Le ciment

Libre d'accès et ouvert à tous sujets de discussion.

Le ciment

Message par Niaou » Mer 26 Juil, 06 12:06

Brazzaville met de l`ordre dans la vente du ciment de la RD Congo
K
inshasa, 25/07 - La ministre du Commerce du Congo-Brazzaville, Mme Adélaide Moundélé Ngollo, a annoncé l`harmonisation des prix de vente du ciment en provenance de la Cimenterie de Lukala (CILU) en RD Congo, mettant ainsi de l`ordre dans la commercialisation du ciment en provenance de Kinshasa, a appris mardi la PANA de source officielle.

Les "Dépêches de Brazzaville", qui rapportent l`information, précisent que la décision a été prise, le week-end dernier à Brazzaville au cours d`une séance de travail entre Mme la ministre du Commerce et une délégation d`importateurs de ciment de Lukala (RD Congo), de fixer le prix du sac de ciment de Lukala à 6.250 F CFA contre 10.000 F CFA pratiqués par certains commerçants sur le marché.

Concernant le ciment local produit à Brazzaville par CIMCONGO et SONOC, leurs prix de vente restent inchangés à savoir : 5.900 F CFA le sac de CIMCONGO et 118.000 F CFA la tonne, 5.650 F.CFA le sac et 113.000 F CFA la tonne pour le ciment de la SONOC.
Niaou
 

Message par Loumo » Mer 26 Juil, 06 1:58

Absurde ! Si le Congo produit déjà du ciment, pourquoi se donner tant de mal à en importer de la RDC ? A plus forte raison si la RDC nous le vend 10% plus cher ?
Si les cimenteries locales ne parviennent pas à satisfaire le marché intérieure, pourquoi ne pas augmenter la production ?

Faut-il déplacer un ministre pour une question d'import/export que les lois normales du marché devraient réguler elles-mêmes ?

"Quand le bâtiment va, tout va" dit la maxime populaire. Or au Congo seule la tribu/classe d'Oyo construit des villas individuelles. "Ca pousse comme des champigons" disent les mauvaises langues. Ou alors on exproprie à Bacongo ; les chinetoques montent des bâtiments à deux niveaux qu'occuperont les caciques du parti pour juguler l'intégrisme urbain des quartiers Sud. On casse également dans le quartier Clairon "sans tambours ni trompettes" (sic Mwinda)
Lissouba rêva de la Petite Suisse, Sassou est en train de la réaliser... au détriment du peuple de Bacongo.

Pour en revenir à l'inflation du prix du ciment, je soupçonne un gos poisson de la Nouvelle Espérance d'organiser la pénurie de ce produit de base pour avoir le monopole de la distribution.
Dans ce cas, ce spéculateur est un danger public.

Et si l'Afrique refusait le développement ?(Axelle Kabou) Et si le Congo refusait de sortir de la merde ?

Image
Villa de la "Belle époque" désossée selon la nouvelle politique d'urbanisation de Brazzaville
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par Niaou » Sam 12 Août, 06 4:35

Grave pénurie de ciment au Congo ...
Le Congo Brazzaville est certainement le pays au monde qui bat le record des pénuries. Malgré les reportages sur les médias, rien ne change. Tout manque : l'eau, le carburant, l'électricité, les bonnes routes, la bonne santé, la bonne éducation... A cela s'ajoute maintenant le ciment.
Pour lire la suite, cliquez ici:
Et je suis d'accord avec l'auteur de ce texte qui dit, je cite:
Qui a déjà vu Sassou visiter l’université ? Ce n'est pas son monde.
Niaou
 

Message par Ya Sanza » Sam 12 Août, 06 4:54

Le ciment est en effet un problème majeur au Congo.

Cimcongo nous faisait un produit de qualité satisfaisante, depuis plus de six mois, il est impossible de s'en procurer.

Depuis nous nous sommes débrouillés avec du ciment chinois. Qualité acceptable mais malheureusement il n'y en a plus non plus. Même les travaux de Dolisie ont päti de cette pénurie.

On nous dit qu'un bateau est annoncé pour le début de la semaine en provenance du Cameroun, wait and see, mais quand on sait le prix exhorbitant que paient les angolais pour que la précieuse poudre parte vers Cabinda, on peut douter qu'il en reste suffisament pour les besoins locaux.

Organisée la pénurie ? Aphorisme, rien n'est plus facile d'en importer, si on tient les ficelles. Le prix du sac s'envole, les entreprises qui parvenaient à le payer 3200 F, sont prêtes aujourd'hui a payer le double, et elles n'en trouvent pas. Nul doute que les petits malins marionettistes attendent, pour libérer leurs stocks, que le sac de ciment atteigne les mêmes niveaux quer le baril de pétrole.

