Quelle tuile est arrivée au ministre congolais Bruno Itoua à Paris ?

mercredi 16 janvier 2013
  • Bruno Itoua dépouillé de sa carte bancaire

La Lettre du Continent (N°650) invite ses lecteurs de deviner quel est l’homme politique congolais qui a vu ses comptes bancaires bloqués en France. Et pour quelles raisons.

La réponse est facile. Il s’agit du Ministre de la Recherche Scientifique, Bruno Itoua. Oyez ce que nous avons appris de source sûre. Figurez-vous qu’au mois de décembre 2012, Bruno Itoua, de passage à Paris, voulut se livrer au jeu favori des agents du Chemin d’Avenir : faire des courses aussi coûteuses qu’inutiles et ruineuses pour les Congolais. Quelle ne fut pas la surprise de notre compulsif consommateur de voir sa carte avalée par les automates qui distribuent le fric. L’homme crut rêver car il ne comprenait pas qu’un distributeur (vu le niveau positif de ses avoirs en banque) captura sa carte bancaire. Fou de rage, Bruno Itoua passa un coup de fil à sa Banque qui lui confirma que son compte faisait l’objet d’un ATD (avis à tiers détenteur). La question est : qui donna cet avis pour que cet ancien Ministre de l’Energie et premier directeur de la SNPC ait son compte verrouillé ? On dirait que le travail des pourfendeurs des Biens Mal Acquis commence à payer.

A noter aussi que peu avant la fin de l’année, sa demande de visa pour la Suisse lui fut refusée, toujours...à sa grande surprise.

Retour douloureux à Brazzaville

Désemparé, notre client (d’ordinaire puissamment solvable) prit ses cliques et ses claques et rentra trois jours plus tard à Brazzaville, écourtant des vacances où il comptait fêter la Noël et la Saint-Sylvestre au bord de la Seine.

Les méchantes langues diront « bien fait pour lui  » ; sans oublier de lui rappeler son fameux témoignage au cours d’un culte de son Eglise CFMC selon lequel « Dieu (lui) a tout donné ». Les langues de vipère ne manqueront pas également de souligner son train de vie hallucinant : pavillon avec piscine équipée d’un système Jacuzzi (bain tourbillonnant) dans les Yvelines, appartement dans le 94 et à Choisy le Roi. Les envieux se souviendront qu’il fut le créateur de la SNPC, cette poule aux œufs d’or du clan Nguesso de Mpila. Bruno Itoua figure en bonne place sur le site congolais des Biens Mal Acquis. William Bourdon, le célèbre avocat de Sherpa qui poursuit avec une rare obsession les auteurs congolais des B.M.A * se ferait un plaisir de l’envoyer sur le banc des accusés dans le fumeux dossier sur la kleptomanie des dirigeants africains, ces fumiers.

Eglise

Donc membre actif de la secte CFMC (Centre des Femmes et Missionnaires Chrétiennes) fondée par la papesse Mama Olangui, on ne comprend pas qu’il ne puisse pas être capable d’appliquer le fameux commandement biblique : « Tu ne voleras pas. » Comment voulez-vous qu’il en soit autrement quand on apprend que la dame patronnesse de CFMC, fatiguée de prêcher devant ses ouailles, leur dit un jour : « Je vous ai appris toutes les ficelles. Si vous voulez vous enrichir, faites comme moi : créez une Eglise. »

A sa prochaine villégiature à Paris, Bruno Itoua sait ce qui lui reste à faire pour s’acheter une belle paire de bottes (il a une passion quasi fétichiste des chaussures) : monter un groupe de prière afin de faire des emplettes avec les mabondza (offrandes des fidèles)

Thierry Oko

* Pour prolonger ce débat, voir ce soir, mercredi 16 janvier 2013, sur FR3, à 23h03, l’édifiante émission sur le blanchiment de l’argent sale par nos tyrans africains





Copyright © 2009 Congopage.com. Tous droits reserves | Designed by Richard Songo