Total Fina Elf Congo : Journées portes ouvertes à la presse :

La société pétrolière Total Fina Elf Congo a organisé du 25 au 26 avril 2002 à Pointe-Noire, les journées portes ouvertes sur la presse. L’objectif de ces journées est d’informer les responsables des principaux organes de la presse audiovisuelle et écrite sur l’activité de la filiale congolaise de TotalFinaElf. Et aussi d’entretenir des relations privilégiées avec les médias en temps normal, en dehors des crises.

Ainsi, ce sont environ une vingtaine de journalistes, éditeurs et responsables de publications qui ont pris part à ces journées, organisées sous forme de conférences-débats. Plusieurs thèmes ont été développés à cette occasion par les cadres nationaux et expatriés de cette société pétrolière, et particulièrement par son Directeur général Monsieur Louis Heuzé.

Il s’agit entre autres, des sujets relatifs à l’exploration-exploitation, la santé, la sécurité et l’environnement ; les actions humanitaires et sociales en faveur des populations et aussi sur le contrat de partage de production qui a tant fait couler d’encre et de salive.

Une visite des installations techniques du terminal de Ndjéno et des plates-formes offshores de Nkossa et Yanga a permis aux animateurs des médias congolais de vivre la réalité de la production pétrolière au Congo.
Mwissi Kitsotsolo

TotalFinaelf Congo : Production en déclin,
espoirs sur « Andromède »

Au cours des journées portes ouvertes à la presse organisées les 25 et 26 avril 2002 à Pointe-Noire, le Directeur Général de la Société TotalFinaElf Congo, M. Louis Heuzé a annoncé que sa société a démarré ce week end du 27-28 avril 2002, l’exploration dite « Andromède 2 » qui est un champ pétrolifère situé au large des côtes congolaises, en mer très profonde par 1900 m d’eau.

Les premiers puits de forage de ce champ effectués au cours de l’année 2000 avaient donné des résultats encourageants, avec 7.000 barils par jour. Mais il exigeait un certain nombre d’études complémentaires. Il a donc été décidé d’effectuer un deuxième puits de forage pour confirmer les résultats des études précédentes.

Pour cette opération d’exploration de Andromède, la société pétrolière a dégagé une enveloppe de 20 millions de dollars. Ce qui traduit les espoirs mis dans ce projet qui viendrait comme pour relever la production actuellement en déclin. En effet, TotalFinaElf Congo connaît actuellement une baisse de production de l’ordre de 5 % par rapport à l’année dernière. Ce déclin de production est du aux contraintes techniques, mais beaucoup plus au vieillissement de plusieurs puits. L’espoir est donc sur Andromède. Pour mémoire on se rappellera que la production journalière opérée en 2001 était de 143 000 barils par jours.

Au cours de cette année 2002, la société pétrolière a programmé l’exécution de plusieurs autres travaux. Notamment la construction d’une nouvelle bouée de chargement à Ndjéno qui sera reliée aux installations au sol par un pipe line de 8,5 km. Ce qui permettrait d’avoir un profond tirant d’eau de 35 mètres, rendant possible les chargements de tankers en second et troisième port. La bouée de chargement utilisée actuellement est situé à 4 km de la rive, par 25 mètres de profondeur d’eau. Il ne permet que des chargements de premier port.

De même il est prévu la construction à NDjéno de nouvelles installations de stockage pour le brut de Nkossa. Ce qui sous-entend la suppression de la barge de stockage des huiles sur le site même de Nkossa. Une liaison pipe line reliera Nkossa à Ndjéno.
En projet, il est aussi envisagé le développement des champs de Moho/Bilondo par 800 mètres d’eau et le champ de Litanzi.

Mwissi kitsotsolo