La pénurie organisée permettra sans doute à ces astucieux de faire de substentiels bénéfices.
Avatar de l’utilisateur
Ya Sanza
Veterran
 
Message(s) : 1448
Inscription : Lun 07 Juil, 03 9:43
Localisation : Pointe-Noire

Message par Niaou » Sam 12 Août, 06 4:59

Ya Sanza a écrit :La pénurie organisée permettra sans doute à ces astucieux de faire de substentiels bénéfices.

Substentiels? Le mot est trop faible...
Je dirais plutôt colossaux. :evil:
Au Congo, quand on se sert, ce n'est jamais avec le dos de la cuillère... C'est un secret de Polichinelle...
Niaou
 

Message par Loumo » Mar 22 Août, 06 4:58

La neige en deuil

Je dirai pour ma part "substantiel".
Le postulat est le suivant : quand les gens se battent pour construire, ils ne se battent plus pour se donner la mort.

Quand la possibilité est donné à chacun de construire une "petite suisse" chez lui, aucun gouvernement ne pourra jamais craindre de tomber.

Que voit-on ? Des petites Lausanes à gauche et à droite, disons à l'est et à l'ouest. Mère Evé a repéré des environnements helvétiques sur la route des esclaves à Loango, région du Kouilou, pays de Tati. Ailleurs sur l'étendue du territoire du moyen Congo, du bas Congo et du haut Congo c'est Kaboul conjugué à Damas plus Beyrout ouest. Tout n'est que ruines.
"Les gens ne veulent plus construire pour éviter d'être pillés de nouveau" rapporte Mère Evé dans son voyage au Congo.
Mais, en même temps, voudraient-ils construire qu'ils seraient confrontés au problème du ciment, matière de base à la maçonnerie. C'est un cercle vicieux écrasant et infernal.

J'étais dans la petite Suisse du haut Congo, à Oyo. Les villas poussent comme des herbes sauvages. Courant, eau okiéssi, essence, rien ne manque.
Si quand même ! Il manque la neige pour faire du ski, comme dans la vraie Suisse qui fit tant phantasmer le professeur fou de Tchinguidi.

Image
Châlet suisse
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par niaou » Sam 17 Fév, 07 3:52

Histoire du ciment au Congo suite: Le prix du ciment est maintenant libre par décret;
Pour lire la suite, cliquez ici:
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Ce n'est pas vrai

Message par JHM » Dim 18 Fév, 07 2:43

Je n'avais pas lu le dernier post de Loumo dans ce thread, c'est grace à Niaou que je le remarque.

Loumo, envers lequel je n'ai aucune animosité nous dit quelques contre vérités :
J'étais dans la petite Suisse du haut Congo, à Oyo. Les villas poussent comme des herbes sauvages. Courant, eau okiéssi, essence, rien ne manque.

Durant l'année écoulée, j'ai eu par cinq fois l'occasion de me rendre à Oyo. Ceci me permet douter de la réalité de la visite dont notre ami nous parle, sinon avec l'objectivite qu'on lui connaît :roll: , il s'abstiendrait de dire celà parce que à Oyo, quand le chef n'est pas là :

Une - Courant coupé à 22h tous les jours;

Deux - Pas de courant pas d'eau;

Trois - Essence, pas de station service à Oyo, la plus proche (TOTAL) est à Ollombo (département des Plateaux) il est vrai pourtant que le dépot de SLOG, ex Hydrocongo, est à Oyo et qu'une station flotante existe sporadiquement au port de la ville);

Quatre - L'immense majorité des habitants d'Oyo n'a pas les moyens de s'abreuver d'eau Okiessi;

Cinq - Presque tout manque comme partout dans le pays.

Loumo j'affirme que le petit peuple de la (des) Cuvette(s), est parmis les plus misérables du Congo et pas plus favorable au pouvoir que les autres congolais. Sa seule crainte est d'être assimilé aux chefs issus son département si le pouvoir venait à changer de main, ça c'est l'effet direct de la haine ethnique que certains ne cessent, consciement ou non, d'entretenir. Il est temps de comprendre définitivement que le problème est exclusivement une question de castes, de positions sociales et pas d'ethnies.
Avatar de l’utilisateur
JHM
Doyen du forum
 
Message(s) : 138
Inscription : Mer 12 Nov, 03 10:20
Localisation : PNR

Message par Loumo » Dim 18 Fév, 07 4:40

D'accord JHM

La Nouvelle Espérance qui est loin d'être idiote a raison de ne pas développer sa région de base : elle sait bien que la révolution qui va la faire tomber ne risque pas de partir d'Oyo. Il n'y a pas meilleur allié en politique que son propre peuple martyrisé.

Cette leçon vaut bien une tonne de ciment.
L'histoire des luttes de classe jamais ne ment.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par JHM » Lun 19 Fév, 07 6:36

Loumo, je t'offre volontiers ta tonne de ciment pour la bache à eau de la case que tu te feras construire le jour où tu viendras faire un tour au bled.

