Pour la première fois, en plus de vingt ans, il se pourrait que l’équipe des Diables noirs et celle d’Etoile du Congo ne devront pas prendre part à la nouvelle édition du championnat national qui doit commencer ce 12 septembre à Brazzaville. Face au Tout puissant Zala, les Diables-Noirs jouent aujourd’hui, 8 septembre, leur dernière carte pour se maintenir dans le championnat.

LES DIABLES NOIRS DOS AU MUR

La dernière et vingt sixième journée du championnat communal de Brazzaville, commencée hier par la défaite de l’Union sportive de Nguibi, référence sportive du quartier Diata, face aux Aiglons Cara devrait se poursuivre dans l’après-midi du 8 septembre 2005 au stade Alphonse Massamba Débat.

A l’affiche deux rencontres. Les Diables noirs joueront leur qualification au championnat national contre le Tout-Puissant Zala. Deuxième au classement général et déjà qualifié pour le championnat du Congo, Saint-Michel de Ouenzé dont le président n’est autre que le général Jean François Ndénguet, devrait affronter la Jeunesse sportive de Talangaï qui se débat de toute sa vigueur pour le maintien à la division d’élite.

Le sport réserve toujours des surprises. Rien n’est moins sûr à cet égard. Quelques jours plutôt, il était établi que, pour la première fois, en plus de vingt ans, l’équipe des Diables noirs et celle d’Etoile du Congo ne devaient pas prendre part à la nouvelle édition du championnat national, lequel doit commencer ce 12 septembre à Brazzaville.

Ce championnat doit regrouper les vingt meilleures équipes de football de première division évoluant sur l’ensemble du territoire national.

Le récent désistement des représentants de la Sangha à ces rencontres a relancé les débats à Brazzaville. La fédération congolaise de football (Fécofoot), suite à cette défection, a décidé du repêchage de la septième équipe du championnat de Brazzaville afin de maintenir le nombre de participants à vingt.

Le défaite d’Union sportive de Diata, septième avec 33 points, a mis la pression sur les Diables Noirs, qui, avec au compteur seulement 31 points, ne sont classés qu’ en huitième position. Une victoire, cet après-midi face au Tout-Puissant Zala serait synonyme de qualification au championnat national.

Les esprits s’échauffent déjà dans les quartiers sud de Brazzaville, bastion de cette formation sportive. Il convient de rappeler que lors du match aller, les Diablotins s’étaient inclinés sur le score d’un but à zéro face à leur adversaire d’aujourd’hui.

Les six équipes de Brazzaville, déjà qualifiés au championnat national de football, sont par ordre de mérite : Patronage Sainte Anne, Saint Michel, Club 57, A.S Police, Inter Club et Cara.


Keila Samuel,
Brazzaville, ce 8 septembre 2005