La nuit du Dimanche 2 mai aux environs de 23h, un jeune vendeur de brochettes a été abattu froidement d’un coup de poignard pour avoir refusé de payer une cigarette et de donner une brochette à un reconnu célèbre bandit du quartier Mboukou anciennement quartier Mouyondzi.

Le réçit des faits :

La nuit du dimanche 2 mai aux environs de 23h, un jeune vendeur de brochettes reçoit à son point de vente situé au marché de nuit dudit quartier, la visite du nommé "SOUKOU" reconnu bandit de haut rang.
Tous deux habitent le quartier. Ce SOUKOU demande au vendeur de lui payer une cigarette, ce dernier répond négativement car la vente n’a bien marché. SOUKOU demande dans ce cas une brochette, la réponse est toujours négative. C’est ainsi qu’il lui promet la mort l’imédiate.

Le vendeur prend cela pour une plaisanterie.

SOUKOU fait un repli à son domicile situé dans les parages, et en revient muni d’un poignard, qu’il l’enfonce dans la poitrine du vendeur.

La scène se déroule au vu de tous les vendeurs et vendeuses de nuit. Le jeune sucombe. L’assassin prend la fuite et ne réapparait pas jusqu’à ce jour. La police enquête.

Cette victime n’est pas la première de SOUKOU, malgré ces actes commis par ci par là, le SOUKOU circule librement sans être inquitété. La veillée mortuaire se tient encore.

Que la police apprenne pour ce genre de cas d’appliquer la loi de Talion.(NDLR : ceci n’engage que l’auteur)
Les habitants de ce quartier, demandent aux autorités policières de prende des mesures nécessaires pour reprimander tous ces fumeurs de chanvre de ce quartier, car l’insécurité y règne.


Proposé par : le carrefour des amis