Nuitdeboutisme !!!

Débats sur le Congo, réflexions sur ce qui s'y passe, sur son avenir, la recherche de solutions.

Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 11:07

https://www.youtube.com/watch?v=xcv0EN3TMZ0

Kuluna song !!


Barre-toi / casse-toi je t'ai dit
Qu'est-ce qui te faut de plus ? T'en n'as pas vu assez ?
Et arrête de me regarder comme ça
T'as rien écouté / t'as rien compris
Comment je dois te le dire pour que ça imprime ?

Écoute pauvre ***propos injurieux, censuré***
Je suis pas quelqu'un de bien / je suis pas une belle personne
Je suis une sale bête / une bouteille de gaz dans une cheminée
Et je vais finir par te sauter / au visage / si tu t'approches trop
Comme ça a fait avec les autres

Mais tu sais pas de quoi tu parles / j'ai essayé ça sert à rien
On change pas / on change jamais / et quand bien même
De toutes façons / ici y a pas de deuxième chance / on n'efface pas les ardoises
Me dis pas que t'es pas au courant

T'as pas vu ? C'est imprimé partout / dans les journaux
Sur les écrans / dans le regard des gens
C'est même écrit en grand sur les immeubles / la nuit
Quand les gens biens comme toi sont endormis

C'est marqué en rouge : « Tu nais comme ça / tu vis comme ça / tu canes comme ça
Seul / à poil / face à ton reflet / avec ton dégoût de toi-même / ta culpabilité et ton désespoir
Comme seuls témoins »

Crois-moi / tu veux vraiment pas que j'aille plus loin
Parce qu'au mieux ça t'empêchera de dormir / au pire ça te donnera envie de me cracher à la gueule
Alors avant que je me transforme encore une fois
Pars en courant / fuis-moi comme le choléra

Non / j'ai braqué personne / planté personne / buté personne
Mais je suis un voyou / c'est comme ça qu'on dit / tout simplement
J'ai fait des choses que je regrette suffisamment
Suffisamment pour y penser tout le temps

Je pourrais te donner un million / de bonnes raisons / pour qu'on m'attrape / qu'on me casse les genoux / et qu'on me cloue au pilori
Et si / un jour on vient me chercher / je résisterai pas / je sortirai les mains sur la tête / sans faire d'ennuis
Mais avant que ça arrive / je voudrais que tu saches / que j'ai compris / que je passe mes nuits / entre cachetons et insomnies
Et que je vais me battre / pour reconstruire / un apprenti repenti / et tant pis / si ça me prend toute une vie

Pardon ? Que je parle un peu moins fort ? Ah on vous dérange... en fait merde
Et bah si on te dérange tu te casses / ou sinon tu fermes ta gueule
Tu regardes ton assiette et tu nous fous la paix
Cinq minutes / le temps que je termine
Tu peux faire ça ?

Qu'est-ce qu'il y a ? Ça te gêne qu'on te coince comme ça devant tout le monde ?
Ouais c'est chiant / je comprends mon gars
Mais dis-toi que t'as de la chance toi / t'es né bien comme il faut
T'es solide / t'es cohérent / tu mets personne mal à l'aise dans les restaurants

Tu dors bien sur tes deux oreilles / t'es un bon petit français / t'es beau / t'es bien
Comme un magazine de déco / comme une maison témoin
Ça t'arrive pas ces choses-là ? Tu vois absolument pas de quoi je parle

Ouvre pas trop la porte de ton placard / alors / tu pourrais être surpris
Ça va te faire tout drôle / le soir où les choses que tu pensais avoir enfouies
Te font savoir qu'en fait elles étaient là / juste là / planquées sous le tapis

Elles sortent une main / puis te plantent une seringue dans le pied avant de disparaître
Et alors là / ça te prend à la gorge / comme des odeurs d'ammoniaque
Ça te colle des sueurs froides / t'as les dents qui claquent

Mais non je me calme pas/ je me calme pas / il sait pas ce que c'est lui
Il sait pas ce que c'est d'être un crevard / d'être mal foutu / d'être une crasse / un pantin
D'être le terrain où le bien et le mal s'affrontent / il sait pas ce que c'est

