La micro finance au Congo-Brazzaville

par Chris Mbembe | jeudi 4 décembre 2008
  • 1 sur 2
  • 2 sur 2

Après avoir consacré un premier livre au système bancaire du Congo-Brazzaville, Serge Ikiémi, propose aux éditions L’Harmattan, un autre ouvrage de 200 pages et cinq chapitres : « La micro finance au Congo-Brazzaville ». Ce livre est édité dans la Collection comptes rendus, fondée et dirigée par Eddie Tambwé.

L’auteur répond aux questions qui touchent à la micro finance.
- La micro finance au Congo-Brazzaville, instrument de paupérisation ou moyen de lutte contre le sous-développement ?
- Comment créer un établissement de micro finance (EMF) au Congo-Brazzaville ?
- Quel est le cadre juridique et de contrôle des EMF au Congo ?
- Quelles sont les raisons de la faillite quasi récurrentes des EMF au Congo ?

Voilà un panel de questions auquel tente de répondre l’auteur, Docteur en économie et enseignant à l’Université Marien Ngouabi, Serge Ikiémi pense à ceux qui vivent de l’effort de la sueur. Il a voulu démontrer dans ce livre, que rien n’est impossible à celui qui à la foi. On peut devenir client en épargnant dans la micro finance même avec 250 FCFA. Par contre dans les banques classiques, il faut au moins 100.000 FCFA. En faisant cette analyse, l’auteur a tenu compte du salaire moyen du Congolais qui est environ de 100.000 FCFA. L’auteur attire aussi l’attention des pouvoirs publics qui doivent gérer le taux de bancarisation qui est concentré qu’au niveau de Brazzaville et de Pointe-Noire. Il estime qu’il est nécessaire d’élargir ces établissements dans les coins les plus reculés de la république, afin de permettre l’éclosion d’une activité agricole qui est la base même de l’économie, avant d’arriver à la production, l’industrialisation et la vente pour avoir une croissance.
Serge Ikiémi attire l’attention des lecteurs sur le fait que la micro finance, si elle est mal gérée peut causer l’appauvrissement de l’épargnant. En abordant son analyse critique, l’auteur, fustige les cas de certains opérateurs économiques véreux. Il cite par exemple, le cas de Shalu Umberto Brada ( de triste nom) qui a roulé les Congolais dans la farine.

JPEGLA MICRO-FINANCE AU CONGO-BRAZZAVILLE
Instrument de paupérisation ou moyen de lutte contre le sous-développement ?

Serges Ikiemi
Comptes Rendus ECONOMIE AFRIQUE NOIRE Congo Brazzaville
ISBN : 978-2-296-05638-1 • juin 2008 • 234 pages
version numérique (pdf image-texte)
Prix éditeur : 23,5 € / 154 FF





Copyright © 2009 Congopage.com. Tous droits reserves | Designed by Richard Songo