lundi5 décembre 2005

Polygamie des Africains et violences dans les banlieues de France

Pendant qu’un Blaise Kibonzi (l’intervenant le plus connu de ce Blog) affiche pacifiquement et publiquement ses intentions polygamiques en voulant prendre pour deuxième femme la "rebelle" de ce Blog, Binetou Fall - celle-ci ne dit pas non, donc consent-, la France pointe du doigt cette pratique...

Ce sont les Africains qui sont en ligne de mire, puisqu’il est rapporté par les voix les plus officielles que la pagaille orchestrée en France dans les banlieues est l’oeuvre de ces vilains Noirs et Arabes qui ont une haine viscérale contre l’Occident, l’Occident qui n’a jamais rien fait de mal à personne, l’Occident qui est si généreux, gentil ; donc ces Noirs et ces Arabes, vilains petits canards de la République entretiennent des batailles ethnico-religieuses. Et leurs ambitions sont de ce fait éloignées du "Pacte republicain" que ces vilains Noirs et Arabes doivent probablement prendre pour un "Pacte des loups"...

JPEG

Et nous autres Congolais par exemple, - parce que nous sommes aussi polygames ! - nous couvons tellement une haine contre l’Occident, contre la France que nous avions laissé cette France occupée par les Allemands installer tranquillement sa Capitale à Brazzaville ! Et nous autres Congolais - polygames à fond devant l’Eternel, croyez-moi - nous sommes tellement haineux que nous sommes en train de rendre un hommage à l’explorateur français Savorgnan de Brazza ( immigré, voyons !)...

JPEGMais qu’est-ce qu’ils ont donc tous en France à s’exciter, à se chauffer, à rechercher un lien entre la polygamie et les dérapages d’une société incapable de résoudre ses problèmes d’intégration ? Je leur conseille de lire deux livres importants : Le Discours sur le colonialisme de Césaire et La prochaine fois le feu de Baldwin. Deux petits livres qui contiennent les turbulences du monde, avec des analyses profondes et sensées sur ces questions de violences qui, hélas, ne datent pas de l’avant-dernière Renault-Clio brûlée à Clichy-Sous-Bois...

A ce que je sache, il n’y pas de voitures qui brûlent dans les pays africains où existe encore la polygamie. Certes, on dira que ces pays sont tellement si pauvres qu’ils sont incapables de fournir un parc automobile digne de ce nom aux potentiels gamins issus de mariages polygamiques, gamins qui meurent d’inaction faute de ces moyens d’expression à quatre roues...

Jacques Chirac est allé dare-dare démentir cette idéologie qu’on nous vend en France sur la polygamie des Africains. Il l’a faitJPEG à Bamako (Mali), terre de Culture, de Savoir, de Sagesse. Et d’ailleurs, nos plus grands sages sont pour la plupart issus des mariages polygamiques. Je ne fais pas l’apologie de ce mariage, mais je ne juge pas une culture en la comparant à une autre. Si Jacques Chirac s’est empressé de s’exprimer lors de la conférence de presse qui concluait le sommet Afrique-France, ce 4 décembre dans le pays d’Hampaté Bâ - des fois que les Maliens allaient le prendre en otage et lui coller deux autres épouses en dehors de Bernadette !-, nous pouvons applaudir ses propos : « Il n’y a pas de lien entre la crise que nous avons connue récemment en France et la polygamie. Ceci étant, je le répète, la polygamie est interdite en France... Il y a un problème lié aux migrations, aux conditions de vie dans un certain nombre d’endroits en France et qui ne donnent pas, en tout cas aux jeunes, les chances suffisantes... Nous nous efforçons de répondre à ces questions, qui sont des vraies questions".

Je remarque le fait curieux que les français vont maintenant faire leurs déclarations hors de France : le comédien Dieudonné avait jadis parlé depuis l’Algerie. Le philosophe le plus médiatique de France, Alain Finkielkraut a parlé depuis Israel. L’Académicienne Carrère d’Encausse a évoqué la polygamie des Africains depuis une télévision de la Russie. Et maintenant c’est Chirac qui calme le jeu depuis Bamako...

C’est donc la tradition qui se poursuit : de Gaulle qui a lancé son appel depuis Londres, Victor Hugo a tancé Napoléon depuis Guernesey etc. Mais dans ces deux derniers exemples les deux personnages étaient en exil...

JPEG - 2.4 ko
Carrere d’Encausse

A vrai dire - je ne sais pas ce que vous en pensez - mais je souhaiterais qu’on me démontre comment la polygamie pourrait être à l’origine de ces violences sociales en France. Cette idée étant soutenue par des personnages sérieux comme Helène Carrère d’Encausse. Dans ce lot de personnages, il faut ajouter les propos des hommes politiques UMP, le parti au pouvoir en France. Mais on ne va pas citer de noms, vous les trouverez dans la presse...

Commentaires

  1. Posté par Binetou Fall, le 5 décembre 2005 à 13:54

    Blaise, tu as vu comment nous avons inspiré monsieur mabanckou, là il y a beaucoup à dire. puisque chirac lui-même a contredit cette thèse qui veut que la polygamie soit à l’origine des malaises sociaux en banlieue, je rajouterai simplement que cette pratique est commune à beaucoup d’hommes pour ne pas dire à tous. chez les africains, elle est visible puisque les femmes sont épousées, dans les pays où la polygamie est interdite, les femmes partageant le même homme se nomment des maîtresses, des amantes, des deuxièmes bureaux, des prostituées aussi. il ne nous reste plus à nous les femmes que de nous emparer de la polyandrie, comme ça, nous serons quitte avec nos hommes. quand je pense que dans certains pays, ce sont les femmes qui choisissent leurs hommes, qui, après les avoir logés, nourris et aimés, les renvoient ensuite d’où ils venaient, je me dis que c’est là qu’il fait bon vivre. enfin, à chacun ses rêves.

  2. Posté par Chrystom, le 5 décembre 2005 à 19:50

    Chère Binetou, notre cher Alain vient d’ébrouer, pour gouverne votre et de tous d’ailleurs, d’un souffle conjoncturel et fureteur, l’arbre de la polygamie qui n’en est pas moins secoué farouchement depuis un laps de temps par ceux qui, sous fond de sombre dessein, ourdissent je ne saurais quoi en plein hypogastre de ses frondaisons coutumières au téton duquel vos éloquences idylliques, vous et Blaise, se baladent sagement et lascivement sur ce Blog. Là, c’est vraiment la mangue mure qui tombe en trombe pour éclairer les dent et œil vifs de Blaise. Quant à ton rêve inventif - qui du reste n’en est qu’un n’érigerait -il point en ligature flexible de feuilles de sycomore, de térébinthe et ... l’arc-en-ciel aux coloris polyphoniques sur lequel en exultant se vautreraient, sourires en fatras, les hommes qui n’attendraient que cela ???...
    Quant à Chirac il faillait bien qu’il rattrapât et halât, même par la queue, cette pseudo idéologie.

  3. Posté par Blaise KIBONZI, le 5 décembre 2005 à 19:54

    Binetou FALL,
    J’avoue qu’avant de te rencontrer j’étais contre la polygamie. Je suis né dans une famille de père polygame, donc je sais de quoi je parle. Déjà qu’en Afrique c’est difficile, je me demande comment on peut assumer une polygamie en FRANCE. Et comment les enfants peuvent-ils grandir en FRANCE au sein d’une famille polygame. Polygamie rimant bien souvent avec famille nombreuse. Même si c’est pas toujours le cas. C’est vrai. J’en connais des polygames qui n’ont eu que 6 enfants. Même en Afrique. Et quel référentiel pour les enfants qui voient leur père avec 2 ou 3 femmes, et les mamans qui se partagent le même homme. Arrivant à peine à dissimuler leur jalousie, leur frustration. Qui se répercute forcément sur les enfants. De plus, je parie que les disputes familiales sont plus élevées dans les familles polygames que monogames.

    Pourquoi donc pratiquez la polygamie (officielle ?). En Afrique (pardon) au Congo, les raisons de la polygamie sont nombreuses parmi lesquelles la volonté d’avoir plusieurs enfants, ou simplement d’avoir un enfant. L’"adoption" extra familiale étant une notion complètement inconnue au congo, certains hommes se sont résolus la mort dans l’âme d’épouser une seconde femme pour avoir des enfants et ce avec la bénédiction pour ne pas dire l’impuissance de la 1ere femme convaincue de stérilité. Valait mieux ça pour elle, plutôt que d’être répudiée pour stérilité comme cela se fait dans d’autres cultures. Sachant qu’en plus dans le Congo traditionnel une femme sans mari était mise au ban de la société. La polygamie jouait alors aussi un rôle de maintien voir de réinsertion sociale.

    Blaise

  4. Posté par Blaise KIBONZI, le 5 décembre 2005 à 20:00

    (suite)

    Non Binetou FALL, moi si je veux me marier avec toi c’est par amour. J’arrive pas à te départager avec ma femme car c’est un amour qui est kif-kif. Va surtout pas croire que je veux me marier avec toi pour que tu me donnes un garçon. J’ai toujours souhaité avoir 2 filles, et je les ai eues mes 2 filles, grâce à ma femme alors, je suis comblé. Les histoires de la pérénité du nom, j’en ai rien à cirer. J’ai 8 frères. Il assureront la perenité du nom de leur coté là bas, s’ils veulent. De toutes façons la FRANCE autorise à présent de garder le nom de jeune fille.

    En revenant à la polygamie. ATENTION chers amis, au Congo-Brazzaville, la polygamie n’était pas pratiqué par tout le monde. Elle était beaucoup plus marquée dans la culture de certaines ethnies que dans d’autres. Elle n’apparaissait même pas dans certaines autres ethnies. L’ethnie bembé (dont je suis issu) est celle qui pratiquait le plus la polygamie. Les tékés aussi adoraient la polygamie. Puis les Kongo (sinon les laris). Pratique qu’on ne retrouvait cependant pas dans autres ethnies du congo qui étaient exclusivement monogame et faisaient peu d’enfant. C’était des ethnies ou parfois le couple n’avait qu’1 enfant. Chez les bembés, un bon bembé qui se respecte devait avoir 10 enfants minimum. D’où certainement leur tendance à la polygamie. Il faut aussi noter que c’est le peuple qui cultivait le plus la terre au Congo. Tout ceci a sûrement un lien. Donc là aussi, il faut toujours bien regarder les choses à la loupe. Analyser de très près. Ne pas se laisser aller à des interprétations hâtives. Bien que ça m’aurait tellement arrangé de dire que la polygamie chez les bembés c’est dans le sang, afin de justifier ma quête de Binetou FALL, bien qu’ayant déjà une femme à la maison que j’aime et qui m’aime.

    Pardon ? quoi ? la psy ? comment ça la psy ? Excusez-moi chers amis, j’ai été perturbé par un blanc qui était entrain de me parler de la psy. Il dit qu’en voulant prendre Binetou FALL comme 2ème épouse, je cherche inconsiemment à "reproduire l’image du père".

    Vous voyez comment ils sont les blancs ? comment voulez vous qu’on se comprenne. Moi je lui parle coutumes, lui me parle de psy !

    Blaise.

  5. Posté par Fridolin M., le 5 décembre 2005 à 21:56

    J’ecoutais le ministre Français de l’interieur parlant de la polygamie comme échec patent de l’immigration.Franchement, avec mon petit niveau, j’ai du mal à mieux circonscrire ses propos.
    Alors, à vous qui avez maitrisé l’exercice du commmentaire de texte...aidez-moi !
    Encore, je me dis que veut ce pays, la France.Hier, sur FR5, dans l’emission de C’dans l’air et dont le thème était : J’ai deux femmes et dix enfants, je n’ai cessé de croire combien l’homme blanc imagine que tout africain est issu d’une famille polygame.Non,j’ai entendu des propos qui laissent tous hors de nous...mais c’est bon, je me tais !

  6. Posté par M. Bakijma, le 5 décembre 2005 à 21:57

    Binetou Fall je partage ton commentaire. En Afrique, en Orient ou a Haiti, les choses se passent au grand jour. En Occident elles se passent sous le menteau. C’est le regne de la double vie. De l’hypocrisie. Deux exemples devenus celebres : Duma et la "pute" de la republique, Deviejeancourt. Mitterand et la mere de sa fille Mazzarine. Dans certains cas, plus de 25 ans de concubinage ! Chez moi on aurait appele cela mariage... de facto. Par ailleurs, la droite francaises exagere le poids de de la polygamie dans les recents emeutes des cites en France. La verite est que la polygamie ne concerne qu’une infime partie de la communaute malienne et senegalaise de France. Et encore, elle tend a decroitre avec sous l’influence des enfants issus de ces couples. Lorsque certains politiques demandent aux Francais, descendants d’immigres Africains de s’integrer, je me demande si l’on pouvait demander a Sarko et autres Est Europeens ou aux Juifs de France de s’integrer a la culture francaise. Ils sont certes Noirs et Beurres, mais Francais. Un point. Un trait. Ce qu’ils demandent c’est tout simplement d’etre traite comme leurs petits copins de race blancche. C’est tout. Enfin, si jamais Binetou Fall tu venais a refuser d’etre le deuxieme bureau de l’ami Blaise, pour te lancer dans la polyandrie, n’oublies pas de considerer ma candidature !!! J’aimerai bien etre ton "mario" attitre(expression tiree d’une chansan de Franco et l’OK Jazz relatant la vie d’un homme qui etait aux petits soins d’une belle femme d’affaires). Mais comme je sais que Blaise a le muselembende (borofin) qui lui fait attirer les belles creature comme toi, eh bien mes chances sont toutes petites. Mais je m’y accroche. Le commite du village appreciera. Et l’auteur de la provocation (Alain) assumera ses responsabiltes ! Matieu @+

  7. Posté par Eddie KOUBA-FILA, le 5 décembre 2005 à 22:56

    La polygamie, cause de violence dans les banlieues ? On ne peut que rester perplexe, l’argumentation s’avérant d’une inimaginable légèreté et d’une bêtise inouïe ! C’est à se demander s’il faut même répondre à de telles insinuations. Le drame de l’histoire est dans l’écho même réservé par les hommes politiques, en particulier ceux de la droite, et certains hypocrites de la gauche, à ce balbutiement !
    Il faut dire que la nature a très vite repris ces droits ces derniers temps, à commencer par Alain Finkielkraut qui a inconsciemment affiché sa frustration, son racisme mais aussi sa part de bêtise humaine au grand jour. Curieusement d’ailleurs, A Finkielkraut et Hélène Carrere d’Encausse sont présentés comme deux illustres personnages de grande culture de notre époque. Et la réalité est en cela déstabilisante. Je ne peux personnellement m’empêcher de déceler là le manque de proximité entre la population et ceux qui aujourd’hui nous sont présentés comme les INTELLECTUELS de notre époque : drôle de réaction pour un philosophe qui nous a offert des essais d’une pertinence notoire et pour une académicienne jusque-là assez bien réputée en France et à l’étranger. Mais peu importe tout cela, la nature fait bien les choses, c’est peut-être là l’occasion de comprendre qu’on peut avoir des références académiques et intellectuelles de haut niveau et être d’une bêtise inouïe sur les choses réelles (les Congolais de Brazzaville nous ont déjà servi des morceaux choisis d’anthologie sur la question !)
    Même sans être philosophe, on ne s’imagine même pas un seul instant exceller dans la bêtise et affirmer que la shoah a été positive pour les juifs à quelque titre que ce soit. Aucun comportement humain ne peut avoir quoi que ce soit de positif dès l’instant qu’il porte atteinte à l’intégrité d’un être humain. Et ça Alain Finkielkraut est sensé le savoir compte tenu de ses origines. Nous ne pouvons donc lui accorder aucune circonstance atténuante comme j’ai semblé le lire par ci par là la semaine dernière. Là où le gotha voit un instant d’errance passager, je vois l’expression de la quintessence de la personne même : ce racisme longtemps inavoué dans la plus grande hypocrisie !
    Quant à Hélène Carrère d’Encausse, le ton, le style et le personnage laisse à désirer. Son discours laisse profiler une nostalgique de l’empire français où les anthropologues de salons réussissaient encore à faire croire aux incultes occidentaux que les Africains vivaient dans les arbres, la nuit tombée chacun s’empressaient retrouver son perchoir. Je pense qu’il devient assez urgent de se poser des questions sur la sélection des académiciens en France.