Non / j'ai braqué personne / planté personne / buté personne
Mais je suis un voyou / c'est comme ça qu'on dit / tout simplement
J'ai fait des choses que je regrette / suffisamment
Suffisamment pour y penser tout le temps

Je pourrais te donner un million / de bonnes raisons / pour qu'on m'attrape / qu'on me casse les genoux / et qu'on me cloue au pilori
Et si / un jour on vient me chercher / je résisterai pas / je sortirai les mains sur la tête / sans faire d'ennuis
Mais avant que ça arrive / je voudrais que tu saches / que j'ai compris / que je passe mes nuits / entre cachetons et insomnies
Et que je vais me battre / pour reconstruire / un apprenti repenti / et tant pis / si ça me prend toute une vie

Comment est-ce que tu peux / penser que tu tiens à moi
Si moi-même j'y tiens pas ?
Pourquoi tu dis que tu m'aimes / alors que moi-même je me déteste ?
Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?

Comment est-ce que tu peux / penser que tu tiens à moi
Si moi-même j'y tiens pas ?
Pourquoi tu dis que tu m'aimes / alors que moi-même je me déteste ?
Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?


Non / pas ce soir / non pas ce soir / laisse-moi s'il-te-plaît

Non / je veux pas y aller / je veux pas rentrer / je veux pas dormir
Et surtout non / je veux pas parler

Ce soir je veux juste hurler / j'ai besoin d'ouvrir les vannes / tu comprends
De tout lâcher / comme un puceau qui ment
De hurler / mes mots pesants / avec ma voix d'adolescent qui a jamais mué

De hurler / ma peur de l'abandon / ma recherche frénétique d'attention
Mon besoin de reconnaissance en permanence / comme un chien des caresses
Mes tentatives désespérées de me faire passer pour un mec que je suis pas
Et que je serai probablement jamais

De hurler / mon absence de courage / ma cruauté / ma politesse maladive / mon optimisme débile
Mon zèle dangereux / mes réflexes à la con / mes accès de colère / ma culpabilité bidon
Ma sexualité en vrac et mes fantasmes tordus

De hurler / ma peur panique des autres / ma mesquinerie sournoise / mes regrets / mes erreurs
Mes névroses / mes obsessions / mes méta obsessions
Ma phobie de la douleur / de la perte / du suicide / de la dépression

Une tête de déporté
Dans ma bouche comme un goût de sang
Et des murs sales autour de moi
J'ai l'impression d'être en HP / je me fais cogner par mes regrets
Ma santé mentale me fait des doigts

Il faut que je sorte de dégrisement
Que je récupère ma vie d'avant / mais à quoi bon prendre un ticket ?
Si c'est pour me faire crosser / par des connards / sans âme et sans valeurs
À quoi bon se forcer à tricher ?

J'appréhende le « Encore toi ? » de ma mère
Et le regard effrayé de mon frère
Y aura personne pour m'épauler / à part le sourire de l'épicier
Lui acheter 2-3 bières
Avant de passer la nuit dehors / avec haine / rage et remords

Et t'inquiètes pas / je perds pas le Nord
Même si l'autre crie partout / que je vaux pas mieux qu'un voyou
Elle a ressorti les vieux dossiers / et rien à foutre
Que je lui répète qu'elle sait pas tout
Je te parle pas de ceux qui font pas mieux

Ceux pour qui ça fait longtemps / que mon nom est devenu tabou
Et quand je suis là ils font semblant / alors qu'en vrai ils rêveraient de me tordre le cou
Faut dire que les mensonges / ont pas arrangé le coup
Les langues de pute / en ont fait tout autant
C'est jamais tout le temps noir / ni tout le temps blanc

Malgré ça / même si je suis dépassé / que je dors plus
J'essaie de tirer des nouveaux plans
De quoi me refaire / reprendre de l'air / de l'altitude
Trouver une fille bien et sortir de ma brume

Peu importe ce que tu m'opposes
Je ferai mes armes tout seul
Je veux qu'on me parle bien et qu'on m'estime
Pour ce que je suis / éviter à tout prix
Ce modèle de défaite qu'on m'a prescrit

