisé pour caractériser la destruction publique de livres ou de manuscrits par le feu.
Les défunts philosophes allemands Karl Marx et Friedrich Engels, aux côtés du défunt maitre de la Yougoslavie communiste Josip Broz Tito, se sont retrouvés peints sur une scène représentant des pêcheurs en enfer sur la fresque d'une église orthodoxe au Monténégro."Marx, Engels et Tito personnifient le mal dans les Balkans et d'une manière globale", a déclaré à l'AFP le père Dragan, supérieur de l'église de la Résurrection où se trouve la fresque.Sur celle-ci, Tito dans son uniforme de maréchal blanc et les deux philosophes, principaux idéologues du communisme, sont bannis en enfer.

Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. On utilise également l’anglicisme « histoire alternative »1 (alternate history). L'histoire contrefactuelle et l'uchronie se distinguent par la prééminence donnée soit à l'événement déclencheur (histoire contrefactuelle), soit à ses suites fictives (uchronie). Lorsqu’elle est associée à des moyens techniques qui permettent de remonter dans le temps et donc de modifier le passé, l’uchronie est directement associée au genre de la science-fiction.
L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. À partir d’un événement modifié, l’auteur crée un effet domino (terme anglo-saxon couramment utilisé : effet papillon) qui influe sur le cours de l’Histoire. Cette volonté de changer le cours de l’histoire pour imaginer ce qu’elle aurait pu être rappelle la phrase de Blaise Pascal : « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé » (Pensées, 90).
Le mot est inventé par Charles Renouvier, qui s’en sert pour intituler son livre Uchronie, l’utopie dans l’histoire, publié pour la première fois en 1857. L’« Uchronie » est donc un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie (mot créé en 1516 par Thomas More pour servir de titre à son célèbre livre, Utopia), avec un « u » privatif et, à la place de « topos » (lieu), « chronos » (temps). Étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas.
Définition
Le mot « uchronie » est absent de la plupart des dictionnaires. Il est présent dans le Petit Larousse illustré de 1913 mais également dans le Nouveau Larousse Universel de 1948. Disparu des Petit Robert et Petit Larousse et il ne réapparaît dans celui-ci qu'en 2005.
Selon l'inventeur du terme, Charles Renouvier, l'auteur d'une uchronie écrit l'histoire, non telle qu'elle fut, mais telle qu'elle aurait pu être, à ce qu'il croit.
Le dictionnaire Larousse du XIXe siècle donne la définition suivante :
UCHRONIE (n.f.) : utopie appliquée à l’histoire ; histoire refaite logiquement telle qu’elle aurait pu être.
Le Trésor de la langue française informatisé donne une définition plus large, adoptée notamment par le critique Raymond Trousson : « Époque fictive ; évocation imaginaire dans le temps5 ». Cette acception trop large de l'uchronie, qui peut inclure toute la littérature d'anticipation, est critiquée (par exemple, par Hinrich Hudde6).
Une définition assez globale, pourrait être celle-ci :« Récit se déroulant dans un monde en tout point similaire au nôtre jusqu’à un certain événement, qui, lui, diffère de ce qui s’est produit tel que nous le connaissons. C’est ce qu’on appellera par la suite, événement divergent. Ce roman devra, par ailleurs, s’intéresser de manière substantielle à cette nouvelle Histoire. »
Cette définition écarte, sans totalement les exclure, les récits de voyages dans le temps et de mondes parallèles, malgré des liens étroits avec l’uchronie.Les anglophones n'utilisent que très rarement uchrony ou uchronia ; les équivalents les plus courants en langue anglaise sont alternate history (histoire alternative) ou alternate world (monde alternatif).
HistoriqueLe plus ancien exemple connu d'uchronie apparaît dans Histoire de Rome depuis sa fondation de Tite-Live (Livre IX, sections 17-19). Il évoque l'hypothèse qu’Alexandre le Grand ait lancé sa conquête à l'Ouest plutôt qu’à l'Est ; il aurait attaqué Rome au IVe siècle av. J.-C. Régis Messac, dans sa revue Les Primaires donne, en 1936, de l’uchronie cette définition : « Terre inconnue, située à côté ou en dehors du temps, découverte par le philosophe Renouvier, et où sont relégués, comme des vieilles lunes, les événements qui auraient pu arriver, mais ne sont pas arrivés ».


El Sass, l'insatiable se donne l’incroyable droit de trier les individus vivants de son temps et des temps qui ont précédé. Il trie de l’Histoire, un « non-temps », un temps qui n’existe pas, les familles, le scandale épouvantable, c’est-à-dire, il commence à décréter que les uns sont en enfer et les autres sont dignes d’être sauvés. Par conséquent, la Divine Comédie n’est pas seulement un livre ou un récit de sa vie, mais aussi un couteau. Et avec cette lame, El Sass, l'insatiable tranche dans les sens d’une justice qui est une justice politique. Finalement, El Sass, l'insatiable est au-delà de tous les partis,

Là où est l'Esprit malsain, là est sa LIBERTE ;

