Un contrat sera prochainement signé entre la Fédération congolaise de football (Fécofoot) et le FC Barcelone, un club espagnol. Il sera question de la gestion du Centre de formation des footballeurs d’Ignié, situé à 45 kilomètres, au nord de Brazzaville, et construit sur financement de la Fédération internationale de football et Associations (FIFA) (Lire à ce sujet). Ce contrat concernera aussi la dotation en équipements sportifs de tous les départements du Congo a rapporté un communiqué de presse du ministère des sports et du redéploiement de la jeunesse publié le 8 avril dernier.

Selon ce communiqué, le joueur Samuel Eto’o de nationalité camerounaise, évoluant dans ce club qui caracole seul en tête de la Liga depuis le début du championnat d’Espagne, se rendra personnellement à Brazzaville en fin du mois de mai avec le président de cette équipe catalane, M. Joan Laporta. Ce contrat a été conclu lors du séjour en France du ministre congolais des sports, M. Marcel Mbani, accompagné par le président de la Fécofoot, M. Antoine Ibovi, récemment élu aux commandes du football congolais.

La même source révèle que le ministre des sports et le président de la Fécofoot, après avoir rencontré le 5 avril dernier, à Paris en France, les représentants de l’équipe du Brésilien Ronaldhinio, se sont résolus à prendre des contacts pour le recrutement d’un entraîneur français dont le nom n’a pas été indiqué. Ce dernier devrait prendre en charge l’équipe nationale de football du Congo, les Diables Rouges seniors, engagés dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de 2008 dont la phase finale aura lieu au Ghana.

En rappel, pendant la phase aller de ces éliminatoires, le Congo, logé dans la poule 11 ira rencontrer l’Afrique du Sud en septembre prochain, avant de jouer contre la Zambie et le Tchad à domicile. A l’issue de ces rencontres prévues en deux manches, la première équipe de chacun des 12 groupes constitués par la Confédération Africaine de Football (CAF), plus les trois meilleurs deuxièmes, seront qualifiés pour la phase finale de la CAN rappelle t-on.

L’annonce a été faite à Pointe-Noire, par Rolland Bouty Viaudo, de la réhabilitation, à l’occasion de la CAN junior, du stade municipal, au détriment du stade Anselmi précédemment désigné. Le stade municipal verra sa capacité portée à 20 ou 30 000 places et il sera doté de la première pelouse artificielle mise en place au Congo. La surface de jeu sera financée par la FIFA. (Lire à ce sujet)