Le sport congolais vient de renouer avec le championnat national d’athlétisme. Après plus d’une décennie, il a été organisé ce 22 octobre au stade Alphonse Massamba Débat de Brazzaville un meeting qui a regroupé les meilleurs athlètes du Congo.

A cette occasion, un record national a été battu. Le département de Brazzaville a raflé neuf médailles d’or. Il a été suivi par le Kouilou, dont les athlètes ont occupé la plus haute marche du podium à six reprises. La Bouénza, quant à elle, n’a connu le sacre qu’une fois.

En cette édition 2005, il a été disputé 16 épreuves. Les hommes et dames qui ont participé à ces compétitions sportives étaient venus de tous les départements du Congo. Le nouveau record national a été enregistré dans l’épreuve de 5.000 mètres dame par Mlle Ida Kihindou de la Bouénza. Avec 18’12’’ elle a mis en veilleuse l’exploit jusqu’alors détenu par Mlle Aimée Nvinvidila depuis 1988. Au départ de cette course de tenue, il n’y avait que trois athlètes au lieu de six comme prévue.

L’épreuve du saut en longueur a été remportée par Mlle Pamela Mouélé. Cette représentante de Brazzaville a réalisé un bond de 5,41 mètres. Elle a affirmé avoir régressé dans ses performances, comparaison faite avec les résultats du meeting international d’athlétisme organisé à Brazzaville en avril 2005 où elle avait dépassé la ligne des 5,64 mètres.

Dans son mot de clôture, M. Emmanuel Mpio, président de la fédération congolaise d’athlétisme a qualifié ce championnat de relance de l’athlétisme dans le pays. Le rendez-vous est donc pris pour l’année 2006, avec beaucoup plus d’arguments.