Origines de cette approche

Si, par exemple, les écrits de Tite-Live posent dès l'Antiquité ce genre de questionnement, l'un des premiers ouvrages à s'ouvrir pleinement à ce type de réflexion est l'essai de Winston Churchill intitulé If It Had Happened Otherwise (Et si cela s'était passé autrement, 1931) où il imagine les États-Unis après la guerre de Sécession et la victoire des forces du Sud. Dans ses mémoires publiées à partir des années 1948-1950, Churchill ne cessera d’ailleurs de réfléchir sur l'enchaînement des événements dont il fut témoin au XXe siècle ; l'une de ses questions les plus célèbres fut : « Que se serait-il passé si dès 1935 la France avait effectivement empêché l'Allemagne de se réarmer, sachant qu'elle avait alors les moyens militaires d'agir ? »2.
Dans les années 1960, la science fiction commence à explorer de manière uchronique certains grands événements du passé : ainsi, un auteur comme Philip K. Dick, avec Le Maître du Haut Château, imagine ce que serait devenu le monde si les forces de l'axe avaient remporté la Seconde Guerre mondiale.
L'historien allemand Reinhart Koselleck dans son essai Le Futur passé (Vergangene Zukunft, 1979), met en rapport histoire et temps, et en appelle à une réflexion sur l’importance de l’imagination en histoire, sur les ressources cognitives de la fiction. Nourrie par un prudent travail d'archives, la projection dans les « futurs possibles, crains et espérés » qu'il propose, autorise un décentrement fictionnel qui permet une remise en cause particulièrement efficace de la téléologie ou de la continuité historique. Il s'agit alors d'examiner les futurs possibles du passé.
La démarche contrefactuelle connaît son apogée dans les années 1990 dans les milieux universitaires anglosaxons et suscite alors de nombreuses polémiques. Le Britannique Niall Ferguson, avec ce qu'il appelle Virtual History, se veut le champion de ce type de travaux mais ses nombreuses publications et ses déclarations fracassantes ont conduit de nombreuses personnes à renvoyer cette pratique aux conservateurs et donc à politiser tout un pan de la recherche.
Or, depuis les années 2000, l'approche contrefactuelle permet par exemple de revaloriser de nombreux aspects quelque peu éludés de l'histoire et d'organiser des campagnes de réparations : les femmes, les minorités, les peuples dits vaincus, certaines individualités, et d'autres forces à l’œuvre, font leur entrée dans le récit officiel. Ce rééquilibrage n'a été possible qu'après avoir pu déconstruire certains récits, lesquels sont trop souvent ponctués par des représentations figées ou univoques.

Une uchronie terrifiante


Le découragement est une arme de l’adversaire qui aide l’enfant du Diable El Sass à aller de l’avant, car il veut substituer le règne du bien par le mal. Qui ne l’a pas connu ? Il prétend que tu dois passer par l'enfer pour atteindre le Paradis. Il touche particulièrement ceux qui cherchent la gloire de Dieu et qui travaillent pour faire avancer le royaume de Dieu, pour les détruire en vue de le remplacer par le règne diable.
En Enfer, on a aussi bien des gens de son parti, des guelfes, que des gibelins. Farinata est un gibelin, Bruneto Latini, son maître, est un guelfe, et il mélange soigneusement dans la réprobation comme dans l’éloge des gens de tous les partis, montrant par là même que la justice, celle qui a le temps, et tout le temps devant elle, est une justice éminemment poétique ou mystique qui ne peut pas se limiter à telle ou telle prise de position partisane en politique, dans la vision politique du monde. Il se place au dessus de la politique et même au dessus de l’autorité religieuse et en quelque sorte accomplit ainsi un geste sans précédent mais aussi sans limite, puisque ça consiste à faire d’un individu et un seul dans son langage poétique l’exemple de la vérité. La vérité, c’est une et une seule interprétation toute profonde finalement du schisme qui l'habite ; sa justice..

Qu’est-ce que c’est d’aller en Enfer ?

Eh bien là, les formules de El Sass, l'insatiable sont très précises. L’Enfer, ça commence par des langues de toutes races, confusion des langues, des paroles d’horreur, des mots de douleurs, avec des accents de violence, des voix sourdes, aiguës, des mains frappées, un tumulte de sons tourbillonnant sans cesse, comme le sable, dit-il, aspiré par la tombe, abîme obscur, profond, nébuleux, la forêt des esprits entassés, la plainte innombrable, la puanteur, le vent, l’ouragan qui déploie et ramasse les âmes comme des étourneaux et des grues, la pluie froide maudite éternelle puante, la grêle, la neige, puis le feu et puis la rivière de sang et puis finalement la merde. C’est l’immense flot qui à travers les différentes représentations des fautes, des erreurs : la fraude, l’usure, le mensonge, la violence, la brutalité, contre soi-même, contre autrui, etc, etc... Ce fleuve de l'Alima donc doit en principe délivrer le baptême.

La théorie du salut dans la Divine Comédie est extrêmement particulière parce que non seulement il s’agit de lui-même en train de se sauver mais il s’agit du jugement pour tout le monde, c’est-à-dire le passé et l’avenir. Un des moments les plus touchants, c’est quand El Sass, l'insatiable rencontre ses pairs maçons et s’entretient avec eux, dans une cave. Il y a une sorte d’endroit où disons on peut discuter entre sorciers. Il y a là , toute l’Antiquité. Mais ça n’en reste pas moins l’Enfer. Le chemin vers le Paradis va être intrinsèquement anti-chrétien, marxiste, et c’est un choix tout à fait précis. La seule façon de se tirer du monde inférieur, c’est la voix passionnément amoureuse du salut par Baphomet. Une telle apologie de l’amour des biens du monde comme valeur fondamentale qui va très loin puisque c’est l’amour de l'argent qui est désigné comme étant le moteur universel du monde, des mondes, c'est une chose très intensément ancienne. El Sass, l'insatiable est un fidèle assoiffé de pouvoir et d'occultisme, c’est à dire que, pour employer des termes modernes, il nous donne tous les degrés de ce qu’on appellerait aujourd’hui de la sublimation, tous les incroyables et minutieux degrés d’un passage personnel, individuel, en infini de jouissance.