Tu sais que ce jour là tu resteras coincé à PNR avec moi devant un casier de Ngok :saoul et que tu ne pourras pas repartir sans l'avoir séché :saoul ainsi que celui que tu devras payer à ton tour :saoul . Ca ne va pas faciliter ta construction.

Ca promet, HIPS :saoul ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
JHM
Doyen du forum
 
Message(s) : 138
Inscription : Mer 12 Nov, 03 10:20
Localisation : PNR

Message par Loumo » Mar 20 Fév, 07 8:24

Bien que la bière ne soit pas ma prière, je trinquerai volontiers avec toi.

Question : où trouve-t-on l'eau pour brasser la bière Ngok dans un pays où on déplore une grande pénurie de cette précieuse denrée ?
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par JHM » Mar 20 Fév, 07 9:08

Toute l'astuce consiste à forer assez profond pour trouver de l'eau propre. Pour la bibine on en trouve, pour les gens c'est plus difficile.
Avatar de l’utilisateur
JHM
Doyen du forum
 
Message(s) : 138
Inscription : Mer 12 Nov, 03 10:20
Localisation : PNR

Message par Loumo » Mer 21 Fév, 07 1:42

Ca serait bien si à force de creuser profond on tombe sur du pétrole. Quelle aubaine ! De quoi acheter des hectolitres de bibine.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Message par niaou » Dim 01 Avr, 07 8:31

Le sac de ciment vient d'atteindre la barre de 10.500 francs CFA à Brazzaville, c'est le prix qu'on donnait pour la tonne, à l'époque de l'O.C.H.
Et vive la nouvelle espérance qui nous promet monts et merveilles... :lol:
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Message par Kitmien » Lun 02 Avr, 07 2:57

Le sac de ciment de 50kg est vendu 12.500FCFA à total ... hier et ça continue à grimper !
Kitmien
Doyen du forum
 
Message(s) : 554
Inscription : Ven 25 Nov, 05 1:43

Message par Hervé-Gilles Koutsimouka » Lun 02 Avr, 07 9:32

Bonjour !

Loumo à JHM

Question : où trouve-t-on l'eau pour brasser la bière Ngok dans un pays où on déplore une grande pénurie de cette précieuse denrée ?

Réponse de JHM

Toute l'astuce consiste à forer assez profond pour trouver de l'eau propre. Pour la bibine on en trouve, pour les gens c'est plus difficile.

Harvey.

Je pensais que la nappe phréatique de certains pays d’Afrique était polluée… Surtout Mfoa, c’est pire. On nous sert des microbes pour nous achevés à petit feu. Bien à vous!

Harvey-Lovely
Hervé-Gilles Koutsimouka
Veterran
 
Message(s) : 1112
Inscription : Mer 01 Oct, 03 9:22

Message par JHM » Sam 07 Avr, 07 12:34

Harvey, ce n'est pas si simple. Il peut y avoir plusieurs nappes phréatiques à des profondeurs diverses, comme il peut ne pas y en avoir du tout.
Les sous-sols du Congo sont pour leur plus grande partie constituées de dépots sédimentaires. Ils sont composés d'une succession de couches, certaines perméables et d'autres pas. Quand l'eau pénètre le sol, elle est arrêtée par les couches imperméables et elle y constitue une nappe phréatique. Plusieurs nappes peuvent donc se superposer, certaines sont actives, à savoir que leur eau se renouvelle, (les couches ayant la plupart du temps une pente, les nappes peuvent être alimentées depuis un point de pénétration de l'eau très éloigné de celui où l'on fore, en général ces nappes sont de très bonne qualité sauf éventuelle pollution chimique - les roches perméables dans lesquelles elle circule jouant le rôle d'un filtre très efficace.) d'autres sont dites fossiles car plus rien ne les alimente, celles-ci aussi sont souvent de très bonne qualité mais épuisables.
Cher Harvey, lorsque les gens creusent un puits, ils se contentent d'atteindre la première nappe, la plus proche de la surface, celle-ci ne bénéficie donc pas du filtrage dont je viens de parler.
Avatar de l’utilisateur
JHM
Doyen du forum
 
Message(s) : 138
Inscription : Mer 12 Nov, 03 10:20
Localisation : PNR

Message par niaou » Sam 23 Fév, 08 10:50

La RDC va livrer 50.000 tonnes de ciment au Congo d’ici à 2009..

Brazzaville, Congo (PANA) - Le directeur commercial du groupe Georges Forrest International de la Cimenterie de Lukala (CILU), basée en République démocratique du Congo, Jean-Pierre Hainaut, a promis la livraison d'ici à 2009 de 50.000 tonnes de ciment pour la construction du barrage d'Imboulou, située à 125 km au nord de Brazzaville.

