Dans la zone Afrique, les surprises sont venues de l’Angola, la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo qui se sont qualifiés samedi, pour la première fois de leur histoire, pour une phase finale de Coupe du monde. Le Nigeria, le Sénégal et le Cameroun, les grands perdants du jour, regarderont la compétition à la télévision même s’ils sont qualifiés pour la CAN 2006.

Dans le groupe 1, l’Angola, qui a battu le Rwanda (1-0), a fait mieux que le Nigéria, deuxième avec pourtant le même nombre de points et une victoire sur le Zimbabwe (5-1) mais battu à la différence de buts particulière (victoire 1-0 au match aller de l’Angola contre le Nigeria et 1-1 au retour).

Dans le groupe 2, le Ghana de Michael Essien s’est logiquement imposé au Cap-Vert (4-0), une victoire synonyme de qualification avec cinq points d’avance sur la RD Congo et l’Afrique du sud, qui se sont neutralisés.

Dans le groupe 3, le Cameroun s’est fait chiper la première place par la Côte d’Ivoire alors qu’il était en position de force avec un point d’avance avant cette dernière journée. Obligés de battre l’Egypte à domicile, le Cameroun a été tenu en échec (1-1) malgré un penalty accordé en sa faveur à la 94e minute et manqué par Pierre Wome, qui a envoyé le ballon sur le poteau. Cette erreur profite à la Côte d’Ivoire d’Henri Michel, victorieuse au Soudan (3-0) grâce à des buts d’Akale, Drogba et Dindane.

Dans le groupe 4, le Sénégal, quart de finaliste de la dernière Coupe du monde, s’est fait doubler par le Togo, qui a fini en tête avec deux points d’avance. Lors de cette dernière journée, le Togo est allé gagner au Congo (3-2) alors que les Sénégalais ont battu chez eux le Mali (3-0).