Notre équipe nationale a "faussé" sa première prestation dans le cadre des éliminatoires de la Can et du Mondial 2010, face à l’équipe malienne. Cependant, les poulains de Todorov n’ont pas péché par incapacité mais ils ont du payer le prix de l’improvisation. qui malgré la dénonciation ne cesse de s’accroitre.
Les Diables Rouges se sont faits cueillir à froid dès la 55ème seconde en encaissant un but de contre. Il faut pourtant reconnaître que dans le jeu ils ne sont pas dominés, pour une fois nous avons vu l’équipe jouer ballon au sol et fournir un jeu de bonne qualité malgré le mauvais état du gazon.
La défense de départ, assurée par Barel, Abdoulaye, Andzouna, Makita, et Kimbembe, n’a subi l’assaut malien que sur les contrattaques. En dépit la détermination qu’avaient les défenseurs, les maliens ont pu percer la muraille congolaise défaillante du coté de Makita qui n’a, décidément, pas répondu aux attentes se trouvant toujours en retard sur son avant centre Kanoute ou Seydou Keita qui tiennent actuellement la super forme.
A la 7ème minute de jeu, sur un corner tiré par Bagota , le gardien malien relâche la balle dans sa surface et Lys opportuniste pousse la balle au fond des filets.
Après cette égalisation, l’Aigle galvanisé par son public accentue la pression. Chez nos joueurs, la stratégie de Todorov ne paye pas. La défense coupée de son milieu de terrain, Ewolo et Tsoumou, doit subir la pression de la bande à Diarra . Les attaquants sont contraints d’aller chercher les balles derrière. Mamouna (ou Lys) se retrouve souvent seul en attaque et Tchilimbou par son manque d’expérience ne parvient pas à déborder sur les cotés.
Malgré les interventions au milieu de terrain de Batota en super forme, les congolais encaissent un deuxième but à la 20eme minute sur un corner venue de la droite repris par une tête foudroyante qui foudroie Barel impuissant.
Malgré le but malien la machine congolaise continue a tourner a l’image de Lys qui ne cesse de peser sur la défense malienne et de Mamouna qui malgré sa combativité ne peut rien, sa défense restant derrière la ligne médiane. Batota multiplie les débordement en vain. A deux minute de la pause, sur une mauvaise relance de la défense sur contre, Kanouté sort en retrait une balle sur Coulibaly qui allume des 25 mètres une frappe foudroyante et magnifique sur Barel qui bien que sur la trajectoire n’a pu rien faire pour empêcher la balle de lui passer entre les doigts. 3 à 1 à la pose. Consternation sur le banc congolais.

De retour des vestiaires les congolais gardent le moral, le coach procède aux changements. Batsimba remplace Tchilimbou. La fraicheur de Batsimba change la physionomie du match. Le Congo reprend le match a son compte. Durantant 15 minutes ils assiègent le camp malien fatigué qui ne procède plus que par contres, Notre défense qui joue plus haut et le milieu qui à retrouvé son envie de jouer . Malheureusement a la 21 minute encore une fois sur un contre malien toujours du coté droit Kanouté dévie une balle en chandelle sur Seydou Keita seul entre deux défenseur, (une fois de plus Makita est en retard sur son avant centre) s’en va battre Barel. C’est la balle du chaos. 4/1.
Todorov procède à un nouveau changement Endzanga prend la place de Mamouna a l’attaque ; il apporte a son tour une nouvelle fraicheur. Associé a Lys et Batsimba sans oublier Batota, pourtant très fatigué, Endzaga pèse sur la défense malienne et cela fini par payer sur un corner de ce dernier. Lys d’une superbe bicyclette marque le deuxième but congolais

Le score n’évoluera plus et la rencontre se termine sur le score sévère de 4 à 2 pour l’équipe malienne..

Au bout des 45 minutes le score en resta à 4 buts à 2. Il sied de souligner que malgré les 54 but maliens sur la possession de balle le Congo était nettement mieux N’eut été le mauvais jour de Makita dans l axe centrale le vaisseau congolais n’aurait pas du prendre l’eau à ce point. Les congolais se sont montrés plus offensifs que jamais.