Le symbole auquel s"'attaque El Sass rejoignant Dante :

Le baptistère san Giovanni
" Mon beau Saint-Jean " disait El Sass, l'insatiable en évoquant le baptistère dédié à saint Jean-Baptiste, patron de Florence. Le baptistère, de forme octogonale, revêtu de marbre blanc et vert, se situe à l’ouest du dôme Santa Maria del Fiore — Sainte Marie de la Fleur — et du campanile de Giotto (82 m de hauteur). Ses portes de bronze, ornées de panneaux sculptés, sont célèbres, notamment la porte Est, dite porte du Paradis. Mais l’intérieur est encore plus éblouissant, surtout en raison de sa coupole tapissée de mosaïques magnifiques réalisées dans la première moitié du XIIIe siècle (des mosaïstes vénitiens y travaillèrent, mais aussi des artistes florentins comme Cimabue). Sur fond d’or, en registres concentriques sur les huit pans de la coupole, sont évoqués :
— le Jugement dernier : de chaque côté du Christ s’ordonnent la résurrection des morts avec le Paradis et l’Enfer, la Vierge avec les saints et les apôtres, les anges de la résurrection
— Au sommet, les chœurs des anges ou hiérarchies célestes
— la Genèse
— la vie de Joseph
— la vie de la Vierge et la vie de Jésus
— la vie de saint Jean-Baptiste.
Sur le pavement du baptistère l’inscription en cercle dont parle Sollers.
A droite de la petite abside, se trouve le tombeau de l’anti-pape Jean XXIII [], réalisé par Donatello aidé de Michelozzo [].
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Mer 15 Juin, 16 5:14

Le droit animalier :

Pourtant le 21ème siècle, c’est un siècle qui appartient encore à El Sass, l'insatiable .

La littérature de ce siècle, après cinq ou six siècles de préoccupations diverses redécouvre quelque chose dont on peut démontrer qu'El Sass, l'insatiable en rêvait déjà.
Les besoins d'enchantement, inconnus des masques de brousse : la marque indélébile du premier crime ! Les pattes de cet animal sont armées de griffes. On représente ordinairement le démon avec des griffes aux mains et aux pieds. (Plus courant) ... Il voit, il veut, il prend, car la griffe de l'enfer c'est lui !!!! Un pouvoir qu’exerce injustement et avec dureté sur autrui, de la rapacité des gens de chicane, EL Sass l'insatiable, le vampire : son verbe :
(XIIe siècle) Soit un déverbal de griffer, soit un emprunt au vieux haut allemand grif (« action de saisir »), du verbe grifan (« saisir »), ayant donné en allemand Griff (verbe greifen - prétérit griff - saisir). [1][2] et le néerlandais grijpen ("prendre")
Expressions :
Tomber entre les griffes d’un lion.
Cet oiseau est mort entre les griffes de l’épervier.
La griffe d’un chat, d’un tigre.
Donner un coup de griffe.

Un animal ce n’est pas quelque chose, c’est quelqu’un.

Nous sommes les animaux domestiques d'El Sass, l'insatiable
Notre Griffe, c’est pour lacérer les idées toutes faites sur les animaux et leur condition, pour égratigner les « méchants » et pour apposer une marque sur les combats que nous menons !
Le Congo abrite ceux que l'on appelle les «Pygmées», lesquels sont connus pour leur petite taille
Ce terme de «Pygmée» est un peu erroné; il existe en fait plusieurs tribus différentes parmi lesquelles les Mbuti, les Aka, les Baka et les Twa, mais il y aussi les autres...
Toutes ces tribus possèdent une grande connaissance de l'écosystème, marécage de corruption, ainsi que de la faune et de la flore de la forêt tropicale
Le Congo affecte les modèles climatiques mondiaux, contribuant notamment aux précipitations jusque dans le Middle West américain. Le commerce de viande provenant des bushs est très important dans certains des pays de la forêt tropicale du Congo. Un nombre extrêmement important d'animaux sauvages sont chassés par les braconniers qui vendent leur viande aux citadins, parfois même jusqu'à New York. L'exploitation minière a aussi beaucoup endommagé les forêts et les fleuves dans certains endroits du Congo. « On peut demander à des pompiers d’éteindre un incendie. Mais on ne peut pas leur demander de construire des logements abordables ». Il arriva à un moment où l’on enregistre des besoins humanitaires extrêmement élevés, de très graves violations du droit international humanitaire, et à un moment où beaucoup s’accordent à dire que les systèmes et le financement de l’aide d’urgence ont besoin de profondes réformes.
Le Congo ainsi que 5 autres pays d’Afrique Centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo Démocratique, Gabon, Guinée Equatoriale) fait partie du Bassin du Congo, vaste région forestière et compacte d’environ 230 Millions d’Hectares. Le bassin du Congo est la seconde forêt tropicale au monde en termes de surface après l’Amazonie.
La biodiversité de l’Afrique centrale dans son ensemble est d’importance mondiale à la fois par le nombre d’espèces trouvées dans la région et le nombre d’espèces de plantes et d’animaux qui n’existent pas ailleurs sur la planète. Les forêts abritent plus de 400 espèces de mammifères, plus de 1000 espèces d’oiseaux et probablement plus de 10000 espèces de plantes dont 3000 environ seraient endémiques. Selon la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), le Gabon et le Congo sont les deux pays de la région du bassin où la migration urbaine est en hausse. Dans les autres pays, 65 pour cent de la population demeure dans les régions rurales où leur survie dépend en grande partie de l’exploitation de la forêt.

Lors d’une présentation sur le Bassin du Congo durant le sommet des chefs d’état à Brazzaville, COMIFAC a déclaré que «la forêt est la principale source d’énergie et de nourriture pour ses habitants, dont la population croît rapidement en raison des taux de natalité élevés. Elle leur apporte du charbon de bois pour la cuisson des aliments, des protéines par la viande de brousse et des plantes médicinales remplaçant les médicaments manufacturés.»
Le COMIFAC précise également qu’«une analyse récente des documents stratégiques de réduction de la pauvreté (DSRP) montre que les forêts et leur rôle dans la réduction de la pauvreté sont encore ignorés». Pour une grande partie des populations de la sous-région d’Afrique centrale, la destruction de l’environnement et des forêts se traduit directement par une dégradation des conditions de vie des populations et met en danger la survie même des plus pauvres.
«Bien que les forêts ne soient pas le meilleur moyen de sortir les populations de la pauvreté, elles constituent actuellement le filet de secours qui leur permet de survivre, dans la mesure où elles [maintiennent] leur intégrité écologique », affirment les experts de la COMIFAC.