    Non ! Je proteste vivement : la polygamie est loin d’être la cause des violences des citées. Cet argument est l’expression même du tarissement de la capacité d’analyse de la réalité dont souffre l’élite française depuis plus de trente ans. C’est aussi une façon de se détourner des vrais débats qui s’imposent en France sur la gestion de la misère des banlieues, de tous ces jeunes Français issus de l’immigration, de tous ces étrangers naturalisés Français, souvent plein de gros diplômes, qui vivent des milliers de ségrégations au quotidien dans une bonne partie des domaines de la vie.

    Il est vraiment dommage que la France donne actuellement l’image d’un pays dépourvu d’une élite brillante, capable de réfléchir sérieusement et de façon pertinente sur la société française à mettre en place ou plutôt qui est déjà en place mais qui ne demande qu’une organisation rationnelle. Il n’y a qu’à observer la scène politique pour remarquer la consternation française en la matière. Les politiques Français comprendront-ils un jour que le salut de ce pays viendra inévitablement d’une conjugaison harmonieuse de toutes ces populations d’origine diverses désormais composantes de la France.

    A Bineta Fall, quand on a compris le caractère sacré de l’être humain, le bonheur ne peut être ni dans la polygamie, ni dans la polyandrie. La monogamie est quelque chose de merveilleux quand l’amour est vécu dans la plus grande sincérité, le respect et la considération indéfectible de l’autre. Un peu de romantisme ajouté à cela, tu peux te rassurer c’est du tonnerre. Seulement, nous parlons tous d’amour mais savons-nous réellement ce qu’il est et arriverons-nous à le vivre un jour ? En tout cas, je te le souhaite. Si jamais tu devrais te mettre avec Blaise, exige qu’il divorce de sa première femme, ne soit pas une roue de secours ! Surtout fait attention aux « Je vais te marier » (expression congolaise désignant les hommes de toute catégories qui font, aux femmes, des promesses qu’ils ne tiennent jamais !!!!) Désolé l’ami Blaise ! Bonne chance !

  8. Posté par Boris, le 5 décembre 2005 à 22:58

    Chrystom,pour l’amour de Dieu,simplifie mon cher.Tes interventions sont trop academiques,compliques.Bref c’est du francais trop costaud pour nombreux d’entres-nous.Tu sais tu n’es pas oblige de nous etaler tes talents litteraires chaque fois que tu postes une reponse.Enfin ya ba colere ve,c’est juste un conseil.Quant au sujet sur la polygamie,rassurez-vous,ce n’est plus seulement une affaire d’hommes de nos jours.Ah ca detrompez-vous.Les femmes en sont devenus aussi les championnes tant en Afrique qu’en Occident.Et ces Nana Benz bourres de frics qui entretiennent plusieurs mecs au vu et au su de tout le monde.La seule difference etant juste que lorsqu’une femme le fait on la traite de "racaille"
    (oups,ca m’a echappe),de cuisse legere,de P...
    alors que quand c’est un mec le fait il est celebre,adule,jusqu’au jour ou il se retrouve mourrant dans son lit atteind de Sida,de gonococcie ou de syphilis.
    Et pour votre gouverne,sachez que la polygamie ce n’est pas si mauvais que ca,croyez-moi,parole d’un futur polygame.

  9. Posté par Timba Bema, le 5 décembre 2005 à 23:48

    C’est bizarre que personne n’est encore condamné la polygamie...c’est le pire des systèmes d’exploitation mis en place par les hommes par ce qu’il se base sur l’exploitation de la filiation. C’est un système qui permet de fabriquer de la main d’oeuvre en masse aliénée à la domination masculine. Par ailleurs, la polygamie n’est pas phénomène intégral sur le continent africain. Il y a des ethnies pour lesquelles cela est strictement interdit. Et selon certaines sources historiques son adoption en Afrique est liée à la pénétration de l’islam. Ceci dit, les propos de Mme Carrere d’Encausse et compagnie ne devraient pas nous faire oublier que la polygamie existe bel dans les balieues en France et cela ne devrait pas nous priver de condamner cette pratique et de la dénoncer.

  10. Posté par A. Mabanckou, le 6 décembre 2005 à 00:56

    Cher Boris,

    Chrystom est un esthete, un sculpteur de mots. A vrai dire, je me prends de fous rires toutes les fois que je lis ce qu’il ecrit ici...
    C’est un personnage a lui tout seul ! En tout cas sa poesie ( pour l’heure inedite, mais bientot publiee) est d’une beaute et d’une flamboyance rares. Chrystom est le genre d’artiste qui vivent leur art dans la vie quotienne, et il est suicidaire de les en detacher comme tu essaies de le faire...

  11. Posté par diva, le 6 décembre 2005 à 01:34

    Oui, Alain, il y a des logiques mysterieuses. Comme polygamie = voitures brulees. Ca serait vraiment grotesque et meme a se taper sur le ventre de connerie, si ce n’etaient pas des verites enoncees par nos ministres et nos academiciens. Ou quand les vieux demons racistes de base (ils sont sauvages, ils sont polygames, ils ne sont pas comme nous, ils font du bruit, ils sont noirs, ils n’ont pas d’ames, et que sais-je encore) resurgissent d’un trou peu profond ou on avait vaguement essaye de les enfouir sous couvert de "politiquement correct".

    Tu as finement remarque ces manies nouvelles de grandes declarations faites sur le sol etranger. Ca resseble a de la cuisine d’apprenti politicien qui se croit assez balaise pour manipuler l’opinion, non ? : on (Sarkozy) dit un truc aux francais depuis Paris, on "accuse" les maliens, les francais sont contents, ils se sentent "compris" mais ca met les maliens en colere. Alors on (Chirac) va au Mali et on dit un autre truc aux maliens, ils se sentent mieux "compris". C’est vraiment de la petite politique. Comme si les maliens comme les francais n’etaient pas pendus a internet et a la tele, et ne pouvaient pas comparer ce qu’on raconte aux uns et aux autres. Aie aie aie, on se croirait dans l’ouverture de Verre Casse...

    Heureusement qu’il y a encore des gens qui pensent, comme Christiane Taubira, deputee de la Guyane, qui a publie une reponse lumineuse a Finkielkraut dans le monde du 3 decembre, intitulee "la republique comme horizon".

    bon, mais que tout cela n’obscurcisse pas l’horizon radieux du mariage de binetou et de blaise (comme dirait chrystom...)

  12. Posté par Binetou Fall, le 6 décembre 2005 à 01:50

    je vois que mon prochain mariage avec blaise en satisfait beaucoup sur ce blog. en fait, il y a des fois où je me dis que la polygamie n’a que du bon pour les femmes. au lieu d’avoir à traîner un mari 24h sur 24, 365 jours par an, on le partage avec une autre, ce qui donne quand même du temps pour s’occuper de soi, penser à soi et vadrouiller où on veut sans avoir à se justifier de son emploi du temps puisque lui n’est pas là pour poser la question. et puis un mari polygame est souvent fumiste, il ne vous dit que ce que vous avez envie d’entendre, il est doux comme pas deux et il se sent tellement coupable qu’on le manipule à souhait. chéri, est-ce que ton autre femme est plus belle que moi ? il répond sans réfléchir : oh, non, mon coeur, tu es ma préférée, je me sens tellement bien avec toi que quelquefois j’ai envie de la répudier, il n’y aurait pas les enfants, je divorcerais pour rester avec toi. quand vous savez qu’il dit la même chose à cette autre dont il fait semblant d’oublier le nom, vous savez à quoi vous tenir. j’espère mon blaise que tu ne seras pas ce genre de polygame qui ne me servira que les choses que j’ai envie d’entendre.

  13. Posté par Eddie KOUBA-FILA, le 6 décembre 2005 à 02:17

    Timba Bemba, évidemment nul ne peut défendre la polygamie sauf ceux qui ne se sont pas poser ou se posent partiellement des questions sur l’être humain. Je termine mon post ci-dessus par l’éloge de la monogamie en invitant même, en toute plaisanterie, Binetou Fall d’exiger le divorce de Blaise avant de se mettre avec lui, et surtout de ne pas devenir une roue de secours ou un deuxième bureau comme tu le dis si bien.

    Je ne pense pas que nous nions l’existence de la polygamie en France. Il y a certes quelques polygames mais en nombre très réduit me semble t-il. Je me suis permis de me renseigner dans le coin que j’habite. Je suis pour cela descendu du côté des HLM en faisant un petit sondage de voisinage. Je peux vous rassurer que sur un rayon de 200 m je n’ai trouvé que 2 couples polygames (je tais leur nationalité) de la génération de nos parents (enfin pour ce qui sont des années 1960). Le phénomène existe bel et bien mais il est moins important que semblent le dire Carrere d’Encausse et certains hommes politiques de la Droite en France. Il convient aussi de répéter que la polygamie est loin d’être la cause, même de très loin, de la misère qui sévit dans les cités et de la violence des jeunes des banlieues.

    Pour revenir à la polygamie en tant que phénomène, elle est aussi avilissante que tous les autres systèmes d’avilissement de l’être humain que nous pouvons noter comme l’esclavage et la colonisation. J’entends certains objecter que certaines femmes sont heureuses dans ces ménages ! Faux dis-je ! La résilience est passée par là. Elles sont obligées d’accepter la loi de leur maître de mari, au risque de se faire rejetée même par leur famille en cas de divorce. Je ne connais pas une seule femme, en toute conscience, sans aucun soucis sanitaire (stérilité...), qui ait accepté une co-épouse sans dire son mécontentement. Sinon, il n’y aurait pas toutes ces histoires de jalousie et de mauvais traitement des enfants des co-épouses dans ces foyers. Blaise pourra peut-être nous en dire quelque chose, puisqu’il est issu d’une famille polygame. D’ailleurs en évoquant l’état d’âme de la première femme, il parle bien de « bénédiction pour ne pas dire l’impuissance de la 1ere femme » dans la prise d’une deuxième femme.

    J’ai moi-même deux oncles qui ont l’un et l’autre 4 et 5 femmes, je ne peux pas vous dire comment certaines d’entre elles étaient malheureuses mais n’osaient pas le dire pour ne pas gâcher le simulacre d’harmonie conjugale au quelle tenaient mes deux oncles qui semblaient se concerter pour la vie de leurs foyers qu’ils dirigeaient du reste d’une main de fer. Ils formaient tous les deux des microcosmes dictatoriaux dans cet Etat totalitariste qu’était le Congo.

    La polygamie est un héritage séculaire du machisme primaire de nos ancêtres qui assimilaient la femme à un être inférieur à l’homme. La création de l’univers de la bible réconforte l’homme dans cette position. Tout était alors permis.

    Cette réalité me paraît complètement absurde à l’époque contemporaine. Quelle définition de l’amour un être humain peut-il adopter pour cautionner la polygamie. Elle confine, à mon avis, à l’égoïsme au sens fort du terme. Enfin, j’y croirai peut-être le jour où je verrai un foyer qui conjugue polygamie et polyandrie à la fois, en gros une sorte d’orgie où l’homme épousera les femmes qu’il voudra et ses femmes auront le droit à leur tour d’épouser sous le toit du même homme le nombre d’homme qu’elles voudront ! La passion « pluri-partenaire »sera peut-être partagée à ce moment là. Et on pourra ainsi évoquer le consentement mutuel : « Entre adulte consentant » ! Schéma surréaliste que personne n’oserait envisager. Les puristes et les polygames crieront très vite à la dépravation des mœurs comme si la polygamie n’en était pas une par excellence.

    Blaise ! Par pitié n’essais pas de nous développer une théorie humaniste à la con (passez moi l’expression svp) sur le phénomène. D’ailleurs, je suis surpris que quelqu’un qui prend beaucoup de temps de réflexion et d’approche critique puisse avoir un penchant pour la polygamie, même en plaisantant ! Tu ne vas tout de même pas nous faire croire que c’était en permanence la cité de la joie chez toi.

    Pour finir, la polygamie est inhumaine ! Aucune raison ne pourrait dignement la justifier, même la stérilité de la première femme. L’évolution en Afrique serait aussi de comprendre qu’on ne se met pas en couple dans le seul but d’avoir des enfants, l’amour peut se décliner aussi autrement sinon cela devient un vil intérêt ! Mais peut-être que c’est cet amour qui s’apparente aux vils intérêts qui est courants sur notre continent ! Je pense à mon oncle polygame de 5 femmes qui m’a un jour cité les qualités pour lesquelles il disait aimer ses femmes. Chaque femme avait un domaine précis. Au moins elles étaient complémentaires disait-il. A ma condamnation de son attitude, il objecta que mes études universitaires m’abêtissaient.

    Mais que nous disent donc les femmes de la polygamie, loin des rêves de polyandrie ou des tartufferie d’un mari polygame tiraillé entre les poules de sa basse cour ?

  14. Posté par M. Bakima, le 6 décembre 2005 à 04:21

    UNE PIERRE DANS LE JARDIN DE BLAISE ! Salut Blaise ! Tu dis que pour la perenite de ton nom, tes freres le feront. Si ma memoire ne m’a pas lacher, il semble que tu ais francise ou simplifie ton nom, non ? Donc la perenite serait celle de ton ancien nom, pas celle de la recente mouture faite en France ? C’est juste une provocation (rire) ! Par ailleurs, comme tu sembles ne plus vouloir continuer avec Binetou Fall, surtout qu’elle tient a adopter la polyandrie, moi de mon cote, je "ferme les goutes", je croise les doigts, pour que ma candidature passe comme une lettre a la poste devant le conseil du village, afin que j’obtienne la main de cette beaute venue de Ndakarou... Portes toi bien Blaise. @+ Mathieu.

  15. Posté par M. Bakima, le 6 décembre 2005 à 04:35

    A ma DIVA, notre ! Pourrais tu me filer le lien de la reponse de Christiane Taubira, deputee de la Guyanea a Finkielkraut, parue dans le monde du 3 decembre ? Merci. God’s blessings upon you. Mathieu.

  16. Posté par TRESOR Y., le 6 décembre 2005 à 05:27

    Salut a tous,
    Je suis ravi de me joindre au groupe des palabreux de Alain Mabanckou. J’ai pas encore acheve la lecture de toutes les archives de ce blog mais je te tire mon chapeau Alain, c’est interessant.
    Quand au sujet du jour, je pense simplement que nos 2 intellos ont etale leurs limites intellectuelles et politiques face a un probleme qui demande plus de reflexions qu’une simple accusation. Faut-il pas mettre dans la meme cecite mentale, l’accusation faite par les deputes UMP indexant la musique RAP comme cause des emeutes ?
    Nous savons tous que la polygamie n’est pas l’apanage des africains. Dans l’etat de L’Utah aux USA, un groupe religieux connu favorise lui aussi la pratique de la polygamie ; Le cher Napoleon francais que l’on vante ca et la dans les textes patriotiques hexagonaux n’etait-il pas repute etre un chaud lapin.Que dire de Louis XV et son Parc au Cerfs ?
    Pourquoi la France veut-elle se voiler les yeux face un probleme que son administration a cree de toutes pieces depuis les annees 50.
    Le probleme des banlieues est celui d’une segregation : Economique et ethnique face aux retours des pieds noirs d’algerie et empecher tous ces immigres d’envahir Paris la belle. Les HlM, le ministere de la ville sous Mitterand, n’etaient ce pas entre autres solutions envisagees ? Force est de reconnaitre que sous Chirac le pseudo Africain, tous ces projets semblaient trop couteux et ont ete abandonnes. Peut etre ces deux intellos politiciens auraient du aller au fond de leurs pensees et dire comment la polygamie immigrante a cause cette explosion de violence. Est-elle donc reconnue en France ? Si non comment le savent-ils et si oui pourquoi rien n’a ete fait pour endiguer la croissance dangereuse de cette pratique ? Enfin, pourquoi comme dit Serge Bile, est-ce que les pratiques sexuelles sont nommees differemment selon qu’il s’agit d’un noir "Polygamie" et d’un blanc surtout au sommet de l’Etat "Double vie". Combien sont-ils ces deputes et academiciens empailles qui ont goutte a cette pratique polygamique ou de Double vie ? Ont-ils cause des emeutes apres cela ?