Quoi de pire que ce putain de trio
Métro / boulot / dodo
Quand t'as déjà pensé à la fin ?
Mais t'acceptes pas / de voir le monde tourner sans toi
Même si parfois tu sais très bien
Que t'en es pas très loin

Y a pas de saints ici-bas / non
Juste des mecs comme toi et moi
Qui veulent tromper le Tout-Puissant
Sous des apparences de vauriens vraiment pas séduisants

On fait quoi ?
On crame chaque jour comme des condamnés
Parce qu'on a tous peur du jugement dernier

Non / j'ai braqué personne / planté personne / buté personne
Mais je suis un voyou / c'est comme ça qu'on dit / tout simplement
J'ai fait des choses que je regrette / suffisamment
Suffisamment pour y penser tout le temps

Je pourrais te donner un million / de bonnes raisons / pour qu'on m'attrape / qu'on me casse les genoux / et qu'on me cloue au pilori
Et si / un jour on vient me chercher / je résisterai pas / je sortirai les mains sur la tête / sans faire d'ennuis
Mais avant que ça arrive / je voudrais que tu saches / que j'ai compris / que je passe mes nuits / entre cachetons et insomnies
Et que je vais me battre / pour reconstruire / un apprenti repenti / et tant pis / si ça me prend toute une vie

sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 11:18

liberté
L'écrivain devient globe-trotteur du libéralisme à la recherche des praticiens de la liberté. Premier épisode : rencontre avec les hacktivistes berlinois.
Par Gaspard Koenig
Publié le 09/06/2016 à 18:03 | Le Point


FAUVE ≠ DE CEUX


Nous sommes de ceux qu'on ne remarque pas
Des fantômes / des transparents / des moyens
Nous sommes de ceux qui ne rentrent pas en ligne de compte
Nous sommes de ceux qu'on choisit par défaut

Nous sommes de ceux qui ont la peau terne / les traits tirés et le regard éteint
Des visages-pâles / des teints-gris
Nous sommes de ceux qui se délavent de jour en jour
Nous sommes de ceux qui ont du mal à s'entendre penser


Nous sommes de ceux qui se maîtrisent difficilement
Nous sommes de ceux qui mettent mal à l'aise en public
Nous sommes de ceux qui dérapent dans les escaliers des bibliothèques
Nous sommes de ceux qui dansent de façon embarrassante

Nous sommes de ceux qui font l'amour en deux temps
Nous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres
Nous sommes de ceux sur lesquels on parie jamais
Nous sommes de ceux qui savent plus raisonner de façon logique


Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut mais qui y arrivent pas
Des ratés modernes / des semi-défaites / des victoires sans panache
Nous sommes de ceux qui tiennent pas la pression
Nous sommes de ceux qui se font balayer à répétition

Nous sommes de ceux qui se font assister / des baltringues / des éclopés / des faibles
Nous sommes de ceux qui prennent des trucs pour tenir le coup
Nous sommes de ceux qui ne savent pas dire non / qui connaissent pas la rébellion
Qui soutiennent pas les regards
Nous sommes de ceux qui sont à bout



Et pourtant

Nous sommes de ceux qui ne renoncent pas / des chiens enragés / des teigneux / des acharnés
Nous sommes de ceux qui comptent bien / devenir capables de tout encaisser
Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité / pour reprendre la main
Jouer selon leurs propres règles et forcer le destin

Nous sommes de ceux qui en ont assez de leur propre férocité
Des requins-tigres en bout de course / des voyous qui demandent pardon / des apprentis-repentis
Nous sommes de ceux qui veulent à tout prix tabasser leur part d'ombre
Et faire taire leurs sales travers


Nous sommes de ceux qui cherchent à rejoindre les rangs
Des lions / des maquisards / des résistants des sentiments
Nous sommes de ceux qui roulent pour eux et pour leur périmètre
Nous sommes de ceux qui pissent encore dans la douche
Mais qui espèrent réussir un jour à pisser droit

Nous sommes de ceux qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo
Pour l'effrayer et la maintenir à distance
Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir / au détour d'une avenue
Pour la séduire / la ramener / et lui faire l'amour de façon brûlante


