A la lecture de l’article sur le passeport congolais, un vrai parcours du combattant, je me suis permis de réfléchir sur la logique qui fait du Congo un pays qu’on veut maintenir en sous-développement alors qu’il a des potentialités énormes. Les exemples sont légions mais je me suis arrêté juste sur l’eau et l’électricité dans notre pays.

> Le passeport congolais et le sous-développement idiot

Le sous-développement du Congo est mental et entretenu. La classe politique actuelle pense qu’en apportant le développement au Congo, elle perdra sa prestance ou ses avantages et privilèges. Mais elle oublie qu’en voulant maintenir la population dans la pauvreté, elle aussi s’y engouffre les pieds et les points liés.

Deux exemples :

1 - L’eau, un élément indispensable à la vie. Le pouvoir n’a jamais voulu donner de l’eau à tout le monde à Brazzaville, pour que eux aient de l’eau dans leur maison et que beaucoup aillent dans les fontaines publiques ou chez quelques privilégiés qui en ont. Puisqu’il n’y a que quelques privilégiés qui y ont droit, alors, pas besoin de moderniser. Le résultat est que tout devient vétuste et même les privilégiés connaissent les ruptures d’eau. Et dire que nous avons à nos pieds, un des plus puissants fleuves du monde ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

Quand vous demandez un branchement d’eau à la SNDE, on vous fait attendre des années durant alors que l’argent est déjà empoché.

2 - L’électricite marche avec la même logique. Brazzaville est une des seules villes au monde où les gens n’ont pas tous l’électricité. C’est une capitale en plus et allez comprendre.

La conséquence est que la SNDE et la SNE sont des sociétés qui sont toujours en faillite parce qu’ils n’exploitent pas le marché local qui est là à portée de la main. Tout ce manque à gagner considérable n’interpelle personne. Tous ces clients potentiels que constitue le marché de Brazzaville ou de Pointe Noire sont laissés là, sur le bord du chemin. On cherche de l’argent et on le laisse trainer par terre.

On préfère l’argent facile généré sans effort comme le pétrole, les diamants volés en Rdc et qu’en sais-je.

Alors, l’histoire des passeports ne m’étonne pas. Du coté des autorités congolaises, on pense que ceux qui vont avoir le passeport vont aller s’enrichir à l’étranger et, autant que possible, il faut les en empêcher.

La logique du sous-développement mental et entretenu continue. Et pourtant, en Europe ou aux Etats-unis, toutes les familles ont de l’eau et de l’électricité chez elles. Mais cela n’empêche pas les chefs de ces états d’êtres les plus grands de ce monde.

Nos chefs veulent être des Grands, ils ont raison, mais ce ne sera jamais en maintenant leur population dans la pauvreté.

Le sous-développement programmé et entretenu


Par : Ebale Mbonget