  17. Posté par Blaise KIBONZI, le 6 décembre 2005 à 08:21

    Mon cher BAKIMA, oui je l’avais dit. Au nom de l’intégration (je dis bien intégration) de mes enfants en FRANCE, j’avais francisé (plutôt simplifié) mon nom KIBONZI-KOUYELA en KIBONZI tout simplement. C’est la 1ere plus belle chose que j’ai faite pour mes filles qui je précise, sont toutes les 2 nés en FRANCE de parents français.

    Mon cher frère, le comble de l’Africain c’est d’accorder de l’importance à des choses qui ne le sont pas, et de ne point l’accorder pour les choses qui le sont réellement.

    Si tu connaissais l’histoire des noms français (et je suppose que tu la connais). Aucun nom français (ou presque) n’est comme il était à l’origine. Les LAFORGE s’appellaient avant FORGERON. En effet dans la tradition française le nom était lié au métier qu’exerçait l’ancêtre de la famille. Je ne dirais pas ici le nom de jeune fille de ma femme dont le père est un pur charentais. Avec les siècles leurs noms s’est transformé. A l’origine c’était des METAYER. Leur nom aujourd’hui a gardé simplement la radical. METAYER c’est moissonneur, je crois.

    Je reviendrai tout à l’heure pour les préparatifs de mon mariage avec Binetou FALL.

    Il est hors de question que je quitte ma femme, puisqu’elle est d’accord. En se mariant avec moi, elle savait bien que j’étais africain et que chez nous la polygamie ça existe. A la mairie de POITIERS où nous nous sommes mariés, je n’ai signé aucun papier qui m’engageait à ne pas être polygame. Puis j’ai la double nationalité Franco-congolaise (ou Congolo-française si vous voulez). Et dans le code de la famille congolaise, il est bien écrit qu’1 homme a droit jusqu’à 4 femmes. A condition que les 1ers épouses l’acceptent. Moi ma 1ere femme est d’accord pour que je prenne Binetou FALL (et seulement elle) comme 2ème femme. Rassurez vous, je n’en prendrai pas d’autres après. Chacune des 2 en valant bien 2. Il n’y a qu’à voir le coeur de ma femme, et le charisme, la bonté, l’intelligence que Binetou FALL dégagent ici.

    Blaise

  18. Posté par Timba Bema, le 6 décembre 2005 à 11:28

    L’évaluation de la polygamie c’est comme celle de l’immigration, il n’y a pas de statistiques fiables que des estimations. La situation est tout simplement liée au fait que personne n’est incité à se déclarer ainsi. Illustration : ne pouvant pas déterminer le nombre exact d’immigrés sans papiers en France, un observateur averti peut estimer que au vu des évènements qui viennent de se produire à la frontière marocaine leur estimation est peut-être sous-évaluée. Dans la même lancée, au vue du fait que des jeunes filles de lycées et collèges se mettent à porter le voile et à revendiquer ainsi fièrement leur appartenance réligieuse, un observateur averti peut en conclure un respect rigoureux des textes de leur foi. Et comme leur réligion n’est pas contre la polygamie qu’est ce qui pourrait empêcher de penser que ces jeunes filles soient contre cette pratique ???? D’ou la correlation entre la montée de l’islamisation et la polygamie. N’est pas cohérent ????. Et on sait trés bien que l’islamisation en France se fait sous le fond du rejet de la république qui n’a pas réussit à intégrer ses enfants issus de l’immigration. N’est pas toujours cohérents ????. Voici le lien : PANNE DE L’INTEGRATION-ISLAMISATION-POLYGAMIE.(JE RAPPELLE BIEN QUE SANS STATISQUES ON NE PEUT RIEN DIRE DE CONCRET SUR CE PHENOMENE). Ce que je ne comprend pas c’est le silence des communautés. Il y en a marre de trouver uniquement comme justicatif que dans toutes les communautés il y a des brebis galeuses et que des pratiques illicites ne sauraient impliquer tout le monde. Il faut condamner parce que ce sont ces brebis galeuses qui nous gâchent la vie. C’est nous les premières victimes. Si on ne le fait pas, on laisse aux autres le soin de décider de la représentation qu’ils se feront de nous au lieu de la leur "imposer". En conclusion, si j’ai un frère qui vend la drogue ou alors vole dans des magazins de fringues il faut le dénoncer à la police. Tant que nous n’en seront pas capables supportont que les autres nous mésestime.
    P.S : A EDDY, depuis qu’il y a le filtrage il est impossible de réagir sur des posts "frais".

  19. Posté par Kitmien, le 6 décembre 2005 à 13:33

    Juste pour donner quelques conseils à Blaise, (et encore plus d’idées à d’autres) vu que le pauvre ne dispose pas d’exemples.
    Je suis un bon polygame noir qui a bien apprécié le partage de tout (pas seulement de mon être). Le blanc lui, ne peut le vivre (il n’a rien à donner). Tout est à lui et même ce qui n’est pas à lui. Le blanc connait bien ce qu’il a (sa double vie) mais quand il veut se débarrasser du noir, il le transforme en polygame.
    Moi je vais proposer à l’ONU une journée internationale de la polygamie ainsi plus rien ne gênera Blaise et d’autres à nous rejoindre. Pardon, je vais proposer une journée internationale du noir pour que le blanc français ait encore plus de mal à trouver les poux (que nous sommes supposés avoir).

  20. Posté par Fabien, le 6 décembre 2005 à 14:07

    ....Je dois cependant avouer une chose : La déformation professionnelle. Je suis en effet Biologiste de formation et j’ai appris dans cette matière, à être concret, à poser des questions simples et fondamentales qui appellent des réponses tout aussi claires et simples. En lisant les précédents posts, on est emmenés à croire qu’on aura perdu son temps car rien de concret ne peut -être retenu. Mais une fois de plus, c’est cela l’Afrique et les Africains ! Toujours abstraits. L’avez-vous remarqué ? Il suffit que quelqu’un dise que la polygamie est la cause ou l’une des causes des violences dans les banlieues pour soulever une montagne de protestations de la part des ces mêmes africains. En dehors du Bla-bla quotidien, personne ici ne fait une analyse plus ou moins sérieuse, pour dire les véritables causes du mini soulèvement des noirs et des arabes en France. Pour une fois, soyez concret et dites quelles sont les causes de ce soulèvement et les moyens de redresser la barre, d’après vous. C’est de cette façon que les choses évolueront et changerons certainement pour ces milliers de jeunes en errance dans les banlieues de France.

    Je sais que ces quelques lignes feront bouillir certains de colère et me traiteront de tous les noms d’oiseaux. Cela n’est important, mais à la fin de votre texte, n’oubliés pas de répondre concrètement à ces quelques questions simples. Cela fera avancer le débat !

  21. Posté par Non à la polygamie en France, le 6 décembre 2005 à 14:55

    En ce qui concerne la polygamie en France, le problème est que bien que totalement interdite, certains politiques incompétents et inconscients l’ont plus ou moins autorisé "dans certains cas", donc il faut comprendre "pour les gens d’une certaine origine"... En France nous sommes relativement ouverts, mais il ne faut pas tout accepter non plus ! La ploygamie est strictement interdite par la loi républicaine : Un français de souche, qui s’y risquerait risque très gros... mais ceci est toléré pour certains immigrés au nom du respect des "coutumes culturelles" ou que sais-je... STOP ! Notre constitution à la base nous interdit de délivrer des passe-droits pour telle ou telle classe d’individus. La loi c’est la loi, et elle doit être la même pour tous. On a donc raison de dire que si certains africains sont "genés" du fait que la polygamie est interdite en France, personne ne les oblige à venir, ils sont libres de pratiquer la polygamie... chez eux. Au nom de quoi devrions-nous nous "adapter" aux coutumes qui ne sont PAS les nôtres ??? On rêve ou quoi ?
    Maintenant sur un plan plus personnel je trouve que la polygamie est une insulte à la femme... Accepteriez vous, Messieurs, que votre femme prenne plusieurs maris ? Non, bien sûr ! Comme par hasard...

    Non à la polygamie en France

  22. Posté par Blaise KIBONZI, le 6 décembre 2005 à 15:21

    Ho la la, quelle tempête !!!!!

    Binetou FALL ne t’en fais pas. Tu l’auras ton bonheur. Et personne d’autre ne pourra t’en donner plus que moi. Y compris ces prétendus monogames. Car moi je t’aime. C’est avant tout une histoire d’amour avec un grand A. que tout le monde semble avoir oublié ici.

    Chers amis, et au frère Kitmien en particulier. La polygamie, je connais. Je l’ai subi au Congo. Voilà pourquoi je suis capable de proposer une polygamie heureuse à Binetou FALL.

    Je fais partie de cette jeunesse congolaise qui a combattu la polygamie au Congo dans les années 70. J’avais pas 10 ans encore à l’époque lorsque je m’engageai dans ce MAI 68 congolais qui n’a jamais dit son nom. Pour preuve chères frères et soeurs, nos pères étaient polygames (pour ceux dont c’était la coutume dans l’ethnie), nous les enfants, RIEN ! La polygamie a disparu au Congo en une génération. ça s’appelle une "lacune" en Géologie. Le comble c’est qu’officiellement au Congo (code de la famille congolaise) le congolais a droit jusqu’à 4 femmes. Mais plus personne ou presque ne pratique la polygamie officielle au Congo. Etonnant non ?

    Blaise

  23. Posté par M. Bakima, le 6 décembre 2005 à 17:04

    Bonjour Fabien ! Qu’est ce tu veux ou comment voudrais tu que les choses soient dites ?
    Tu ecris : "En dehors du Bla-bla quotidien, personne ici ne fait une analyse plus ou moins sérieuse, pour dire les véritables causes du mini soulèvement des noirs et des arabes en France..." Et tu ajoutes "Pour une fois, soyez concret et dites quelles sont les causes de ce soulèvement et les moyens de redresser la barre..." Mon cher, je sais que ton metier de biolologiste veux tu concret, mais les faits auxquels tu fais allusion relevent des sciences sociales ou le concret n’est vraiment pas concret, comme en Biologie. Qu’a cela ne tienne, j’aimerai bien aussi te prier de bien vouloir relire les interventions anterieures. Avant meme les emeutes, au cours du debat sur l’Impasse, nous ecrivions deja sur ce forum que la precarite dans laquelle vivent les Francais issus de l’immigration etait a la fois expressement entretenue et ignoree par les pouvoirs publics francais. Nous ecrivions aussi que tant que l’apport, la contribution des Jacobins Noirs a la France ne sera pas mentionnee dans les annales de la revolution et donc de la republique francaise, le sort des descendants de ces Jacobins Noirs-la PAR CEUX QUI ONT LES RENNES DU POUVOIR EN FRANCE N’EST PAS POUR DEMAIN. Meme l’ami Blaise (avec qui je suis souvent en desaccord)qui cite des exemples de reussite africaines, pour etayer son argumentation sur la politique de l’integration en France avait fait une analyse geopolitique magistrale sur le double jeu de la France en Afrique. Et crois moi Fabien, cela a des implications avec la poussee d’immigration que l’on tente d’arreter depuis les pays de l’Afrique du Nord. Mon cher Fabien, a moins que tu souhaites qu’on fasse des contributions scientiques sur le sujet, comme l’a brillement fait Achilles Mbembe ou Gaston Kelman(clin d’oeil a Blaise !), il me semble que les membres de ce village virtuel, en depit des occupations professionnelles des uns et des autres, ont deja eu a dire de maniere serieuse ce qu’ils pensaient de la situation de leurs semblables en France.

  24. Posté par anne van den broeck, le 6 décembre 2005 à 19:22

    Cher Monsieur Mabanckou.
    J’ai quarante-trois ans et une petite maison au bord des dunes à la côte belge, malheureusement je n’ai pas fait de hautes études supérieures,ni beaucoup voyagé,mais votre livre m’a beaucoup plu même si je n’ai pas tout compris,un peu trop de virgule.Je suis veuve depuis plus de deux ans,mon mari,un congolais chimiste georges, est décédé dans de drôles de circonstances dans le quartier Matongué à Bruxelles,le jour de son incinération j’ai découvert qu’il avait une autre femme dans sa vie, une congolaise Klima un peu forte et plus âgée que moi.Ils étaient mariés au pays avant qu’il ne vienne travailler en Belgique à l’usine de petits biscuits de Beukelar. Je me remet mal de se double choc.Depuis j’essaie de comprendre ce qui c’est passé dans la tête de Georges(c’est mon défunt mari)son père qui vit toujours est polygame, mais il m’vait juré que lui ne l’était pas. Je me suis réfugiée dans la lecture d’auteurs africains pour oublier ma solitude et mon chagrin.
    Comme je vous trouvais fort sympatique sur la photo à l’arrière de Verre Cassé, j’ai cherché votre nom sur internet et découvert votre blog.
    Je n’ai pas encore tout lu, mais je ne comprend pas du tout que Mademoiselle Binetou Fall soit prête à épouser Monsieur Kibonzi, même si celui-ci a réussit à convaincre sa 1ère femme. Je voudrais qu’il m’explique concrètement comment il va s’y prendre pour ne pas qu’elles se disputent. Est-ce qu’il est si riche qu’il a un grand appartement dans la banlieue parisienne pour loger tout le monde.
    Et ses filles comment vont-elles expliquer à l’école que leur papa a deux femmes sans être mal jugées.
    Les policiers de bruxelles m’ont expliqué qu’avec les africains il faut s’attendre à tout. SVP pouvez-vous m’éclairer sur ce point de vue, est-ce que vous aussi vous avez plusieurs femmes ?

    anne van den broeck.

  25. Posté par Binetou Fall, le 6 décembre 2005 à 20:16

    chère anne, le tort de votre défunt mari a été de ne pas vous avoir dit la vérité et je comprends que vous en souffriez même après sa disparition. c’est vraiment dommage. n’écoutez pas les flics qui vous disent qu’il faut s’attendre à tout avec les africains, moi je dis qu’il faut s’attendre à tout avec tout le monde même avec la vie et la mort, la preuve c’est avec la mort de votre mari que vous avez découvert sa double vie. par ailleurs, la polygamie est une pratique courante dans certaines zones africaines, il est vrai que l’Islam la régit d’une telle manière qu’il est presque impossible qu’un homme puisse avoir deux femmes. malheureusement, les hommes épousent sans tenir compte des préceptes islamiques. moi, je n’ai rien contre la polygamie dès l’instant où j’aime mon mari, que lui m’aime. je m’explique : je suis indépendante et je pense être moderne aussi, j’ai besoin de solitude, d’instants à moi et de m’occuper autrement qu’avec un mari. avoir une coépouse me permettrait de me libérer quelquefois des contraintes du mariage et puis je saurais où se trouve mon homme quand il n’est pas avec moi. je refuse de passer ma vie à côté du téléphone à me poser des questions sur les lieux de prédilection d’un mari qui, parce que je suis sa seule femme, va voir ailleurs sans que je sache où est cet ailleurs. je crois qu’un foyer polygame se gère, il suffit que les femmes soient assez intelligentes pour profiter de cette situation. deux jours sur quatre de liberté, ce n’est pas négligeable. quant à mon futur mariage avec blaise, nous n’avons que sa version à lui, sa première femme est-elle réellement d’accord ? moi, je suis partante, seulement, il me faut un peu de temps pour régler certaines urgences.