Nous sommes de ceux qui ont les yeux écarquillés en continu
Des ahuris / des ébahis / qui guettent les comètes / les planètes et les épiphanies
Nous sommes de ceux qui cherchent à déterrer ce qui est enfoui
Tout ce qui est caché / et qui demande qu'à être sorti


Nous sommes de ceux qui veulent rétablir le contact avec ceux qui sont partis trop tôt
Parce qu'ils savaient pas qu'il y avait une fin cachée
Nous sommes de ceux qui continueront à courir / comme s'ils étaient poursuivis par les balles
Qui desserreront jamais les mâchoires / sauf pour sortir les crocs





Pyskopattes !!!!


https://www.youtube.com/watch?v=RyuUNeCrAn4
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 11:24

« Tu te barres. Et vite ! »

https://www.youtube.com/watch?v=qOm9D46MHuY

Léo Ferré - Il n'y a plus rien !!
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 11:35

https://www.youtube.com/watch?v=IvhUV84ixBI

Idrissa Soumaoro: Ancien combattant

Le véritable ennemi de l’autonomie, ce n’est pas le socialisme ni la "pensée 68", mais bien le planisme

Selon l'auteur, la France, pays des libertés, meurt de ses interdits. Ce n'est pas la mondialisation, l'Europe ou le capitalisme sauvage qui nous menacent, mais l'enlisement dans la servitude volontaire. L'Etat est devenu le bourreau de nos libertés. Le problème n'est pas économique mais philosophique. Extraits de "Le révolutionnaire, l'expert et le geek" de Gaspard Koenig aux éditions Plon 2/2




Vraiment si je pense à l'affaire ça ne fait pas mon ngolo !
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 12:03

La pauvreté mène à tout....
L'Aventure de Séko Boiré ( Boubacar Sidibé )


https://www.youtube.com/watch?v=Cwpg8WTxX98
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 1:47

Bon les partisans répondent de l'autre côté en miroir...
https://www.youtube.com/watch?v=i7BeQeyjvJ8

Cette personne parle du plan concocté par les autorités lorsqu'ils ont volé l'argent et décidé de vider les caisses des états ; c'est un gang mafieux international : ils avaient déjà ce plan depuis longtemps : faire passer pour des fous ceux qui savent et parlent et les évincer de la société en les enfermant à l'asile et en les euthanasiant à l'insu de leur famille...

C'est bien certaines premières dames qui ont eu le marché pour enfermer des gens comme des chiens de laboratoire après les avoir fait harceler par la justice ;
Il faut sauver Ghislain Césaré NGOUABI YOKA
Alors qu'il va vous annoncer qu'il va se présenter en candidat du parti créé par le Président Marien NGOUABI, Sassou Nguesso a fait interner à l'hôpital Psychiatrique de Sainte Anne, justement le mal aimé des fils NGOUABI : NGOUABI YOKA Ghislain Césaré.

Pourquoi ? En tant que son Avocat, NGOUABI YOKA m'a confié le manuscrit de son livre SASSOU, le fou au pouvoir que j'ai préfacé et aussitôt confié à un éditeur américain. Ce livre en cours de fabrication fait terriblement peur à SASSOU.
Il démontre comment pendant 22 ans, SASSOU a construit et fait construire le personnage de YOKA, le fou, pour avoir accusé publiquement à l'âge de 20 ans SASSOU d'être l'assassin de son Père NGOUABI. Son aîné Marien, du même prénom que son père qui l'a fait le premier a trouvé la mort dans une boîte de nuit dans un assassinat maquillé en suicide. NGOUABI YOKA a eu droit à une mort sociale.
A 42 ans, il n'a rien fait de sa vie, tandis que d'autres comme Dominique NGOUABI, sont devenus des multi millionnaires en exploitant des licences sur des mines congolaises et d'autres "affaires".


C'est parce que Antoinette Sassou Nguésso est la tante directe de ce Yoka qu'il a été mangé. Oui Ngouabi dans le bordel de l'époque a pris une femme chez les Poto. SASSOU a volé la femme d'autrui kidnappée, cette Antou-là, Yombi n'en parlons même pas, mais il est retourné avec sa femme..

