Justification de l’activité

Après la publication de notre article sur l’Affaire Jean Marie Michel Mokoko, titré « Kimpa Kisangameni ku na zulu », et la proposition que nous y avons faite d’offrir à ce prisonnier politique, un grand parti national, comme cadeau précieux, à sa sortie de la Maison d’Arrêt, nous avons été surpris par l’engouement que cette idée a provoqué.

Pourtant, en faisant cette proposition, nous n’avons agi qu’en écrivain c’est-à-dire en semeur de mots, d’expression, de maquettes et de concepts. Sans pourtant savoir lequel et où cela germera-t-il ?

Néanmoins, beaucoup de Congolais résidant au Congo et à l’étranger nous ont écrit pour nous demander d’utiliser ce logo non pas dans le cadre d’un parti politique (
car, cela risque d’exclure d’autres Congolais qui ne voudront pas y adhérer) mais de s’en servir dans le cadre d’un grand Mouvement culturel et patriotique. Cela afin que tout Congolais aimant son pays soit libre de l’utiliser comme insigne ou ornement, sous la forme de drapelet, de médaillon…

Nous avouons que nous avons cédé aux charmes de cette proposition. Voilà pourquoi nous lançons ce concours pour dessiner le logo de ce grand Mouvement culturel et patriotique.

Effectivement, en ces moments difficiles où le Congo vit une crise multidimensionnelle et que certains politiciens, par manque de discours politique, prêchent le tribalisme, les Congolais ont besoin de repères pouvant les aider à refaire leur unité et relire leur histoire commune qui fait d’eux une nation et un peuple.

Règlement du concours pour la création de l’identité visuelle de ce mouvement

Le présent règlement décrit les procédures et les modalités de participation au concours pour dessiner le logo d’un grand Mouvement culturel et patriotique, dénommé Kuengo.

Article 1 : Thème et objet du concours : Le thème du concours se résume à travers la signification des mots Kue ngo, Ko ngo, Ka ngo et Ku ngo qui signifient chez les Kongo la panthère et indiquent à la fois un territoire et l’ensemble de tous les peuples qui y habitent.

Aux questions d’où venez-vous, où vivez-vous et qui êtes-vous ? Nos ancêtres les Kongo avaient pris le plaisir de répondre : «  Nous vivons chez la panthère », «  Nous revenons de la terre des panthères  », et « Nous sommes des panthères  ». Nous sommes les « Bana Ngo. »

Et, c’est à travers leur lutte contre les panthères, l’ajout d’un préfixe ou d’un suffixe à la racine ngwe, ngoué ou ngo, le port du nom de la panthère et des insignes faits à partir des ossements, de la peau, des crocs et des griffes de cet animal redoutable et légendaire, les contes et les histoires sur la rencontre de leurs ancêtres avec la panthère, qu’ils prouvent, tous, leur identité et leur appartenance à la grande tribu Ku ngo, Kue ngo, Ko ngo, Ko ngwe, et Ka ngo.

L’objet du concours est donc de créer un logo pour ce grand Mouvement culturel et patriotique à partir de cette histoire pour la pérenniser et l’apprendre d’une manière permanente aux Congolais.

Car, elle est le point de départ de la création de la Nation et du peuple congolais. Sa finalité est de promouvoir l’unité nationale et la fraternité entre tous les Congolais.
Une photo de la panthère illustre ce règlement pour servir de source d’inspiration.
Chaque année, un concours de nouvelles, de contes ou encore de bande dessinée sera organisé pour écrire cette histoire.

Article 2 : Modalités de participation : Ce concours de dessin est ouvert à toutes les personnes morales et physiques vivant au Congo ou à l’étranger. La participation à ce concours est gratuite. Un seul dessin par personne pourra être transmis sur le thème annoncé dans l’article 1.

Article 3 : Forme attendue des dessins transmis : Les dessins devront être réalisés sur un format A4. Il s’agit d’une tête de panthère entourée de plusieurs étoiles jaunes ou dorées, pour signifier la pluralité des ethnies ou tribus que compte le Congo, ou de 11 étoiles pour symboliser le nombre de département qu’il compte (Choix libre). Le tout sur un fond vert clair, signe le l’espérance et de l’environnement dans lequel vit la panthère.

Toutes les techniques peuvent être envisagées pour la réalisation des dessins. Un formulaire de participation composé du ou des noms, prénoms et adresse e-mail doit être envoyé à l’adresse e-mail suivante : [email protected]

Article 4  : Délai d’envoi : Les dessins doivent être envoyés avant le vendredi 15 avril 2018 avant minuit à travers l’adresse e-mail suivante : [email protected]

Article 5  : Calendrier du concours : Le concours est ouvert dès la publication de cet article. Date limite d’envoie des dessins vendredi 15 avril 2018.

Date de la délibération du jury le mercredi 30 avril 2018. Remise ou envoi du prix 7 jours après la proclamation des résultats et la publication du dessin gagnant sur le site Congopage.

Article 6 : Droits d’auteur et dessin : Le dessinateur cédera tous les droits sur son dessin à l’organisateur du concours qui, lui aussi, les cédera, à son tour, au Mouvement culturel et patriotique qui sera libre de l’utiliser comme il le souhaitera pour illustrer d’autres supports de communication.

Les personnes participant au présent concours autorisent le mouvement à utiliser leur dessin comme son logo.
En participant à ce concours, les auteurs acceptent de céder tout droit sur leur dessin au Mouvement. Le dessin gagnant deviendra donc la propriété du Mouvement qui pourra l’utiliser dans tous ses supports de communication.

Le gagnant autorise le Mouvement à reproduire et utiliser son dessin dans diverses activités d’informations du grand public, sans que cette utilisation puisse lui conférer un droit à rémunération ou un avantage quelconque.

Article 7 : Le prix : Le lauréat recevra un seul prix de 100 Euros

Article 8  : Dépôt et acceptation du règlement : La participation au concours implique l’acceptation pure et simple du présent règlement dans son intégralité et de la décision de son organisateur sur toute contestation qui pourrait subvenir concernant l’interprétation et l’application du présent règlement.

Communiqué
L’organisateur de ce concours veut être en contact avec l’écrivaine, Ralphanie Mwana Kongo, pour lui proposer d’être la marraine de ce concours et de faire partie du jury.
Car son nom, Kongo, fait d’elle une princesse et une pierre angulaire de la Nation et du peuple kongo.

Serge Armand Zanzala, journaliste et écrivain