  26. Posté par Blaise KIBONZI, le 7 décembre 2005 à 06:39

    Bien parlé chère Binetou FALL, je t’aime beaucoup à cause de cette grande lucidité que je retrouve également chez ma 1ere femme. Mme Anne van den broeck, votre récit m’a beaucoup touché. Contrairement à Binetou FALL, je vous dis croyez ces policiers belges qui vous disent "avec les africains, il faut s’attendre à tout !". Car les policiers belges on en vu de toutes les couleurs avec les congolais (RDC) de Belgique. Et actuellement ce sont les Assistantes sociales de FRANCE qui en voit de toutes les couleurs avec les congolais (et pas seulement RDC). Mais en même temps je suis d’accord avec Binenou FALL lorsqu’elle dit, la faute au défunt (permettez-moi, s’il vous plait) de vous avoir pas dit la vérité. Je connais une histoire ici en FRANCE avec une personne assez proche de moi qui a hébergé chez lui sa maîtresse congolaise pendant 2 ans, faisant croire à sa femme blanche que c’était sa soeur. Les 2 femmes s’entendaient à merveille comme 2 belles soeurs en effet. La femme blanche a fini 2 ans après par découvrir le pot aux roses. Jusqu’à présent, elle est encore en hôpital psychiatrique. Le diagnostic des psychiatres est très réservé (comme on dit).

    Ceci dit chère Mme Anne van den broeck, ce n’est pas que chez les africains que l’on trouve cela. Le père BILL CLINTON dans son bureau oval ne faisait pas que traiter les dossiers de Saddam HUSSEIN. C’était devenu sa deuxième maison avec la pulpeuse Monica, encore qualifiée par la presse de Jeune stagiaire, "aux formes avantageuses". ce que je souscris. En FRANCE, même si l’affaire a été révélée un tout peu plus tôt, avec la maestria de Tonton, c’est bien aux obsèques de François MITTERAND que le monde entier a découvert qu’il était polygame. Bon c’est vrai, lui on l’appelait déjà "MITTERAND l’africain".

    Blaise

  27. Posté par Fabien, le 7 décembre 2005 à 13:28

    Félicitation Binta ! J’étais le premier à envisager la possibilité de cette union. Dans l’impasse de Kelman, je disais déjà que lorsque deux personnes semble d’acharner mutuellement, il y a généralement derrière ces empoignades, des sentiments bien plus nobles ! J’apprécie aussi (pas plus que Blaise) la franchise de ta réponse. Sans vous connaître réciproquement, vous semblés déjà épris l’un de l’autre. Que c’est beau n’est-ce pas ?

    Je demande donc à Bakima et Ndoi d’organiser les retrouvailles du village. Je suis à Dakar donc, j’apporterai les Tamtams et le Bissap. Peut-être que quelqu’un quittera Sibiti ou Madingou avec un peu de vin de palme ! Peut-être aussi que devrions nous inviter les habitants d’autres villages virtuels ? Bikima, tu verras tout cela et je pense que la magie du net qui se matérialise, doit pouvoir rendre cela possible. En tout état de cause, je tiens à être informé de la date du dit mariage. J’espère que Sarko ne refusera le Visa à un Bac + 9. C’est sûr au moins que, je n’irai pas brûler les voitures dans les banlieues, comme les futurs enfants de Binta et Blaise (je déconne je sais, et c’était pour rire un peu).

    Finalement Blaise, tu avais raison de t’extasier des posts de Binta et c’est l’occasion de faire un mea culpa, la main sur le cœur car je croyais que c’était des enfantillages de ta part.

    Une fois de plus FELICITATION A TOUS LES DEUX et soyeux HEUREUX.

  28. Posté par Jean-Baptiste JUBELT, le 7 décembre 2005 à 13:36

    Aujourd’hui, en occident, un homme politique ne peut plus constater une situation qu’il considère anormale, sans etre taxer de raciste. Les déclarations sur la polygamie et les violences n’échappent pas à cette règle. Certains africains pensent que sang nous sommes ici chez eux les blancs. D’autres revendique le droit au travail, à l’égalité, à la fraternité, et à la liberté. Nous devons, partout ou nous sommes, se reconnaitre en un pays commes le font les juifs avec israel. Quelque soit son lieu de naissance, meme s’il n’a jamais mis les pieds, un juif est d’abord juif avant d’etre français, allemand, russe, ou marocain et il le prouve vis à vis d’israel. Mais nous, que faisont nous ? toujours a pleurnicher que la france est raciste, la france ne nous aide pas. Le congolais n’est-il pas raciste au congo ? Et l’ivoirien chez lui !! Et le Sénégalais vis à vis de l’invasion chinoise qui monte petit à petit a Dakar et dans le reste de l’afrique avec une politique économique dès plus agréssive. Avez vous vu le reportage y a quelques jours à la télé sur le port de Dakar ? Et ces Sénégalais qui se sont constituer on association pour défendre leurs interets contre ceux des Chinois. Ce que ressentent les Français vis à vis de moi étranger en France, c’est la meme aversion que je ressent lorsque je suis en vacance à Pointe-Noire devant cette invasion des ouestafs autour du grand marché et maintenant au delàs. Il y a du vrais dans ces propos que d’aucuns trouvent choquant. Mais ils sont chez eux et ils ne nous retiennent pas. Pour le compte de La société de production audiovisuelle MAVEPROD basé à La Plaine Saint-Denis, Mon directeur m’a demandé de constituer un plateau d’au moins vingt personne issus toutes de l’immigration pour débattre de tous ces sujets d’actualités. Ce debat sera filmé et diffuser sur les chaines de télés européenne et africaine. Pour une fois on va avoir l’avis des concernés au premier chef. Donc les parents immigrés pour la polygamie et les enfants d’immigrés pour les violences dans les banlieues. S’inscrire sur : mav_prod2005@yahoo.fr

  29. le 7 décembre 2005 à 14:47

    Bon, puisque c’est ainsi j’avoue que je suis polygame.
    Eh bien ce n’est pas très compliqué quand on sait ce que respect veut dire et surtout partage !

    Quoi de plus naturel de partager à plus d’une ce que l’on possède ( pour éviter la grosse tricherie, le mensonge et aussi l’hypocrisie !).

    Mais l’occident dans sa cloche d’égoïsme où elle enferme tout le monde préfère "leurrer" son monde.

    Ainsi, il refuse de partager et pense seulement à tout prendre même quand ce n’est pas à lui.

    La polygamie bien vécue et intelligemment comprise (comme l’a si bien compris Binetou) est une posture que l’on peut apprivoiser pour qu’elle ne montre pas que les "tares et autres bassesses" que la plupart des gens veulent lui faire porter.

    Merci et à bientôt.

  30. Posté par Kitmien, le 7 décembre 2005 à 14:50

    Bonjour,

    Je m’excuse le précédent post est bien de moi.
    Je me disais polygame et je défendais que tout n’y est pas noir ...

    Kitmien.

  31. Posté par Blaise KIBONZI, le 7 décembre 2005 à 18:44

    Cher Monsieur Jean-Baptiste JUBELT, j’ai lu ton invitation à candidater pour une émission filmée autour des thèmes que nous avons pris l’habitude de débatrre ici. Pour ma part, je te décevrai en disant que je ne puis y participer. Et pour cause, je ne maîtrise pas l’audi-visuelle. S’il y a un instrument que je maîtrise bien aujourd’hui c’est le WEB. Certains disent d’ailleurs que j’en suis devenu accro. Mais c’est grâce au Web que j’arrive même à distance à percer les sentiments cachés que Binetou FALL avaient pour moi et qui vont bientôt être couronnés par un mariage, car j’ai su aussi comment lui exprimer les miens ici sur le blog d’Alain MABANCKOU. Alors que Fabine croyait que je faisais des "enfantillages" (merci pour le mea culpa Fabien).

    Tout ceci pour te dire cher Jean-Baptiste JUBELT, une chose que je hurle depuis 5 ans sur le WEB, qui est que : "L’Africain ne maîtrise pas la communication à l’occidentale". Il nous faut apprendre à parler et à discuter avec les blancs. Allons suivre les formations si nécessaires. Mais sortons vite de ce mode de palabre à l’Africaine, lorsque’on se retrouve devant les "blââns" (pour parler comme mes amis camerounais). Déjà pour commencer, trouvons nous désormais des porte-paroles. Et je pense que Gaston KELMAN peut-être un bon porte-parole (je dis bien porte-parole et non pas "responsable de la communauté"). C’est quelqu’un qui ne crie pas lorsqu’il parle. On le voit pas non plus en sueur, transpirant de tous les cotés en faisant des grands gestes des bras pour bien montrer que c’est lui qui a raison. Gaston KELMAN est calme comme un blanc, il parle de façon posée. Je crois qu’il se ferait mieux comprendre de nos frères et soeurs blancs. Même si je sais que Binetou FALL ne sera pas d’accord, moi je propose que nous passions désormais par Gaston KELMAN, pour faire passer nos messages. Au fait je m’étonne toujours pourquoi ce Monsieur n’est pas invité avec tout ce qui se passe actuellement en FRANCE ?

    Blaise

  32. Posté par M. Bakima, le 7 décembre 2005 à 22:20

    Hello Fabien ! Oui, je vais avec le precieux concours de Ndo tenter de co-organiser la partie traditionnelle de la dote et du marriage coutumier de Blaise Kibondzi et Fall Binetou, etant entendu que la partie civile se deroulera a la mairie de Poitiers, comme l’a dit lui-meme, le virtuellement polygame en puissance. Pour ma part, mon cher Fabien, c’est un peu la mort dans l’ame, car en depit de ma candidadure ouverte au "mario" (polyandrie ?) aupres de la belle venue de Ndakarou, c’est l’indifference totale que j’ai recoltee ! Ah le muselembende (borofin) de Blaise, qu’est-ce qu’il est puissant ! Mais bon, comme c’est le conseil du village virtuel qui veut que l’ami Ndoi et moi organisions la ceremonie de cette union, pour le meilleur et non pour le pire, eh bien je me rend. Les preparitfs de la manif commencent des ce soir. Avant la Noelle, tout sera fin pret. Deja, le vin de palm est en route, dans les airs j’allais ecrire ! Pour terminer, j’aimerai que l’ami Alain reponde a la question de la veuve Belge d’un Congolais de la rive gauche. C’est a lui que la question a ete posee. Meme si Fall et Blaise en tant que couple polygame d’evolues, et bien d’autres membres de la communaute virtuelle ont tente de repondre a ta place a la dame Belge. Alain, comme ca, tu lances un sujet et tu te t’ecclipse, hein bien malin ? Cette fois, on veut ta reponse a la dame. Surtout qu’elle t’a trouve simphatique a travers la photo a l’arriere la couverture de Verre Casse (rire) !!! Maintenant le cnseil du village ne te demande pas de casser un verre ! Il te demande de tenter de regouper les debris du verre casse par le defunt compatriote du Congo d’en face ! Assumes mon cher Alain. Bien a vous amis du village. @+ Mathieu

  33. Posté par A. Mabanckou, le 8 décembre 2005 à 00:32

    A Anne Van Den Broeck,

    Votre témoignage est plus qu’émouvant, et vous l’avez constaté à travers les réponses des intervenants. Je n’ai pas donné suite à vos interrogations parce que j’étais loin de la connexion - et je le suis toujours pour quelques jours puisque nous sommes en Charente Martime pour un salon du livre avec Frédéric Mitterrand, Aminata Zaaria, Salim Bachi et Sayouba Traoré.

    Non, je ne ferai jamais l’éloge de la polygamie. J’ai une autre conception e rapports, et je préfère une union monogamique...

    Les policiers belges exagèrent en mettant tous les Africains dans le même sac...

    Bien à vous

  34. Posté par Blaise KIBONZI, le 8 décembre 2005 à 06:45

    C’est vrai, il est important d’insister là dessus. Personne ici ne fait l’apologie de la polygamie.C’est une démarche individuelle, réfléchie et consentie à 3, qui va nous emmener vers la consécration de cette volonté guidée avant tout par l’amour. J’AIME Binetou FALL et j’aime ma 1ere femme. Je ne le dirais jamais assez.

    Cher BAKIMA, non j’ai pas le moselebende (borotin, comme tu dis). J’aime les femmes c’est tout. J’aime les femmes comme le grand Maître LUAMBO MAKIADI les a aimé. Lui a fini monogame et dit-on très respectueux de sa femme. Il n’y a pas très longtemps que j’ai compris la source de l’amour et le RESPECT intenses que FRANCO avait pour les femmes. Cela vient du fait que FRANCO a été élevé par sa seule mère. Son père a quitté sa mère alors qu’il était encore bébé, et est décédé tandis qu’il n’était encore qu’un enfant. FRANCO a dû se forger un caractère pour grandir aux cotés de sa mère sans protection paternelle. Alors, une fois grand, beau, riche et puissant il a gardé le souvenir de cette mère qu’il a choyé jusqu’à sa mort (mort de FRANCO), FRANCO est parti bien avant sa mère (je crois bien). Avant cela, FRANCO s’est battu pour l’émancipation de la femme congolaise. A travers ses chansons FRANCO a demandé à la femme congolaise de briser ses chaînes. De se liberer. Avez-vous écouté la chanson LIBERTE ? Et la femme congolaise l’a fait. Elle s’est libérée. la femme congolaise figure aujourd’hui parmi les femmes les plus émancipées de la planète. Et cela s’est fait en une génération. Nos mamans était des femmes soumises. Nos soeurs dominent leurs maris, qui malheureusement ne savent plus comment leur donner de l’AMOUR.

    Moi, je veux donner de l’AMOUR à Binetou FALL que je trouve être une femme bien. Cérébrale, rebelle et émancipée, tout à fait comme je les aime mais qu’on en trouve pas toujours car rares. Alors, je veux pas qu’elle tombe par malchance sur un baratineur comme toi BAKIMA, prétendu monogame, qui ne fera que lui faire voir misère et souffrances pendant toute sa vie. Or rappelez-vous, on a qu’une seule vie sur terre, et elle mérite d’être vécue de façon pleine et heureuse. A quoi bon naître, et vivre si c’est pour souffrir toute sa vie ? Je connais ton genre BAKIMA, tu vas dire à Binetou FALL, D’ailleurs qu’est ce qui dit que tu l’aimes au même point que moi ? Tu n’as même pas été capable de le lui dire. Moi, je le lui ai dit. Si tu l’as pas dit, c’est que tu l’aimes pas. Mais tu vas quand même tenter de le lui faire croire. Et pendant que tu vas tirer tes coups, tu vas lui dire que tu vas quitter ta femme pour elle. Et elle, avec son bon coeur de femme, elle va te croire. C’est franchement manquer du respect à des femmes de la trompe de Binetou FALL qui mérite mieux. Il y en a des femmes qui ont attendu 10 ans comme ça. Or la vérité c’est qu’un homme marié ne quitte jamais sa femme pour une autre. Ne le sachant pas, beaucoup de maîtresse se sont fait naïvement avoir comme cela. Elles sont restées maîtresses pendant 10 ans. Attendant que le gars quitte sa femme. Or moi je dis pas ça à Binetou. Je lui dis clairement que je ne quitterais pas ma femme pour elle. Mais comme je l’aime tellement, et que désormais, je ne pourrais plus jamais vivre sans elle, alors on va se mettre à 3. Et les 3 parties sont d’accord. On attend plus que Binetou règle quelques petits détails urgent comme elle a dit.

