En dépit de grandes incertitudes sur la possibilité de réunir en temps voulu une équipe congolaise pour jouer ce match amical, la rencontre a pu se jouer comme prévu le 14 novembre au stade Marville de la Courneuve (banlieue parisienne).d’incertitude Il est quand même à souligner que les problèmes administratifs et financiers dont sont victimes les diables rouges ne sont pour autant pas encore résolus.

Le 14 au soir au Stade Marville nous avons eu droit à une très bonne prestation footballistique. L’équipe nationale congolaise s’est parfaitement comportée face aux maliens très en jambes et parfaitement organisés.

Il est à noter que les congolais n’ont pu se regrouper que dans la journée du 13 et même, pour certains, le matin même du match à l’hôtel Leonard de Vinci à Evry. Les 20 joueurs ayant répondu présent a l’appel du coach Noël Tosi sont pour la plupart ceux les mêmes qui avaient défendu les couleurs nationales contre le Tchad. Deux absence de taille Armel Disney Mamouna et Tsoumou Denis n’ont pas pu faire de déplacement en raison d’obligations contractuelles au sein de leurs clubs respectifs.

A 20 heures, les hymnes nationaux retentissaient dans le stade de la Courneuve où les quelques supporters congolais étaient submergés par le nombre impressionnant de maliens venus soutenir leur équipe.

Suite au coup d’envoi, le match s’est montré équilibré bien que les maliens se soient créé des occasions stoppées net par le portier congolais Mouko Barel très en forme et surtout très bien secondé par une défense congolaise impecablement organisée menée par Camille Opounga , Bys Matsimona et Amissi léon un jeune évoluant en CFA en France, secondé par les cotés par Moké kajima et Abdoulay M Bruce.
Les quelques attaque menées par les maliens Mamadi Sidibe , Mamadou Diallo du Fc nantes et surtout Dramane Traoré du Lokomotiv Moscou n’ont pu déstabiliser la défense congolaise. Oscar Ewolo, Christopher Samba ont été les fers de lance du milieu de terrain congolais, contenant toute les attaques de Mamadou Diarra du Real de Madrid , Drissa Diakité et Sidi Yaya du RC Lens. Dans le dernier quart d’heure de la première période bien que l’attaque congolaise ait pu s’offir quelques occasions par le jeune Lys Mouithys et Herbie Fortune sans pouvoir concrétiser, la domination fut clairement malienne.

Les deux équipes rejoignent donc les vestiaires sur un score vierge.

Durant la pause, les congolais ont reçu la réconfortante visite de son excellence monsieur l’ Ambassadeur du Congo en France, Henri Lopes ainsi que celle du deuxième vice président de la fédération congolaise de football Victor Moigny .

A la reprise, le coach Noël fait tourner son effectif en remplaçant tour par tour, Ewolo, Samba, Mouko, Fortune, Bays, Lys, et Malonga, en lieu et place de Sambolo Frankie comme avant centre et Mouaya Pitchou comme milieu défensif tout deux ayant fait le déplacement l’Allemagne (FC Oberneuland ) , de Koubemba Odilon , Ngoma georges , Thiamas Ghislain remplaçant Mouko dans les buts et de Valentin en pointe
La deuxième mi-temps fut âprement disputée, nous avons eu des attaques de Sambolo et de Malonga Christ. Le jeune Mouaya de retour dans les Diables Rouges a été très efficace au milieu de terrain ainsi que le gardien Tchiamas qui à a fait des arrêts très importants. Le dernier quart d’heure fut sans conteste dominé par le onze malien emmené par l’infatigable Mamadou Diarra qui n’a cessé de multiplier de longues balles dans la défense congolaises. A la 93 minute, durant les arrêts de jeu, Diarra tente un frappe sur une transversale, la tentative devrait échouer grâce à l’intervention d’un défenseur congolais qui malheureusement met le ballon dans la cage trompant son gardien. Un zéro pour le Mali au désespoir des congolais qui pensaient déjà tenir un nul tout à fait honorable.

En toute objectivité, nous devons reconnaître la domination malienne qui a bénéficié de 60% de la possession de balle. La défense congolaise n’a cependant en rien démérité empêchant 93 minutes durant le passage des maliens. Une meilleure organisation dans la préparation du match, un regroupement moins tardif auraient certainement permis aux joueurs de se retrouver et de préparer quelques tactiques en commun, malheureusement, comme d’habitude, la FECOFOOT a montré son incompétence organisationnelle.

Comme on dit chez nous, « Après match y’a match » , la bataille des indemnités va sans doute à nouveau faire rage, car les joueurs se sont une fois de plus déplacés sur fonds propres, quand seront-ils dédommagé ? Quand vont-ils toucher leurs primes de match ?

Listes des joueurs des deux sélections

CONGO

Mouko Barel, Ewolo Oscar, Oponga Camille, Matsimona Bays, Samba Christopher, Abdoulaye Bruce , Kjima Moke, Fortunat Herbie, Mouitys Lys, Malonga Chris, Amissi Leon.
Reservistes : Koubemba Odilon, Richard Akiana (blessé), Mouaya Pitchou, Sambolo Franckie, N’goma Geoges, Kimbembe Christel (blessé), Diantete Oumar, Noel Moukila (blessé), Tchiamas Ghislain, Valentin N

MALI

Mamadou Sidibe, Soumâila Diakité, Adama Tamboura, Souleymane Diamoutene, Boubacar S Kone, Cédric Kanté, Fousseni Diawarra, Eric Chelles, Sidi Yaya Keita, Drissa Diakité, Mahamadou Diarra, Djibril Sidibe, Harouna Diarra, Cheik Murtala Diakite, Janvier Sabouta, Mahamadi Sidibe, Mamahadou Diallo, Sigamary Diarra, Dramane Traoré.