Bref tout se fait en circuit fermé et en vase clos dans ces familles-là consanguines à la fin. Cet enfant est tombé malade dans les années 90 car trop de secrets se disaient dans la maison de sa mère et qui l'effrayait ; trahison, complots, car toutes les femmes se réunissaient dans cette maison même de Lissouba. Ils sont tous parentifiés.

Aujourd’hui c'est officiel ; la sorcellerie est remplacée par la psychiatrie mais pour continuer la sorcellerie. C'est pourquoi c'est le domaine privilégié des femmes du pouvoir qui ont fait le plus de mal à leurs proches et familles avec les fétiches. Ce dominique aussi imite Sassou comme beaucoup, et ils font venir des marabouts et des sorciers, ils font des sacrifices horribles. Comment survivre mentalement quand on est normal et sensible avec ces gens-là ? C'est pire que de la prostitution de ne pas savoir quand tu vas te faire violer la nuit à l'improviste ou tuer ou servir l'assiette roumaine à une fête ???

Et en plus ils pensent que leurs affaires de viol et de torture ne se savent pas à l'étranger et en France ; tout le monde sait... ça se repend comme une traînée de poudre ; oui car les confessions en Occident ont remplacé les aveux ; ou plutôt le contraire ; on te dit de te repentir ou d'avouer chez le spy pourquoi tu souffres et eux ils enregistrent tout et s'en servent pour des condamnations judiciaires ou mystiques et comme ça un jour vous allez voir ces gens chuter gravement. Ils doivent avoir honte et savoir que tout le beau monde et leurs domestiques savent et la cité aussi y compris partout où ils vont ça les suit partout, partout ! Il y a des réseaux de surveillance ici avec des agents qui surveillent.

Quand ils ont donné des gens à liquider et à faire enfermer en les faisant passer pour fous, ces gens ont été avertis. Même si ils utilisent la justice, c'est mort pour eux. Tout est faux .

Ils ont été dans une secte qui leur a dit qu'ils peuvent dépasser les limites et tuer, faire suicider des gens, et ces gens n'ont aucun recours en justice ; alors ils disent que vous devez saisir tous les moyens de la justice mais il y en a pas ; après ils disent que vous êtes fou et harceleur alors qu'ils avaient déjà prévu ça pour vous faire éliminer en douce car ils ont dit que si tu trahi leurs secrets tu vas mourir.

Leur secret n'est pas un pouvoir ; ils ont vidé les caisses et c'est les Panama papers et d'autres choses encore pire, ils ont équipé des avions privés avec des armes pour aller piller des territoires. Mais leur secret a fuité et on est entrain d'arrêter les gens et ils témoignent.

Leur crédo c'est Per fas et nefas
Cette contradiction est mon fil conducteur : comment devenir adulte tout en conservant le regard de l'enfant ? Comment s'affranchir de la réalité sans renoncer à ses racines ?
Per fas et nefas (du latin Per fas « ce qui est permis » et nefas « ce qui n'est pas permis ») est une locution latine pouvant se traduire par « par toutes les voies, par tous les moyens possibles ».
L'expression appartient davantage au domaine religieux qu'à celui du droit romain, marquant une distinction ancienne entre ius (le droit) et le couple fas-nefas.
On la trouve chez Jérôme de Stridon, « congregare per fas et nefas opes », c'est-à-dire « accumuler des richesses par des voies justes et injustes »1.
On trouve, chez Tite-Live, la variante « per omne fac ac nefas »2, pouvant se traduite par « par tous les moyens, licites et illicites ».
On trouve cette locution également dans "Eugénie Grandet " d ' Honoré de Balzac ( Scènes de la vie de Province )
En France, « Per fas et nefas » est la devise du huitième régiment du matériel de l'armée de terre (8e RMAT).



Jérôme de Stridon, saint Jérôme ou, en latin, « Eusebius Sophronius Hieronymus Stridonensis », né vers 347 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (actuelle Croatie) et mort le 30 septembre 420 à Bethléem, est un moine, traducteur de la Bible, docteur de l'Église et l'un des quatre pères de l'Église latine, avec Ambroise de Milan, Augustin d'Hippone et Grégoire Ier. L'ordre des hiéronymites (ou « ermites de saint Jérôme ») se réfère à lui.

