Le président gabonais a quitté Libreville dans la soirée du 5 mai ou dans la matinée du 6 mai (...) Mercredi 6 mai, un communiqué de la présidence de la République, lu en ouverture du journal du soir de la première chaîne de la RTG, informait les gabonais que le président Omar Bongo Ondimba, 74 ans, avait décidé « la suspension momentanée de ses activités ». De ce fait, ajoutait le texte officiel « toutes les audiences présidentielles sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. » (...) Le RDPG est aujourd’hui en mesure de vous révéler que le président Omar Bongo a quitté le Gabon pour aller se reposer et se soigner, en Espagne. Il aurait quitté précipitamment Libreville à bord d’un avion médicalisé (...).

Dans un premier temps, la France avait été envisagée comme pays de destination, mais, avec l’affaire des biens mal acquis qui a refait surface, une autre destination a donc été préférée en dernière minute. Le président gabonais avait également pensé se rendre en Suisse, à Genève. Cette destination aurait été aussi annulée, le syndrome Mobutu Sésé Séko a du beaucoup jouer pour décourager le cercle restreint du président Omar Bongo Ondimba, en charge de la gestion de ce déplacement classé ultra secret.

Certaines sources crédibles voire concordantes indiquent qu’Omar Bongo Ondimba aurait finalement opté pour l’Espagne. Mais ni la présidence gabonaise, ni l’Ambassade d’Espagne à Libreville ne confirment cette information. De tous côtés, on observe le plus grand mutisme.

En tout cas, le RDPG est aujourd’hui en mesure de vous révéler que le président Omar Bongo Ondimba a quitté le Gabon pour aller se reposer et se soigner, en Espagne et qu’il aurait quitté précipitamment Libreville à bord d’un avion médicalisé.

Prompt rétablissement au "doyen" des chefs d’Etat africains !

Source : RDPG