    Sans rancune BAKIMA.

    Blaise

  35. Posté par Blaise KIBONZI, le 8 décembre 2005 à 06:52

    (suite)
    Petite "anecdocte" au sujet de la polygamie.

    Je connaissais au Congo un mec polygame qui avait l’habitude de battre alternativement ses 2 femmes. Lundi c’est l’une qui prenait, mardi c’était l’autre, ainsi de suite. Lassées, un jour, tandis qu’il était entrain de corriger l’une (selon l’expression consacrée au Congo à l’époque), l’autre femme est venue spontanément se méler à la bagarre du coté de sa co-épouse bien entendu. Et à deux elles ont tabassé le mec. Penaud, depuis cette correction en publique, les badauds assistaient autour de la parcelle, le gars n’a plus jamais frappé aucune de ses femmes. En voilà une leçon qui vaut tous les articles de lois au monde contre la maltraitance de la femme. Je prie simplement Dieu afin qu’une telle mésaventure ne m’arrive pas, pris en sandwich entre Binetou FALL et sa co-épouse. Déjà que, Binetou FALL a l’air d’une véritable tigresse ici, si elle s’associe à la petite lionne que j’ai déjà à la maison, je vois pas comment je pourrais m’en sortir. Même pas le temps de décrocher le téléphone de "SOS homme battu". Non les amis, cela ne risque pas de m’arriver car jamais je n’ai battu une femme de ma vie. JAMAIS et jamais je le ferai car j’aime trop les femmes. Je respecte trop les femmes.

    Blaise

  36. Posté par Binetou Fall, le 8 décembre 2005 à 15:39

    Bakima, rien n’est figé dans la vie. et heureusement que l’on peut revenir sur ses envies premières et se rendre compte que la vie n’est qu’un torrent de choses et d’autres qui se meuvent au rythme du temps. je ne suis pas poète pour un sou, j’essaie juste de dire qu’aujourd’hui, c’est l’amour même virtuel de blaise qui a conquis mon coeur mais qu’en sera-t-il demain ? j’attends toujours que madame kibonzi confirme qu’elle est d’accord pour mon mariage avec son homme, si elle n’est ne l’est pas, je ne m’aventurerai pas dans cette union. quant à toi qui organise les manifestations avec fabien, je te dis merci car toi au moins tu parles de dot contrairement au futur marié qui tait tout ce qui est financier. un avertissement : sans dot, je n’épouse personne.

  37. Posté par Jean-Baptiste JUBELT, le 8 décembre 2005 à 15:56

    Cher blaise je suis un peu décu mais bon c’est ton choix. Sinon J’ai lancé plusieur invitations sur ce blog. A croire que les blogeurs préferent se cacher derrière un écran pour s’exprimer. Je suis au regret de te dire qu’il y a aussi des blancs qui communique mal ou très fort et inversement on trouve beaucoup de vincent Kelman chez les noirs comme tu dis. J’ai déja l’assurance d’avoir sur ce futur plateau le grand Maika munan, je suppose que tu sais qui c’est ce maestro. Regard bien les pochettes des cd que tu possèdes, tu auras une idée. J’ai fais cette proposition aux blogeurs après avoir fait un constat positif sur votre coté prolixe. Mais bon, finalement, c’est typique de chez nous, caché on semble tout dire, mais à découvert ; oups !!!!! A+

  38. Posté par Blaise KIBONZI, le 8 décembre 2005 à 17:52

    Désolé Jean-Baptiste JUBELT, la télévision je ne maîtrise pas. mais il doit bien y en avoir des africains qui crèvent l’écran. Surtout cherchez bien. Faites une bonne sélection, prenez pas n’importe qui. Prenez des gens audibles. D’ailleurs à ce sujet, j’ai suivi une émission télévisée consacrée à la présence française en Afrique. Le Cheick MODIBO DIARA a été parfait ainsi que le Directeur de l’Ecole de hautes Etudes de Management de BAMAKO. Rien à redire. Ils maîtrisaient bien la télé ceux-là. Clair, précis, concis !!!!!

    Binetou FALL, je comprends ce que tu as voulu dire à travers la phrase "amour virtuel". Ta co-épouse est d’accord. Quant à la dote, dis-moi avec qui je dois traiter de ce problème (père, Oncle paternel, Oncle maternel, etc ...).

    Tiens Binetou, les beaux-frères m’ont déjà adopté. Ce matin je faisais une intervention quelque part.Et quand je suis arrivé avec ma voiture devant la grille, une personne de la sécurité m’a fait un compliment. Il m’a demandé si je venais de l’Afrique. Après que j’aie répondu "Oui", il m’a demandé si j’étais sénégalais. Je lui ai dit "Non, je viens du Congo-Brazza". Il m’a alors dit "Vous ressemblez à un sénégalais". Ce que j’ai pris pour un compliment bien sûr. En vérité Binetou, je ne crois pas que ce soit un problème physique. Ces frères noirs de la Sécurité ont l’habitude de me voir chez ce client où j’interviens souvent. Quand je suis en voiture j’écoute souvent du YOUSSOU N’DOUR. Le même album que mes filles adorent. Mais si leur chanson préférée c’est "Seven seconds", moi ma chanson préférée de YOUSSOU NDOUR est la chanson "Générations" (DIAMONO). Je suis sûr que ces agents de la sécurité entendent cette musique sortir de ma voiture quand je baisse la vitre pour présenter mon badge afin que la barrière se lève automatiquement (je baisse pourtant le son, quand je m’approche de la barrière de sécurité). Hé oui, ce frère noir (probablement sénégalais)travaille comme agent de Sécurité chez ce client. Et pourtant ce matin autour de la table où nous discutions d’un projet stratégique pour le client. Dans cette réunion restreinte de ce comité de pilotage, nous étions 3 noirs sur 6 participants. Qui a dit qu’en FRANCE les noirs étaient condamnés aux travaux de subalternes ? Pour nous, LA FRANCE AVANCE !

    Binetou FALL, connais-tu cette chanson "DIAMONO" (générations) de YOUSSOU N’DOUR. J’adore cette chanson. Pourrais-tu me la traduire ? Je sens YOUSSOU NDOUR survoler dans cette chanson. Tout y est. Le son, la voix, le rythme, etc....Un chef d’oeuvre à mes oreilles.

    Blaise

  39. Posté par Blaise KIBONZI, le 8 décembre 2005 à 19:04

    (Suite)

    Binetou, c’est combien la dote ?

    J’espère que c’est pas comme chez les bembés du Congo où, le montant de la dot croit avec le niveau d’instruction de la future mariée. Et lorsqu’il s’agissait d’une femme ayant un bon niveau d’études, la future belle famille imposait au prétendant de rembourser centime par centime tout l’argent qu’elle avait dépensé dans l’achat des fournitures scolaires de la future mariée.

    La future belle famille dressait alors une liste des dépenses scolaires effectuées pour leur fille, depuis le CP1, jusqu’au niveau où elle avait arrêté les études. Dans la liste on voyait :

    CP1 = 1 ardoise + 5 batons de craie.( Montant = ...)
    CP2 = 1 ardoise + 1 cahier + 2 batons de craie + 1 crayon de bois (Montant = ...)
    CE1 = 3 cahiers + 1 bic rouge + 1 bic bleu + 1 livre de Mamadou et Bineta. (Montant = ...)

    Ainsi de suite jusqu’à la fin des études ! Tu te rends comptes Binetou ? et t’imagines le montant de la dot si la fille a été jusqu’en DESS ? Ils compatient même les redoublements. Donc tu payes 2 fois pour la terminale si elle avait échoué une fois au BAC. Bien sûr que je le ferai pour toi Binetou, en preuve d’amour. Et aussi parce que c’est nos traditions qui l’exigent.

    Ceci dit, taxer le prétendant en rapport avec le niveau d’études de la future mariée est bien la preuve que nos vieux parents avaient conscience qu’une femme avec un organe bien bombé (je parle du cerveau) apportait plus de satisfaction à un homme.

    Blaise

  40. Posté par Fabien, le 8 décembre 2005 à 19:29

    Mon Cher Bakima.

    Dans ces histoires de cœurs, il faut être sportif ! On perd un jour, l’autre jour on gagne. Je suis d’accord avec Blaise que tu as hésité avant de te manifester. Blaise, en véritable rompu, a pris les devants, ceci au moment opportun, c’-à-d au plus fort de ses controverses avec Binetou Fall (que j’appel affectueusement Binta car au passage, ma meilleure amie au Sénégal est une Fall de St Louis, une vraie Ndaar-Ndaar). Ceci est un signe indéniable de courage ! Je pense que c’est ce côté qui a séduit Binta vue la surprise de la déclaration. Blaise a compris qu’il ne faut jamais avoir peur de la colère d’une femme. Il faut garder son sang froid, et revenir dignement, avec de meilleurs arguments. C’est ce que j’avais compris, c’est ce que Bakima avait aussi compris, mais....

    Cependant l’argumentaire de Blaise est un peu juste. En effet, Binta disait qu’une co-épouse lui laisserait le temps de s’occuper un peu d’elle et de ses bouquins... Cela veut dire, en raisonnant par l’absurde comme on dit en philo que, si Binta avait deux, ou trois co-épouses, cela l’arrangerait d’autant plus, car elle disposerait ainsi de plus de temps. Tu aurais du foncer de ce côté-là Bakima ! Mais, Blaise en homme averti, dira après quelques années de mariage, que son cœur est divisible en trois dans un premier temps, puis en quatre. Binta en femme libre et callipyge (elle le disait dans l’impasse de Kelman), trouvera que c’est une excellente proposition.

    Moi, je ne suis pas encore marié mais, plus pour longtemps car j’ai décidé de me pendre, mais avec une corde en fleurs. Maintenant que je semble envier la position de Blaise, je dirai à ma fiancée (une Biologiste comme moi restée au pays, comme on dit) que j’épouserai en Mars prochain (en même temps que je m’occuperai des livres de Blaise), que la polyandrie est à tout son bonheur. Au lieu de jouer les mi-temps, dès le départ donc, je commencerai par deux et si la moisson est bonne (comme le dis le vieux vicieux dans le texte introductif d’Alain), je réfléchirai à prendre une deuxième, puis une troisième peut-être.

    En fin, j’ai trouvé les deux textes de Blaise, un peu trop alarmiste ! Il n’a pas perçu le degré d’humour de Bakima qui ne cherche nullement à embrouiller les convictions que Binta s’est déjà faite sur Blaise. Celui-ci a réagit comme cet enfant qui perçoit avec inquiétude, la main d’un adulte avançant vers son bonbon qu’il tiens à la main, quand bien même s’était pour enlever un peu de sable qui s’y trouve. Tout de suite, l’enfant cri tellement fort, faisant même croire à l’entourage que cet adulte avait pour intention de s’emparer du bien de l’enfant. Calme toi cher ami Blaise, Bakima en véritable professionnel, consent même à organiser tes festivités.

    Où es-tu Ndoi !

  41. Posté par Blaise KIBONZI, le 9 décembre 2005 à 12:50

    Fabien, comment ça "bonbon avec du sable" ? En tout cas, s’il y a du sable, j’enleverai moi-même.

    Organiser l’arrivée des livres BRAZZA, me comblerait en tant cadeau de mariage. En restera dans l’esprit célébral qui a conduit jusqu’à cette union heureuse.

    Oui la polygamie laissera plus de temps à Binetou FALL pour ses lectures, et les discussions d’intellectuelles qu’elle pourra avoir avec moi ou vous autres, car elle aura le temps ; au moins 1 semaine sur 2, si ce n’est 1 jour sur 2, pour continuer à se connecter sur le Blog et aller assister à des conférences. Mais ne pas oublier aussi quelque chose de très important qu’elle a dite et qui a convaincu ma 1ere femme. Binetou FALL a dit : "je saurais où se trouve mon homme quand il n’est pas avec moi".

    ça, ça a convaincu sa co-épouse. Alors Binetou, tout roule. Reste juste à finaliser la question de la dot. J’ai toujours été opposé à la dot, mais pour toi, je suis prêt à la payer et avec plaisir car je ne fais que respecter tes volontés pour tout l’amour que tu exprimes pour moi et que je te donne à part égale avec ta co-épouse.

    Ndoi, toi qui sais combien cette histoire d’envoi de livres à Brazza me tient à coeur. Peux-tu aider Fabien, Bakima et les autres dans la préparation de ce cadeau de mariage ?

    Blaise

  42. Posté par M. Bakima, le 10 décembre 2005 à 03:25

    A Fabien, Blaise et Fall, a Ndoi et aux venerables membres du Conseil du village. Comme promis, j’ai deja commence les courses pour l’evenement tant attendu : le mariage de Fall et de Blaise. Je profite du long week-end que j’ai eue grace la tempete de neige qui s’est abattue des hier jeudi sur Washington et sa region (ecoles fermees)pour me consacrerer au bonheur eternel du couple virtuel le plus celebre du village. En plus de l’apport attendu de l’ami Ndoi, j’aurais aussi besoin des conseils souvent emprunts d’une bonne dose d’approche cartesienne de notre Diva bien aimee. Enfin, l’ami Sami Tshak, ecrivain et surtout sociologue de son etat devrait pouvoir m’aider a comprendre les traditions des deux pays d’ou nous viennent Blaise et Fall. Cela me permettra de trouver un equilibre dans des negociations qui s’annoncent houleuses tant les differences culturelles entre Senegalais et Congolais me semble important. Ajouter a cela la culture du pays de la titulaire du poste, Mme Kibondzi que je ne maitrise pas. Si elle a dit oui, selon son homme, mais je me demande bien comment y ferait-elle face ? C’est un casse-tete, mes cher(e)s ami(e)s ! Dimanche, j’irais dejuener a la Teranga, un resto tenu par un Senegalais, qui a promis de m’aider a comprendre les Fall. Must leave you. Love you all. Mathieu. @+

  43. Posté par Blaise KIBONZI, le 10 décembre 2005 à 10:00

    Tu n’as jamais aussi bien parlé que dans ton post ci-dessus, cher BAKIMA. Hé oui, mon mariage avec Binetou FALL fait appel à l’intelligence humaine et à la sagesse des Hommes. C’est ça qui est bien. Au moins on est capable de montrer que l’homme n’agit pas de façon bestiale. L’homme réfléchit, raisonne avant d’agir. Malheureusement ces derniers temps, l’homme ne le fait plus. Il se comporte comme un animal. Puisse l’occasion de mon mariage avec Binetou FALL nous aider à retrouver notre vraie place d’être humain.

    Cher BAKIMA, tu m’as interrogé sur les origines de ma 1ere femme. C’est vrai, j’aime pas trop parlé en public de ma 1ère femme (que certains ici connaissent), juste par RESPECT pour sa personne que j’estime beaucoup. Du moment que venir s’exprimer sur le WEB c’est pas sa tasse de thé. Elle préfère le terrain comme elle le dit souvent. Même si avous que depuis qu’elle a ses 2 magnifique filles, le "terrain" c’est bien souvent la cuisine et le super marché ED du coin. Et pourtant, ma 1ere femme mériterait parfois que j’en parlasse ici de temps en temps. Vu tout ce qui se dit ici, et que j’entend ici parfois.
    Ma femme 1ere femme, QUELLE FEMME !!!! C’est une charmante métisse mignogne comme tout que j’ai rencontrée sur la FAC de POITIERS. Elle est née d’une union entre un français blanc-blanc des charentes maritime, et une nègresse noire-noire de la Guadeloupe, mais qui n’avait jamais vu la Guadeloupe de sa vie car née et ayant grandi à Paris. Elle se définit Parisienne et a l’accent parisien (je parle de mon adorable belle mère).