Jérôme suit des études à Rome, se convertit vers l'âge de 18 ans à la suite d'un rêve mystérieux, puis, après un séjour en Gaule, part pour la Terre sainte en 373. Il vit en ermite dans le « désert » de Chalcis de Syrie, à une cinquantaine de kilomètres à l'est d'Antioche. Il est ensuite ordonné prêtre à Antioche. En 383, le pape Damase Ier le choisit comme secrétaire et lui demande de traduire la Bible en latin. La marque de confiance que le pape lui avait accordée à cette occasion explique que la tradition et l'iconographie lui reconnaissent la qualité de cardinal, bien que l'institution cardinalice n'ait pas encore reçu, à l'époque, la définition précise que lui conférera au XIe siècle la réforme grégorienne.
À la mort du pape, il doit quitter Rome et retourne en Terre sainte en compagnie de Paula, noble romaine. Ils fondent un monastère double à Bethléem. Durant les 34 dernières années de sa vie, Jérôme se consacre à composer un texte latin de l'ancien et du nouveau Testament qui soit plus fidèle aux manuscrits originaux grecs et hébreux. Concurremment il rédige ses commentaires sur la Bible.
Il meurt en 420 et ses restes sont d'abord enterrés à Jérusalem puis auraient été transférés à la basilique Sainte-Marie-Majeure, l'une des quatre grandes basiliques de Rome.
Les catholiques le considèrent comme un des Pères de l'Église et, avec les orthodoxes, le vénèrent comme saint. Depuis Boniface VIII, en 1298, il est qualifié de docteur de l'Église.
Sa traduction de la Bible constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction latine officiellement reconnue par l'Église catholique. Il est considéré comme le patron des traducteurs en raison de sa révision critique du texte de la Bible en latin qui a été utilisée jusqu'au XXe siècle comme texte officiel de la Bible en Occident

En août 385, il retourne à Antioche, accompagné par son frère Paulinianus et quelques amis. Il est suivi peu de temps après par Paula et Eustochium, résolues à quitter leur entourage patricien pour finir leurs jours en Terre Sainte24. Les pèlerins, rejoints par l'évêque Paulin d'Antioche, visitent Jérusalem, Bethléem et les lieux saints de Galilée25,b 19,d 24.Ils rencontrent Rufin d'Aquilée, son ami de jeunesse, et Mélanie l'Ancienne à Jérusalem, qui mènent une vie de pénitence et de prière, dans des monastères, que Jérôme cite en exemple à Paula26,b 20,d 24.
Dans un commentaire violemment anti-juif de Sophonie 1 : 15, il reprend l'accusation de déicide contre les Juifs formulée dans le corpus patristique : « Ce jour est un jour de fureur, Un jour de détresse et d'angoisse, Un jour de ravage et de destruction, Un jour de ténèbres et d'obscurité, Un jour de nuées et de brouillards,... » il mentionne l'habitude des Juifs de venir pleurer au mur des Lamentations : « Jusqu'à ce jour, ces locataires hypocrites ont l'interdiction de venir à Jérusalem, car ils sont les meurtriers des prophètes et notamment du dernier d'entre eux, le Fils de Dieu ; à moins qu'ils ne viennent pour pleurer car on leur a donné permission de se lamenter sur les ruines de la ville, moyennant paiement »27.
Pendant l'hiver 385-386, Jérôme et Paula partent en Égypte, car c’est là le berceau des grands modèles de la vie ascétique28,b 21. À Alexandrie, Jérôme peut rencontrer et écouter le catéchiste Didyme l'Aveugle expliquer le prophète Osée et raconter les souvenirs qu'il avait de l'ascète Antoine le Grand, mort trente ans plus tôtb 21,d
Jérôme écrit en 393 un traité polémique Contre Jovinien. Il y critique les thèses du moine Jovinien, qui affirme que les personnes menant une vie d'ascèse ont les mêmes mérites que les personnes qui ne la pratiquent pas, et que les péchés sont d'égale importance47. Cette conception de Jovinien va à l'encontre des principes de la vie monacale ainsi que de la virginité et de la vie consacrée des femmes si chers à Jérôme47. Les thèses de Jovinien sont condamnées par des conciles locaux, par Ambroise de Milan et par Augustin d'Hippone qui parlent de Jovinien comme d'un hérétique
La vie monastique de Jérôme, et ses critiques vives contre certains moines, dénonçant les vices des uns et des autres, lui valent de nombreuses inimitiés52. De passage à Bethléem, Sulpice-Sévère défend l'attitude de Jérôme, le décrivant comme très studieux, défendant la doctrine et dormant peu52. Mais cette opinion n'est pas partagée par tous : Palladios, ami de Jean Chrysostome, décrit Jérôme comme étant doué mais très jaloux, édictant des règles quand il le souhaite, au contraire de Rufin d'Aquilée, qu'il décrit comme un vrai modèle ascétique53.
Les rapports entre Jérôme et Rufin d'Aquilée se dégradent à la même époque : leur longue amitié s'interrompt brutalement, se muant en une haine féroce entre les deux personnes54, à cause essentiellement de leurs divergences sur Origène


