C’est dimanche dernier, 3 février, que Mgr Daniel Mizonzo, consacré évêque le 6 janvier dernier à Rome par le Pape Jean-Paul II, a été installé comme évêque de Nkayi.

La cérémonie a drainé vers la cathédrale Saint Louis une foule immense de fidèles. La célébration eucharistique, présidée par Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, a connu la participation notamment du Nonce Apostolique au Congo et au Gabon, Mgr Mario Roberto Cassari ; les évêques Hervé Itoua de Ouesso, Ernest Kombo d’Owando, Jean-Claude Makaya Loembe de Pointe-Noire, Louis Portella Mbuyu, de Kinkala et Bernard Nsayi, évêque émérite de Nkayi.
Deux évêques du Gabon, Mgr Timothée Modibo , de Franceville et Jean-Vincent Ondo d’Oyem, sont également venus en voisins partager la joie de leurs frères congolais. Les autorités civiles étaient notamment représentées par le ministre de l’Intérieur, Pierre Oba.

Après la lecture de la bulle pontificale de nomination, et le rite d’obédience par lequel les prêtres du diocèse reconnaissent et promettent d’obéir à leur nouvel évêque, Mgr Daniel Mizonzo a demandé aux fidèles d’être la lumière qui évacue les ténèbres, d’être artisans de paix dans un diocèse qui a été lourdement éprouvé par les violences, les haines et les destructions qui ont touché une bonne partie du Congo entre les années 1992 et 1998.

Le ministre Oba a dit la volonté de son gouvernement d’œuvrer pour la paix, appelant le Pape à fournir encore au Congo d’autres évêques pour une pastorale de proximité.

Mgr Anatole Milandou a accueilli le nouvel évêque au sein de la Conférence épiscopale du Congo par des paroles de fraternité. Tandis que le Nonce Apostolique, Mgr Cassari, a rappelé le rôle de l’évêque ; pasteur envoyé par Dieu au milieu de son peuple pour le faire croître dans la foi et grandir dans l’espérance.

Prenant la parole en dernier, le nouvel évêque de Nkayi, Mgr Daniel Mizonzo, a promis d’être un homme d’écoute et de dialogue au service de la consolidation de la paix.