    Le couple de mes beaux-parents est un couple quasi avant gardiste formé en FRANCE métropolitaine à la fin des années 60 avec un mari blanc-blanc, et une femme noire-noire. Il se sont mariés peu avant MAI 68. Il fallait le faire !!!!! CHAPEAU MON BEAU PERE ! Pour infos, mes beaux-parents sont dans les 55 ans. Ils ont eu 3 enfants dont ma femme est l’aînée. Les enfants ont plus de 35 ans. Quand mon celle qui est deveue mon épouse est née, mmon beau père, ce brave blanc était encore étudiant. Il a fait "pion" dans les lycées tandis que sa femme se formait pour devenir institutrice.

    N’eut-été le fait que je vis de l’intérieur cette belle expérience de ma belle famille. L’exemple mériterait d’être cité. La soeur de ma belle mère par exemple qui est noire-noire également, est toubib (BAC+10). Elle approche les 55 ans également. De son coté, elle a élevé ses 3 enfants quasi toute seule car a divorcé tôt de son mari noir-noir. Après avoir exercé la médecine à paris où elle est née également et a grandi et fait ses études, elle est partie ensuite s’installer en Guadeloupe qu’elle découvrait pour la première fois sur le tard. Une de ses filles qui est noire-noire et très charmante (cousine de ma femme donc), exerce actuellement excatement le même métier qu’Alain MABANCKOU. Elle a trouvé il y a 2 ans un poste d’enseignant de litterature française et antillaise dans une Université Américaine, après avoir passé sa thèse de Doctorat à ....CAMBRIDGE !

    Tout ce monde sera qui sait présent à la Teranga, pour le mariage avec Binetou FALL. D’ailleurs Binetou, la soeur de ma belle mère a travaillé pendant 2 ans comme toubib à DAKAR où elle avait failli s’installer. Ses enfants étaient encore très jeune à l’époque. Il y a 5 ans, l’autre cousine de ma femme a fait toute seule, sac au dos, le tour de l’Afrique. Elle voulait revoir DAKAR. Elle a revu DAKAR. Elle a ensuite fait le ZIMBABWE, jusqu’à atterir au Burkina FASO lors du festival du Cinéma africain. Elle a beaucoup aimé. M’a t’elle dit. Elle de son coté réside actuellement à LONDRES.

    Elle a présenté dernièrement une exposition à la MAIRIE de PAris, à l’occasion du centenaire de l’entente cordiale.

    Viens Binetou, viens ma gazelle. Sauvons e la mort, les lions de la TERANGA. Je viens encore à l’instant même d’apprendre que El HADJ DIOUF vient d’être condamné en Angleterre pour conduite en état d’ivresse. J’espère que cela n’arrivera pas à mon pote (pardon ex-voisin d’immeuble HLM à Poitiers), l’excellent Ferdinand COLY, alias Ferdie pour les intimes. Devenu un des meilleurs stoppeur au monde.

    Blaise

  44. Posté par Ndoi, le 10 décembre 2005 à 13:00

    Oh Fabien ! Je suis là, tapi dans l’ombre. Je vous lis souvent, et toujours avec bonheur, même si j’interviens moins ces temps derniers, faute de temps. Mais là, je ne peux pas rater ça : le mariage de Yaya Blaise et de la djigen Fall ! Je propose qu’on aille les marier à Rambouillet, chez le député-maire Larcher. Ah, faut pas oublier d’envoyer un carton d’invitation à Alain Finkielkraut !

    Plus sérieusement, Fabien, Bakima, Diva et vous tous, N’ATTENDONS PLUS pour mener à bien notre projet de célébrer la réouverture de la bibliothèque de Ouenze. C’est vraiment une belle idée : jumeler le blog avec la bibli, en y acheminant seulement les ouvrages dont nous parlons ici : ceux d’Alain (mais non, pas Finkielkraut, MA-BA-NCKOU !), Aminata Sow Fall, Bilé, Kelman, Samy Tchak... Francis Le Hérissé y publie déjà nos débats (et nos ébats), il ne reste plus qu’à expédier les livres.

    Du point de vue financier et logistique, ce n’est pas grand chose. Même pas une cantine, juste une caisse. J’ai déjà prospecté : je connais l’association qui peut nous servir de support et de point d’accueil au Congo (j’ai déjà pris contact : c’est jouable). Un petit frère vient de partir en voyage à Brazza, dûment mandaté pour tâter Francis Le Hérissé et les gestionnaires de l’institution.

    Imaginez. Imaginez la portée symbolique de cette petite opération, si on la réalise. Des internautes congolais (bon ouais d’accord, plus ou moins, y a des congolo-polonais..., on va dire des internautes congolais-un-peu) des quatre points cardinaux, se rencontrent tous les jours dans le salon virtuel d’un écrivain. Ils parlent et parlent, s’engueulent, s’envoient des tomates, se censurent, se réconcilient et, pour finir, prennent des co-épouses. Mais ils lisent les mêmes auteurs et écrivent : les lecteurs écrivent ce qu’ils ont lu et les écrivains font l’inverse.
    Et voilà que ce fil qui nous relie sur 5 continents, on va l’attacher à Brazzaville, notre pôle magnétique d’où tout est parti un jour. Ce mbongi virtuel, à l’ombre si douce, on va pouvoir le planter et ce dans la cour d’une véritable bibliothèque de quartier !
    Tout cela avec seulement une valise de bouquins.

    J’ai déjà les adresses email de Fabien, Bakima, Blaise (Kitmien, je t’inclus aussi ?). Avant dimanche soir, je démarre un email collectif, pour préciser ensemble les modalités. Ceux qui sont intéressés donnent ici leurs coordonnées email. Aux autres, nous rendrons compte régulièrement du déroulement des opérations.

    Amitiés à tous.
    Tokomi kaka lobi.
    Ndoi (kolele@tiscali.fr).

  45. Posté par Kitmien, le 10 décembre 2005 à 19:32

    A mon bien cher Ndoï,

    Pour rien au monde je ne manquerai ce mariage de Blaise et Binetou comme d’ailleurs cette si bonne entreprise au Congo.
    Oui, tu peux m’inclure...
    A très tantôt. Ndengué o lobi kaka.

    Kitmien.

  46. Posté par M. Bakima, le 11 décembre 2005 à 05:31

    Blaise et Ndoi ! Blaise, merci de m’avoir, de nous avoir presenter ta premiere femme et ta belle famille ! Elles volent tres haut. Que des Bac+ something (rire) ! Heureusement que Binetou Fall n’est pas seulement belle d’exterieur, galupette , mais qu’elle l’est aussi interieurement, avec une tete bien faite. Elle n’est pas la derniere venue(rire) ! J’imagine la richesse des echanges entre ce beau monde-la lors des ceremonies de la dot et du mariage d’etat civil...
    Enfin Ndoi est de retour sur la place du village ! Je commencais a me poser des questions. Je ne serais plus seul dans les preparatifs du mariage du siecle ! C’est Fabien, l’ordonnateur qui doit etre tres content de ton retour au village, un peu comme l’enfant prodigue. Au fait Fabien, peux-tu passer rendre une visite de courtoisie a la famille de Fall a Dakar, pour te renseigner sur le montant de la dot. Dix moutons ? Un sac de noix de kola ? Un bus mercedes ? Pour etre serieux, a propos du projet d’envoyer des livres (en debat sur la place du village) a la biblio de Ouenze, fais-moi confiance. Je suis redevable a cette biblio. Cependant, a mon avis, c’est a vous qui etes en Europe de coordonner les choses. Si j’ai la liste des ouvrages en question, j’en acheterai quelques uns a la Fnac par le Net et je te les fairais acheminer(entre temps, on attend toujours le signal de M. Francis Le Herisse, pour ce qui est des livres de Blaise en souffrance dans le Sud de la France) . Attendons voir ce que nous ramenera ton frere de sa rencontre avec le toubabou de Brazza. Bon week-end a vous. love you all. Mathieu. @+

  47. Posté par Fabien, le 11 décembre 2005 à 14:27

    Cher Bakima,

    Pour les livres de Blaise, le problème ne se posera pas. Ils seront transportés au Congo et j’en organiserai le circuit avec la collaboration de l’équipe de Blaise sur place. Donc, je pense que le problème est réglé. Si notre Ami Francis Le Herisse voulais réagir, il l’aurait fait depuis fort longtemps ! Par ces multiples appels, je ne souhaiterai pas qu’il ait l’impression qu’on court derrière lui. S’il voulait vraiment s’intéresser aux livres, il aurait déjà réagi et ceci depuis le premier mail de Blaise nous informant qu’il entretenait tout un dépôt de bouquins en France. Très sincèrement, je pense que Mr Herisse n’a pas dit la vérité sur son prétendu travail à la bibliothèque de Ouenzé. Mais peu importe et je ne suis pas prêt à courir derrière lui. S’il veut se joindre à nous pour cette opération, il est le bien venu, si non, on ferra sans lui. Franchement si nous ne sommes pas capable de réaliser cette opération, alors chassé moi de ce village.

    Oui, je suis heureux du retour de Ndoi au village. Il était un peu « perdu », Dieu merci, le voila de retour. Ce sera le cas de l’Exilé que j’espère n’est pas parti en exile de nouveau (rire).

    Bien à tous !

  48. Posté par Blaise KIBONZI, le 11 décembre 2005 à 17:42

    Mon cher Fabien, le problème est que si le sieur Serge LE HERISSE nous lache, que ferons nous de ces livres une fois arrivés à Brazza. Le plus difficile c’est pas de faire parvenir les choses à Brazza, car nous venons de l’expérimenter avec notre association. Mais le plus gros du problème c’est, "quoi en faire une fois que c’est arrivé sur place" ? Autrement cela revient à vouloir organiser le mariage de Blaise sans Binetou FALL. En effet, sans Binetou, le mariage n’aura pas lieu. C’est pour cela que je la supplie de revenir vite ici nous dire le montant de la dot demandée par son Oncle. Même si nous sommes fins prêt pour relever ce défi pour lequel tout le monde s’est mobilisé.

    En ce qui concerne l’envoi des livres à Brazzaville , je peux également faire un parallèle avec les 15 calculatrices scientifiques (dernier cri) que nous avons reçu comme don de l’Unesco. Nous en avons envoyé 8 à Brazza dont 7 sont bel et bien arrivés (une a disparu). Mais on en fait quoi une fois sur place ? Telle est la question. Il nous en reste encore 7 ici stockés au même endroit que les livres qui pourrissent dans notre box, avec de très nombreux vêtements en bon état récupérer auprès du secours populaire français. Nous pensions par exemple que ces vêtements pourraient servir à des enfants orphelins de la guerre au Congo dont Koffi OLOMIDE chante les louanges des chefs de guerre. Avant de conclure de sa voix moqueuse par un "na Oyo tiliaki bien". Malheureusement, il manque du répondant du coté de Brazza. On a presque l’impression que Brazzaville n’est pas demandeuse. Et comme dit Fabien, on a vraiment l’impression de courir derrière les gens. Et pourtant, c’est les mêmes qui nous reprochent de "ne rien faire". Je précise que les calculatrices scientifiques que nous avons reçu de l’Unesco ont une valeur d’environ 130 euros chacune. Et nous en avons encore 7 autres ici à envoyer. Mais envoyer pour quelle destinée ? That is the question.

    Des idées ont été avancées par ci, par là. Soit on organise un petit concours au Congo et on les donne comme prix aux lauréats. Soit on les loue à des personnes qui on en besoin occasionnellement (les élèves du lycée technique par exemple). Bref nous ne savons pas quoi en faire. Et ça c’est Brazzaville qui doit nous dire.

    C’est comme pour les livres. C’est Brazzaville qui doit nous dire leur besoin, et comment ces livres seront mis à disposition du public. Je rappelle que pour ma part, je suis quotidiennement en contact avec des congolais au Congo, qui ne savent pas qui est Alain MABANCKOU. C’est un illustre inconnu au Congo, alors que le mec frôle le RENAUDOT en FRANCE. Certains me diront "nul n’est prophète dans son pays". J’ai été également attristé d’apprendre il y a quelques années de cela, que le roman "Jonnhy chien méchant", de l’excellent écrivain congolais Emmanuel DONGALA, n’était pas disponible dans les rayons de la bibliothèque du Centre Culturel Français de Pointe-Noire au Congo-Brazzaville.
    Binetou FALL va encore trouver que je suis entrain de pêter les plombs. Mais quand je vois ça, je me dis je ne comprendrai jamais rien aux nègres (pardon) aux congolais. Prions Dieu, proion Allah que Fabien rentre vite à Brazza. Et que son expérience au pays de la TERANGA. Nous aide à pouvoir faire ne fusse que ce minimum. Et comme Binetou sera bientôt des notres. On pourra également bénéficier de cette femme, comme l’Afrique du Sud, bénéficie de Gracia MACHEL devenue madame MANDELA. Et moi je me mettrai aussi à disposition du Sénégal, comme le grand Nelson le fait pour le MOZAMBIQUE de son ami SAMORA MACHEL dont Gracia est la veuve. Mon mariage avec Binetou, augure d’une ère nouvelle dans les relations entre le Congo et le Sénégal. Binetou tu verras POTO-POTO, le quartier préféré des "sénégalais" de Brazzaville.

    Et je récuse, le terme de l’hebdomadaire français Mariane, qualifiant POTOTO-POTO de quartier "malfamé", d’où serait sortie la plume rabelaisienne d’Alain MABANCKOU.

    A mes yeux, POTO-POTO est plutôt à "Saint-Germain". N’avez-vous jamais entendu parler de la célébrissime Ecole de peinture de POTO-POTO à Brazzaville ?

    Mes amours Binetou.

    Blaise KIBONZI

  49. Posté par Ffrancis LE HERISSE, le 11 décembre 2005 à 19:52

    après la divine surprise du message de ndoï, grosse inquiétude sur ceux qui suivent car j’ai dû perdre une partie du fil peut-être quand j’étais à Brazza en août et septembre pour travailler avec les amis de la MJC à la réouverture de la Bibli et j’étais moins fidèle au blog d’Alain. Mais croyez que nous avons tous beaucoup travaillé (plus de 1500 h à Rennes et à Brazza) et que ça va continuer puisque nous lançons une campagne 2006 "LIRE EN AFRIQUE" qui prévoit en janvier la création de clubs de lecture dans les lycées avec au bout un Prix du meilleur lecteur qui sera décerné dans le cadre d’un mini festival en juillet sous le titre de "ATELIERS" ou "RENCONTRES DU LIVRE VIVANT". Il y aura également des émissions de radio régulières à partir de la bibliothèque. Et je repars le 16 janvier pour préparer tout ça avec les responsables de la MJC et de la Bibli. Je précise que je ne suis que le moundélé de service et que le projet doit être porté et conduit par les africains. Nous avons dèjà le concours actif du Centre Sony Labou Tansi et du Centre Culturel Français + le soutien de l’Ambassade. Mais comptez sur moi. J’ai le plaisir et l’avantage d’être en retraite et de consacrer tout mon temps à cette chaîne de solidarité entre La Breta&gne et Brazza qui va maintenant s’ouvrir grâce à vous. Et enfin merci à Alain qui a été l’initiateur de la campagne avec ces premiers blogs dont "or noir et encre noire".Pour plus amples et plus complètes informations :francis.le-herisse@wanadoo.fr

  50. Posté par anne van den broeck, le 11 décembre 2005 à 21:55

    cher monsieur mabanckou,

    je vous remercie pour votre réponse, il me semblait bien que cette histoire de polygamie ne vous ressemblait pas.
    Mon défunt mari m’a trompé sur ses antécédents, ce qui paraît-t-il est fréquent pas seulement chez les africains mais chez les hommes et aussi les femmes. Tout le monde à partir d’un certain âge a des bagages à porter derrière lui. Le tout est d’abbord de le reconnaître soi-même, ensuite d’être capable de le dire à l’autre sans se sentir dévalorisé ou mal jugé. Je pense que là se situe l’erreur de mon cher georges.
    Monsieur Kibonzi m’étonne beaucoup, il est un vrai personnage de roman, quelle énergie à parler de lui, je comprend qu’il faille au moins deux femmes pour tenir le coup, je veux dire en tant que relation cérébrale.
    Moi j’avais épousé un congolais discret, avec des yeux malicieux, une sorte de feux sous la glace. Quel bonheur la différence entre les individus ! Ceci dit sa noce polygame avec dame binetou fall fait un peu penser à une fable breughelienne.
    J’imagine un festin de noce ou tous les invités devorent des livres, avec un curé déguisé en rat de bibliothèque. les discours de la noce seront-ils publiés sur le blog ?
    Peut-être faudra-t-il bailonner le marié pour écouter l’allocution de la première femme. Sincères encouragement. Je voudrais faire un cadeau de mariage, mais dans mon magasin habituel, la vendeuse ne sait pas quoi me conseiller, ceci dit un vase çà sert toujours.
    Oui bien quelques verres ? Bakima pourait ramener quelques glaçons puisqu’il est sous la neige.