La catastrophe :
Grandes catastrophes, lutte contre Pélage et mort de Jérôme
Article détaillé : Pélage (hérésiarque).
La basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome, où seraient enterrés les restes de saint Jérôme.

Le sac de Rome en 410 par les Wisigoths conduit à la mort des principaux amis de Jérôme qui en est très affecté78. La traduction et l'étude des textes d'Ézéchiel sont souvent limitées du fait de l'âge de Jérôme, mais aussi par la présence à Bethléem de beaucoup de réfugiés qui arrivent dans son monastère79.

Les pélagiens, qui forment alors une grande famille spirituelle, minimisent l'importance des sacrements, certains niant l'importance de la grâce dans le salut, ce qui conduit Jérôme à critiquer Pélage, qu'il surnomme « ventre à bouillie », et à tenter en vain de le faire condamnerd 30. Cependant il n'y parvient pas et une troupe de partisans des pélagiens envahit et dévaste le monastère de Bethléem en 41680. Une partie du monastère est brûlée et un diacre est tué, ce qui conduit Jérôme et son entourage à se réfugier dans des tours fortifiéesd 32. La nouvelle de la destruction du monastère de Jérôme ainsi que des meurtres remonte jusqu'au pape Innocent Ier qui s'inquiète de sa situation : « Ta douleur et tes gémissements émeuvent si fort nos entrailles que ce n'est pas le moment de te donner des conseils80 ».

Jérôme est contraint de se réfugier dans une forteresse avoisinante. Il reçoit l'appui du pape, qui demande à Jean de Jérusalem de protéger Jérôme81,d 32. Pélage est alors condamné par le concile de Carthage de 416, dominé par Augustin d'Hippone, et chassé de Palestine en 418d 32. Jérôme est à la même époque très affecté par la mort soudaine d'Eustochium81 « La dormition soudaine de la sainte et vénérable Eustochium nous a tout à fait brisé et changé presque notre manière de vivre... La vivacité d'esprit et les forces corporelles m'ont totalement abandonnéd 33. ». Jérôme meurt sans doute le 30 septembre 419. La date de sa mort est connue par la chronique de Prosper d'Aquitaine81. Ses restes, enterrés d'abord à Jérusalem, auraient été ensuite transférés, selon une tradition non authentifiée, à la basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome, lors des invasions musulmanes en Palestined 34.



Beaucoup de doctrines viennent de cet hérétique ! ils ont tous un crâne humain caché dont ils se servent et disent que c'est l'être de ce crâne qui les inspire... La folie !!!
Maintenant en psychiatrie, ils pensent qu'il y a des objets dans les gens et veulent découvrir ces objets ! Cinglés les mecs ! Le virtuel incarné ; ils ont besoin de prélèvements d'organes pour ça, sinon ils utilisent la médecine moderne, les prélèvements... l'adn, etc...
Les gens normaux font de la médecine, eux ils mélangent tout ; c'est comme ça que les femmes ont été torturées an Amérique latine jusqu'à ouvrir les ventres des femmes enceintes pour les faire avorter de force !!! Les psychopathes agissent en toute légalité depuis 2008 pour torturer des gens !