Apres le match le coach a accepter de répondre à quelques questions

Willy Akiana : Pourquoi avoir titularisé Tchilimbou
Ivica Tororov : Simplement parce qu’il connaît mieux que Batsimba car il a vu Batsimba une seule fois .

WA : Votre avis sur la défaite…
IT : On a perdu mais on pouvait faire mieux si les dirigeants étaient avec nous. Pour ne parler que de l’axe central, personne n’a pensé repartir vers Christopher qui pourtant pouvait revenir avec un peu de sérieux de nos dirigeants (la preuve Makita sort de blessure, pensez vous qu’il pouvait tenir face à deux des meilleurs attaquants d’Europe ?) en ce qui concerne Malonga c’est son entraineur qui a refusé de le libérer et aucun membre de la fédération n’a haussé le ton. Pour Nguiemien apres son entretien avec Wilfrid il a posé une condition valable et personne n’a répondu a sa doléance !! Pour ne citer qu’eux car c’est a ces postes que nous avons plus eu du mal même si Batota a bien joué son rôle de meneur.
La pire des choses c’est le fait que les joueurs ont été mal nourris car depuis la veille les dirigeants n’ont pas voulu les faire manger à l’hôtel soit disant par crainte des grigris maliens, ils ont donc été obligé de sortir à 45 minute de l’hôtel pour se restaurer dans des conditions déplorables. Plus encore à quelques heures du match ils ont parcouru la même distance et sont allés manger comme une équipe de quartier dans un restaurant chinois de la place. Comment voulez vous qu’on puisse faire des résultats lorsque tout est improvisé.
En raison de la blessure de Mouyokolo, on a joué avec un seul défenseur sur le banc tout simplement parce que personne n’a été remplacé et l’effectif ne devait être que de 22 joueurs .
Bref on a perdu mais tout ce qui reste à faire c’est de motiver les joueurs et de commencer à mettre un peu plus de sérieux.

WA : Votre dernier mot
IT : Je n’ai pas touché ma prime. Alors que je suis là depuis trois mois et demi il y a encore un reliquat sur mon contrat, alors, si à mon retour à Brazzaville le tir n’est pas corrigé, je plie bagage et je rentre à la maison.


Les Diables Rouges au royaume de Mohamed VI

Acte I Safi :

Devant un public local de plus de 5000 spectateurs totalement euphoriques et acquis à la cause de leurs champions, face à une équipe survoltée et fière de recevoir pour la première fois un team national, nous avons été à la hauteur.

Maîtrisant le sujet les Diables Rouges ouvrent le score sur une tête superbe de Mamouna.
L’Olympique de Safi ne baisse pas les bras et contre attaque les Diables Rouges. Les marocains, très à l’aise techniquement, posent de sérieux problèmes aux Diables Rouges qui n’évoluent qu’avec un seul attaquant Mamouna. Il ne nous a pas paru que cette stratégie convienne à nos joueurs.
10 minutes avant la fin de la première période sur un contre marocain, le jeune Mbani très mal en point depuis le match contre St Brieuc et remplace Mouyokolo blessé rate son dégagement. Le jeune avant centre marocain ne laisse pas passer l’opportunité, il égalise. Pas impressionnés, les Diables Rouges tiennent bon. On remarquera en particulier l’efficacité du jeune Ndinga épaulé par Tsoumou et Tchilimbou très en forme.
A la pause 1 but partout.

Au retour du vestiaire le coach change de tactique et c’est en 442 que la partie reprend, nous avons deux neuf en pointe Mamouna et Lys. 20 minute plus tard, le système montre son efficacité, avec un une deux entre Lys et le Ndinga relayé par Ibara, qui vient de faire son entrée. Mouithys tente sa chance des 35 mètres d’un enveloppé du droit qui trompe magistralement le portier marocin . 2 but à 1 .
Les marocains qui ont 5 de leurs titulaires sur le bans procèdent aux remplacement.
Me match change de physionomie et les marocains dès lors prennent le jeu en mains. Celà finit par payer sur contre attaque. une fois de plus, Mbani voulant jouer de la tête sur Massa ne donne pas assez de force à la balle, le jeune attaquant marocain de 17 ans en profite et égalise à quelques minute de la fin .
Pour stopper l’hégémonie marocaine le coach fait entrer Douniama dont la vitesse ralentit la montée de la défense marocaine et Ongoly prend la place de Kimbembe légèrement touché. Il stoppe en imposant son gabarit les quelques assaut marocains.
2 buts partout à la fin du match.