Citation ;
« Protection de tous les animaux domestiques ou sauvages qui souffrent, protection des hommes qui souffrent de les voir souffrir, protection contre la souffrance de tous les êtres vivants doués de sensibilité, tels sont les principaux enjeux juridiques du droit animalier. » Jean-Pierre Marguénaud,

Entracte :
California dreamin'
https://www.youtube.com/watch?v=GAS12yS9AFM
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Mer 15 Juin, 16 5:21

En cage avec EL Sass l'insatiable, le maître du château vide, vivre sous les griffes du vampire :


Basé sur le principe de l'uchronie, le roman décrit un univers terrifiant. Soit une réalité alternative, dans laquelle les Alliés auraient perdu la Seconde guerre mondiale face à l'Allemagne Nazie, le Japon impérialiste et l'Italie fasciste. Après la capitulation des Alliés en 1947, les Nazis occupent désormais une partie du territoire américain, tandis que le Japon en occupe une autre, formant ainsi le Grand Reich Nazi et les Etats Pacifiques Japonais.
Au centre, une zone qui constitue un pays vassalisé et exsangue, où les rebus de la société sont expédiés.

"À mesure que les jours passaient, l'espoir que l'opinion publique alertée réussirait à m'arracher à leurs griffes grandissait en moi,...."
ce texte adressé au Président de la République, pour rappeler le sens de leur démarche : « Pour nous, citoyens français auxquels importe le destin partagé des deux peuples et le sens universel de la justice, pour nous qui avons combattu la torture sans être aveugles aux autres pratiques, il revient à la France, eu égard à ses responsabilités, de condamner la torture qui a été entreprise en son nom. Il y va du devoir de mémoire auquel la France se dit justement attachée et qui ne devrait connaître aucune discrimination d'époque et de lieu.»


El Sass, insaisissable, à la fin de son mandat a eu une illumination.
C’est quelqu’un qui fait problème pour tous ses contemporains et pour l’histoire toute entière parce qu’il semble bien qu’il lui est arrivé une explosion interne tout à fait énigmatique, à savoir qu’il a eu la prétention de résumer les quelques choses comme 32 ans de pouvoir qui venaient de s’écouler jusqu’à lui et encore lui qui se métamorphose tel un hydre à 7 têtes. C’est pour cela que son règne, son amour sacré pour son royaume comme il le pense, se termine par l’évocation du goût du sang qui représente en somme toute la culture sanguinaire d’avant ce qu’on pourrait appeler à proprement parler un coup. Un message qui est mal passé dans son enfance ??? A t-il été violé ? L'attentat qui apparaît dès le début de la Divine Comédie avec une voix sénile d'autosatisfaction, enorgueillie, alors qu'El Sass, l'insatiable est perdu dans sa forêt, la forêt de l’époque de sa jeunesse qui signifie l’obscurité, la perte de soi dans l’erreur.
El Sass, l'insatiable apparaît tout de suite comme une ombre, un spectre qui va guider le Congo dans l’Enfer, on le sait, le Purgatoire et ensuite le Paradis Perdu à jamais de son innocence d'enfant détraqué.

Tout ceci nous apparaît complètement fou à nous autres soi-disant modernes. C’est tellement difficile de faire comprendre aujourd’hui pourquoi El Sass, l'insatiable nous préoccupe, qu’on pourrait se demander dans quel cercle de l’Enfer nous sommes nous-mêmes, objets des intentions d'El Sass, l'insatiable , incapables de s’apercevoir qu’il y aurait autre chose que cette vision à courte vue de l’Enfer., enfer fiscal (contrebalancé par l'exil des plus actifs) par exemple ; lui au paradis, le peuple dans la cale du bateau et la religion au milieu...


Les besoins d'enchantement génèrent une grande satisfaction, car les naïfs obtiennent un attribut auquel ils ne s’attendaient pas, n'avaient pas demandé ou même pensé. Exemple, les produits du pétrole ont généré de nouveaux besoins d'enchantement créant une véritable frénésie et une montée fulgurante des besoins et des envies interdites par le communisme. Après des décennies de visons irrationalistes et déshumanistes, de régressisme, quelque chose s’est cassé dans l’histoire, quelque chose s’est fissuré. Et de nouveau, la grande question posée par El Sass, l'insatiable d’un Enfer, d’un Purgatoire et d’un Paradis reste obscurantiste...

Si la grâce est un don de Dieu, je prie chaque jour pour qu'elle soit refusée au temple de la sorcellerie franc-maçonne et ses adeptes, les psychopathes pédo-criminels qu'elle abrite en son seing et qui pollue tout organisme comme le cancer , ce gêne mutant est devenu comme Ebola, s'attaquant aux familles : si je puis nous arracher à sa griffe, son appendice crochu à l’aide duquel ses branches, tel le lierre, s’attachent au corps qui les soutient, celui qu'ils ont colonisé, mon corps, partie du corps du Christ, je me ferai. Oui je les rejette, cette greffe n'aura pas lieu. Ils ont pris la vie de mon père, ma mère, ma fille ! Ils n'aurons pas mon âme, ni mon cul ! Tel au temps de Noé, ils sauront de qui je viens ; je viens du père, mon père, et ma mère. Et je les noierai pour laver de leurs crimes, mes racines.

El Sass, l'insatiable est dans sa forêt tropicale Forêt du Mayombe sous de nombreuses variantes écologiques et floristiques dans ces zones, où il dessine sa collection d'objets de sa quête, une palette multifonctions pour cette fin d’année. Juste le temps d’une édition limitée.....

