Denis Sassou Nguesso, a dépêché son Conseiller Spécial, Le Général Jean Dominique Okemba, le 2 novembre dernier Owando, pour déposer des gerbes de fleurs sur les tombes des parents de l’ancien chef de l’Etat congolais, Jacques Joachim Yhombi Opango.

Le Conseiller Spécial du chef de l’Etat était à la tête d’une délégation composée des plus proches collaborateurs du Président de la République. La délégation a reçu un accueil des plus chaleureux à Owando, le chef-lieu du département de la Cuvette.

La cérémonie de dépôt des gerbes de fleurs s’est déroulée en présence de Mme Marie Noëlle Yhombi et Jean Jacques Yhombi, respectivement épouse et fils de Joachim Yhombi Opango, tous deux venus de France pour la circonstance.

Le préfet de la Cuvette, Gatsono Yoka Iccoullah, ainsi que les dignitaires d’Owando et les autorités administratives, politiques et militaires de la Cuvette, étaient également présents à cette cérémonie, remplie d’émotion et de symboles.

« Je suis venu accomplir un acte important qui s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix nationale, chère à Denis Sassou Nguesso », a déclaré le représentant du Président de la République, Jean Dominique Okemba. « Il s’agit également pour nous, d’un geste familial », a-t-il ajouté.

Le geste du chef de l’Etat a été vivement salué par les populations d’Owando. Selon elles, il s’agit, une fois de plus, d’un signal fort de réconciliation que le Président Sassou Nguesso lance en direction des Congolais en leur rappelant que la hache de guerre était définitivement enterrée.

L’ancien Président Yhombi Opango est toujours en France. Il a été reçu en audience par le chef de l’Etat, le 19 juillet dernier à Paris. « Je ne suis pas en France comme réfugié politique, mais comme résident », avait-t-il expliqué. JPEG

M. Yhombi Opango a demandé aux militants et sympathisants de son parti, le Rassemblement pour la défense de la démocratie (RDD), de mettre toutes leurs énergies au service de la République. « Aujourd’hui, l’heure est à l’apaisement général dans le pays. L’on doit comprendre que chacun doit mettre son énergie en œuvre pour l’avenir du pays. L’important, c’est l’intérêt général et non l’intérêt particulier », avait indiqué Yhombi Opango.

Cet appel au dépassement devait avoir valeur d’interpellation, car le redressement du tissu économique nécessite l’apport de tous les Congolais.