DAMAS (AFP) - Les forces antiterroristes syriennes ont désamorcé une voiture piégée garée par les assaillants devant l’ambassade des Etats-Unis à Damas, cible d’une attaque mardi matin, a annoncé l’agence officielle Sana.

Trois assaillants ont été tués mardi et un autre blessé lors d’un attentat contre l’ambassade américaine, selon la télévision syrienne citant le ministre syrien de l’Intérieur, Bassam Abdel Majid. « C’est une opération terroriste qui a visé l’ambassade des Etats-Unis. Les forces de sécurité ont maîtrisé la situation. Trois terroristes ont été tués et un blessé », selon les déclarations du ministre, cité par la télévision.

Le département d’Etat américain a confirmé mardi « une attaque » qui « semble être terminée » contre l’ambassade des Etats-Unis à Damas. « Nous pouvons confirmer les informations sur une attaque contre notre ambassade à Damas par des assaillants inconnus. Cela semble terminé. Les autorités locales ont réagi et sont sur les lieux », a déclaré le porte-parole du Département d’Etat Curtis Cooper. Aucun autre détail n’est pour le moment disponible sur cette attaque, a-t-il ajouté.

L’ambassade, dans le quartier d’Abou Remmeneh à Damas, abritant plusieurs ambassades, a été attaquée mardi matin, avait auparavant indiqué un garde de sécurité de l’ambassade joint par téléphone, se refusant à donner tout autre détail. Selon un diplomate occidental joint par téléphone dans la capitale syrienne, « il y a eu vers 10H00 (07h00 GMT) plusieurs tirs de mortier visant l’ambassade américaine, suivis d’importantes explosions dont deux fortes ». « J’ignore s’il y a des victimes mais nous avons entendu passer quelques ambulances. Ca semble terminé », a-t-il ajouté.

« On a entendu plusieurs explosions », a pour sa part affirmé un diplomate européen dont les bureaux sont très proches de l’ambassade des Etats-Unis. « Il y a eu du feu et de la fumée, je l’ai vu sur la vidéo car nous avons des caméras sur le toit ». Selon des témoins, les explosions ont été suivies de coups de feux nourris Un autre témoin, un concierge d’un magasin situé près de l’ambassade des Etats-Unis, a affirmé que les forces de sécurité avaient tiré sur une voiture se dirigeant vers l’ambassade.

des forces de sécurité en civil et en uniforme.