Vous trouverez un écrivain qui s'est battu contre des idéologies fascistes et nazies élaborées à partir d'hérésies religieuses ou soit-disant coutumières ;

Comme romancier, Gombrowicz part de la tradition du roman comique (au sens de Rabelais, Cervantes, Fielding). Il traite les problèmes existentiels de façon légère et gaie, comme provocatrice, ce qui a souvent été mal compris. Il considère le roman comme stérile et malhonnête par rapport à la réalité. Parmi ses thèmes récurrents, on trouve :
la Forme comme seule réalité de notre existence,
l'Immaturité,
la Jeunesse,
l'inter-humain, c'est-à-dire la façon dont les relations inter-personnelles façonnent les personnes (lire en particulier Ferdydurke)
l'importance de la philosophie (existentialisme)

Ne vous laissez pas avoir par des chiens de Pavlov qui soutiennent les putschistes des panama Papers ; c'est la plus terrible mafia du pouvoir...
Ces gens-là tuent (ils fabriquent des martyrs) de manière cynique... sans foi ni loi, par tous les moyens.
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08

Re: Nuitdeboutisme !!!

Message par sycie l'impérative » Ven 10 Juin, 16 2:49

Protèges-toi? Oui tu as le droit d'avoir des vies intimes, mais si tu y mêles l'argent, sans contrat, sans mariage, l'état estime que tu te prostitues et donc tu fais comerce de ton corps et veux que tu payes des impôts.

Les dérives de ces fous ; maintenant si tu as en Afrique, dans certains pays, ils ouvrent ta valise et tu dois payer la tva (taxe) sur tes habits que tu avais acheté en Europe ou ailleurs, comme punition pour favoriser la vente de textiles locaux ; donc doit-on venir à poil en Afrique, ou juste avec un string ???

Naan les gars, arrêtez ; vous dépassez les bornes !C 'est quoi ces conneries ? Pourquoi vous ne demandez pas à vos miliiardaires, les raisons de leur absence d'investissement sur place ? L'histoire du coton ? Ils font quoi dans les conférences internationales ou lors de la signature des traités commerciaux ???

L'Europe est entrain de se faire chicoter par une quinzaine d'avocats le tafta... Quinze seulement !
TAFTA, ISDS : Des tribunaux pour détrousser les Etats

Des multinationales qui traînent des Etats en justice pour imposer leur loi et faire valoir leurs « droits », cela ne relève pas du fantasme : on compte déjà plus de cinq cents cas dans le monde.

l a suffi de 31 euros pour que le groupe français Veolia parte en guerre contre l’une des seules victoires du « printemps » 2011 remportées par les Egyptiens : l’augmentation du salaire minimum de 400 à 700 livres par mois (de 41 à 72 euros). Une somme jugée inacceptable par la multinationale, qui a porté plainte contre l’Egypte, le 25 juin 2012, devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), une officine de la Banque mondiale. Motif invoqué ? La « nouvelle loi sur le travail » contreviendrait aux engagements pris dans le cadre du partenariat public-privé signé avec la ville d’Alexandrie pour le traitement des déchets (1). Le grand marché transatlantique (GMT) en cours de négociation pourrait inclure un dispositif permettant ainsi à des entreprises de poursuivre des pays — c’est en tout cas le souhait des Etats-Unis et des organisations patronales. Tous les gouvernements signataires pourraient alors se trouver exposés aux mésaventures égyptiennes.

Le lucratif filon du règlement des différends entre investisseurs et Etats (RDIE) a déjà assuré la fortune de nombreuses sociétés privées. En 2004, le groupe américain Cargill a, par exemple, fait payer 90,7 millions de dollars (66 millions d’euros) au Mexique, reconnu coupable d’avoir créé une nouvelle taxe sur les sodas. En 2010, la Tampa Electric a obtenu 25 millions de dollars du Guatemala en s’attaquant à une loi plafonnant les tarifs de l’électricité. Plus récemment, en 2012, le Sri Lanka a été condamné à verser 60 millions de dollars à la Deutsche Bank, en raison de la modification d’un contrat pétrolier (2).


https://stoptafta.wordpress.com/2016/02 ... les-etats/
sycie l'impérative
Veterran
 
Message(s) : 4181
Inscription : Jeu 20 Mai, 10 9:08


Retour vers Les Grands Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], iewortingfern et 9 invité(s)