M. Hainaut a fait cette promesse jeudi au cours d'une séance de travail avec la ministre congolaise du Commerce, de la Consommation et des Approvisionnements, Jeanne Dambendzet, en présence de plusieurs responsables du projet Imboulou.

Cette séance de travail a été motivée par le non respect par la CILU des engagements pris au sujet de la fourniture de ciment, suite à une décision d'interdiction d'exportation prise en décembre 2007 par les autorités de Kinshasa.

La CILU qui s'est de nouveau autorisée à exporter 5.000 tonnes de ciment par mois, a convenu de satisfaire sa clientèle selon un quota déterminé, à savoir 3.000 tonnes pour Imboulou et 2.000 pour la liquidation de ses dettes.

"Sur 7.439 tonnes de dette nous avons déjà liquidé 3.439 tonnes. Il nous reste 4.000 tonnes à apurer auprès de nos clients traditionnels d'ici à fin avril 2008. Sur la base de ces remboursements, nous initierons une autre rencontre avec la ministre du Commerce", a précisé Jean-Pierre Hainaut.
L'entreprise, qui estime à environ 20.000 tonnes les besoins du Congo-Brazzaville, s'est prononcée pour une commande d'une usine qui sera effective à la fin 2010, en vue d'augmenter sa capacité de production à plus d'un million de tonnes.

M. Hainaut a également promis de payer sa dette correspondant à 4.000 tonnes, auprès des grossistes de ciment basés à Brazzaville, d'ici à la fin du mois d'avril prochain. Toutefois, consciente des difficultés qu'éprouve son pays en matière d'approvisionnement en ciment, Jeanne Dambenzet s'est déclarée prête à se tourner vers d'autres fournisseurs.
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Message par niaou » Jeu 28 Fév, 08 1:14

Spectaculaire opération de saisie de 600 sacs de ciment par la gendarmerie

La gendarmerie a réussi, mardi 19 février 2008, une opération spectaculaire: la saisie d’un important stock de ciment, dans six dépôts, où des gens malhonnêtes se livraient à l’action de diminuer le poids normal du sac (50 kg), en soustrayant de 5 à 20 kg du produit, pour le déverser dans des emballages vides.

Les malfaiteurs ont été localisés à Diata, un quartier de Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville, et à Mfilou, le septième arrondissement. Pris la main dans le sac, ils avaient par devers eux, les outils appropriés pour procéder à leur sale besogne.

Ce sont 30 tonnes de ciment, réparties dans 600 sacs, qui ont été saisies. La marchandise a été cédée à la direction générale de la consommation et des approvisionnements et serait vendue à 4000 francs Cfa, pour le ciment de la Sonocc (Société nouvelle des ciments du Congo) et 5000 francs Cfa, pour celui de Lukala et Kimpesé, en provenance de la République Démocratique du Congo.

En tout cas, la police et la gendarmerie devraient continuer à traquer d’autres escrocs manipulant les sacs de ciment, pour mettre fin à la pratique que tout le monde déplore.

La Semaine Africaine
niaou
Veterran
 
Message(s) : 6898
Inscription : Jeu 15 Fév, 07 12:10

Message par Loumo » Jeu 28 Fév, 08 10:20

INTIFADA

Certains dealent la drogue (cocaïne), d'autres le ciment. Dans ous les cas il s'agit toujours d'une affaire de poudre.
Ca ne m'étonne pas qu'on soit tombé si bas. La rareté d'un bien stimule les trafics de tous genses et en tout genre;
Ce qui manque aux Congolais, c'est l'imagination. Pour des descendants de l'Egypte, je nous trouve amnésiques. Savez-vous que les pyramides qui datent de milliers d'années avant Jésus-Christ étaient édifiées sans le secours du ciment, façon Loutété ou Matadi ? Paradoxalement elles tiennent mieux que nos constructions contempraines dont les parpaings sont agencés grâce au mortier fait à base du ciment.
Il serait temps que le professeur Obenga retrouve la formule des maçons égyptiens dont les mausolées de l'époque continuent à défier le temps et la raison.
Les carrières le long du fleuve Congo, du confluent du Djoué, à l'entrée du Pool jusqu'à à Manianga, fourniraient à foison la matière première, la même qui servit à consolider le tarmac du lointain aéroport d'Ollombo.
L'egyptologie serait une science vaine si on n'en fait pas un usage pratique.
Et puis la pierre polie et taillée peut avoir un autre usage : se défendre (en cas de crise politique) contre les dictateurs que les peuples e colère se font une joie de lapider comme les étudians les CRS en mai 68.
Loumo
Veterran
 
Message(s) : 8261
Inscription : Mar 16 Sep, 03 10:30

Suivant

Retour vers Forum Public

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : aphsigmanrudol et 5 invité(s)
cron