Un léopard, d’abord, l’empêche de passer, un lion et puis une colombe. Et c’est devant la colombe qu’il a le plus peur. Là, il est vraiment tout à fait désespéré devant cet animal dont va lui parler justement son égo qui apparaît à ce moment-là. Un être de paix inoffensif qui ne lui a rien fait en personne, mais en effigie qui blesse le miroir de son âme perverse, son âme qui travesti l'histoire.
Et c’est un peu comme si El Sass, l'insatiable était devant la matrice de la reproduction même de son espèce, parce que la façon dont sa conscience lui parle de la colombe, c’est là comme une sorte de porte de paradis, une porte de l’espèce à laquelle il rêve d'appartenir mais qui n'adviendra jamais : la colombe est antinomique avec raven ; sa compagne qui s’accouple constamment à tous les animaux et qui n’est jamais rassasiée et qui a toujours faim . Et là El Sass, l'insatiable est tout à fait accablé, il ne sait pas quoi faire, parce qu’il est devant cette fatalité de la reproduction, et de la reproduction et encore de la reproduction même, de son envie d’avoir une telle ascendance, de la posséder, de l'incarner, l'avaler, se repaître comme d'une Ostie mal engloutie, de la consumer, de se sustenter d'elle, la tuer. Il a très faim. Saison après saison,il décline sur les imprimés de ses collections ses marques de rouge (couleur sacrée), s'essuie les lèvres de ses paroles amères et ferme ses paupières, pour mieux sentir le goût métallique du sang de ses proies, un souvenir lointain de sa première conquête qu'il tente de reproduire, en vain car elle n'a jamais eu le goût du pardon, ni du don, mais de l'oubli.
Cette saison, agoutis, chatons et pintades étranglés, dépecés gambadaient dans sa mémoire.

Cette histoire d’animaux est intéressante. D’une part parce que dans la réalité de sa vision hallucinatoire, ce qui ressort bizarrement lorsque se produisent les hallucinations, c’est presque toujours ses hallucinations animales. Comme si, lorsqu'il est dans cet état de dédoublement que les gens qui ont fait des expériences de produits hallucinatoires connaissent bien, dans cet état de dédoublement, son corps, son être animal lui apparaissait sous des formes d’animaux. Et El Sass, l'insatiable est plein d’animaux. Il y a le chacal, la crapaud, le lycan, le vautour,la hyène, le corbeau. Il y a Raven, cette bête monstrueuse dans son Enfer. Il y a aussi des animaux d’une autre nature comme le griffon du Purgatoire, qui ponctuent tout le récit de sa vie, où il arrache celle des autres . Cette descente en Enfer, cette remontée à travers le Purgatoire se passent à l’intérieur de l’animalité, de la bestialité de ce type. Et bien entendu, la Divine Comédie, c’est à la fois une traversée de l’animalité et en même temps une traversée du langage, des discours, de la parole, puisque immédiatement lorsque la colombe est évoquée, paraît son guide spirituel, le vieux de la Montagne, un maître-chanteur qui vit à ses dépends, corneille ( les corbeaux ont toujours annoncé l’hiver) comme lui, pour commencer, mais qui indique déjà, prophétiquement, que c’est d’un autre monde que celui de la génération des corps biologiques que peut venir une réponse à cette angoisse d’être perdu dans une forêt corporelle, dans ce que toute une tradition appelle : le tombeau du corps.

A limage de ; "La Tranchée des espoirs", où des poilus fraternisent avec l'ennemi après un bombardement, des hommes de bonne volonté arrivent à éclairer un univers plongé dans les ténèbres .

Et pour lui, El Sass, l'insatiable , ça se passe au Baptistère de Saint Jean
Alors il doit voler la vie des autres pour hériter, lui le bâstard, et ses pairs se comportent aussi en bâstards.

Les autres sont ses ennemis, qui n'est pas son mème, doit être sacrifié pour sa gloire : alors il rêve, il hallucine d'un coup de se parer de la peau de cet autre.
Il est perdu. Et pour dire l’angoisse qu’il ressent (une angoisse qu’on appellerait aujourd’hui hallucinatoire en langage moderne, parce que tout son verbe c’est une immense hallucination) il est dans sa forêt et il voit arriver vers lui des animaux inconnus de lui à ce moment-là ; une palette multifonctions pour cette fin d’année. Juste le temps d’une édition limitée qui fera date, celle du début de son empire !
La forêt tropicale du Congo est connue pour ses peuples tout autant que pour sa vie sauvage
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Mer 15 Juin, 16 5:38

S’il y a un lieu dans Florence qui représente le point géométrique de la trace du passage de El Sass, l'insatiable , c’est bien le Baptistère Saint Jean.

Il en parle dans le 19 ème chant de l’Enfer, quand il voit le rocher qui est percé de mille trous, et ces trous ne lui paraissent pas plus grands ni plus petits que ceux, dit-il, qu’on voit dans « son beau Saint Jean ». A l’intérieur du Baptistère, sur la pavement se trouve une inscription en cercle qui dit ceci : « Je suis le soleil, je suis la roue mue par le feu dont la torsion fait virer les sphères ». Ce vers peut se lire indifféremment de gauche à droite ou de droite à gauche et il est tracé en cercle et il est indubitable qu’il a inspiré, dans sa double lecture circulaire, El Sass, l'insatiable dans le dernier acte de sa Comédie : « L’amour qui meut le soleil et les autres étoiles », et il n'a rien trouvé d'autre que de faire assassiner un prince déchu et handicapé de la noblesse Toscane désargentée, pour s'accaparer sa succession et se faire baptiser héritier mystique de son ascendance, car comme Dante, El Sass, l'insatiable se donne l’incroyable droit de trier les individus vivants de son temps...une empreinte imitant la signature du diable et de l’Instrument qui sert à faire cette empreinte. Tous les exemplaires de son ouvrage sont revêtus de la griffe de l’éditeur ; Dante !


Si on lève maintenant la tête, et qu’on regarde les toiles d'araignées qui ornent son plafond [], on voit se déployer quelque chose comme la projection en images de la Comédie elle-même, et de façon à mon avis très significative, la représentation de Dité, de Satan que l’on trouve au dernier chant de l’Enfer avec ses trois gueules en train de broyer les trois corps, celui du centre étant Judas. Le supplice le plus effroyable du point le plus profond de l’Enfer consiste à être incessamment dévoré vivant par la triple tête du diable.
A l’intérieur du Baptistère, maintenant, sur l’un des murs évoqués dans l’Enfer, se trouve une inscription papale datant de 1965 « En l’honneur de El Sass, l'insatiable ». Juste retour des choses pense ce satrape évadé des colonies marxistes (dans sa folie)

Il aura quand même fallu avant que cette inscription soit tracée à l’intérieur, attendre quelque chose comme six siècles, oui, six siècles et un peu plus.

