Engagées dans la course aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football féminin, prévue l’an prochain au Nigeria. Les Diables Rouges sont sur le point d’être éliminées de la compétions par forfait car elles sont, tout simplement arrivées, en retard le jour du match.

En effet arrivé au Ghana le jour même, les diables rouges étaient attendues dans l’après midi pour leur face à face avec l’équipe féminine des Back Stars du Ghana. Leur arrivée trop tardive au stade leur a valu la sanction d’être déclarées vaincues par forfait conformément au règlement de la FIFA. La Fédération congolaise de football (FECOFOOT) a introduit une requète auprès de la CAF pour excuser le retard. Une commission a été mise en place pour statuer et trouver une solution à ce problème.

Cependant les Black Stars ont catégoriquement refusé, les raisons avancées par la délégation congolaise, pour le Ghana le match est gagné d’office.

Les Diables Rouges, après leurs mésaventures du dimanche soir, sont reparties vers Cotonou où elles ont été mises en préparation.

La question reste donc en suspens parce que jusqu’à ce jour la CAF n’a toujours pas donné sont dernier mot. Ceci dit le public congolais amoureux du ballon rond est en attente.

RI-DI-CU-LE

Quand même, connaissant les aléas des vols internes à l’Afrique, comment expliquer que la FECOFOOT n’ait pas pris ses précautions pour que ces dames soient présentes quelques jours à l’avance à Accra ? De plus qui peut croire, compte tenu de l’importance de l’enjeu, des sportifs soient à même de pratiquer leur discipline dans les meilleures conditions juste après être sortis d’un vol de plusieurs heures ? Décidément rien ne va plus au royaune Kongo.