Nous avons assisté à un très bon match. Nous avons decelé quelques erreurs dans l’entre jeu mais le coté droit a été très bien secouru par l’arrivée d’Andzouana à l’arrière. Il reste à peaufiner l’axe avec l’arrivée prochaine de Makita absent ce jour et surtout palier au manque de meneur de jeu.
Notre équipe a été nettement meilleure qu’à St Brieuc avec l’apport au coté droit de Andzouna qui a beaucoup apporte notamment sur le centre qui a amené le but. Comme attaquant le petit Tchilimbou a encore prouvé sa superbe forme ainsi que Batota et Ndinga qui ont pu jouer facile en lâchant les balles.
Nous avons, pour une fois, vu une équipe des Diables Rouges jouer et se faire dix passes.

Bien que le stage n’ait pas été aussi bon qu’il aurait pu l’être, nos joueurs ont conservé un gros moral.


Les Diables Rouges qui vont affronter le Mali à Bamako

  1. Gardiens :
    - Barel MOUKO (FC Dijon) France (a rejoint le groupe avec oscar le 28)
    - MASSA (Diables Noirs) Brazzaville Congo
    Ceux qui n’y seront pas :
    - Ghislain TCHIAMAS, (FC Oissel) France, s’est retiré, il n’a pas apprécié, qu’alors qu’il avait été désigné comme titulaire, d’ avoir été remplacé par Massa fraichement arrivé de Brazzaville lors du match de Casa contre le WAC le 27 mai. Il est donc rentré à Paris.
    - Old Gypter ITOUA, (club Arras) France, a été remercié pour manque de résultats.
  2. Défenseurs :
    - Oxence MBANI (Sannois St Gratien) France
    - Bruce ABDOULAYE (Clermont Ferrand) France
    - Kimbembe Mbizi (As Cherbourg) France
    - Makita Papou (Orlondo Pirates) Afrique du Sud
    - Andzouana Mbila
    Ceux qui n’y seront pas :
    - Samba Christopher (Blackburn) Angleterre, Absent sans motif déclaré
    - Mouyokolo Steaven (Gueugnon) France, blessé au genou (match contre Safi Maroc)
    - Tchissambou Yoan (Sans Club), écarté, manque de performances
  3. Milieux de terrain défensifs :
    - Mpassi Ndzoumba Jean Claude (FC Saarbrücken) Allemagne a rejoint le groupe le 26 et a joué contre le WAC le 27
    - Oscar Ewolo (Lorient) France a rejoint le groupe directement au mali le 28)
    - Tsoumou Denis (Niort) France
    - Ndinga Belvin (Auxerre) France
    L’absent :
    - Oniangue Prince (Rennes) France blessé a la cuisse
  4. Milieux offensifs :
    - Rolf Nguiémen (Rot Weis Essen) Allemagne joue son dernier match du championnat ce soir. Il rejoindra probablement le groupe sur Brazza.
    - Gervais Batota (FC Targoviste) Roumanie
  5. Attaquants :
    - Jean Vivien Bantsimba (Us Raon l’Etape) France
    - Mamouna Armel (Fc international Pitesti) Roumanie
    - Douniama Ladislas (Us Orleans) France
    - Lys Mouithys (As Cherbourg) France
    - Endzanga Wilfrid (USM BLIDA) Algérie
    - Tchilimbou (Brazzaville) Congo
    - Ibara Franchel (Sochaux) France
    - Bokoto Botselais (AXA Bristol) Angleterre
    L’absent :
    - Malonga Chris (A Nancy Lorraine) France, avait promis de venir mais il a décliné l invitation a la dernière minute

Tout savoir sur les Diables rouges dans diablesrougescongo.com le site des passionnés.