Je suis surpris des réponses à ce sondage, dans lequel il apparaît (pour l’instant) que les lecteurs de Congopage auraient épargné la vie du meurtrier.

On se rend compte aux réponses que si les lecteurs répondent NON à 55,5%, ils sont favorables à la peine capitale à près de 65%. Puisqu’à ceux qui votent pour la mort pour les deux raisons évoquées, il faut rajouter ceux qui accordent les circonstances atténuantes à l’assassin et qui ne raisonnent donc pas pour l’abolition de la peine capitale.

A suivre...