Vous avez certainement déjà entendu parler de cela mais, le terme peut ne pas paraître familier. L’Obsolescence programmée veut simplement dire la fin de vie programmée d’un appareil électronique, d’une pièce, d’un gadget….

L’autre jour, j’avais appelé le service d’entretien après vente conformément à la garantie de mon poste téléviseur qui posait quelques petits problèmes mais, je m’étais fait dire qu’il ne pouvait rien faire car le modèle était devenu vieux, alors que la garantie de 3 ans courait encore. À la question de savoir à quoi servait alors la garantie du fabricant et pourquoi m’avaient-ils fait souscrire cette assurance ? ils me conseillèrent d’acheter un nouvel appareil téléviseur et je rétorquas qu’ils ne répondaient pas à ma question. Ensuite, ils renchérirent en m’informant que cette technologie était dépassée et qu’il fallait que je m’adresse à mon assureur. Quand j’ai contacté la compagnie d’assurance, celle-ci m’a dit que cette police d’assurance ne couvrait que les réparations dont la technologie était actuelle ; J’insistai sur le fait que la maison qui m’avait vendu le poste téléviseur m’avait rassuré que tout problème technique après vente en dehors d’une mauvaise manipulation devrait être couvert par la garantie. Malheureusement, je n’obtins pas gain de cause malgré le fait que mon téléviseur avait bel et bien un problème technique et puis elle me renvoya au long contrat d’assurance dont la copie est écrite en très petits caractères et qu’on a du mal à lire. À la question de savoir qu’entendaient-ils par technologie actuelle, il n’ont pu me fournir une réponse convaincante. Devant cette impasse et ce jeux de ping-pong, ou personne ne voulait prendre ses responsabilités, je finis par me sentir impuissant car, ne sachant plus à quel saint me vouer, alors là je me plante et je crie à l’arnaque.

Je me tourne alors du côté des réparateurs privés dans l’espoir de trouver une solution rapide, ces derniers me soumettent un devis qui avoisine les 70% du coût du poste téléviseur, j’ai le vertige et devant mon étonnement ceux-ci me disent qu’il vaudrait mieux acheter un téléviseur neuf car les réparations en pareil cas coûteraient beaucoup chères. Je décide alors de visiter des forums ici et là pour tenter d’obtenir l’information utile qui pourrait me permettre de trouver la solution à mon problème mais, je constate que la majorité des gens partagent la même désolation voire l’impuissance devant un système qui les tourne en rond.

Parlant d’appareils électroniques actuels, bon nombre de pièces en métal sont de plus en plus remplacées par du plastique ; ce qui veut dire que la durée de vie de beaucoup de ces appareils est volontairement raccourcie. Ainsi, l’on pourrait penser à raison que les motivations de ces fabricants, notamment ces multinationales relèvent plus d’un souci du profit que de la qualité du produit. De même, l’on pourrait aussi croire en une complicité tacite qui existerait entre ces multinationales, ces compagnies d’assurance et les pouvoirs publics comme dans la plupart des cas, la logique économique l’emporte souvent sur la protection du consommateur tant, le dispositif juridique à ce sujet semble toujours faire la part belle aux fabricants et n’offre que peu de chance aux plaignants (acheteurs) pour gagner un procès. Évidemment, on a l’impression aussi que le souci premier des États ici serait économique : la perception des impôts et taxes plus la préservation des emplois pour des raisons statistiques lors des élections que la protection du consommateur. Aussi, comme les procédures judiciaires sont souvent trop longues, épuisantes et coûteuses, la majorité des plaignants finissent par les abandonner à mi-chemin.

En rapport avec cette malheureuse expérience, j’en appelle à la vigilance des consommateurs que, toutes les fois qu’on vous proposera une garantie après achat d’un appareil électronique, prenez du temps et le maximum d’informations avant de décider de souscrire à une police d’assurance ; Ne dit-on pas que deux précautions valent mieux qu’une.