    Bien à vous tous.
    Anne

  51. Posté par M. Bakima, le 11 décembre 2005 à 23:59

    Fabien, Blaise, Ndoi et les autres membres du village. A ceux qui sont interesses par le projet de faire acheminer les bouquins que Blaise et sont association disposent quelque part dans les Sud la France, la reponse de Francis Le Herisse peut vous, nous rassurer tous. Blaise, penses tu que tes livres ne trouveraient pas preneurs au Congo. Mais nos lycees et colleges manquent de bibliotheques, a ce que je sache. Ton association peut contacter directment les responsables d’etablissments scolaires cibles. Cela n’est-il pas faisable ? Il faut pas trop desesperer du negre comme tu dis. Bien a cous. Mathieu

  52. Posté par M. Bakima, le 12 décembre 2005 à 00:13

    A Anne Van Den Broeck ! Je ne vous connais que virtuellement, comme la majorite des membres du village global. Mais j’avoue que je vous trouve courageuse et decider a percer le mystere de la polygamie et de sa cohorte de consequences ! En plus votre pointe d’humour me fait casser les cotes de rire, surtout lorsque vous faites a l’allusion au personnage de roman que serait Blaise, le polygame virtuel (rire) ! Content de vous avoir lu. Desole Blaise, le cailloux s’il y en a un n’est pas venu de moi ! A bientot aux noces ! Mathieu

  53. Posté par Francis LE HERISSE, le 12 décembre 2005 à 00:30

    désolé Blaise pour ce malentendu - je viens d’avoir un échange de mèls avec NDOÏ et la chaîne est renouée. Donc à suivre très rapidement, le problème restant toujours le coût des transports que ce soit par mer ou par avion et ce n’est pas la moindre difficulté pour construire les solidarités avec l’Afrique. Nous y travaillons à Rennes et j’en profite pour vous faire savoir que le nouveau Président de la Maison Internationale de Rennes est un Congolais : Gérard Kounga.
    Francis

  54. Posté par M. Bakima, le 12 décembre 2005 à 03:27

    A Francis LE HERISSE ! Content de vous relire sur la place du village. Je suis heureux de constater que la Bretagne, notamment Rennes entretient toujours des liens tres forts de solidarite dans le domaine de la culture avec le Congo. Deja, en 1993, a Brazza, j’avais(je representais le Club de la Presse Libre, une association d’editeurs de journaux et de journalistes de presse privee congolaise) rencontre un emissaire de Ouest-Fraternite (une associaltion de salaries et de retraites du quotidien breton, Ouest-France)venu superviser une operation de distrubution de livres et de manuels scolaires collectes en Bretagne et envoyes a Pointe-Noire, pour les gosses du Congo. Apres sa mission, M. Joseph Bourghault avait souhaite rencontre les editeurs et les redacteurs en-chefs des journaux. Ensemble nous avions mis sur pied un projet (Centre de ressources pour la presse) de developpement de la presse ecrite congolaise. Certains correspondents brazavillois actuels des organes locaux et etrangers d’information sont passes par ce centre. Grace a cette "cooperation" descentralisee j’eus meme l’opportunite de faire des contributions pour le compte de Ouest-France. Par ailleurs, en 2000, j’avais meme ete visite le siege de Ouest-Fraternite a Rennes. Jacques Guenest, l’ancien president de l’association m’avait fait le tour du siege de Ouest-France. Thierry et Veronique Ballu, un couple de journalistes de la redaction nantaise de Ouest-France s’etaient meme installes au Congo(pendant 9 mois), pour piloter le projet avec leurs homologues congolais. Bien d’aurtes journalistes de Ouest-france tels Michel Urvoy, Fred et Nathalie, Junot et Daniel Fra etaient alles animes des sessions de formation au Centre de ressources de pour la presse a Brazza... Que de souvenirs !
    Desole cher(e)s membres du village pour cette partition un peu privee et solitaire, mais l’emotion qui m’a habite quand j’ai lu le post de Francis etait plus fort que moi ! En plus, savoir que le president de la maison internationale de Rennes est un congolais m’a fait revivre mes propres souvenirs avec d’autres rennais, nantais, amis du Congo. Ce recit est comme une occasion pour moi de leur rendre temoignage. Enfin, sachant aussi que Verre Casse, le dernier roman du griot du village, Alain avait remporte son premier prix en Bretagne (prix Ouest-France), le premier d’une longue serie que nous connaissons tous ici n’a fait que renforcer mon desire de faire ce long coucou aux bretons qui oeuvrent dans l’associatif aux cotes des Congolais !!! Love you all. @+ Mathieu.

  55. Posté par Blaise KIBONZI, le 12 décembre 2005 à 06:50

    Cher Monsieur Francis LE HERISSE, le malentendu est levé. Regardons devant nous. Faisons de toutes ces intitiatives (grandes ou petites) autant d’affluents qui iront alimenter le majestueux fleuve Congo qui, je rappelle est le 2ème fleuve du monde par son débit (juste après l’AMAZONE au Brésil) et par sa longueur (juste après le NIL en Egypte). Le fleuve Congo trouve sa force dans ses nombreux affluents que sont la Likouala, la Sangha, l’Alima, la Nkeni, la Léfini, le Djoué et la Loufoulakari. Le Congo retrouvera sa force par le concours de toutes les initiatives.

    Notre "majestueux fleuve Congo" (comme on me le disait à l’école) se distingue aussi par ses rapides qui empêchent toute navigation dans une partie bien précise de son parcours. Cette partie a été baptisé "Boulevard DIEULEVEULT" par nos frères congolais de Kinshasa. Certains occidentaux ont qualifié cela d’humour noir. Et pourtant, je crois que c’était une façon sincère de nos frères congolais RDC, de rendre hommage à cet animateur d’émission télé "casse-cou" disparu lors d’une expédition dans cette partie hyper dangereux du majestueux fleuve Congo ; au delà de la polémique que suscita cette disparition. Le cadavre de Philippe de DIEULEVEULT et de ses compagnons d’expédition n’a jamais été retrouvé. Ce qui poussa certains spécialistes français de l’anthropologie africaine, de conclure que "DIEULEVEUT et ses campagnons avaient été plus que probablement mangé par une ethnie cannibale du la RDC" (encore ZAÏRE à l’époque). Quand je suis arrivé en FRANCE en 1985, le débat sur la disparition mystérieuse de Philippe de DIEULEVEULT battait encore son plein. Voyez-vous Mme Anne van den broeck ? Les policiers belges ont bien raison de vous dire qu’avec les "Africains il faut s’attendre à tout". Ils ont même mangé DIEULEVEULT et ses campagnons. Et rebaptisé une partie du fleuve Congo en "Boulevard DIEULEVEULT". En plus, ces mêmes africains sont capables de lire, madame.

    NDOI, BAKIMA, FABIEN, FRANCIS, l’Opération livres pour le Congo semble véritablement bien partie. Surtout n’oublions pas d’y associer également l’excellent congolais Charly de la Banque du livre de la région PACA. Je vais lui parler du blog de MABANCKOU afin qu’il vienne se joindre à nous. Je rappelle que Charly est bibliothécaire de formation et a été le Responsable de la Bibliothèque de KINKALA (expérience aboutie d’une bibliothèque en milieu rural au Congo-Brazzaville), et qui malheureuseument a été détruite par la guerre. Charly a été notre point d’entrée à la Banque du livre de la région PACA. De plus nous pouvons bénéficier de son expérience et son expertise dans le domaine. Le livre fait partie intégrante de la vie de Charly. Le livre c’est comme la 2ème épouse de Charly. Il va jouir en venant découvrir ce qui est entrain de se trâmer ici. Pourvu que ça aboutisse. J’espère simplement que sa 1ère femme ne fera pas une crise de jalousie. Sinon, il n’a qu’à l’inviter également sur le blog de MABANCKOU.

    A notre amie Marie, ex grande forumière de Congopage qui nous a fait connaître ce merveilleux trésor qu’est Charly. Gros bisou Marie.

    Blaise

  56. Posté par Alain Serbin, le 12 décembre 2005 à 10:08

    La polygamie serait-elle un sujet tabou en Afrique ? Pas du tout. En revanche, en France, c’est tout un autre problème. Pays laïc, la France veut uniformiser ses sujets sur ses nouveaux valeurs. Les récents propos ont pu montrer les limites de la démocratie en France. Ce qu’on tolère pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres. En France, les parlementaires critiquent la polygamie et les événements dans les banlieues et leurs violences dévoilent d’un niveau zéro de la tolérance face à la culture des autres. Or la France est un pays multiculturel, nous dit-on. Mais lorsqu’on regarde de plus près, on note que les esprits s’échauffent lorsqu’il faut parler de la "multiculturalité française". Les originaires d’Afrique noire, des Antilles, et leurs cultures sont-ils les bienvenus en France ? Rien n’est moins sûr. Les débats animés "très lépenistes" ou "sarkoziens" excitent les esprits. Chacun y va de sa belle phrase et de sa belle formule "nationaliste", pour ne pas dire très raciste. Certains politiciens n’hésitent plus de dire ouvertement leur xénophobie sur la présence des Noirs en France. Et pire, on propose même de chasser des gens : "si vous êtes Français, il faut bien montré et prouvé votre amour de votre pays, sinon, il faut partir !".
    Quoi de plus logique et cohérent...
    Les masques tombent et la république va bien... : Vive la France et les Français de souche !
    Où sont passées les valeurs de jadis : liberté, égalité, fraternité ?

  57. Posté par Fabien, le 12 décembre 2005 à 11:37

    Salut A tous,

    Je suis heureux que Mr Francis soit de retour. Je suis parfaitement d’accord avec lui. Ce projet, pour être pérenne, doit être conduit par les Africains, du moins les congolais pour commencer. Dommage Blaise, que je ne sois pas encore à Brazza. Je suis surpris que les livres ne trouvent pas preneurs au Congo ! Je ne crois pas un seul mot à cela, tout en te promettant d’organiser la distribution de la totalité des bouquins que tu as en France, une fois sur place. Si réellement (je le crois) il y a suffisamment de livres chez vous en France, alors je suis déjà heureux de voir la Biblio de Ouenzé, du Lycée de la révolution, des autres lycées aussi et écoles à Brazzaville, renaître. Je réaffirme ce que j’ai dis il y a quelques jours : Cette opération sera réalisée et correctement réalisée. Simplement vois-tu, il faut comprendre les gens. 8 calculatrices scientifiques de grandes valeurs, ne peuvent que disparaître ! Ces choses là, sont encore « tabous » au Congo. Même si vous avez tous vos documents, le douanier de service ou le policier de garde cherchera à en disposer pour son fils ou simplement pour frimer dans son coin, qu’il est le seul à en posséder. Certains membre de l’association peuvent ne pas aussi être exemptent de tout reproche. Les ordinateurs, n’en parlons pas. Figure toi, il y a deux ans, un douanier a voulu me faire payer la douane pour mon ordinateur portatif. J’ai argué que c’est un outil de travail personne et indispensable à l’heure actuelle. Il a tout de même insisté en me demandant si je ne l’utiliserai pas pour des traitements de textes payant. Curieuse question ! Pas autant que ça, car les ordinateurs sont un vrai luxe au Congo. Les gens n’ont pas encore cette hauteur d’esprit, ce sens de dépassement devant le bien matériel. Non Blaise, les livres j’en fais une affaire d’honneur personnel. Plus que quelques 50 jours et je serais à Brazza s’il plait à Dieu.

    Pour tes festivités, je suis déjà prêt ici pour voir les parents de Binta qui sont pour l’essentiel en France comme elle le disait. Blaise, tu sais que nous te soutenons pour ce mariage. Tu as fais ce qu’il faut faire et nous sommes tous heureux que Binta ait donné son accord. Sincèrement ce mariage ne fera que des heureux ici, y compris Bakima ton éphémère rival. La discussion avec Binta, je pense, tu dois la poursuivre en privé maintenant. Pour cela, Mère Evé ou Alain peut vous mettre en contact. A charge pour toi de nous informer de temps en temps sur l’évolution de l’affaire et sur se que nous pouvons faire si tu as besoin de nous. Il faut comprendre Binta. C’est une femme tout de même, nous ne devrions jamais l’oublier. Elle ne viendra jamais dire ici, le montant de sa dote, qui en générale, est secret en Afrique.

    Au fait, pour permettre à tous les notables de ce village de suivre les festivités, j’étais entrain de penser que la cérémonie, du moins une partie de celle-ci, pouvait être retransmise sur le Net. Mais ça, tu en sais plus que mois, puisque tu es informaticien, donc, spécialiste du net.

    Ndoi, merci pour les mails que j’ai reçu et que je vais répondre. Dans la journée.

    Bien à tous.

  58. Posté par Mère Evé de Paris, le 12 décembre 2005 à 18:39

    Je me réjouis tout d’abord de l’élan en cours pour la bibliothèque de Ouenzé. Mes félicitations aussi à Blaise, Binetou et comme ce n’est pas un couple - dit-on un trio ou bien ? - à Mme Kibonzi première qui bien entendu, si j’ai bien compris, est tout aussi concernée par cette union.

    Je me précipite en fait dans cette discussion pour vous livrer une PERLE. La polygamie est désormais de mise dans une école du 20e arrondissement de Paris en FRANCE, je le tiens de source sûre et en avant-première digne de confiance : la bouche de mon fils.

    Il est rentré de l’école il y a un peu plus d’une heure et me fait un compte-rendu de la journée, en s’attardant sur le fait du jour : c’était les mariages de midi à la cantine. L’animatrice a réitéré une opération qu’ils avaient déjà faite l’an dernier auprès des enfants de CM1 et CM2. Les enfants en discutent quelques jours avant et à l’issue du repas de la date fixée, il y a une grande cérémonie de mariages entre enfants pendant laquelle ils se font un bisou sur la joue et s’engagent à se protéger mutuellement pendant une semaine lors des récrés. Et cette année, il y a beaucoup plus de filles que de garçons qui restent à la cantine ! Alors, pour qu’il n’y ait pas trop de demoiselles frustrées de ne pas avoir de "protecteur" il est décidé que chaque garçon pourra épouser deux filles ! C’est d’actualité et très pratique, n’est-ce pas ? Quant à mon fils, il a refusé la deuxième épouse proposée "parce que comme elle est déléguée de classe, elle ne mange jamais en même temps que nous et elle a toujours des réunions le midi, alors à quoi ça sert de se marier si je ne la vois jamais ?" Mais il m’a rassurée, la "déléguée de classe" s’est unie à un jeune homme occupant la même fonction, tout est pour le mieux !

