Monsieur Michel Tsangou a tenu des propos au micro d’Aristide Mobébisi où il met en cause la probité morale de l’ancien ministre de la Transition, Jean-Luc Malékat. D’où ce droit de réponse.

« Je ne vous dirais pas ce que j’ai fait pour Mr Michel Tsangou.
Quant à ce que j’ai ressenti sur son interview lors de l’émission d’Aristide Mobebissi sur Brazza Paris Info, eh bien comprenne qui voudra !

Nous ne sommes que dans les rumeurs, spéculations, diffamations et mensonges !
Je ne voudrais pas m’étendre sur les allégations diffamatoires et fallacieuses énoncées lors de cette interview à mon endroit et rassurer nos compatriotes que ses mensonges semblables à une mythomanie, ne sauraient nous éloigner du combat que nous livrons depuis de nombreuses années contre la dictature pour la mise en œuvre avec nos concitoyens de la vision d’un Nouveau Congo basée sur l’éthique, les solidarités inclusives, une dynamique économique et sociale découlant d’un nouveau paradigme.

Aussi je mets en demeure Michel Tsangou de retirer ses propos à mon égard dans un délai de 10 jours afin d’être lavé de tout soupçon. Autrement je me réserve le droit de lui porter plainte. »

Jean-Luc MALEKAT