Gaëlle Bal est partie de l’association, sans doute fatiguée de travailler pour la gloire, mais elle est toujours au Congo. Restent Nathalie et Manu, les tortues ne sont pas orphelines.

PNG

Fin de la saison de pontes

Le 10 avril dernier, le projet de suivis exhaustif et estimatif des tortues marines femelles en ponte s’est achevé. L’association RENATURA a donc bouclé sa 6ème saison de conservation et d’étude scientifique de la nidification des tortues sur les côtes congolaises (hors Parc National de Conkouati-Douli).

Humains et campements ont tenu bon

JPEGToute l’équipe de ce projet (13 agents Tortue Marine) a fini cet saison 08/09, sans ennuis physiques majeurs. Il faut rappeler que les 10 agents des campements de Djeno et Bellelo ont parcouru 30 km à pied, chaque nuit, pendant 5 mois, et cela 4 semaines sur 5.
Les deux campements situés en bord de plage ont également tenu le coup. Il a été nécessaire de renforcer les toitures pour lutter contre les forts orages de la saison des pluies ; mais aucune grosse marée n’est venue "traverser" les installations comme lors de la saison précédente et de toutes les saisons sèches passées. Actuellement, c’est l’heure des travaux de réfection en prévision de la saison 09/10 ; une réflexion est en cours pour mettre ces campements sur pilotis …

Un braconnage toujours réduit

En l’an 2000, date de la première prospection de RENATURA sur les plages congolaises, le braconnage des femelles en pontes et des nids étaient quasi-systématiques. Depuis la mise en place de ce projet de suivis (en 2003), ce braconnage a fortement réduit grâce à des efforts de sensibilisation à la problématique des tortues marines dans les villages côtiers. Cette saison encore, et cela est de bonne augure, les cas relevés de braconnage furent très rares (environ 6%).

Chute inquiétante du nombre de pontes

JPEGLa fréquentation des côtes congolaises par les tortues marines femelles en période de nidification (principalement les tortues luths et olivâtres) a brutalement diminué. En effet, les résultats de cette 6ème saison de suivis montrent une chute de 66% du nombre de pontes recensées par rapport à la saison dernière. L’inquiétude émise lors du Natur’Info n°1 s’est donc malheureusement confirmée.
Les causes de cette forte régression, constatée sur l’ensemble des côtes atlantiques africaines (du Sénégal jusqu’en Afrique du Sud), n’ont pas été scientifiquement prouvées à l’heure actuelle. Toutefois, plusieurs hypothèses sont émises : la forte pression de la pêche industrielle sur les océans, les changements climatiques qui perturbent les courants marins grâce auxquels ces espèces se dirigent, la saisonnalité des tortues nidifiantes (les femelles ne pondant pas tous les ans), …
Au vu de tous ces éléments, on ne peut pas se réjouir de la saison 2008-09 de pontes, malgré la présence et le bon fonctionnement des équipes de RENATURA. Notre attention est d’ores et déjà portée vers le mois d’octobre, qui devrait (si les financements sont présents) marquer le début de la saison 2009-10, et nous permettre de confirmer ou non cette inquiétante diminution de la fréquentation des tortues marines femelles en pontes sur les plages congolaises.

Pour plus de détails, le rapport d’activités 08-09 de ce projet sera disponible sur le site Internet début juillet.


Renforcement des capacités sous-régionales

GIFL’Afrique Centrale est une région dont la richesse en ressources naturelles et animales n’est plus à démontrer. De facto, nombre d’associations existe pour assurer la conservation d’espèces ou écosystèmes en danger, avec des expériences et des réussites diverses.

C’est ainsi que l’association ACODES, basée à Muanda en République Démocratique du Congo, a contacté Rénatura pour renforcer ses capacités en matière de programmes Tortue Marine. En effet, cette association, créée en 1996, mène des actions sur ce sujet depuis 2006 et souhaitait profiter de notre expérience acquise depuis maintenant 9 ans d’actions dans le Kouilou.

JPEGAinsi, Jean-Pierre MATANGA et Samuel MBUNGU, respectivement coordonnateur et responsable scientifique d’ACODES, ont passé 5 jours au mois de février à Pointe-Noire et dans le Kouilou avec nos équipes. Différents projets de Rénatura ont été abordés sur le terrain : le suivi exhaustif des pontes, les libérations de captures accidentelles, l’éducation environnementale et la gestion administrative et financière de l’association. Ce partage d’expériences et de visions fut riche, et encourage nos deux entités à poursuivre cette collaboration.

Cette visite a fait des émules, puisque l’association camerounaise Kudu A Tube envisage de nous rendre visite avec les mêmes objectifs.
Ce renforcement des capacités des associations d’Afrique Centrale est un point positif, car les objectifs de conservation sont identiques, dans des contextes différant légèrement.


Excursion Tortue Marine : Une Première !!!

GIF

Les activités Tortues Marines de RENATURA se sont étoffées au cours du mois de février 2009, et plus particulièrement le volet Education-Sensibilisation (plus de détails sur ce projet et ses autres réalisations dans le Natur’Info n°3). A l’occasion d’un échange entre les 1ères S des lycées français de Brazzaville et Pointe-Noire, nous avons organisé pour la première fois une excursion Tortue Marine.

Après avoir suivi une présentation de l’association, une trentaine de personnes (lycéens et professeurs) s’est dirigée vers la Pointe-Indienne, village où nous effectuons une grande majorité des 1 500 libérations annuelles de tortues marines capturées accidentellement dans les filets de pêche artisanale.

Divisés en petits groupes, ces visiteurs ont assisté aux libérations de 8 tortues vertes, et ainsi touché du doigt ces espèces en suivant le protocole : relevé de données biométriques, bagages, retour vers la liberté marine pour la tortue et analyse des dégâts causés par cette dernière dans le filet de pêche pour l’association !!! En complément, était proposée une exposition composée de 6 panneaux pédagogiques abordant les tortues marines, leurs caractéristiques et les menaces qui pèsent sur elles.

Devant le succès de cette excursion, RENATURA a décidé de la proposer aux autres établissements de Pointe-Noire à partir de septembre 2009. Cette activité pratique complétera nos séances d’éducation menées dans ces écoles, et pourrait par exemple permettre de récompenser leurs meilleurs éléments.


Le saviez-vous ? La Journée Mondiale de l’Environnement approche !!!

GIFA l’instar des célèbres Journées Internationales de la Femme ou contre le Sida, la biodiversité et donc la planète Terre en possèdent une également. En effet, le 5 juin prochain se tiendra la Journée Mondiale de l’Environnement, organisée par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) depuis 1972.GIF

Le Mexique a été choisi comme pays hôte de la cérémonie officielle de cet édition 09, dont le thème est « Votre planète a besoin de vous ; Unissons-nous contre le changement climatique » .

L’association RENATURA encourage tous ses lecteurs à travers le monde à se renseigner au sujet des évènements organisés dans leur région. Nos lecteurs ponténégrins seront très prochainement avertis des manifestations organisées par RENATURA pour ce 5 juin 2009.


Rénatura Congo

B.P. 414
Pointe-Noire
Rép. du Congo
(+242) 544 99 99
(+242) 561 52 12
[email protected]

Natur’Info
Rédaction : Manuel Adell
Crédit photos : Rénatura