A l’intérieur du Baptistère, se trouve l’inscription probablement la plus émouvante et qui dit ceci : « Si jamais il advient que le poème sacré [c’est-à-dire de la Divine Comédie] où la Terre et le Ciel ont mis tous deux la main et qui m’a fait grossir pendant bien des années, vaincre la cruauté qui me bannit si loin [il est en exil] du beau bercail où je dormais agneau mais ennemi des loups qui le ravagent avec une autre voix et sous d’autres cheveux, je reviendrais, j’y reviendrais poète et sur les fonds baptismaux où je fus baptisé, je prendrai la couronne car c’est là que j’entrais dans la foi qui désigne les âmes du diable dans la foi pour laquelle en Enfer, Dante ceignit mon front. "

"Je suis l'Éraflure, la plaie béante féconde, d'ob-scénité, la faillure immense,d'où naquit l'objet de ton sujet qui tatoua ma peau, comme un parchemin de prière, je suis la Pièce de fer refendue dans laquelle on engage une latte de fer rouge dont on veut faire quelqu'enroulement, je suis la Serrurerie de la porte de l'enfer qui s'ouvre à tes pieds d'argile !"

C’est donc une déclaration de foi explicite qui se trouve inscrite maintenant au pied du Baptistère.

El Sass, l'insatiable en 2009 est allé à Milan. Des négociations étaient en cours et une proposition d’amnistie lui avait été faite. Il raconte pourquoi il a accepté ce marché qu’il jugeait gratifiant. Cela aurait consisté à payer une amende, à être revêtu d’une robe de bure et coiffé d’une mitre de papier, et à être offert au Baptistère comme preuve d’une autocritique en quelque sorte ; sous le manteau des ennemis de la foi :. Il fait une promesse :
"Dans un monde de grésillement, de la technologie en évolution rapide, il est sous notre esprit créatif se déplaçant dans le courant qui accélère toute transformation. Notre but est de fournir les outils afin que vous puissiez accéder à la connaissance nécessaire pour libérer la puissance de l'individu. L'objectif est d'aligner et de fusionner l'esprit, le corps et l'âme pour obtenir un écoulement optimal de la force de vie centrée sur soi. Dans cette magie, . nous offrons une réponse à la complexité de la marche dans cette voie magique spirituelle à Baphomet, une approche interactive pratique au chercheur en quête de satisfactions de ses frustrations. Venez explorer les bois sauvages de la Magie, assis sur le cristal du Trône et nettoyer vos chakras, entrer dans le Temple et renouveler votre esprit, parcourir de notre Emporium vaste gamme d'herbes hallucinatoires, d'huiles et des encens et revoir leurs propriétés magiques pour votre propre autel. Visitez nos zones pour trouver cet outil, des pierres précieuses ou idée-cadeau spécial ou vous détendre ; nous ferons passer le jardin crasseux de derrière chez vous en Paradis. Il y a des mystères qui attendent d'être révélés pour nourrir et étancher l'imagination de votre âme."


On entre là où le voile de sa forêt peut maintenant être vu. Le sol de la forêt illumine des étapes à travers les portes ouvertes où des choses scintillantes miroitent et enveloppent le vert feuillu ; son regard attiré par quelque chose qui brille, il va l'examiner, si toutefois il est dérangée pendant son examen, il emporte l'objet en son nid aux fins d'un examen ultérieur.
Par la lumière de la lune et du soleil, les fées (70 dumbas) habillées dans leurs plus beaux apparats, dansent et balancent leur popotin dans les branches près du nid de corbeau où gît une collection de marchandises pour ceux qui osent ! Coquilles vides et Boîtes forgées chargées avec un courant magique de comptabilité créative et mythomane, pour garder des secrets garantis et stocker des trésors, (Panama Papers), des titres, des créances irrécouvrées, des statures au PCT et ministères, rites inconsciemment posés que leurs images capturent en s’épanchant sur les réseaux sociaux dans le plus nu appareil.
Un lieu mystique où vous êtes sûr de trouver votre bonheur, mais une chose à se rappeler et que vous devez garder à l'esprit, c'est qu'ici la magie pourrait être l'armure d'un beau sort (destin). Le temps pourrait rester immobile ou aller très vite, de sorte que vous ne saurez pas si le temps a glissé vers l'avant ou le passé. Lorsque vous vous trouvez peut-être un peu embrouillé, c'est que le secret se trouve dans l'eau qui tombe et embrume l'air comme une infusion et s'évapore...


Si votre vérité a été diffusée, elle sera votre guide à travers les distractions dans la forêt magique, ainsi cela devient réel et dans votre vue, le chemin sera affiché et vous trouverez le chemin du retour à la réalité, surtout si vous tombez sur une pierre ! Il faut être assez "intelligent" pour trouver des objets brillants plus intéressants, car plus rares, que les cailloux et brindilles. Pour ce qui est de "voler" par contre, je ne pense pas qu'il comprenne notre principe de propriété, donc cette notion n'a pas de sens pour El Sass, le rouge.