  59. Posté par M. Bakijma, le 12 décembre 2005 à 18:40

    A Blaise. Juste pour rire : tu ne cites que les affluents du Congo qui sont sur la rive droite du fleuve (Republique du Congo). Tu as oublie de citer ceux qui sont sur la rive gauche (RDC) ! Memoire selective, comme tes parlementaires ? Ou bien simple oubli ? Salut a toi ! Prends soin de tes deux epouses (rire) ! Mathieu. @+

  60. Posté par a, le 12 décembre 2005 à 19:42

    bonjour , je voudrais dire des choses mais j’ai peur , peur de me faire arrêter car personne ne sais que deviennent ceux qui portent des critiques. Qui est là pour contrôler s’il y a des personnes disparues après avoir porté des critiques. Je ne suis ni homme politique ou une vedette alors mon arrestation sera ni vue ni connue. Alors je ferme la bouche. Mais je voudrais dire que les allemand ont été séduit par Hitler et l’on soutenu dans ses actes mais beaucoup aujourd’hui regrettent de l’avoir suivi.
    Français et Française ne tombons pas dans les même erreurs. Car il semble s’est réincarné. En qui je ne saurai vous le dire. Merci

  61. Posté par Boris, le 12 décembre 2005 à 20:15

    Mere Eve.j’adore le pragmatisme de ton fils,ca se voit que dans son futur foyer c’est bien lui qui portera la culotte.Tres drole en tout cas.

  62. Posté par Mayombe82, le 12 décembre 2005 à 20:20

    Anne, c’est avec beaucoup de sourires et de tristesse que j’ai lu cette partie de votre histoire que vous avez bien voulu nous faire partager. Personnellement, je en voulais pas trop intervenir sur la polygamie, d’une part faute de temps, d’autre part, mes camarades bloggers s’en sont chargés. Chacun à sa manière bien entendu. Ce qui me pousse le plus à réagir, ce n’est pas tant votre découverte sur la supposée double vie de feu votre mari (je dis supposée, car il en avait peut-être une triple, qui sait ?). C’est tellement vu, archi vu, au nord de l’Equateur, au sud, que plus rien en m’étonne là-dessus. En tant que sujette du Roi des belges, vous avez du apprendre il y a quelques années comme nombre de vos compatriotes la fille « cachée » de votre Suzerain Albert II, de même que les monégasques ont appris avant que l’autre Albert II ne monte sur le trône, qu’il serait le père aldutérin d’un petit « africain » (pour ne pas dire nègre). Idem pour la France Mitterandienne qui a découvert avec effroi l’existence d’une certaine Mazarine Pingeot, à 18 ans passés, logée et nourrie par le contribuable alors que son père de Pdt déclarait n’avoir « que » 2 très grands enfants (Gilbert et Jean-Christophe). J’aurais beau multiplier les exemples, tous ceux qui sont convaincus ici et ailleurs que la peau noire est la pire des espèces qui puise exister sur cette terre des Hommes ne changeront rien à leur raisonnement. Ni à leurs idées arrêtées. Je répète souvent mon père : «  Quand tu penses que ce que tu dis va dans le bon sens, et que tu as en face de toi quelqu’un qui refuse l’évidence, passe ton chemin. Sinon tu perdras ton temps  ». Qui a dit, un homme qui a réussi est un homme qui a une femme, des enfants, un bon boulot, une belle voiture, et une maîtresse ? Pas compliqué, ça vient d’outre Atlantique où Bill Clinton et les frères Kennedy assassinés ont prouvé à la face du monde qu’on n’avait pas besoin d’être nègre pour adorer batifoler en dehors du lit conjugal. Jusqu’à se partager même les faveurs de la même partenaire, en la personne de la très célèbre Norma Jean Baker, Marilyn Monroe. Mieux, le candidat Kennedy a même tiré un bon coup dans els heures qui ont précédé son débat avec son adversaire, le républicain Richard Nixon. A-t-on déjà entendu dire que les irlandais étaient des obsédés sexuels ou des polygames, ou encore qu’avec eux « il fallait s’attendre à tout » ?
    Arrêtons nos délires et essayons d’utiliser au mieux cette matière grise dont on se vante à longueur de journée, alors même qu’à notre mort, même les plus brillants d’entre nous n’utilisent pas 10% de leur intelligence.
    De par mon vécu, et j’insiste bien pour parler de ce que je sais, ce que j’ai vu, YEUX BRIDES - CHEVEUX CREPUS - BOULES A ZEROS - VISAGES PALES (COMME DISENT LES INDIIENS D’AMERIQUE) : tous ceux qui ont un phallus, se comportent plus ou moins de la même manière en matière de sexualité. Personne ne peut prétendre avoir l’exclusivité de tel mode opératoire ou tel autre. En matière de " multi - partenaires - sexuel" certains africains vivant dans des pays où la polygamie est inscrite dans le code la famille (Gabon, CI, les 2 Congo, etc.) le font à visage découvert. Alors que leurs coreligionnaires occidentaux, s’en cachent pour la plupart, quelques rares exceptions l’affichent publiquement. Récemment, le très célèbre Maître cuisinier, Paul Bocuse, du haut de ses 80 balais vient d’avouer publiquement qu’il vivait concomitamment avec 3 femmes différentes. L’interview est parue dans l’Express, au moment même où le brillantissime Gérard Larcher, ministre du travail stigmatisait la légendaire polygamie des pères de famille dont les gamins se distinguaient très négativement dans les cités françaises. En même temps d’ailleurs que la secrétaire perpétuelle Hélène Carrère d’Encausse, retrouvant sûrement l’ivresse de la vodka de son pays d’origine abondait dans le même sens...Pas un jet d’encre « les révélations du Sieur Bocuse... », pas une goutte de salive crachée.

    «  Avec les nègres il faut s’attendre à tout.  » Ces policiers, ils peuvent penser ce qu’ils veulent. C’est en plus par respect et par pitié pour eux que je ne me permettrai pas de les qualifier de quoi que ce soit. Je ne sais pas ce qui les animait au moment où ils ont tiré cette magistrale conclusion digne d’un laboratoire de recherche sociologique. Je dirais plutôt, «  Avec les êtres humains, il faut s’attendre à tout  ». Mais bon, ces policiers ne lisent pas le blog d’Alain. Et même si c’était le cas. Ça me rappelle une discussion entre des négationnistes et Serge Moati, homme de TV, à propos des camps de la mort et autres horreurs nazies. Moati parlait de l’horreur que son père, rescapé, y avait vécu. Conclusion très intelligente des négationnistes : «  Vous voyez bien que ce n’était pas si mauvais que ça là bas. Si c’était aussi horrible qu’on le dit, votre père n’en serait pas sorti vivant pour vous le raconter  » Dans tous les cas, on ne fait pas d’un âne bâté un cheval de course.

    @+, M82

  63. Posté par polo, le 13 décembre 2005 à 15:09

    salut blaise pourrais tu me passer ton email please ?

    Le mien c est polo_mix1975@hotmail.com

  64. Posté par Blaise KIBONZI, le 14 décembre 2005 à 00:44

    Salut Polo, mon email a toujours été affiché avec mes posts. C’est blaise.kibonzi@wanadoo.fr
    Au plaisir de te lire.

    BAKIMA, je crois que dans les affluents du Congo rive droite, j’ai dû oublier MOSSAKA. Je vais plutôt être taxé de tribaliste. Je crois bien qu’il y a un fleuve Mossaka. Même pas le temps d’aller vérifier sur une carte hydrographique du Congo.

    Blaise

  65. Posté par Le Proféceur de fransé, le 14 décembre 2005 à 20:40

    A propos de vilains noirs qui cassent les banlieues, que pensez-vous du cas Tookie Williams ?
    A votre avis, ne faudrait-il pas conseiller à Arnold Schwarzenegger de prendre du temps pour lire quelques livres et devenir plus intelligent... Mais comme il faut faire vite (car son cas semble désespéré), quel livre lui conseiller en premier lieu ?
    J’ai lancé un sondage sur ce thème :
    Blog à Lire
    Au plaisir de vous lire ! _ :)

  66. Posté par Moussitou-Youlou, le 20 décembre 2005 à 15:44

    Veuillez m’excuser pour le retard avec lequel j’interviens sur ce sujet.

    Je trouve MALHONNÊTE, INJUSTE et GRAVE l’accusation selon laquelle LA POLYGAMIE est la cause des violences enregistrées dans certaines villes et banlieues de France ces derniers temps.

    Cette accusation est d’autant plus grave que je suis étonné de voir la légèreté avec laquelle certains internautes abordent ce sujet. Je suis tout autant ébahi de constater le manque de réaction sérieuse de la part des personnes morales dont la raison d’être est de traquer l’injustice,la marginalisation et la diabolisation appliquées à une communauté.

    Face à l’équation tirée par les cheveux POLYGAMIE = VIOLENCE avec incendie de biens meubles et immeubles,nous devons exiger des preuves.Nous sommes en droit de demander aux politiques et aux pseudo-scientifiques-historiens-sociologues qui ont tenu ces propos de dire quelle étude préalable les a amenés à cette affirmation.S’ils se montrent incapables de nous fournir le moindre document sérieux allant dans le sens de leurs allégations, charge nous incombera alors de trouver des sociologues, des démographes et autres scientifiques épris d’objectivité afin qu’ils puissent nous éclairer sur la véritable ampleur de la Polygamie Africaine en France. Et je ne serai pas surpris d’apprendre, comme l’a dit M.Bakijma, que la Polygamie ne concerne qu’une infime partie de la Communauté Africaine en France.

    Cette première démarche terminée, il faudra s’employer à savoir si les jeunes appréhendés dans les violences en question sont dans leur majorité issus de familles Africaines polygames.

    Voilà le travail préalable que les politiques et pseudo-scientifiques précités auraient pu faire s’ils avaient le moindre égard pour notre Communauté.Mais comme ils savent qu’ils peuvent nous dénigrer sans coup férir, ils s’en donnent à coeur joie.Il le font tant et si bien qu’ils nous prennent pour un ballon de ping-pong qu’ils peuvent balancer à droite et à gauche au gré de leurs intérêts.

    Si ces deux démarches invalident l’équation POLYGAMIE = VIOLENCE, alors nous pourrons dénoncer avec vigueur le MEPRIS dont nous sommes l’objet et la DEMAGOGIE dont certains politiques font usage pour créer des farces dont nous sommes souvent les dindons.

  67. Posté par Moussitou-Youlou, le 20 décembre 2005 à 22:59

    ERRATA : Quelques coquilles se sont invitées à ma table :
    " balle de ping-pong" au lieu de " ballon de ping-pong " ;
    " ils le font tant... " à la place de " il le font tant..."

    Merci pour votre indulgence !

  68. Posté par wilfried Idiatha, le 27 décembre 2005 à 19:39

    Par rapport à la question des violences dans les banlieues de France, je dois dire que même si je ne suis pas pour la polygamie (même si mon grand-père l’a été et que mon père,lui, ait souvent entretenu certains bureaux, je sais de quoi je parle !mais cela ne regarde que moi,n’est-ce pas ? ) ,l’idée de rattacher le mécontentement des jeunes avec la polygamie (ou la bigamie, ce sera selon )est l’une des plus saugrénue que je connaisse .

    Gabonais vivant au Gabon et n’ayant jamais été à l’extérieur, j’avoue que j’ai pas totalement suivi les débuts de cette crise(au gabon,j’ai mes problèmes qu’aurais-je à me soucier de ce qui se passe ailleurs ?)Toutefois, ce n’est qu’en lisant le blog d’un de mes auteurs préférés (je suis étudiant en lettres)que j’ai été interpellé par la question de la violence dans les banlieues françaises . Quoi la polygamie serait-elle devenue si ménaçante ? "Mais pourquoi vont-ils chercher si loin les causes de leurs problèmes ?" que je me suis demandé . Une attitude bien française, je dirais ! J’ai remarqué que là-bas, lorsque tout va bien , c’est "LA FRANCE ET SES VALEURS REPUBLICAINES"(entendez liberté-égalité - fraternité ) qui prévalent mais lorsque tout va mal, c’est la faute à "LA RACAILLE",à tous ces "VOYOUS" qui, majoritairement reviennent du Continent noir . Quel pays ! Au lieu de pointer du doigt des choix politiques qui ne sont souvent profitables à tous, et donc remettent en cause les notions si chères à la France que sont l’égalité et la Fraternité parce que des boulevards d’injustice se seront ouvertes,on nous parle de "la faute à la polygamie ." En Afrique,le phénomène de la polygamie ( ou de la bigamie ) existe depuis très longtemps mais jamais, il n’a été la source d’autant de rémous du point de vue du social et de la politique que sache, non ? Enfin...

  69. Posté par Kitmien, le 3 janvier 2006 à 23:29

    Bien chers,

    Avec toutes mes excuses, j’avais à la légère défendu le polygame en me disant polygame.

    Je me suis piégé tout simplement. En réalité, quelques amis ont cru que je l’étais en réalité...

    Pour lever tout équivoque je fais ce mail pour demander pardon à ceux que j’ai pu blesser ou induire en erreur.

    Comme quoi, le virtuel parfois piège la réalité, j’en prends bonne note et j’espère ne plus jamais me faire piéger...

    Bien à vous,

    Kitmien.

  70. Posté par Blaise KIBONZI, le 4 janvier 2006 à 17:51

    Cher Wilfried Idiatha, tu dit bien, je te cite : " En Afrique,le phénomène de la polygamie ( ou de la bigamie ) existe depuis très longtemps mais jamais, il n’a été la source d’autant de rémous du point de vue du social et de la politique que sache, non ? Enfin...". Alain MABANCKOU c’est ton auteur préféré ? Je te conseille aussi de lire Gaston KELMAN dans "Je suis noir et je n’aime pas le manioc". Il aborde plus ou moins cette question (et bien avant les émeutes et les déclarations tapageuses des uns et des autres sur la polygamie). En spécialiste de l’Urbanisme, Gaston KELMAN faisait une analyse en amont. Son analyse est juste et très pertinentes. Les faits lui donne raison.

    Ceci dit, concernant la ploygamie, personne n’a jamais dit que c’est la polygamie qui a été à l’origine des émeutes des banlieues en FRANCE. Ce qui reste cependant vrai, c’est que continuer à tolérer la polygamie en FRANCE, c’est contribuer à foutre le bordel un jour en FRANCE. Moi si je prends Binetou FALL comme 2ème épouse, ça sera pour aller s’installer à .... DAKAR.

    Blaise

  71. Posté par TANYA CAPRICE, le 17 janvier 2006 à 05:03

    Salut le CONGO !!!!

    J’étais surprise d’entendre parler du phénomène des banlieux, chers journalistes français ce qui est arrivé n’est pas un phénomène, appellez chat par chat il s’agit de LA REVOLTE DES IMMIGRES et non d’un phénomène. Les américains ont luttés pacifiquement contre le racisme (Malkom x, Martin L. King ; ...), aujourd’hui il y a peu de racisme dans des pays anglophones alors si la France veut réellemnt etre reconnu comme un père, qu’il se civilise déjà lui même dans ces propos d’intégration à la con. NicolaS Sarkosy avec ses deux S,ne sais même plus quoi dire à la télé si non que des conneries, est -ce la pratique de la scientologie avec Tom CRUSE ou le mbata ya mukuyu qu’il a réçu de sa femme ?, il finira par tourner un film aussi, pour proposition de titre cher Nicoss : L’Afrik et l’homme à la petite culotte.

  72. Posté par A. Mabanckou, le 17 janvier 2006 à 18:19

    Chere amie,

    L’humour avec les deux S de Sarkozy n’est pas de bon ton... Je vous prie de precher la tolerance meme si en face ce n’est pas toujours le cas.

    Bien a vous

  73. Posté par sabari, le 29 avril 2006 à 01:36

    je veux simplement des commenter suir la polygamie.
    merci

  74. Posté par sabari, le 29 avril 2006 à 03:48

    Moi jais cinq enfants et mon marie a qatre femmes.Et apres tout il a une copine encor lui seul !!!!!!!!!!
    MERCI.

Commenter


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)