El Sass, l'insatiable a refusé toute autocritique. Il n’a jamais consenti à s’abaisser pour rentrer en grâce aux yeux des citadins. Natif de la brousse, oui, dit-il, mais de naissance, pas de murs. A l'image du collier de griffes animales qu'il collectionnait de ses premiers forfaits, il aligne les points d'erreur que son jugement produit... car il n'a qu'un seul penchant dans la vie ; la perversion des valeurs : sa Marque (Griffe) est une cause animale (martyrologie) ; il collectionne les armes animales depuis longtemps. Il a toujours une dent contre quelque chose ou quelqu'un... « Tout ce qui brille » prend La Défense pour décor
Tout ce qui peut lui barrer la route vers son paradis infernal est à éliminer; lui il voit rouge partout. Son ramage est aussi noir que son plumage ; lui il déteste l'image de la colombe blanche ; car dans sa secte il incarne le Raven, le corbeau, la main noire : Raven est un mot anglais qui signifie corbeau en français, mais qui est aussi parfois utilisé pour désigner, de façon erronée, la corneille.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Jeu 18 Août, 16 4:46

Bon vousne comprenez rien et vous devenez vous aussi des intégristes républicains. par jalousie, envie, déception...


Mais....


Si El Sass croit en l'immortalité, pourquoi pas vous ? Est-il plus scientifique que vous ?

Dans l’hypothèse où les lois explosives de cette nature-là se poursuivent, l’homme va avoir une capacité quasi-illimitée de modifier sa propre nature et de modifier la matière physique. L’idée des transhumanistes est que cette loi du retour accéléré va permettre de tuer la mort, d’augmenter les capacités humaines en branchant de l’intelligence artificielle sur le cerveau humain et donc de faire un humain 2.0 pour reprendre le titre du livre de Kurzweil "L’humanité 2.0". L’objectif des transhumanistes est de surfer sur cette loi pour changer l’homme et lui donner un pouvoir démiurgique.

L’immortalité ne serait plus un fantasme, la capacité d’augmenter le fonctionnement de nos yeux, de notre cerveau, de nos muscles deviendrait réalité. Et nos capacités intellectuelles grâce à l’interfaçage entre notre cerveau et des microprocesseurs deviendraient des millions de fois plus puissantes qu’aujourd’hui. Tout ceci à l’horizon de la fin du siècle.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/loi- ... EccpWJ4.99
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Jeu 18 Août, 16 4:47


Loi du retour accéléré : la théorie vertigineuse du futurologue de Google qui n’a jamais eu tort

Il ne s'est encore jamais trompé. Ray Kurzweil, le futurologue de Google, a été l'un des premiers à prophétiser qu'un jour un ordinateur battrait un homme aux échecs. Cette fois-ci, il a développé la loi du retour accéléré, soit un progrès illimité de plus en plus rapide avec pour conséquence que l'immortalité devienne réalité.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/loi- ... 3CUs9Qk.99

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Jeu 18 Août, 16 4:49


Selon sa théorie, la courbe de la loi du retour accéléré atteindrait un point dit de la "Singularité". A ce moment-là, l’intelligence artificielle supplantera l’intelligence humaine. A quel moment cette période pourrait-elle être atteinte ?

Laurent Alexandre : Pour les transhumanistes, selon la loi du retour accéléré, apparait un moment vers 2045 où l’intelligence artificielle se mettra à croitre de façon exponentielle. Et en quelques heures, en quelques jours, en quelques semaines, l’intelligence artificielle progressera des milliards de fois. En janvier 2046, les ordinateurs arrivent à peine aux capacités d’un cerveau humain puis le dépasse et devient un milliard de fois plus puissant que l’intelligence humaine. La matière première de l’intelligence artificielle, le silicium, est illimité alors que fabriquer un cerveau humain c’est long et compliqué. Fabriquer un microprocesseur ce n’est pas si compliqué. Donc l’intelligence artificielle peut croître extrêmement vite. Et c’est le point que les transhumanistes appellent la Singularité. C’est un moment où l’intelligence artificielle explose en très peu de temps et bouleverse complètement la donne voire marginalise l’humanité. D‘où les craintes formulées par Bill Gates ou encore l’astrophysicien Stephen Hawking ces derniers mois avec une pétition sur l’encadrement de l’intelligence artificielle pour éviter qu’elle devienne hostile et menace l’humanité. Il s’agit d’empêcher des scénarios catastrophes à la Terminator.

Pour mieux appréhender ce risque, il faudrait qu’il y ait un débat politique, une réflexion des scientifiques et de la société civile sur l’encadrement de l’intelligence artificielle afin de définir une position commune. L’un des dangers c’est que certains pays refusent d’encadrer l’intelligence artificielle et qu’un Etat, la Chine par exemple, décide de se servir de cette intelligence artificielle pour devenir un leader militaire avec le risque cette technologie lui échappe et se retourne contre l’humanité tout entière. Si l’on décide d’empêcher une intelligence artificielle supérieure à l’intelligence humaine, il faudra le faire partout et c’est très compliqué à mettre en place. Bill Gates a dit cette très belle phrase il y a deux mois : "Je ne comprends pas que les gens n’aient pas peur". En effet, les inquiétudes sont nombreuses.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/loi- ... 3CUs9Qk.99
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 2:54

Tous comme Roger Mila MHD Rapapapapa !!!!
https://www.youtube.com/watch?v=t_5vx21usLE


Deviens toi-aussi un dribleman !!!!

Si Hollande sait trapper, pourquoi pas toi ô petit bada one de la société civile qui gueule jusqu'à plus soif dans tes vidéos sur youtube...
Waouh ! on entre dans l'enthro-popscène ??? (ou enthrop-obscène ???) Papapapa !!! nga ti abéti !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 2:58

Les kouilles en ciment ??? whooou !! Vas-y mollo mollo !

Le voyage sur le fleuve encore un chemin de croix ... pourtant il est plus facile à un congolais de fuir et de braver la méditerranée après le désert de gobi pour rejoindre Panam que d'aller de Brazza à pétaouchnok le lonf du fleuve Kongo !!!

Alors, tu comprends, c'est pas une question de pouvoir, mais de décision, d'actes posés, de briques !!!!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:01

https://www.youtube.com/watch?v=I3bSQTbQj9U

A Zabra aussi les jeunes s'expriment en trap !
Nouvelle République: Ya techno SNE
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:02

Hier aussi à Panam nous avons eu un délestage dans toute la capitale ; la cause ; canicule ; le climat se réchauffe !!!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:06

les enfants, le solaire c'est mieux même l'eau : avec les moulins on peut aussi utiliser le vent pour faire du courant !!!

Lorsqu’un moulin à vent produit sa propre électricité

http://www.lemoniteur.fr/article/lorsqu ... cite-78349


Energie
Lorsqu’un moulin à vent produit sa propre électricité

Defawe Philippe - LE MONITEUR.FR - Publié le 07/06/06 à 10h49

Mots clés : Electricité - Energie renouvelable

-

Au coeur du parc naturel régional de Brière, un passionné a redonné une âme nouvelle à un vieux moulin à vent, transformé en aérogénérateur entièrement autonome qui produit de l’électricité tout en gardant son charme d’antan.

Michel Mortier, 59 ans, concepteur de ce prototype qu’il a fait breveter, a acheté voici six ans cette maison plantée en pleine campagne avec son moulin à farine, le « Moulin de la Fée », qui déploie ses ailes sur 17 m d’envergure.
De l’extérieur, seuls des connaisseurs peuvent voir les transformations apportées au « Moulin de la Fée ».
« Par rapport à l’ancien moulin, j’ai enlevé un tiers de la surface des ailes pour aller plus vite en rotation », explique l’inventeur qui a également rehaussé le chapeau du moulin de 2,70 m, mais a respecté les matériaux traditionnels pour les ailes: du sapin et du chêne.
La girouette en forme de fée qui surplombe le chapeau, un anémomètre ainsi que des capteurs informent en temps réel une centrale informatique de l’orientation et de la vitesse du vent pour une production optimisée.
« Mon but au départ était seulement de faire une résidence secondaire, avec le rêve d’automatiser le moulin en lui faisant produire sa propre électricité », explique cet ancien garagiste qui souhaitait éviter les fatigues du meunier obligé de manoeuvrer manuellement les 10 tonnes du chapeau pour orienter les ailes en fonction du vent.
Michel Mortier a donc mis à profit ses connaissances mécaniques et hydrauliques et développé son propre programme informatique pour rendre le moulin entièrement autonome. Et il s’est finalement retrouvé à la tête d’une véritable mini-centrale électrique, après 12.000 heures de travail passées à améliorer son prototype.
« Avec le procédé actuel, je peux alimenter en électricité sept ou huit maisons hors chauffage, et avec les modifications que je vais encore apporter je pourrais alimenter 13 à 15 maisons », avec une production qui passera de 50.000 KW par an à 70.000 KW, explique l’inventeur.
Le surplus actuel d’électricité est revendu à EDF. La production n’a certes rien de comparable avec les éoliennes modernes de 2 MW, mais il est difficile de comparer ces géantes de 100 m de haut avec le petit moulin qui s’intègre parfaitement au paysage.

Michel Mortier est actuellement à la recherche de partenaires pour son projet: faire revivre ainsi 120 des quelque 1.500 à 2.000 moulins qui existent encore en France, soit un par région et département.
Mais son aventure risque de tourner court faute de financement. Le prototype lui a coûté 200.000 euros, dont un tiers seulement ont été subventionnés par EDF, l’Agence de développement et de maîtrise de l’énergie (Ademe), le département de Loire-Atlantique et la région des Pays de la Loire.
« Il faut que j’arrive à vendre mon brevet dans les trois mois, ou alors je serais obligé de vendre mon moulin », regrette l’inventeur.
Christian Gauvry (AFP)


sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:09

La démocratie au Congo :

Laissez place à la jeunesse BOTIKA BA JEUNES BA SALA

https://www.youtube.com/watch?v=ItvqP31moS8

Bo tika ba jeune ba sala !!!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:17

Le jour où le monde acceptera de donner vraiment les moyens à l'Afrique, vu comment ils savent danser, le monde entier sera africain!!!

https://www.youtube.com/watch?v=J_PAqsp6Rao

Kosakana !!!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:21

Les chinois adorent la musique et la danse congolaise car dans leurs traditions, c'est exactement pareil ; je ne savais pas jusqu'à il y a 30 ans que les asiatiques dansent le soukouss !!! et ont exactement le même rythme jusqu'à ce que je sois invitée dans leurs gargotes pour eux-mêmes... comme quoi il faut éviter de rester enfermés dans son microcosme !!!


https://www.youtube.com/watch?v=sh06e3c8lvM
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:33

En fait vous risquez des surprises !!!
When Black People & White People Link Up (Lit Dances Compilation) || Beautiful People

https://www.youtube.com/watch?v=oAlZBb5kh90

wiga wiga wiga !!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:42

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:48

Il vaut mieux vous distraire que de penser à ces francs-maçons qui font si honte !!! quelle honte vraiment, ils se disent libres, mais quelle honte !!!


DOSSIER : LES PRESIDENTS AFRICAINS FRANCS-MAÇONS

Si les "Frères de Lumière" hantent les palais présidentiels du coantinent, ils ont davantage perpétué les travers de la Françafrique que diffusé l'idéal humaniste maçonnique.

https://blogs.mediapart.fr/ausmidt/blog ... ncs-macons

Laissez nos enfants tranquilles !!! N'oubliez pas ce qu'ils vous est arrivé jadis si vou s ne voulez pas que ça recommence ; vous aurez vous aussi votre heure de martyrologie... Cessez les sacrifice de nos enfants !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:50

Si t'as envie de gratter quelque chose, comme tes couilles, ne gratte pas la main de ma fille, elle te trouve obscène ! Et puis c'est réservé à vous les hommes... entubez-vous entre vous mais laissez nos filles tranquilles...
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Le nouveau monde selon EL Sass le Vampire

Message par sycie l'impérative » Ven 26 Août, 16 3:55

Le nouveau monde !!!

Mamé ratatatata !!!

Apashe ft Panther x Odalisk - No Twerk(Original mix)
https://www.youtube.com/watch?v=2EndxY0cCyE

Apaches, la tribue la plus sauvage des states !!!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Suivant

Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : MSN [Bot] et 8 invité(s)